• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 29 décembre 2008

Archive pour le 29 décembre, 2008

Abderrahmane Aïssat, un proche de Aït-Ahmed, enterré hier à Boudjellil

aissat.bmp   Abderrahmane Aïssat, un des dirigeants les plus influents du FFS, est décédé avant-hier (samedi) matin à son domicile de Tazmalt, dans la wilaya de Béjaïa.

   Après des débuts politiques dans la mouvance d’extrême gauche, notamment à Constantine où il avait fait ses études universitaires, Abderrahmane Aïssat avait rejoint le FFS pour devenir un proche de Hocine Aït-Ahmed, le président du parti, qu’il a accompagné pendant près de deux décennies.
   Discret, doté d’une solide formation politique et d’une grande culture, Aïssat avait aussi un sens de l’humour peu commun, qui lui permettait parfois de se sortir de situations délicates. Il était devenu, depuis quelques années, un dirigeant clé du FFS, tout en maintenant une grande discrétion autour de sa place dans le parti. Participant à toutes les conférences et manifestations, il apparaissait comme la cheville ouvrière du parti dans le domaine des idées et de la réflexion.
   Abderrahmane Aïssat avait choisi d’exercer à Tazmalt, près de Boudjellil, où il a été enterré hier. Ce choix l’avait maintenu dans une posture d’intellectuel provincial, qu’il affectionnait. Vivant modestement, jusqu’à la caricature, il préférait souvent se rendre à Alger, pour des réunions, par autobus. Cela donne le temps de lire, disait-il.
   Rattrapé par la maladie depuis un an, Abderrahmane Aïssat s’était peu à peu éclipsé des activités publiques, pour s’éteindre chez lui. Il était âgé de 53 ans. Il laisse une femme et trois enfants.

Par A. B. C. Le Quotidien d’Oran

Djamel Ferdjallah réagit à sa suspension: « Je suis victime de mon opposition à la participation du RCD à l’élection présidentielle »

ferd.jpgBéjaia,le 29/12/2008

Je viens de recevoir une décision de suspension de la direction nationale du RCD en attendant ma comparution devant la commission des conflits, qui est synonyme d’exclusion.
Voilà comment le RCD remercie ses fidèles serviteurs.

En vérité, connaissant les tentations faciles du Président du parti à se débarrasser de manière arbitraire et expéditive des cadres qu’il suspecte de lui porter ombrage, cette sentence injustifiée et prise en violation des dispositions statutaires du parti ne me surprend pas.

Je dois avouer que depuis que nous avions décidé, avec un certain nombre de responsables, d’initier un débat interne autour des questions aussi essentielles que le mode opératoire organique, et surtout, après qu’il eut constaté notre choix résolu de nous opposer à une éventuelle participation de sa part aux prochaines élections présidentielles, la messe était dite, et je m’attendais donc à subir les foudres de sa nature vengeresse.

Sous sa direction, le RCD est devenu le lieu où l’autonomie de pensée se paye par l’exclusion, avant que «le coupable» ne soit livré aux sanctions morales les plus viles.
C’est le signe d’un chef déclinant, que de voir celui-ci assumer sans vergogne la cascade de départ des cadres émérites qui sont éjectés, en dépit du coût politique considérable occasionné au Rassemblement. Chaque exclu emportant avec lui une parcelle de crédibilité et de compétence qui entame celles du parti.

Si Sadi a perdu ses illusions personnelles,le RCD doit lui survivre.
A ce titre, le parti est mis en demeure d’engager une refondation salutaire de ses structures, ce qui suppose un réajustement organique à mettre en adéquation avec le modèle de fonctionnement des partis modernes et en tenant compte de la nouvelle configuration politique que ne manquera pas d’induire l’impact des élections présidentielles de 2009.

Djamel FERDJALLAH
Député Membre du Conseil National
Ancien 1er Vice Président du RCD,
Ancien Chef du Groupe Parlementaire du RCD.

مواطنو ولاية غرداية في خطر من جهاز العدالة

belaiz.jpgيشتكي الجميع من البيروقراطية القاتلة والتجاوزات المستمرة المتزايدة لجهاز العدالة في جميع أنحاء الوطن ولكن يبدو أن المرض والتعفن قد بلغ مراحل متقدمة جدا في جهاز العدالة في ولاية غرداية ويتمثل في بعض العينات التالية:
- في إجراء أقل ما يقال عنه سخيف ودوس على الدساتير والقوانين وحقوق الإنسان أقدم مجلس قضاء غرداية على تأجيل قضايا مبرمجة في الدورة الجنائية الحالية  يقبع أصحابها في السجون منذ عدة أشهر وهذا تحسبا لزيارة الرئيس!!
- بل أكثر من ذلك وفي سابقة خطيرة أقدم هذا الجهاز في محكمة المنيعة على محاكمة الطفل القاصر « قطاف أسامة  » الذي لا يتعدى سنه 05 سنوات بتهمة الضرب والجرح العمدي وتمت إدانته في محاكمة علنية.
- قبل ذلك حوكم النقابي « فخار حمودي  » إثر إضراب التجار بأمر من والي الولاية في مراسلة رسمية إلى وكيل الجمهورية بمحكمة غرداية حيث أملى عليه حتى المادة التي سيتابع بها هذا النقابي (المراسلة موجودة).
- إضافة إلى قضايا التعذيب والضرب المبرح في مختلف السجون وزنزانات الشرطة في بريان،المنيعة، غرداية… والتي بقيت دون متابعة ومعاقبة للمتسببين فيها.
- من العجائب الإفراج عن متابعين في أحداث بريان قبل محاكمتهما عشية زيارة الرئيس للولاية وهذا بعد أن بقيا موقوفين في سجن غرداية لمدة تفوق سبعة أشهر قيد التحقيق وقد رفض مطلبهما بالإفراج المشروط سابقا!!.
- ويوم السبت 03 جانفي 2009 ستجرى إعا دة محاكمة الشاب « بابانجار محمد » 24 سنة بعد أن حكم عليه بالإعدام بتاريخ 06 جوان 2006 في قضية مفبركة وهذا لكسر نشاط ونشطاء في حزب سياسي معارض.
هذه القضية التي كتبت عنها الصحافة الكثير وتبنتها منظمات حقوقية وطنية و دولية، سيحضر مجريات إعادة المحاكمة عدة شخصيا ت وطنية ورؤساء منظمات حقوقية وصحفيين مستقلين حتى يكونوا مراقبين وشهودا على جهاز العدالة في غرداية الذي أصبح بمثابة الخطر والهاجس المستمر على كل مواطني هذه الولاية الذين يطلبون من الجميع مد يد المساعدة بكشف الحقائق ومتابعة التجاوزات المختلفة ووضع آليات لمعا قبة المتسببين فيها، للتمتع بحق أساسي من حقوق الإنسان وهو الحق في محاكمة عادلة.
الامضاء
ع/ المكتب
فخار كمال الدين

Photo: Tayeb Belaid, ministre de la Justice

Les élus du FFS Ghardaia: « العودة إلى التخلف السیاسي « 

 

ffs.jpg

Ghardaia, 29 décembre 2008
EMAIL: ffs47ghd@yahoo.com:  Site Web :www.mzabnews.org :

في زمن ظن الجزائریون أنھم في عھد الدیمقراطیة والتعددیة الحزبیة وحریة اختلاف الرأي، إلا أن ما یحدث في ولایة غردایة قبل وأثناء زیارة رئیس الجمھوریة من ممارسات وتصرفات، حیث أصبح كل من ھب ودب یتسارع إلى تقدیم فروض الولاء والطاعة باسم مواطني ولایة غردایة، منھم من سموا أنفسھم بأعیان المنطقة، ورئیس المجلس الشعبي الولائي لولایة غردایة أمام الرئیس والإعلام، فقیام من سموا بالأعیان بھذه التصرفات لیس فیھ غرابة لأنھم أسسوا وجھزوا لمثل ھذه المھمات الفلكلوریة، ولیس لھم أي تمثیل في القاعدة الشعبیة.

 

أما الغریب والغیر دیمقراطي والغیر أخلاقي، فھو ما قام وما صرح بھ رئیس المجلس الشعبي الولائي باسم المواطنین والمنتخبین، حیث سمح لنفسھ الیوم وأمام الرأي العام الوطني وأمام الصحافة الوطنیة والدولیة أن یتقمص وینتحل صفة الناطق والممثل الوحید لمنتخبي ومواطني غردایة، بتقدیم تصریحات كاذبة لتغلیط الرأي العام الجزائري، وھذا بطلب ترشح رئیس الجمھوریة لعھدة ثالثة، حیث تناسى كلیة أننا في دولة دیمقراطیة ذات دستور تعددي، وبأن المجالس الشعبیة المنتخبة توجد أحزاب سیاسیة أخرى یمكن أن تتنافى توجھاتھا ومبادئھا السیاسیة كلیة مع مواقف حزبھ، وأن دور رئیس المجلس الشعبي الولائي ھو التنسیق والتسییر في المجلس ولیس اتخاذ قرارات ومواقف باسم المنتخبین مما قد یسبب لھ جملة من المتابعات القانونیة والقضائیة، وھذا ما یؤدي إلیھ القبول بتلقي الأوامر الفوقیة والبریكولاج لتمریر مغالطات سیاسیة تمس بمصداقیة الدولة الجزائریة، خاصة في ظل الواقع المزري والمأساوي الذي یعیشھ مواطنو غردایة رغم مرور ثلاث أشھر من الكارثة نظرا لغیاب الشبھ الكلي للسلطات في الأحیاء المنكوبة مما خلق جوا من الغضب والغلیان، وما زاده تأزما الكذب والنفاق السیاسي البدائي والمفضوح.

ع/كتلة الأفافاس بغردایة: طباخ بالحاج

نسخة إلى :
المجلس الدستوري ·
المجالس الشعبیة الولائیة على المستوى الوطني ·
المجلس الشعبي الولائي غردایة ·
الصحافة الوطنیة ·

Le FFS: « Aucun motif ne peut et ne saurait justifier cette logique barbare et sanguinaire qui est imposée au peuple palestinien »

 

gazafemmes.jpgUn énième massacre contre une population palestinienne désarmée, vient d’être commis dans l’impunité la plus totale par l’armée israélienne. Un peuple déjà meurtrie et soumis à toutes les violences.

 

 

Le Front des Forces Socialistes condamne avec la plus grande fermeté cette escalade de violence. Le FFS considère qu’aucun motif ne peut et ne saurait justifier cette logique barbare et sanguinaire qui est imposée  au peuple palestinien. 

 

 

En ces moments d’indignation et de colère, le Front des Forces Socialistes exprime son entière solidarité avec la population palestinienne.

 

 

Le Front des Forces Socialistes interpelle l’Internationale Socialiste et les partis membres pour agir et imposer l’arrêt immédiat de ces intolérables violences.

A qui appartient l’argent mis dans les réserves ?

« Si j’étais persuadé que vous alliez accepter un centime de l’argent mis dans les réserves, je vous l’aurais donné. Mais personnellement, je sais que vous n’êtes pas des opportunistes et que vous ne prendrez jamais ce qui ne vous appartient pas», a déclaré le chef de l’Etat, lors de sa visite à Ghardaïa. Rapportée par le quotidien El Watan, la déclaration du chef de l’Etat est affirmative: cet argent nous vous appartient pas ! A qui appartient-il alors ? El Mouhtarem

MawdjAT ou un partenariat sans faire de « VAGUES »

wimax.jpgAlgérie Télécom vient de lancer son service internet sans fil, MawdjAT, basé sur la technologie Wimax. Ce service mis en place en partenariat avec Anwarnet couvre actuellement 80% de la capitale et sept wilayas du pays, a indiqué mardi dernier à Alger le P-DG d’AT, Moussa Benhamadi lors d’une conférence de presse tenue à l’issue de la présentation de ce nouveau service. MawdjAT, «qui dispose du plus grand réseau déployé sur le territoire national avec plus de 30 stations relais, assure une couverture optimale de 80% du Grand-Alger », ainsi que celles des villes d’Oran, Hassi Messaoud, Sétif, Bordj Bou-Arréridj, Constantine, Annaba et bientôt Tlemcen, Blida et Béjaïa, a-t-il ajouté. Ce partenariat avec Anwarnet a-t-il été conclu en violation de la loi régissant le marché ? En effet, aucun avis d’appel d’offres n’a été lancé pour la réalisation de MawdjAT avec des étrangers.  El Mouhtarem

L’Association des parlementaires algériens soutient la candidature de Bouteflika

selini.jpgLes membres de l’Association nationale des parlementaires algériens ont appelé  hier, lors d’une réunion tenue au siège de l’APN à Alger, le président Bouteflika à briguer un troisième mandat. L’annonce a été faite par Belhadj Malik, président de l’association, en présence de Abdelaziz Ziari, président de l’APN. La motion de soutien a été lue devant un nombre insignifiant d’anciens députés qui estiment que, « les défis majeurs de l’Algérie dans le concert des nations, la préservation des symboles de la Révolution, le respect des constantes nationales, le retour de la paix, suite à la décision historique du président de soumettre à un référendum populaire, le projet de la Charte pour la paix… sont autant de facteurs qui poussent l’association à apporter son total soutien pour un troisième mandat ».

 

LIBRES LES ALGERIENS ?

liberte.bmpLigue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme
 
Dans le cadre de son programme 2008-2009, «promotion de la culture des droits de l’Homme à Annaba», la LADDH organise une table ronde sur l’état des libertés individuelles et collectives au lendemain de la révision de la Constitution.
Alors que le pays vit sous état d’urgence depuis janvier 1992, alors que le terrorisme semble en voie de recul, il sera utile d’évaluer la réalité sur le terrain en matière de libertés (d’association, d’expression, d’opinion et de culte) ne correspond pas toujours à l’esprit de la Constitution
 Cette table ronde sera animée par :
-  Maître Nouredine BENISSAD, vice- présidente de la LADDH
- Maître Amine SIDHOUM, avocat
- Maître Nasredine LEZZAR, avocat

Elle aura lieu au CDDH le 30 décembre 2008 à partir de 16 heures.

Merci d’informer vos amis de la région d’Annaba

Bienvenue à tous ceux qui s’intéressent à la défense des droits de l’homme

Adresse: CDDH, Centre de documentation sur les droits de l’Homme

15 rue Merouani MEKKI  (près de la Zaouïa alouia)

FFS: COMMUNIQUE D’INFORMATION

A l’occasion de la présentation de son bilan annuel devant les membres du conseil national le vendredi 26 décembre 2008 lors de la session ordinaire, et ce conformément à l’article 40 des statuts qui stipule :

«Le président choisi le premier secrétaire parmi les membres du conseil national. En concertation avec le président, le premier secrétaire choisi son secrétariat parmi les militants. Le premier secrétaire présente pour débat et adoption un programme d’action au conseil national. Le premier secrétaire présente annuellement le bilan du secrétariat national devant le conseil national ».

Le premier secrétaire national du Front des Forces Socialistes a procédé à un remaniement partiel du secrétariat national comme suit :  

COMPOSITION DU SECRETARIAT NATIONAL

KARIM TABBOU premier secrétaire, NASSIM SADEG chef de cabinet et chargé de la communication, KASDI SALAH chargé des élus locaux et des anciens de 1963, KARIM BALOUL  chargé des relations et solidarité internationales, NACER TOUTOU chargé de la politique financière, RACHID CHAIBI  chargé de la jeunesse et des affaires judicaires, HAKIM BELAHCEL chargé de l’administration, moyens et patrimoine, BELKACEM BENBELKACEM chargé de l’Organisation et développement du parti, NEBOU MOHAMED chargé du suivi des fédérations, HAKIM ADDAD  chargé des droits de l’homme et du mouvement social,  MOUSSA TAMADARTAZA chargé de l’animation politique,  BENAMEUR BELKACEM  chargé de la coopération municipale, HAROUNE HOCINE chargé du mouvement associatif  et de la culture, BENTALEB AREZKI chargé de l’évaluation, Mme BOUAMAMA FAIRUZ chargée de la  condition féminine, KHODIR MADANI  chargé de l’environnement et du développement durable, DJAMEL BAHLOUL chargé des dossiers et des études, BETATACHE AHMED chargé des relations maghrébines, KAMEL EDDINE FEKHAR chargé des actions de proximité et des relations militantes, MAHFOUD HADDAD chargé de la logistique et directeur du siège national.

Sur un autre plan et conformément à l’article 76 des statuts qui stipule :

«Une école de formation politique est instituée dans le parti est mise sous l’autorité du président du parti. L’organisation et le mode de fonctionnement de l’école de formation sont du ressort du conseil national »

Il a été procédé à la désignation de Mme BOUAMAMA FAIRUZ comme directrice de cette école et d’un comité pédagogique composé de : MOHAND AMOKRANE CHERIFI, TAMADARTAZA MOUSSA, BAHLOUL DJAMEL, KHODIR MADANI, BETATACHE AHMED, BELKACEM BENAMEUR, ADDAD HAKIM.

Par ailleurs, un comité national de rédaction et d’information a été mis sur place. Il est composé de: M. FARID BOUAZIZ, SMAIL LAMROUS, NAIT ABDELLAH RABAH, MALEK AIT OUAKLI, BOUSSAD BELHADJ.

12

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER