Mohamed Ziane Hasseni sera-t-il envoyé aux Assises ?

assises.jpgNi les gesticulations de l’ancien officier de la Sécurité militaire algérienne, Aboud Hicham, ni la prochaine visite en France de Farouk Ksenitini, président de la Commission nationale de promotion des droits de l’homme en Algérie, ni l’appel de Abdelaziz Belkhadem, patron du FLN, aux autorités françaises à libérer le diplomate Mohamed Ziane Hasseni, ni l’absence de Mohamed Samraoui, ancien colonel du DRS à Paris où il était convoqué par le juge Thouvenot, n’empêcheront la justice française de mener à bien son travail d’investigation pour faire la lumière sur l’assassinat, en avril 1987, de l’avocat et opposant algérien Ali Mecili. En effet, la justice française va sans aucune doute réaffirmer l’inculpation du diplomate algérien dans l’affaire de l’assassinat de Mecili. Mohamed Ziane Hasseni sera envoyé aux Assises. Va-t-il prouver son innocence ou révélera-t-il les noms des véritables commandaitaires du crime qui l’avaient chargé du sale boulot ? Par ailleurs, la justice française va-t-elle mettre en examen Hicham Aboud pour faux témoignage ? El Mouhtarem   

Commentaires

  1. Idir 16 dit :

    El Mouhtarem,j’ai l’impression désagréable, très désagréable meme, que les derniers dévelopements sont ignorés de nombreux blogueurs car ils nvont pas dans le sens espéré par eux. Cela s’appelle de la malhonnéteté intellectuelle.

    Résumons nous et mettons de coté les dimensions extra-judiciaires de cette affaire: 2 témoins sont convoqués. Nous connaissions leur position respective: l’un, Hichem Aboud a régulièrement dit sa conviction que la personne arretée n’était pas la bonne et donné assez d’éléments pour étayer son témoignage. IL A REPONDU A LA CONVOCATION DU JUGE THOUVENOT. Cela est un élément capital.

    Le second témoin, Mohamed Samraoui, qui accuse le mis en cause mais a été à l’origine ces derniers mois d’ »erreurs » qui l’ont totalement décrédibilsé,n’a pas répondu à la convocation du juge, en dépit de ses multiples effets d’annonces.

    Ces deux développements d’importance ont pour résultat:

    1: de conforter la position de la défense.

    2: d’affaiblir davantage une accusation qui ne reposait que sur les dires suspects de l’UNIQUE témoin à charge.

    3: de placer le juge Thouvenot, qui avait fondé toute son action sur le témoignage de Samraoui, dans une position intenable.

    Il s’agit là de développements majeurs et si la justice française en tire les conclusions qui s’imposent, elle devrait:

    1: libérer le diplomate algérien.

    2: mettre en examen Samraoui non seulement pour faux témoignage mais aussi, et c’est le moins qu’elle puise faire, pour complicité dans l’assassinat de Ali Mecili.

  2. aperture-dz dit :

    Idir,
    1- Aboud -d’après ses déclarations publiques- ne pose que sont point de vue. Il n’a publie aucun argument prouvent ses propos. Comment il sait que la personne X n’a pas perpétré l’acte Y ? On veut lire des preuves et non pas des accusations non basées.

    2-Aboud repete sans cesse comme s’il a decouvert une nouvelle: Samraoui selon lui doit être inculpe dans l’assassinat. Comme si le juge ne peut en déduire ceci et par conséquent suivre ce detail avec Samraoui.
    3- On ne sait pas encore-publiquement- le sort de Samraoui. D’ou est-ce que vous pouvez confirmer vos informations? Echourouk et Ennahar? Non merci.

    4- Le témoin dans la cour reste un témoin. Si le juge trouve que ce témoin est inculpe alors il l’aurai deja fait a mon avis.

    A moins que vous estimez que la justice francaise et manipulée. Donc voila bien une autre affaire. Vous pouvez deposer une plainte contre le juge Thouvenot.

  3. amina&amin dit :

    Waou B i n g o!

    cette SPA (societe par action), « idir 16″, Taous, jazairia,… (vous etes devoilés…),
    ce porte parole, du regime assassin dictateur d’algerie, exprime exactement le voeux et souhait de ce pouvoir criminel qui passera tot ou tard au TPI/CPI et autres instances internationales pour crimeS contre l’humanité.

    Pour la nieme fois,
    votre temoin principal a enfoncé le clou de Hassani bien comme il faut par ses propres contradictions

    Pour ce qui est du Hero col. Samraoui, figurez-vous que votre souhait de l’empecher de temoigner ne marche pas CAR il est franc et comme le HERO un certain lieutnant Souaidia contre le sanguinaire el-Jezzar, le col. Samraoui est deja sur place et son temoignage est CAPITAL sans contradictions car il detient des atouts qu’il ne veut pas devoiler aux medias mais dans le tribunal qui est deja fin-pret!

    Vous avez vos mensonges, le peuple algerien a les faits et la realité!

    See U in the court
    Tendrement votre!

  4. Mohand Tahar MOHAMMEDI dit :

    Si le régime n’avait rien à se reprocher il aurait vite présenté le vrai exécutant et les VRAIS commanditaires et d’ailleurs Qu’attend t-ils pour présentez le VRAI COUPABLE « hassani » ?

    Delors que ce procès n’est qu’un début d’un processus préliminaire pour le démontage de cette machine criminelle qui détruit l’âme de la société et du peuple algérien, c’est ainsi que le compte à rebours pour le régime Algérien à commencé, d’ailleurs ce procès ne doit pas être perçus au premier degré, il est d’une importance capitale pour tous ceux et celles qui aspirent vivre dignement dans un système démocratique, car à défaut de voir la JUSTICE ALGERIENNE s’impliquer dans cette affaire afin de dévoiler Le VRAI visage ainsi que la face caché du pouvoir algérien et bien c’est la justice FRANCAISE qui va nous permettre de comprendre les coulisses de cette INTERFACE VOILEE.
    La responsabilité du régime et de l’ « ETAT ALGERIEN » dans cet assassinat est certain, du moins théoriquement, maintenant laissons place aux PREUVES, car hassani n’est que le premier maillon d’une LONGUE chaîne qui va voir le jour.

    J’espère que quand la justice française « bien sur » arrêtera l’exécutant AMELLOU ils nous vont pas nous sortir leurs histoires d’amAllou, amElli , Oumallou etc…

  5. Idir 16 dit :

    A Aperture-dz, le droit est une discipline trop rigoureuse pour que je m’essaie ici à quelqu’explication que ce soit, mais un témoin peut très bien ne pas ressortir libre du tribunal lorsque des éléments à charge apparaissent et c’est précisemment le cas de Samraoui qui, par ailleurs, n’a apporté aucune preuve pour appuyer son témoignage.

    Et ce qui joue contre lui est le fait qu’il ait commencé par désigner une personne, affirmant qu’il n’avait aucun doute qu’elle était Rachid Hassani, alors qu’il s’agissait de quelqu’un d’autre, identifié depuis.

    Il a encore affaibli sa position en reconnaissant de dos une autre personne et en affichant les memes certitudes.
    Et là, point de témoignage alors qu’il avait l’occasion de s’expliquer.

    Cela fait désordre, vous ne croyez pas ?

    Quant à Amina et Amin, l’hydre aux multiples pseudos, on arrete les procédés grossiers de diversion et on débat sur le fond. Si vous ne pouvez le faire, et je comprends pourquoi car vous ne pouvez plus vous raccrocher à rien, alors laissez les blogueurs de bonne foi, discuter et tenter de faire éclater la vérité. C’est notre seul souci.

  6. aperture-dz dit :

    Idir merci pour l’épaississement.
    Par ailleurs, comment expliquez vous le fait que le Juge d’instruction n’a pas réagi à ces indications fortes ?
    Incompétences, ou bien l’affaire est déjà politisée et le sens judiciaire ne peut aboutir?

  7. justice&verite dit :

    justice&verite sera le meilleur et le plus beau cadeau de Noel 2m8 á :
    1. Annie Mecili et ses enfants,
    2. au citoyen francais europeen,
    3. á l’avocat des pauvres Mecili Ali André,
    4. á l’opposant politique appartenant au FFS parti d’opposition algerien,
    5. au moudjahid qui n’avait pas voulu faire du commerce politique,
    6. aux assassinats politiques depuis Abane ramdane et de 1962 á nos jours fin2m8,
    7. au plus de 250.000 morts par le regime assassin dictateur et ses differents groupes terroristes, GIA, GSPC et autres maledictions tels que OJAL et les GLD … etc
    8. aux familles des disparus plus de 20.000, les mamans pleurent 24/24;
    9. aux tribunaux et jugent qui condamnent souvent et toujours le peuple, les opposants dignes (FFS) et militants des droits du peuple algerien mais liberent toujours et souvent les barons et la nomenklatura…
    10. ála majorité du peuple algerien qui se nombre á plus de 89%…

    Le HERO col. Samraoui a eu assez de ces crimes humanitaires, il avait compris que les mensonges ne priment pas mais il y’a qu’une seule verité.
    une simple question,
    oú sont les plus de 500 milliards de dollars us depuis 1999 á 2m8?

    Nous avons des bandits mercenaires assassins voleurs violeurs au pouvoir en algerie depuis 1962 á nos jours …

    le HERO Samraoui n’a pas voulu prendre part de ce vol/viol et crimeS humanitaireS mais il veut les combattre avec les moyens legaux.

    le HERO col. Samraoui croit á la justice internationale, il avait temoigné la remise d’une malette plein d’argent 800.000 FRF á Amellou par un certain capitaine Hass(a/e)ni que meme Aboud avait reconnu au nouvelObs mais dans son site s’est retracté ce qui enfonce davantage ce diplo-MATE/echec identifié par le HERO col. Samraoui meme de dos qui fuyait les cameras (etrange, celui qui n’a rien fait ne craint rien!)

    De toutes les facons vos interventions en jouant le juge, l’avocat et meme le procureur, vos intimidations, vos betises de forcer un juge incorruptible á devenir comme les juges d’algerie…. c’est vraiment cochonnerie de votre part…

    Rassurez-vous que nous allons tout droit au tribunal et vous verrez alors comment justice&verite vous seront etalés…

    Soyez confidents que le HERO col. Samraoui vous liberera du feodalisme et l’appartheid du regime sanguinaire de l’afrique du nord-Algerie en fin2m8!

    Nous vous avons compris vous allez tous dire
    VIVE LE HERO COL. SAMRAOUI!
    Hé é pourquoi pas le futur president d’algerie.
    CHICHE demandons au peuple son choix libre CHICHE

    Anti fachos/terroristes/dictatures
    Au bon entendeur

  8. KOUCHNER dit :

    L’affaire Hasseni ou l’affaire Mecili ?
    Tout est peut-être dit dans l’insoutenable légèreté de la lettre adressée par un sombre sénateur du tiers présidentiel au ministre des Affaires étrangères français Bernard Kouchner. On ne sait pas comment l’assassinat politique d’un opposant en exil devient une question humanitaire, mais on sait comment s’agitent certains responsables politiques pour montrer leur “ disponibilité” dans des circonstances où seul leur silence est souhaitable. Il en est donc ainsi de ce sénateur désigné et mortellement patriote qui s’adresse à M. Kouchner pour lui demander-simplement-la libération de Mohamed Ziane Hasseni soupçonné d’être mêlé à l’assassinat de Me Ali Mecili à Paris. Outre le fait que M. El Hadj Omar Mahdad—c’est le nom du sénateur-oubliée que M. Kouchner dirige la diplomatie d’une grande démocratie où les ministres ne “ libèrent” pas les suspects des mains de la justice, il le fait avec une maladresse et une discourtoisie bien révélatrices de la manière avec laquelle est géré ce dossier. C’est donc l’homme aux consistants états de service dans l’action humanitaire qui est sollicité et non le ministre lui serait impuissant parce qu’on “ lui impose des positions parfois” par rapport à lui-même! Cette lettre truffée de sottises semble répondre à une seule instruction : dans l’affaire, tout le monde peut parler et dire n’importe quoi, l’essentiel étant de ne pas revenir à … l’essentiel. Un opposant politique algérien a été liquidé il y a vingt et un ans. Le dossier classé vient d’être rouvert et peut aboutir à la manifestation de la vérité. Il est tout de même troublant qu’autant de monde soit mort d’inquiétude pour un fonctionnaire retenu dans le confort douillet de l’ambassade d’Algérie à Paris en attendant que son innocence soit avérée et que pas une seule voix d’indignation pour l’assassinat d’un officier de l’ALN ne se soit manifestée !

    Parce qu’en fait, c’est de ça et uniquement de ça qu’il s’agit et une fois n’est pas coutume, il n’y a pas eu de lampiste au bon moment et le trouver vingt ans après peut être encombrant. Alors tout le monde y va de son numéro. Samraoui est trop intelligent pour confondre un ambassadeur en poste en Norvège avec un fonctionnaire en résidence surveillée à Paris. Hicham Aboud est trop revanchard pour ne pas avoir quelque intérêt dans l’affaire et Malek Oumellou -l’assassin présumé- est trop serein pour un meurtrier solitaire.

    Et si le dossier, dont certains des “souteneurs” de Mohamed Ziane Hasseni regrettent presque “ouvertement la réouverture” plus de vingt ans après les faits, se referme avec la manifestation de la vérité, il semble bien que le lampiste soit déjà trouvé. On ne crie pas avec autant d’enthousiasme et de conviction que Hasseni est victime d’une homonymie si on n’était pas prêt à livrer Hassani !

    Et Hicham Aboud semble l’avoir compris.

    S. L.

    slimanlaouari@gmail.com

  9. The Kbil dit :

    Pourquoi suis-je censure ?

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER