• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 22 décembre 2008

Archive pour le 22 décembre, 2008

Ksentini: « L’affaire Hasseni est une pression politique »

ksen1.jpgM. Farouk Ksentini, président de la CNCPPDH, a  déclaré ce matin au siège de l’assemblée populaire nationale, en marge de la journée d’étude sur le NEPAD (nouvelle initiative pour le développement de l’Afrique) et les droits de l’homme, organisée par la commission des affaires étrangères de la coopération et de l’émigration et celle des affaires juridiques, administratives et des libertés, de l’APN, que l’arrestation du diplomate algérien Mohamed Ziane Hasseni en France  est « une pression politique sur l’Algérie ». M. Ksentini s’est limité à cette déclaration en réponse à un journaliste qu’il  l’a interrogé sur le sort du diplomate algérien. Par El Mouhtarem

Laissez M. Samraoui témoigner comme il l’entend

tm.bmpLa majorité des défenseurs de l’accusé, Mohamed Ziane Hasseni, veulent que Mr Samraoui devienne l’accusé, arrêté et condamné. Ceux qui agissent dans l’ombre et qui tirent les ficelles dans cette affaire veulent fragiliser un clan du pouvoir ou plusieurs clans. C’est sans doute l’oeuvre du clan de Fakhamatouhou pour justifier le coup fatal qu’ils sont entrain de donner à notre pays. C’est eux qui ne sont pas impliqués directement dans l’assassinat de Maître Mecili, mais de toutes les façons ils sont impliqués dans d’autres assassinats, nous le serons petit à petit.

Pour cela, ils veulent que Mr Samraoui soit arrêté. L’accusé ne les intéresse pas. C’est une balle qu’ils ont tiré avec lui. Ils peuvent libérer Mr Hasseni s’il n’est pas coupable, il fait parti d’un ministère qui est sous la responsabilité du président de la République. Il n’est pas un SDF; ils ont tous les documents administratifs le concernant; ils savent tout sur lui et en plus de ça, ils savent tout sur l’assassin et tous les commanditaires directs ou indirects. Ils ne l’ont pas pour deux raisons: soit il est le vrai commanditaire, soit il est en mission (de gré ou malgré lui, évidemment) pour faire de telle sorte que Mr Samraoui soit coincé.

L’affaire se poursuivra tant que les deux possibilités ne seront pas tranchées. Alors, laissez Mr Samraoui témoigner comme il l’entend lui et à ses conditions. Il a amplement raison de faire attention à sa vie. Il n’est pas protégé comme ceux qui insultent, critiquent et jugent des gens qui cherchent la vérité depuis le début, sous prétexte qu’eux parlent et témoignent à visage découvert. Ils n’ont pas peur car ils sont protégés. Mr Samraoui est argaz lui aussi même s’il n’a pas encore témoigné. Ne le condamnez pas avant qu’il ne soit par la justice condamné !

Ammi Said

نداء للوقوف مع شاب في حالة خطر الإعدام

ned.jpg2008/12/ غردایة یوم: 21

بعد طول انتظار وترقب ومعاناة بسبب تجاوزات جھاز العدالة في ولایة غردایة بمختلف مستویاتھ وھذا لأكثر من ثلاث سنوات، ذاق خلالھ ا الشاب محمد بابا نجار كل أنواع التعذیب النفسي والقھر المعنوي وحتى الجسدي بمختلف السجون التي مر بھا ، ستجري إعادة محاكمتھ یوم السبت 03 جانفي 2009 بمجلس قضاء غردایة، وھذا بعد قبول الطعن بالنقض من طرف المحكمة العلیا،  للحكم الصادر ضده بالإعدام من نفس المجلس بتاریخ06 /06 /2006، دون أي دلیل أو برھان في محاكمة اقل ما یقال عنھا أنھا جسدت الخرق الصارخ لأبسط حقوق الإنسان وھو الحق في محاكمة عادلة.

بھذه المناسبة تمتزج مشاعر الفرح والترقب بنھایة المعاناة و وضع الحد لھذه اللاعدالة، مع مشاعر الخوف من استمرار الظلم والإصرار على معاقبة شاب ذنبھ الوحید أنھ كان ضحیة استعمال أطراف في السلطة التنفیذیة لجھاز العادلة لتصفیة حسابات سیاسیة والقضاء على نشاط حزب سیاسي معتمد معارض في ولایة غردایة ھو حزب جبھة القوى الاشتراكیة، كما ھو وارد، وبكل وضوح عند قراءة تقاریر الشرطة القضائیة وقاضي التحقیق

وبھذه المناسبة توجھ عائلة الشاب محمد بابانجار ولجنة مساندة قضیتھ، النداء الملح لكل المؤمنین بقداسة احترم حقوق الإنسان، و الناشطین في مجال حقوق الإنسان والصحفیین المستقلین والشخصیات الوطنیة والدولیة، للحضور بكثافة یوم المحاكمة  03 جانفي 2009 ،للملاحظة والمراقبة وھذا للعمل جمیعا من أجل ضمان احترام حق أساسي من حقوق الإنسان وھو الحق في محاكمة عادلة ، لأن السكوت عن خرق حق إنسان واحد یرھن كل حقوق الإنسان، لأ ن حقوق الإنسان عالمیة وكل لا یتجزأ.

الإمضاء:

ع/ المكتب

د/ فخار كمال الدین

50 suicides en 2008 à Tizi-Ouzou !

sui.jpgLa wilaya de Tizi-Ouzou a enregistré, au cours de cette année 2008, 50 suicides. Un chiffre éffarant auquel il faudra ajouter 23 tentatives de suicide “ déjouées” grâce à l’intervention des services de la Protection civile. Sur les 50 morts 41 sont de sexe masculin. 14 autres ont tenté de mettre fin à leur jours avant d’être sauvé par les sapeurs pompiers. En outre, 7 femmes se sont donné la mort et autant ont échoué dans leur tentative de suicide.

Durant le mois d’août, Tizi-Ouzou a enregistré 8 cas de suicides et trois tentatives. Au cours du premier semestre, cette wilaya a comptabilisé 27 suicides et 10 tentatives. Plus de 70% des suicides touchent les personnes ayant des antécédents psychiatriques. Les déceptions sociales telles que la mise au chômage y sont également pour quelque chose. Cette donne concerne surtout les pères de famille de plus de 40 ans.  Source La DDK

A Mr ALI TOUNSI: « Demande d’aide contre une hogra caractérisée »

gah.jpgA
Monsieur ALI TOUNSI
DIRECTEUR GENERAL DE LA SURETE NATIONALE
-ALGER-

Objet : Demande d’aide contre une hogra caractérisée.

J’ai l’insigne honneur de solliciter votre aide contre la hogra caractérisée dont a fait les frais mon fils BEMAHAMMED Samir Ex directeur des renseignements généraux à Annaba.
Cette demande d’intervention est motivée par la non assistance des autorités sollicitées à cet effet et qui ont soit laissé faire soit ont manqué de courage pour mettre un terme à la détention arbitraire de mon fils à la prison depuis le 20/06/2006. Ce Complot a été ourdi par l’adjoint de l’époque le commissaire principale DRAI ABDELKRIM, gendre du chef d’état major AHMED GAID SALAH, avec la complicité de son frère le brigadier de police DRAI MESSAOUD et du chef de sûreté de wilaya d’Annaba BENCHEIKH ELHOCINE KHEIREDDINE, ils utilisent le nom du général major, pour intimider les citoyens et les cadres de la police et même les industriels à Annaba ou EL Taref sans qu’il soit au courant à des fins mal intentionées.

Le plus dur à admettre est la rapidité d’exécution et les conditions de suspension de fonction décidées en haut lieu par T.O envoyé d’Alger le jeudi 11/05/2006 et contraintes de signature du P.V de notification le jour même à 18h 30 en son domicile avec interdiction d’accès à son bureau.
Comment et pourquoi le directeur national des R.G BELDJILALI KAMEL a ordonné cette suspension sans demande d’explication ni commission d’enquête. Que dois-je en conclure ?
La rapidité d’exécution de cette décision s’explique par le fait que l’I.R.P.E Mr Issad BELGACEM a informé téléphoniquement le jeudi 11/05/2006 le chef de S.W de sa visite le samedi qui suit pour enquête diligentée par l’inspection régionale et ordonnée par Mr le directeur général ALI TOUNSI lui –même avec mention (ENQUETE APPROFFONDIE ) au sujet de la plainte déposée par un industriel de Annaba pour dépassement et abus d’autorité du chef SW à son encontre et à l’encontre des citoyens et même des cadres de la sûreté surtout ceux qui étaient en désaccord avec lui. Cette enquête n’a jamais eu lieu grâce aux efforts du D.R.G qui sait pertinemment qu’elle toucherait directement son protége le chef de S.W.

L’IRPE lui –même a été écarté de l’inspection en même temps que mon fils.
Pour avoir refusé un faux témoignage contre mon fils, ses adjoints Mr BELDIE RABIE et Mr ATTIA SAAD ont été le premier suspendu et le second radié et poursuivis sans aucune raison valable.
Ces deux ex fonctionnaires ont témoigné par écrit auprès de Mr le juge d’instruction sur la demande de faux témoignage qui leur a été faite par les responsables de la SW de Annaba.
Je suis fier de ce qu’a fait mon fils bien que pour le moment il a le dessous mais la vérité finit toujours par se savoir. Toutes les enquêtes effectuées par mon fils sur le blanchiment d’argent, abus d’autorité, détournements et autres affaires scabreuses ont été envoyées à la P.J pour suite à donner beaucoup de citoyens et cadres honnêtes de Annaba ont apporté leur aide à mon fils dans son combat des différents fléaux connus mais qui auparavant n’ont jamais fait surface parce que les commanditaires achetaient le silence des responsables de la SW qui acceptaient les cadeaux, devises, meubles, vêtements et autres articles électroménagers.

Sans se soucier des répercussions négatives qu’engendrent ces comportements indignes d’un responsable quelque soit son rang ou son grade. De tels cadres indignes ne peuvent et ne veulent côtoyer ou travailler avec des cadres intègres qui les dérangent dans leur manigance et autres affaires louches d’où l’origine et le pourquoi de tout ce scénario pour réduire au silence mon fils et selon leur logique lui donner une leçon dont le thème est : «Nous sommes les plus forts et nous sommes capables de faire ce que bon nous semble». J’ai toujours inculqué à mes enfants filles et garçons l’intégrité, la probité, le respect des valeurs religieuses et ancestrales, la moralité, la politesse, l’amour du prochain et surtout le franc parler.

Avec des cadres aussi médiocres et aussi rapaces et béni oui oui, la wilaya de ANNABA est bien mal lotie. Dans leurs relations de travail, l’impression qu’avait mon fils de son DRG était que ce dernier s’intéressait beaucoup plus au comportement de l’ex chef de sûreté de L’IRPE qu’au travail proprement dit.
Un autre fait édifiant à citer: pour l’enquête de la DLEP de Annaba, mon fils a reçu un questionnaire aux lieu et place de félicitations méritées et l’injonction de saisir d’abord par téléphone Mr le DRG avant de traiter des dossiers importants et que c’est à lui à décider s’il faut ou non enquêter.
Autrement dit attendre son feu vert pour ouvrir une information sur un dépassement ou détournement quelconque, une telle façon d’agir d’un responsable à l’échelle nationale n’est elle pas bizarre ?
Si Mr le DRG voulait quelqu’un à sa solde pour assouvir sa haine contre l’ex chef de sûreté et compenser son complexe d’infériorité vis-à-vis de ce dernier il a fait le mauvais choix en désignant mon fils à ce poste.
Mon fils est resté fidèle au serment qu’il a prêté de servir le droit et rien que le droit.

Au lieu du résultat attendu, Mr le DRG s’est vu signalé Les dépassements et autres errements de son protégé à savoir le chef de SW.
L’amour du travail bien fait, la moralité inculquée et l’intégrité de mon fils l’ont conduit dans une prison où il croupisse jusqu’à ce jour depuis le 20/06/2006 avec son lot d’articles dans la presse locale et nationale.
La méfiance qu’éprouvent mon fils et moi à l’égard de la justice est naît du constat amer que nous faisons des péripéties de cette affaire et qui nous fait craindre le pire pour mon fils.
L’éventualité d’une condamnation à tort pour le briser définitivement et lui ôter toute possibilité de dévoiler les méfaits de ses détracteurs est très plausible.

Cette conclusion se justifie par le fait que les responsables véreux cites plus haut sont arrivés à leurs fins grâce, je ne dirais pas à la complicité de certains magistrats mais je dirais à leur manque de courage à traduire en acte ce qu’ils pensent en leur for intérieur d’une part et d’autre part, le refus d’une liberté provisoire Demandée vainement à 03 reprises en date des 18/09/06, ,16/07/07 et le 05-03-08

En tant que père touché dans sa chair et dans l’honneur de sa famille, je m’adresse à vous, monsieurs les journalistes pour faire éclater la vérité, punir les fautifs et rétablir mon fils dans ses droits.
Une intervention salutaire de votre part , Monsieur le Directeur Général , qui se concrétiserait par la désignation d’une commission Du ministère de préférence rétablirait mon fils dans ses droits ,le réconforterait dans sa conduite passée et à venir, redorerait le blason d’une justice hélas parfois malmenée , servirait d’exemple à tous les cadres et simples travailleurs honnêtes de notre pays dont l’auréole noblement acquise est ternie par le comportement indigne et combien bas de certains responsables minoritaires heureusement.

En priant DIEU le tout puissant de vous garder des ennemis et des envieux, je vous prie, Monsieur le Directeur Général
De croire en l’hommage de mon entier dévouement.

Constantine le 21-12-2008

Au non de La famille BENMAHAMMED MILOUD
CITE –K- BOUMEDOUS. BT/C. BLOC 7.
N° 206- CONSTANTINE

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER