• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 23 décembre 2008

Archive pour le 23 décembre, 2008

Si seulement M. Medelci joint l’acte à la parole

medelci1.jpgVoilà encore un plat fumant et indigeste que sert le chef fantoche du MAE. Le ministre le plus effacé et le plus faible du gouvernement tant les interventions externes dans les nominations et dans la politique extérieure sont incalculables.

Mais M. Medelci a toujours les moyens de faire des déclarations bravaches et de donner des coups de pied dans l’eau comme dans l’affaire de Hasseni-Hassani. Mais là aussi faut-il avoir l’intelligence pour ne pas compliquer l’embarras de l’Algérie officielle qui cache des criminels et étouffe la vérité en voulant libérer un “innocent” présumé commanditaire d’un meurtre politique. Faire appel à l’ONU est la meilleure manière d’internationaliser l’affaire de Mecili. L’ONU n’est pas un comité de soutien M. Medelci. Le DRS ne vous laissera jamais entreprendre cette démarche; il ne veut pas étaler son sale linge devant le monde entier. C’est la famille de feu Mecili qui devrait saisir cette occasion pour alerter les instances internationales et demander leur appui pour faire pression sur l’Algérie afin qu’elle se prononce sur le meurtre de M. Mecili.

C’est le moment pour les sympathisants de faire pression sur les représentants de l’Etat algérien pour les amener à agir dans le bon sens de la justice; celui de la présentation des excuses et de l’ouverture du dossier criminel de leur assassin et son commanditaire si vraiment Hasseni n’est pas le vrai commanditaire. Ils savent pertinemment que les criminels coulent de beaux jours dans notre pays et c’est eux qui contrôlent ce pays. S’ils se taisent encore, il faut alors agir avec des actions pacifiques, mais fermes et incessantes. Il faut les accueillir avec des protestations à chaque descente d’avion en Europe et dans leurs hôtels à l’étranger.

Et pourquoi ne pas exprimer le raz-le-bol à Alger même, devant le siège de Ksentini et de tous ceux qui se sont permis de s’exprimer sur le diplomate. Je crois que la justice et le juge Thouvenot ont besoin aussi de tels coups de main. La pression est forte sur eux. Il faut les soutenir; après deux décennies les chances de retrouver les assassins s’amenuiseront fortement. Il n’y aura peut-être jamais plus d’autres juges Thouvenot…

Comme ce Medelci, Ksentini, Ould Abbas, Bouteflika, sont devenus des complices de fait à ce crime crapuleux. C’est le moment de relever la tête devant ces démons qui restent de marbre devant la douleur de la famille de Mecili et font le boucan pour un des leurs.

Par Sniper

Photo: Mourad Medelci, ancien ministre des Finances en discussion avec Abdelghani Djerrar, patron de Tonic Emballage !

Le club des journalistes amis de Bouteflika esté en justice

selini.jpgDeux jours après sa création par le directeur de publication du quotidien Akhbar El Youm, le Club des journalistes amis du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, est esté en justice. Et pour cause: le comité national des amis du président Bouteflika, auteur de la plainte, reproche aux membres du Club d’avoir violé les droits d’auteur. Désormais, même l’amitié, en Algérie, est gérée par l’ONDA. Hachmou chwiya ya djemaat el chiyatine ! El Mouhtarem 

Ksentini: « Le déssaisissement du juge Thouvenot du dossier est un signe positif »

charmantespoir.gifLe président de la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’Homme (CNCPPDH) a déclaré hier, à propos de l’affaire du diplomate algérien Mohamed Ziane Hasseni, qu’après l’audition du deuxième témoin, allusion à Hichem Aboud, il ne devrait plus y avoir de problèmes et que cela doit aboutir à un non-lieu. D’ailleurs, a-t-il ajouté, «le déssaisissement du juge Thouvenot du dossier est un signe positif  car il s’est montré incapable de gérer cette affaire».

A la question de savoir si derrière cette affaire ne se cachaient pas des pressions politiques exercées sur l’Algérie, Me Ksentini a déclaré : «Sans aucun doute. C’est la règle du jeu en politique. C’est comme cela que les choses se construisent; c’est toujours du donnant, donnant. C’est malheureux parce qu’il s’agit de la liberté d’un individu qui est étranger à cette affaire qu’il ne connaît ni de près ni de loin.»  Se faisant plus précis, il affirmera que, si cette affaire ne revêt pas un caractère éminemment politique, il n’en demeure pas mois qu’elle est empreinte d’une coloration politique. Source La Tribune

Interdiction du maquillage pour les lycéennes

maquillage548552.jpgLe ministère algérien de l’Education a adressé une note à ses directions de wilayas portant interdiction des produits cosmétiques et vêtements incorrects pour les filles des deux cycles moyen et secondaire en Algérie. La note n° 786, datée du 13 du mois en cours,  oblige les directeurs des collèges et des lycées d’interdire aux élèves l’utilisation de produits cosmétiques. Par ailleurs, cette note oblige les élèves de deux sexes à porter des blouses.

Ksentini: La procédure «doit être close par un non-lieu»

ksen1.jpgLe président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’homme (CNCPPDH), Me Farouk Ksentini, a souligné hier à Alger que la procédure judiciaire dont le diplomate algérien Mohamed Ziane Hasseni est l’objet en France «doit être close par un non-lieu», au regard des derniers témoignages.

«Les derniers témoignages auditionnés par le juge d’instruction ont établi qu’il s’agit d’une erreur sur l’identité et que le diplomate algérien (Mohamed Ziane Hasseni) n’est en rien impliqué dans cette affaire», a déclaré Me Ksentini. Qualifiant les derniers témoignages d’éléments «positifs», il a estimé que la procédure devrait bientôt connaître son dénouement. «Le premier juge a mal instruit l’affaire » , a constaté le président du CNCPPDH. «On a porté atteinte à la liberté d’une personne qui n’est absolument pas concernée par cette affaire», a-t-il déploré.

Commentaire: « Le premier juge a mal instruit l’affaire », a affirmé hier Me Ksentini. Cela voudrait dire que le pouvoir algérien fonde son espoir sur la nouvelle juge, qui prendra en charge d’affaire Hasseni à partir de janvier 2009, afin qu’elle déclare un non-lieu. Le Directeur général des droits de l’homme en Algérie a oublié que la justice française n’est pas cette justice de nuit que dirige son ami Tayeb Belaiz. El Mouhtarem 

Medelci: «Hasseni n’a rien à voir avec l’affaire Mecili»

medelci20072005.jpgL’Algérie pourrait recourir à l’ONU pour obtenir la libération du diplomate Mohamed Ziane Hasseni, arrêté en août 2008 en France. C’est ce qu’a déclaré hier le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci en marge d’une séance plénière du Conseil de la nation, consacrée à la présentation du plan d’action du gouvernement, rapporte El Watan. Le chef de la diplomatie algérienne affirme avoir contacté le secrétariat de l’ONU chargé des droits de l’homme pour tenter de trouver une issue à ce problème. M. Medelci se dit, par ailleurs, convaincu que Mohamed Ziane Hasseni, accusé d’avoir commandité l’assassinat, en 1987, de l’avocat opposant Ali Mecili, est innocent. «Hasseni n’a rien à voir avec l’affaire mise en examen», affirme-t-il en affichant son étonnement par rapport à l’entêtement de la justice française qui, selon lui, tarde à innocenter le diplomate algérien. «Nous ne comprenons pas pourquoi la justice française tarde à prendre une décision de non-lieu», enchaîne-t-il.

Le suicide de notre jeunesse est l’un des objectifs recherchés par ceux qui ont pris de force le pouvoir !

espoir17ou.jpgAssalam, azul, bonjour

Le suicide est souvent secondaire à plusieurs idées noires et tenaces qui harcèlent nuit et jour des gens qui ont perdu espoir. Et l’espoir tend à disparaître de notre pays à cause de cette fermeture totale qui est exercée sur tout un peuple. L’espoir perd de sa substance car sa source se tarie de plus en plus chaque jour. L’espoir est entre les mains de ceux qui ont le pouvoir et qui refusent de l’offrir à des jeunes et des adultes qui doivent construire un avenir ou faire vivre une famille. L’espoir a besoin de réussites pour grandir et mûrir.

Mais dans notre pays, cela est devenu impossible puisque toutes les portes pour sortir fermées à double tours. Les jeunes n’ont plus accès à des études et un savoir utile qui peuvent les aider à réfléchir et trouver un moyen pour s’en sortir et pour avoir une place dans la socièté. Les jeunes n’ont plus accès au travail, un travail capable de leur offrir un rôle dans la socièté et de valoriser leurs compétences pour construire d’une socièté juste et prospère. Les jeunes n’ont plus accès aux sports, à la culture et aux loisirs puisqu’il faut avoir de l’argent pour se faire plaisir et même s’ils sont aisés, ils n’ont pas beaucoup de choix pour leurs lectures. Ce choix qui pourra les aider à s’enrichir encore et encore afin de s’ouvrir aux idées qui circulent un peu partout sur la terre.

Les jeunes n’ont plus accès au mariage, aux voyages et à une vie de famille épanouie qui peuvent leurs permettre d’aller confiants et joyeux vers le futur. Les jeunes n’ont plus la possibilité de réaliser leurs rêves et de satisfaire leurs désirs (même les plus simples) puisqu’ils vivent dans un pays où règne durablement la hogra, la censure, la terreur, la torture, le crime, le banditisme, l’injustice… Les jeunes se sentent brimés, ignorés, rejetés, abandonnés, sans personne pour les écouter, les guider, les aider à avancer, les rassurer et les conseiller afin qu’ils puissent en actes et réaliser leurs bonnes intentions, afin de dépenser correctement et utilement toute l’énergie positive qui dort dans leurs coeurs.

Les jeunes ne possèdent plus aucun sentiment de fierté, aucune action qui peut les valoriser et aucune perspective prochaine qui leur permettra de continuer à espérer. Le suicide de notre jeunesse est l’un des objectifs recherchés par ceux qui ont pris de force le pouvoir dans notre et qui veulent perdurer. Ils nous offrent que des choix où la mort abjecte doit être choisie. Devenir un assassin et tuer ses frères (militaires, policiers, bandits, gendarmes, criminels, terroristes, kamikazes…), voler et corrompre, se jeter dans la mer, se droguer et boire comme un trou, partir ailleurs et souffrir les affres de l’exil, devenir fou et errer dans les villages et les villes, renoncer au combat et à la révolte et subir, se taire et attendre tranquillement la mort…Alors méfiez vous du suicide, ce n’est qu’une idée noire qui a été incrustée sciemment dans vos esprits par les adeptes de Lucifer afin de vous envoyer par contingent dans le feu de l’enfer.

Méfiez vous chers jeunes de mon pays de cette idée qui vous sépare douloureusement des êtres qui vous sont très chers et qui ont une place très grande dans les coeurs de vos mères, de vos pères, de vos frères, de vos soeurs et de vos proches. Méfiez vous chers jeunes de leurs discours hypocrites et mensongers, vous êtes de loin meilleurs que ces gens qui ont des coeurs de pierre et qui ne savent que manger, voler, humilier, dormir et jouir. Méfiez vous chers jeunes de l’idée qui vous dit que se tuer est une solution meilleure ! Libérez vous, créez, inventez, étudiez, la moindre petit action sincère à plus de valeur que la vie de tous ses charognards qui dirigent avec une main de fer ce pays dont ils n’aiment que ses richesses et les joies qu’elles leurs procurent. Méfiez vous du suicide, ne défiez pas votre seigneur, donnez et offrez à vos familles et votre pays la belle et généreuse énergie que recèle vos coeurs.

Votre corps est comme une machine, laissez-la faire, libérez-la, elle vous donnera des satisfactions qui vous rendront votre dignité un jour. L’Algérie a besoin de vous, patientez, viendra le temps où vous pourrez la construire afin qu’elle devienne libre, paisible, fraternelle, démocratique, solidaire et accueillante pour tous ses enfants qui veulent la servir et lui rendre son honneur.
Fraternellement à tous mes frères et à toutes mes soeurs.

Ammi Said

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER