Des clarifications d’El Mouhtarem

lumiere.jpgJe viens de lire avec attention l’article du journaliste Noureddine Khellassi sur l’affaire du diplomate algérien Mohamed Ziane Hasseni. Je tiens à clarifier certaines zones d’ombre qui entourent l’affaire. 

Le journaliste écrit: « Les résultats des tests ADN subis par le diplomate algérien se seraient révélés négatifs. »

Commentaire: Les test ADN peuvent prouver que Hasseni n’a pas remis les balles à l’assassin Amellou. Les résultats du test graphologique (vérification de la signature de Rachid Hassani sur l’ordre de mission remis à l’assassin), ne sont pas encore connus.

Le journaliste écrit: « Le témoignage de Hicham Aboud, apparemment décisif, a solidement conforté la thèse de l’homonymie imparfaite dont a été victime Mohamed Ziane Hasseni. L’ancien chef de cabinet du général Mohamed Betchine à la DGPS a affirmé de manière catégorique, sur la base de sa connaissance personnelle du diplomate et de Rachid Ziane Hassani, commanditaire présumé de l’assassinat de l’avocat français André-Ali Mécili, au mois d’avril 1987, que le premier n’est absolument pas le second.’

Commentaire: Comment peut-on croire le témoignage de Aboud après avoir déclaré, en 2002, au Juge Thouvenot, que Rachid Hassani était consul en Allemagne en 2002 et c’est Mohamed Ziane Hasseni qui occupait ce poste à cette époque.

Le journaliste écrit: « Défection du colonel Samraoui. Ce témoignage a d’autant plus sonné fort et juste que l’autre témoin clé dans l’affaire, n’a pas, lui, répondu à la convocation du magistrat français. L’ancien colonel du DRS Mohamed Samraoui, puisque c’est de lui qu’il est question, a prétexté un mandat d’arrêt international lancé contre lui par l’Algérie pour se dérober. Son absence a donc empêché une confrontation avec Abboud Hichem et avec Mohamed Ziane Hasseni qu’il avait affirmé avoir reconnu comme étant formellement Rachid Ziane Hasseni.

Commentaire: Dans un entretien accordé au quotidien Echourouk (20 décembre 2008), Mohamed Samraoui a déclaré que «des raisons que j´exposerai ultérieurement, ne m´ont pas permis de me rendre en France. Le guet-apens dans lequel je suis tombé en Espagne l´année dernière est encore vivace. »

Le journaliste écrit: « D’autant plus important qu’il aurait été également apprécié à l’aune de sa confrontation avec Mohamed Ziane Hasseni qu’il prétend bien connaître au point de l’identifier comme étant l’ancien capitaine des services algériens, Rachid Ziane Hassani. « 

Commentaire: Le juge Thouvenot n’a jamais programmé une confrontation entre les trois.

Le journaliste écrit: « Pourtant, Mohamed Samraoui est un témoin déterminant, surdéterminant même, étant donné que son témoignage initial a constitué le fil rouge du dossier d’accusation. Il avait même fondé la première conviction intime du juge Baudoin Thouvenot, lequel, s’y basant, avait inculpé et mis en examen et sous contrôle judiciaire Mohamed Ziane Hasseni. »

Commentaire:  Le journaliste ne s’est pas trompé en soulignant que Mohamed Samraoui est un témoin déterminant, surdéterminant même. Il est donc évident que le juge ne prononcera pas de jugement avant d’entendre Samraoui. Par ailleurs, Samraoui n’est pas obligé de se déplacer en France. Faut-il rappeler qu’en 2003, c’est le juge Thouvenot qui s’est déplacé en Allemangne pour entendre Samraoui ?

Le journaliste écrit: «  S’ajoute aussi au registre des bonnes nouvelles pour Mohamed Ziane Hasseni le fait que le juge Baudoin Thouvenot ne serait plus, dans les prochaines semaines, responsable du dossier d’instruction ».

Commentaire: Le juge qui remplacera Thouvenot n’abandonnera certainement pas l’affaire. La justice française n’est pas celle de Tayeb Belaiz.

Le journaliste écrit: « S’agissant de Rachid Hassani, cadre de la Gendarmerie nationale avant de rejoindre l’ex-Sécurité militaire, dirigée alors par le général Medjdoub Lakehal Ayat, Abboud Hichem le connaît bien. Très bien même. Et pour cause, le commanditaire présumé de l’assassinat de l’avocat Mécili est son propre cousin. Il est, comme lui, natif de la ville d’Oum El Bouaghi, dans l’Est algérien. Aboud

Commentaire: Hicham connait très bien Rachid Hassani ? S’il le connaissait très bien, s’il est son cousin, pourquoi avait-il déclaré au juge en 2003 que Hassani était consul en 2002 avant de se retracter le 17 décembre 2008. «C’est Samraoui qui m’avait dit», s’est contenté de déclarer Aboud et d’ajouter qu’il n’avait pas vu Hassani depuis 1990 ! Pourtant, Aboud était en Algérie jusqu’en 1996.

Le journaliste écrit: « Contrairement à ce que d’aucuns pouvaient penser, la réactivation du dossier de l’assassinat de l’ancien ami et conseiller de Hocine Aït Ahmed au FFS n’est pas imputable à Annie Mécili, la veuve éplorée de l’ancien avocat. Elle est due à un hasard. En fait à une interview choc, accordée par Abboud Hichem, en juillet 2003 à l’hebdomadaire français le Nouvel Observateur. »

Commentaire: L’interview est parue le 14 juin 2001 et pas en juillet 2003. «C’est le capitaine Rachid Hassani qui a pris en charge cette mission (l’assassinat de Mecilià). Il venait d’arriver de la gendarmerie», affirme Aboud au N.O.  Comment l’avez-vous appris ? H. Aboud. – « C’est le capitaine Hassani qui m’en a parlé. C’était mon ami. Il est de mon patelin, pratiquement de la même tribu que moi, dans les Aurès. Hassani a pris en main l’affaire Mecili parce qu’aucun officier ne l’avait acceptée. ». Qui peut croire les propos de Aboud ? Un officier chargé d’une mission de tuer un opposant peut-il raconter avec une telle facilité les termes de sa mission ?

Par El Mouhtarem qui vous dit: Bonne année 2009. Meilleurs voeux.

Commentaires

  1. Tazmalt-mounadhilloun bila ounwan dit :

    Merci et Bravo EL MOUHTAREM pour votre courage et votre grand combat pour le triomphe de la vérité et votre défense inlassable des idéaux de paix, de démocratie et de justice dans ce pays ou « LA SERVITUDE » est devenue le sport collectif des Militants.
    Vous devez s’avoir que vous participer avec vos écrits et contributions, pas uniquement a faire éclater la vérité sur l’assassinat du moudjahid et militant des causes justes ALI MECILI mais également a cette grande marche du peuple vers son droit a gérer son destin loin des plans orchestrés dans les labos du DRS ou de l’occident.
    Bon courage et permettez moi de vous souhaitez Paix, bonheur et santé pour vous et votre famille a l’occasion de la nouvelle année 2008.

  2. The Kbil dit :

    Cher El Mouhtarem,

    je réagirai demain à votre réaction à l’article paru ce jour sur La Tribune. Pour ce soir, je souhaite , à mon tour, vous présenter mes meilleurs voeux pour la nouvelle année 2009, à vous et à l’ensemble de ceux qui vous sont chers.

    Que 2009 soit une bonne année pour notre pays et le peuple algérien; meme si d’ores et dejà ce voeu semble relever d’une véritable gageure. Mais ne dit-on pas que l’espoir fait vivre?

    Alors à l’espoir et à la justice!!

  3. justice&verite dit :

    Merci el-mouhtarem pour votre gigantesque labeur afin que justice&verite triomphe(nt/ront) malgré les bassesses vaines du drs et ses valets qui chuteront tot ou tard …
    Il y’a qu’une SEULE verite entourée de mensongeS…
    Bonne année 2m9 á toi et ta famille.

  4. samaritain dit :

    MES MEILLEURS VŒUX DE SANTÉ ET PROSPÉRITÉ A TOUTE L ÉQUIPE DE FFS1963 ET A TOUT LES INTERNAUTES ET LES COMMENTATEURS SANS EXCEPTION .

    *********************BONNE ANNEE 2009**********************
    ******************ASSUGGAS AMEGAZ*******************

  5. mohand arezki dit :

    MERCI YA ELMOUHTAREM POUR TES RECTIFICATION. POURTANT IL ARRIVE A NOURREDINE KHELASSI D’ETRE MIEUX INSPIRER.
    MERCI POUR TOUS CE QUE TU FAIS POUR ECLAIRCIR L’ETAT DE L’AVANCEMENT DU DOSSIER

    BONNE ANNEE 2009
    HAPPY NEW YEAR THANK’S FOR YOUR HELP FOR FREDEM AN JUSTICE IN ALGERIA

  6. Belaid Ait Mohand dit :

    A toutes les Algériennes et à tous les Algériens , je leur souhaite une année pleine de bonheur et de santé .
    Mon cher El Mouhtarem , dans plusieurs de mes commentaires , j’avais bien dit que à un moment vous faites le travail qu’aucun parti politique ne puisse accomplir .Je vous remercie pour m’avoir donné la parole comme Samraoui m’a relevé la tête .
    Des gens de votre trompe nous donnent espoir .Je le dis du fond du coeur et je souhaite longue vie à notre Amghar Azemni et longue vie à notre espace de communication .

  7. jazairia dit :

    cher el Mouhtarem,

    je souhaitais réellement respecter la treve des confiseurs cmme nous y a invité un internaute. j’aurais aimé vous dire combien mon coeur est empli d’espoir de voir enfin germer les graines de la tolérance dans notre grand et beau pays qui n’arrive pas à s’extraire de la gangue du malheur et des souffrances. j’aurais tant voulu vous dire que demain sera un autre jour. Mais vous ne me laissez pas le choix. c’est pourquoi avant de vous répondre, je me joins à tous ceux qui ont émis l’espoir que ce blog dont vous êtes le modérateur demeure notre espace commun de liberté et de débat contradicteur en toute démocratie. que ce blog serve d’exemple d’ouverture et de tolérance fraternelle. notre pays en a le plus grand besoin.

    cher El Mouhtarem votre article est vraiment venu à point nommé pour nous inciter à commenter de manière intelligente les écrits et déclarations sur l’Affaire Mécili dont la mise en examen du diplomate Mohamed Ziane Hasseni constitue le dernier soubressaut.
    pour réfléchir ensemble sur les récents dévelopements en nous efforçant d’être intellectuellement intègres et impartiaux quelles que soient par ailleurs nos convictions politiques et nos amitiés particulières.

    avec beaucoup de respect, je me permets de vous dire que vos commentaires et observations sur l’article de M. Khellassi sont entachées de partialité et de plus ils sont inadéquats en ce sens que ce n’est pas au journaliste qu’il faut reprocher les approximations, les incohérences et les fausses pistes. le journaliste n’a fait qu’établir un bilan de la situation en particulier suite à la défection de l’ex colonel Semraoui. les nombeuses failles et lacunes évidentes dans les témoignages et dépositions des deux témoins et notamment de Semraoui sont à reprocher à leurs auteurs et non pas à ceux qui les constatent. ce n’est pas la faute du juge d’instruction d’être mené en bateau par Semraoui. ni à nous tous journalistes compris, d’espérer vainement depuis maintenant plus de cinq mois que Semraoui veuille bien  »apporter les preuves par A+B » que Hasseni est Hassani. vous comme nous tous, d’où qu’on vienne, pour reprendre une expression en vogue dans votre cercle, attendant que la pythie se prononce. j’ai le déplaisir de vous apprendre que l’ex colonel Semraoui ne détient aucune preuve. que son témoignage est tronqué de sa partie la plus noire, les éléments de preuve de sa totale complicité lui même. je persiste et signe que l’ex colonel sait maintenant, de manière catégorique que Mohamed Ziane Hasseni n’est vraiment pas Rachid Hassani. comme il n’a aucune preuve et de crainte, à juste titre, d’être incriminé à son tour, car son statut de réfugié politique ne le prémunit pas de poursuites judiciaires pour des crimes anté ce statut, il avance des prétextes fallacieux. pour ne pas squatter le blog je m’en tiendrais à deux ou trois éléments factuels concernant en particulier les faux alibis de l’ex colonel du DRS, qui a bien perdu de ses capacités de réaction.

    cher El Mouhtarem vous dites que :

    « Le journaliste écrit: “Défection du colonel Samraoui. Ce témoignage a d’autant plus sonné fort et juste que l’autre témoin clé dans l’affaire, n’a pas, lui, répondu à la convocation du magistrat français. L’ancien colonel du DRS Mohamed Samraoui, puisque c’est de lui qu’il est question, a prétexté un mandat d’arrêt international lancé contre lui par l’Algérie pour se dérober. Son absence a donc empêché une confrontation avec Abboud Hichem et avec Mohamed Ziane Hasseni qu’il avait affirmé avoir reconnu comme étant formellement Rachid Ziane Hasseni.

    Commentaire: Dans un entretien accordé au quotidien Echourouk (20 décembre 2008), Mohamed Samraoui a déclaré que «des raisons que j´exposerai ultérieurement, ne m´ont pas permis de me rendre en France. Le guet-apens dans lequel je suis tombé en Espagne l´année dernière est encore vivace. »

    commentaire du commentaire :

    avec l’ex colonel du DRS, c’est toujours vous verrez, bientôt je vous dirais tout.c’est promis! attendez encore un peu et je ferais des révélations fracassantes!  »j’exposerais bientôt les raisons » rejoint en cela tout à fait son impatience  »de témoigner à Paris dès que le juge me convoquera » avez- vous oublié cher El Mouhtarem qu’il s’est dit étonné de ne pas recevoir de convocation du juge pour témoigner. reprenez votre propre récapitulatif et vous verrez combien il était insistant il y a quatre mois.

    je pense, très sincèrement, que l’ex colonel Semraoui se retrouve pris dans ses propres pièges et guet apens. il croyait que jamais on n’arrêterait un diplomate. l’annonce de la mise en examen a du constituer une véritable douche froide pour Semraoui car dès lors il devenait évident qu’il aurait à témoigner de manière juridique et sous serment, ce qui la moindre preuve de fausses déclarations il sera condamné. alors que va -t-il inventer pour se défausser si le juge satisfait à toutes ses exigences? peut être une amnésie?

    et puis cher El Mouhtarem pourquoi se limiter à cette seule déclaration de Semraoui?

    pourquoi ne pas aligner les deux autres prétextes avancés par Semraoui pour sa dérobade?

    l’argument du passeport confisqué en Espagne??? cet argument qu’il a bel et bien avancé, il l’a rapidement délaissé suite à l’étonnement exprimé par un de nos co-bloggeurs, par lequel il a rappelé que tout réfugié politique bénéficie obligatoirement d’un passeport délivré par les autorités d’accueil. un passeport bleu plus précisément. un ex colonel des services chef du bureau en Allemagne ne peut absolument pas ignorer cette donnée. alors? cet argument initial est l’expression sans aucun doute du desarroi dans lequel est plongé cet ex officier des services de renseignements car je n’ose imaginé qu’il était mal rencardé sur sa situation. dans la précipitation il a allégué l’absence de passeport puis s’est vite rétracté voyant que son argument ne tenait pas la route. ensuite il a dit qu’il voulait une protection rapprochée. moi même j’ai dit qu’à mon avis il doit être ceinturé de barbouzes d’au moins deux ou trois pays encore que je ne suis pas sure qu’il interesse encore les services algériens tellement ils sont surs à présent- car comme nous le constatons, ils le constatent aussi- qu’il n’a rien  »à vendre ». et je ne parle pas de l’Affaire Mécili car sur ce chapitre, c’est exactement depuis son audition par le juge Thouvenot en 2003, que tous ceux qui s’intéressent à cette affaire savent qu’il fabule, entrainé par ses convictions intimes qui reposent uniquement sur le désir de vengeance.

    ainsi donc vous voulez qu’il témoigne en Allemagne seul face au juge? ou bien en duplex? ou en vidéoconférence peut être? peut être aussi qu’il souhaite qu’on transfère toute la cour en Allemagne? quelles que soient ses exigences farfelues dignes des caprices de vedette ( qu’il ne sera plus dès qu’il aura témoigné, à moins qu’il ne sorte de nouvelles fables) je suis sure que la défense les acceptera pourvu qu’il veuille bien regarder en face le diplomate et dire à haute et intelligible voix que c’est bien lui Rachid Hassani. qu’il le fasse mais qu’il le fasse vite car cette plaisanterie, cette farce a assez duré. pour le diplomate il est temps qu’il rentre chez lui et que Dieu l’aide à effacer ce cauchemar de sa mémoire. entre nous El Mouhtarem je lui conseillerais vivement qu’il intente une action en justice pour dommages moraux et harcèlement judiciaire. ne serait ce que pour laver l’affront et le deshonneur qu’a subie la diplomatie algérienne. il a fallu que la justice française exhume une vieille loi de 1956 pour faire passer l’arrestation d’un dipomate munis d’un passeport diplomatique.

    Ah que le grand Houari nous manque. s’il était de ce monde, le diplomate aurait été libéré avec de plates excuses et fortes génuflexions. et d’abord il n’aurait pas été du tout mis en examen avec un dossier aussi vide.

    enfin, je pense qu’il est plus ourtois de publier l’article du journaliste Khellassi en entier.pour réparer cet omission le voici:

     »
    Vers une issue honorable de l’affaire Mohamed Ziane Hasseni
    Solution des braves
    31-12-2008

    Par Noureddine Khelassi

    Fini le temps de l’attente angoissée pour Mohamed Ziane Hasseni et de l’entêtement pour le juge qui l’a mis en examen l’été dernier ? Oui, à en croire les informations au sujet de l’évolution de l’affaire du directeur du protocole et des cérémonies au ministère
    algérien des Affaires étrangères. D’abord, les résultats des tests ADN subis par le diplomate algérien se seraient révélés négatifs. Le haut fonctionnaire et sa défense en auraient d’ailleurs été dûment informés par le juge parisien Baudoin Thouvenot, en charge jusqu’ici du dossier.
    Ensuite, l’ex-capitaine du DRS Abboud Hichem, qui a déjà été auditionné trois fois par le même juge, en 2001 et 2002, a témoigné officiellement le 17 décembre dernier.
    Son témoignage, apparemment décisif, a solidement conforté la thèse de l’homonymie imparfaite dont a été victime Mohamed Ziane Hasseni. L’ancien chef de cabinet du général Mohamed Betchine à la DGPS a affirmé de manière catégorique, sur la base de sa connaissance personnelle du diplomate et de Rachid Ziane Hassani, commanditaire présumé de l’assassinat de l’avocat français André-Ali Mécili, au mois d’avril 1987, que le premier n’est absolument pas le second. Et que, surtout, l’un et l’autre sont deux personnes bien distinctes, aux identités réellement différentes et aux carrières franchement dissemblables.

    Défection du colonel Samraoui
    Ce témoignage a d’autant plus sonné fort et juste que l’autre témoin clé dans l’affaire, n’a pas, lui, répondu à la convocation du magistrat français. L’ancien colonel du DRS Mohamed Samraoui, puisque c’est de lui qu’il est question, a prétexté un mandat d’arrêt international lancé contre lui par l’Algérie pour se dérober. Même si ses craintes à ce propos peuvent être réelles, son absence a bien un goût d’école buissonnière judiciaire. L’ancien bras droit du défunt général major Smaïn Lamari à la DSI du DRS avait demandé la protection de la police française avant un éventuel déplacement à Paris. Son absence a donc empêché une confrontation avec Abboud Hichem et avec Mohamed Ziane Hasseni qu’il avait affirmé avoir reconnu comme étant formellement Rachid Ziane Hasseni. Non sans émettre, il est vrai, quelques petits doutes à ce sujet et à développer de tardifs scrupules inhérents à une accusation sans fondement réel d’un homme qui pourrait finalement s’avérer innocent. Un nouveau témoignage de ce réfugié en Allemagne, où il fut résident du DRS et correspondant officiel du BND allemand, aurait été d’autant plus utile qu’il aurait été confronté à celui de Abboud Hichem. D’autant plus important qu’il aurait été également apprécié à l’aune de sa confrontation avec Mohamed Ziane Hasseni qu’il prétend bien connaître au point de l’identifier comme étant l’ancien capitaine des services algériens, Rachid Ziane Hassani. Pourtant, Mohamed Samraoui est un témoin déterminant, surdéterminant même, étant donné que son témoignage initial a constitué le fil rouge du dossier d’accusation. Il avait même fondé la première conviction intime du juge Baudoin Thouvenot, lequel, s’y basant, avait inculpé et mis en examen et sous contrôle judiciaire Mohamed Ziane Hasseni.
    S’ajoute aussi au registre des bonnes nouvelles pour Mohamed Ziane Hasseni le fait que le juge Baudoin Thouvenot ne serait plus, dans les prochaines semaines, responsable du dossier d’instruction. Selon ces mêmes informations concordantes, il serait muté dans un autre département français et serait remplacé par une juge d’instruction, présente d’ailleurs lors de l’audition de décembre 2008 du témoin Abboud Hichem. Contrairement à des informations ayant circulé à ce sujet Alger, le juge ne serait pas formellement dessaisi du dossier. Il bénéficierait plutôt d’une mutation en bonne et due forme dans une autre juridiction parisienne, précisément en région Ile-de-France.
    Lors de son audition par Baudoin Thouvenot, Abboud Hichem, extrêmement motivé pour contribuer à la manifestation de la vérité, a déclaré au juge qu’il n’y avait aucune ressemblance physique entre Hasseni et Hassani. Particulièrement affirmatif, il a indiqué au juge que la surcharge pondérale du diplomate, visible sur les photos et sur les images de la chaîne de télévision française FR3, ne pouvait pas l’induire en erreur. Ancien journaliste sportif, l’ex-officier des services algériens a affirmé au juge qu’il connaissait le premier depuis 1984. Il avait fait sa connaissance à la faveur d’un reportage réalisé pour le compte de l’hebdomadaire sportif El Hadef sur l’entreprise de BTP DNC, relevant à l’époque du ministère de l’Habitat. A cette date, Mohamed Ziane Hasseni était l’un des conseillers du ministre de tutelle, Abderrahmane Belayat. Les deux hommes, qui avaient alors beaucoup sympathisé, s’étaient revus ensuite, à plusieurs reprises, notamment pour assister à des rencontres de football. S’agissant de Rachid Hassani, cadre de la Gendarmerie nationale avant de rejoindre l’ex-Sécurité militaire, dirigée alors par le général Medjdoub Lakehal Ayat, Abboud Hichem le connaît bien. Très bien même. Et pour cause, le commanditaire présumé de l’assassinat de l’avocat Mécili est son propre cousin. Il est, comme lui, natif de la ville d’Oum El Bouaghi, dans l’Est algérien.

    La relance de l’affaire, un hasard
    Contrairement à ce que d’aucuns pouvaient penser, la réactivation du dossier de l’assassinat de l’ancien ami et conseiller de Hocine Aït Ahmed au FFS n’est pas imputable à Annie Mécili, la veuve éplorée de l’ancien avocat. Elle est due à un hasard. En fait à une interview choc, accordée par Abboud Hichem, en juillet 2003 à l’hebdomadaire français le Nouvel Observateur. Dans cet entretien, l’ex-capitaine évoquait l’affaire Mécili et accusait clairement l’ancien président Chadli Bendjedid et son directeur de cabinet de l’époque, le général Larbi Belkheir, d’avoir couvert et commandité la liquidation physique d’André-Ali Mécili.
    A la suite de la diffusion de cette interview, disponible d’ailleurs sur le site de Abboud Hichem agirpourlalgerie.com, le juge Baudoin Thouvenot l’a convoqué pour qu’il s’explique sur les graves accusations proférées. Ce que le concerné fera d’ailleurs lors de deux auditions aux mois d’août 2001 et 2002, et qu’il répétera presque mot pour mot lors de son 4e témoignage devant le même juge, le 17 décembre 2008. Abboud Hichem a, par la même occasion, suggéré au juge d’interroger le colonel Mohamed Samraoui qui avait sa petite idée sur l’affaire. Convaincu, le magistrat ira en Allemagne recueillir en 2003 le témoignage de celui qui a déclaré au juge, et ensuite publiquement, qu’il a été témoin, à Skikda, l’été 1987, de la remise d’une somme de 800 000 francs français à Abdelmalek Amellou, l’assassin présumé d’André-Ali Mécili. A cette date, Mohamed Samraoui était le représentant des services algériens à la 5e Région militaire dont relevait la région de Skikda. Il était auparavant l’un des principaux responsables des services opérationnels de la SM, remplacée en mai 1987 par la DGPS. Il avait, selon ses propres dires, assisté à la remise de ce montant à Amellou par le capitaine Rachid Ziane Hassani. D’où, du fait, son témoignage selon lequel Rachid Ziane Hassani et Mohamed Ziane Hasseni ne feraient qu’un.
    Si les motivations réelles du témoin Mohamed Samraoui demeurent obscures, ses affirmations, frappées quand même du sceau du doute au sujet de l’identification de Mohamed Ziane Hasseni, sont plus que jamais sujettes à caution, car vraiment bancales. Le juge Baudoin Thouvenot, sur la base de la défection, à Paris, de Samraoui, convoqué pour témoigner à nouveau dans un cadre de confrontation, précisément le jour du témoignage contradictoire d’Abboud Hichem, pourrait réviser sa conviction intime initiale. Il pourrait même s’en forger une nouvelle, se fondant aussi sur les résultats des tests ADN et graphologiques de Mohamed Ziane Hasseni. Et l’on verrait alors que, dans cette affaire, le dupe ne serait pas forcément l’accusé.

    N. K.

  8. samaritain dit :

    @ JAZAIRIA

    SVP, LAISSE LA JUSTICE FRANÇAISE FAIRE SON TRAVAIL ,JE PEUX VOUS ASSURER QU ELLE NA RIEN DE RESSEMBLANCE (JUSTICE) AVEC CELLE DE ROUISSEAU OU DE BEN AKNOUN.

    A BON ENTENDEUR SAMARITAIN

  9. Miriam dit :

    Ma chère Jazairia,

    vous montrez des signes d´énervement, toute l´artillerie pointée sur Semraoui et pas un mot sur Mecili, ni sur sur Amellou ou le supposé Hassani que vous voulez à tout prix protéger.
    Merci de nous épargne vos longs romans, nous n´en avons cure; l´article de la tribune que vous reproduisez est déjà sur le blog.
    Et puis, c´est barbant à la longue de rabacher les mêmes arguments, laissez la justice suivre son cours au lieu de polluer sans arrêt cet espace.

  10. jazairia dit :

    @ Samaritain,

    c’est jutement ce qu’on attend cher frère. bonne année et bonne santé et surtout bonne vue pour bien lire ce que j’écris.

    je souhaite ardemment que la justice se fasse le plus rapidement possible car je ne sais pas si vous vous rendez compte mais c’est la première fois dans le monde et dans toute l’Histoire, qu’un diplomate, munis d’un passeport diplomatique est arrêté et mis en examen, du surcroit avec un dossier d’instruction aussi vide. il n’y a aucune preuve tangible sur laquelle pourait s’appuyer la cour pour inculper le diplomate. ce seul fait est révélateur de la faiblesse diplomatique du pays.

    normalement ya khouya l’aziz, dès l’arrestation du diplomate, l’Algérie aurait du publier un communiqué officiel du MAE s’indignant de cet acte inamical. et notre pays aurait du saisir immédiatement l’organisme international en charge de ses aspects avec une protestation en bonne et due forme. la IZZA la KARAMA. non?

    chacun de nous, a ses convictions politiques et ses amitiés. ce n’est pas ue raison pour travestir la vérité y a Samaritain. vous pouvez défendre Samraoui à loisir, comme je défends le diplomate, mais ne jetez pas l’opprobre sur les autres. ça n’ajoute strictement rien au débat.

    sinon bien sur que nous sommes d’accord sur le fait que les justices française et algériennes n’ont rien à voir. par exemple quand un juge français se trompe, il le reconnaît et on le lui pardonne. nous attendons toujours que la juge qui a condamné Benchicou ait le courage de reconnaître qu’il s’agit d’une sentenc politisée même si l’infraction à la loi de finances est avérée. je mettrais ma main au feu que même les ministres de la république font du change parallèle mais eux ils vendent les Euros des nombreuses missions à l’étranger pendant que nous croupissons dans notre fange.

  11. jazairia dit :

    @ Miriam,

    je reconnais que je m’est trompée. je viens d’ailleurs de battre ma coulpe auprès d’El Mouhtarem. et puis c’est vrai pour la longueur je tâcherais d’être plus concise par exemple:

    l’Affaire Mecili est en train d’être kidnappée par Semraoui qui cherche avant tout à demeurer à la une et à continuer debénficier du statut de réfugié politique. a mon avis les allemands ne devaient pas tarder à lui retirer ce statut avec la somme de contrevérités qu’il a aligné depuis plus de quatre mois. enfin, le diplomate Hasseni, auquel je présente mes sincères voeux de retour en Algérie promptement, n’est pas Hassani le militaire qui a été en poste au Mali et cela le ou les consuls français peuvent en témoigner facilement d’autant qu’il n’y a pas des dizaines de consuls au Mali.

  12. jazairia dit :

    Miriam, excusez moi de corriger une donnée fondamentale. je ne défends pas Hassani. je défends le diplomate Hasseni.

    certains comme vous s’obstinent, par ignorance ou sciemment, à appelé le diplomate Hassani alors qu’il se nomme Hasseni.
    l’instruction en cours est menée pour savoir précisément si le diplomate pourrait être le militaire.

    avec tous les éléments de preuves en notre possession et surtout toutes les erreurs commises par l’ex colonel, il est évident que le diplomate Mohamed Ziane Hasseni n’est pas le militaire Rachid Ziane Hassani.

    je vous rappelle 2 ou 3 élémens qui suffisent à établir l’homonymie:

    1- le diplomate est né à tolga, cela est prouvé de manière irréfutable par son livret de famille, datant fort heureusement de l’époque coloniale ce qui ne peut asolument pas être remis en doute par la justice française.
    2- Semraoui a affirmé que le militaire Rachid Hassani a été consul au Mali et qu’il avait préféré ce pays à la France car il craignit d’être arrêté. il s’avère que le diplomate n’a jamais exercé au Mali. si Semraoui dit vrai, alors le diplomate n’est pas Rachid Hassani que l’ex colonel dit avoir accompagné à Skikda pour la remise du montant de l’exécution. c’est pourquoi j’insiste ainsi que d’autres sur la confrontation non seulement avec M.Hasseni mais aussi avec M. Aboud

    3- les tests ADN sont négatifs. nous attendons maintenant de savoir les résultats des tests graphologiques. s’ils sont aussi négatifs et en principe ils le seront car il y a vraiment trop de preuves que le diplomate est innocent, eh bien le juge Thouvenot ou son ou sa remplaçante devra décider d’un non lieu. car sinon cela deviendra de l’acharnement judiciaire.

  13. The Kbil dit :

    Je m’étais engagé hier à vous livrer ma propre appréciation de l’article paru dans le Tribune. Je l’avais lu, sans penser que cet écrit allait soulever toute cette polémique car je m’étais dit que le journaliste concerné s’était essayé à une sorte de synthèse sur l’affaire, en livrant ses convictions du fait de l’évolution de la donne. Il en a le droit et je ne vois pourquoi il a été vilipendé comme cela.

    Pour en revenir à l’exercice auquel s’est livré El Mouhtaram, j’ai lu attentivement ses propres commentaires et j’ai trouvé l’exercice intéressant. Il peut y avoir plusieurs lectures. Jazairia a livré la sienne. Voilà ce que ça donne me concernant:

    - Sur les tests ADN:ils sont importants sinon ils n’auraient pas été demandés par le juge Thouvenot, qui a été appuyé par la cour d’appel de Paris. La partie civile en avait fait un argument et avait largement stigmatisé le fait que le diplomate Mohamed Ziane Hasseni ait refusé, dans un premier temps,de les subir. Donc, ce n’est pas parce qu’ils seraient négatifs que, subitement, ils deviennent insignifiants, loin s’en faut.

    - S’agissant des tests graphologiques: ils sont tout aussi déterminatnts car, outre la signature, l’ordre de mission dont il est question comporte une mention manuscrite du signataire, le capitaine Rachid Hassani, ainsi que cela a été indiqué. rappelons que cet ordre de mission n’était pas un permis de tuer mais qu’il concernait un véhicule mis à la disposition de Amellou.

    Donc, si les deux tests sont négatifs, ce qui sera très certainement le cas, cela n’entamera en rien leur validité:ils sont partie intégrante du processus d’instruction et aideront le juge à se forger une conviction.

    -Hichem Aboud n’a jamais varié dans ses propos et a révélé avoir été induit en erreur s’agissant de la présence de Rachid Hassani en Allemagne.Il a, au demeurant, expliqué cela sur son site et l’a redit en présence des deux juges lors de son audition.

    - Les raisons, tout aussi fallacieuses les unes que les autres, de Samraoui sur sa défection, une de plus, sont tardives et non convaincantes car ces raisons existaient déjà losqu’il promettait de se précipiter à Paris dès qu’il serait convoqué. Il promettait des preuves, il disait attendre la confrontation.Rappelez-vous que sur TSA, il reconnaissait avoir reçu sa convocation et faisait valoir que l’heure de la confrontation était proche, inchallah.Il semblait meme impatient. Eli fort, fort, comme le dit cheb Bilal.

    Il aurait été plus sage pour lui de ne pas s’engager autant et de faire alors état des empéchements tardivement avancés. Avec toutes ces bourdes, j’inclue évidemment ses déclarations irresponsables, Samraoui a cessé , si tant est qu’il l’est jamais été, d’etre un témoin crédible et de bonne foi. Rappelez-vous sa dernière sortie, qui a embarrassé meme ses plus fervents partisans, selon laquelle le meilleur moyen d’envoyer Hassani aux assises etait de continuer à lui chercher des poux dans la tete. Edifiant sur la façon dont il appréhende son role de témoin. De plus, sur le site du matin dz, le journaliste d’El watan révèle n’avoir jamais recu la prétendue mise au point de Samraoui et s’étonne que ce dernier l’interpelle de la sorte alors qu’il n’avait fait que reprendre la teneur de l’échange entre une journaliste d’Echourouk et Samraoui.

    -Sur la question de la confrontation, elle a été exigé par la partie civile, en aout dernier, puis par la defense. J’espère qu’elle concernera les deux témoins et le mis en examen car comme le dit un adage bien de chez nous: khaletha tasfa.

    -Samraoui, en sa qualité de témoin, de moins en moins déterminant selon moi, a été convoqué A PARIS et pas ailleurs. Si le juge Thouvenot avait eu l’intention d’opter pour une autre méthode cela se serait su. S’il avait l’intention de se rendre en Allemagne, il l’aurait fait. Il faut faire un distinguo entre la première rencontre avec ce « témoin », qui avait été demandé par l’avocat de la partie civile, et la gestion d’un processus d’instruction par un magistrat qui dispose de toute la latitude pour ce faire.

    - le départ du juge Thouvenot, pour une promotion il est important de le rappeler, est une perte pour le diplomate Mohamed Ziane Hasseni, car ce magistrat a géré l’essentiel du processus d’instruction, et en tout cas assez pour ce faire une conviction, surtout sur Samraoui qu’il « pratique » depuis 2003, dont le prétendu « témongnage » a été à l’origine du mandat d’arret concernant un innocent et qui, depuis, multiplie les faux pas, passez moi l’euphémisme.

    Comment oublier sa monumentale bourde avec les journalistes de mediapart, dont je ne salue pas ici le « sens » de la déontologie, sa « précipitation » avec FR3 à reconnaitre le dos du soit disant Rachid Hassani, c’est vrai que c’est vachement parlant un dos, surtout losqu’il appartient à quelqu’un qu’il prétend ne plus avoir vu depuis 20 ans. Ce faux pas a,immediatement, frappé son témoignage » d’une légitime suspicion. D’ailleurs la réaction instinctive d’étonnement du journaliste de FR3 vaut tous les discours.

    Avec ce seul témoin à charge, le juge Thouvenot a été servi. En tout cas, sa vigilance a été prise en défaut et sa position est, aujourd’hui, des plus inconfortables. Il faut reconnaitre que si Aboud reconnait avoir été berné, abuser un juge a du etre un jeu d’enfant pour Samraoui qui a, sa vie durant, trempé dans l’intrigue et la Magouille.

    - Que Aboud n’ait pas particulièrement fréquenté son cousin ne représente nullement un fait étrange ou suspect. Nous avons tous des parents avec qui les liens sont plus ou moins distendus. Au contraire, le fait qu’il ignorait que Rachid Hassani était en poste en Allemagne prouve justement que ce dernier ne l’était pas. Car, vous pensez bien que pour un poste aussi important que celui de Consul Général, qui plus est en Allemagne, non seulement la famille nucléaire, celle élargie, el arch, le douar et l’ensemble de la région en auraient fait un motif de fierté particulière. Et pour le coup, Aboud l’aurait su.

    -Je pense, enfin , que Hassani a pu se laisser aller à des confidences avec Aboud qui, en plus d’etre son cousin, était son collègue. Rien de surprenant à cela donc. Je relève que meme un loup comme Samraoui s’est également confié à Aboud sur son role à Skikda. Parce que les deux estimaient etre en confiance avec un collègue, tout simplement.

  14. samaritain dit :

    JE VIENS JUSTE DE ZYEUTER LE SITE DE NOTRE CHARMANT « ARGUEZ EL AALI » QUI PRÉTEND DÉFENDRE LA DÉMOCRATIE J ÉTAIS TRÈS MARQUÉE PAR CE PASSAGE QUE JE VOUDRAIS BIEN LE PARTAGER AVEC MES AMIS DE FFS1963 ,A VOS REMARQUES !:

    « Il file tout droit vers un troisième mandat bien mérité »

    Oui, le troisième mandat qu’il s’assure, Bouteflika le mérite amplement. Il est le seul homme à faire ce qu’il pense et qui met en exécution ses projets politiques. Les autres n’ont qu’à applaudir ou suivre de loin le train qui les a laissés sur le quai depuis des lustres. L’opposition corrompue ou celle des salons feutrés ferait mieux de se terrer et de cesser d’alimenter le petit peuple de fausses promesses. FIN DE CITATION

    EN UN MOT BRAVO MON CHER Kb… HICHAM ABOUD ON TIENDRA COMPTE DE VOS SAGES REMARQUES ,T INQUIET PAS ON VA TOUS VOTER EN MASSE POUR TON ALTESSE FAKHAMATOUHOU… TOZZZZZZ

  15. Mohis dit :

    D’abord, azul et tres bonne annee 2009 a tous.

    J’ai lu attentivement tout ce qui a ete publie sur notre site et j’ai pense qu’il etait utile que je me joigne a l’effort collectif et apporte ma pierre afin, qu’a notre modeste niveau, nous puissions tenter de demeler cet echeveau politico-judiciaire qui a dechaine les passions et prive de serenite une affaire qui en a singulierement besoin.

    Ainsi et au stade ou en est cette affaire,plus particulierement avec les derniers développements, il m’a paru judicieux de relire, entre autres, les déclarations du premier témoin, Hichem Aboud, afin de les analyser a la lumière de la déposition faite par l’intéressé, le 17 décembre dernier, auprès du juge Baudoin Thouvenot. J’ai été interpellé par une contribution de Aboud, parue le 18 septembre dernier sur son site « agir pour l’Algérie ». Il y déclare ce qui suit :

    - »Depuis l’annonce de l’arrestation de Mohamed-Ziane Hasni… j’avais du mal à croire que ce soit le vrai coupable tant la chose me semblait anormale. Mais cela ne m’a pas empêché de nourrir l’espoir de voir Hassani Rachid tomber entre les mains de la justice et entraîner dans son sillage les véritables commanditaires… ».

    Dans sa déposition, courant décembre 2008, auprès de deux juges d’instruction, Aboud a notamment déclaré :

    - « Tout comme j’ai émis des doutes quant à voir ce dernier à s’aventurer à se rendre en France.

    - Sans le moindre doute, Hasseni Mohamed-Ziane n’est pas Hassani Rachid.

    - bien que Hassani soit un membre de ma famille, je n’ai plus eu de contact avec lui depuis que j’ai cessé toute activité dans l’armée en 1990 pour lui éviter tout problème avec l’institution militaire. D’ailleurs, tous les membres de ma famille qui étaient dans l’armée ont été radiés sans raison aucune, après la parution de mon livre. Ils étaient soupçonnés de me fournir des informations sur l’institution militaire.
    - Je ne vois pas pourquoi courir le risque de faire un faux témoignage qui sauverait la tête d’un assassin si vraiment Hasseni était impliqué dans l’assassinat de Mecili.

    - Il ne peut y avoir de confusion avec Hassani Rachid puisqu’il n’y a aucune ressemblance physique entre les deux hommes.
    - Il est dans mon intérêt personnel d’accuser Hasseni de l’assassinat de Mecili et du coup je sauverai la tête de Hassani Rachid qui est de ma famille, comme me le suggèrent beaucoup de personnes qui me contactent à partir d’Oum- El-Bouaghi et qui me rappellent le vieil adage algérien qui dit « que pleure sa mère et non pas la mienne ». C’est-à-dire coller l’affaire à Hasseni qui est un étranger pour moi et sauver un membre de ma famille.

    - Cependant, ma foi religieuse et mes convictions ne permettent guère de faire un faux témoignage pour accuser un innocent. Hasseni Mohamed-Ziane est innocent et n’a rien à voir avec l’assassinat de Mecili ».

    A la lecture de ces declarations, la conclusion qui s’impose est que, quelles que soient les opinions des uns et des autres sur Hichem Aboud, ce dernier assume courageusement sa prise de position et n’a jamais varie.

  16. Mohand dit :

    Les appréciations ci dessus me rappellent une expression bien de chez nous: ATHCHKRITS KHALTISS THAHDHAR YEMASS. Sans commentaire.

  17. amina&amin dit :

    Oj Oj Oj cette spa-drs, é é we’re 2t9!
    wakeup – standup – eKker – debout …

    Plus vous jouez au juge et plus vous transportez en “limo” votre Hass-(A/E)-ni tout droit aux assises (tribunal penal).

    Vous vous contre-disez souvent sans vous rendre compte,
    vos ecrits/signatures/interventions sont passés chez notre detective á la loupe, vous vous tenez/accrocher souvent sur une epine qui ne tient pas mais se casse souvent.
    crik – plop!

    Nom de Dieu
    -du jour au lendemain, vous etes au courant du dossier plus que le juge Thouvenot qui a mis des années de job,…

    VOUS SAVEZ/CONNAISSEZ LE VRAI ALORS!!!!
    -pourquoi ne pas le presenter VOTRE vrai assassin/commanditaire au juge puisuqe vous insistez de cette erreur?

    Vous savez qu’il n’y a pas SEULEMENT 2 temoins dans ce TERRIBLE crime humanitaire qui avait ravagé le reve d’une famille de grandir le plus normalement du monde avec un pere et une mere á coté…
    plein d’amour!

    CE REVE NORMAL A ETE BRISÉ PAR UN COMMANDITAIRE (actuellement INCULPé) ET UN CRIMINEL (protégé toujours par un regime aSSaSSin d’alger).
    QU’ATTEND ALGER POUR REMETTRE LES COUPABLES ET METTRE FIN AUX CRIMES HUMANITAIRES/POLITIQUES ET AUTRES…

    Tendrement votre.

  18. justice&verite dit :

    Quelques réponses du Hero col. Samraoui

    http://www.lequotidienalgerie.com/index.php/4863/reponses-de-samraoui-a-des-questions/#more-4863

    Il y’a qu’UNE SEULE VERITé entourée de plusieurs differents mensonges et crimes.

    Au bon entendeur.

  19. jazairia dit :

    cher The Kbil,

    bravo pour cette plaidoirie redoutable pour ceux qui glorifie le faux samourai. a cette heure tardive je voudrai juste ajouter une précision. quand vous dites  » S’agissant des tests graphologiques: ils sont tout aussi déterminatnts car, outre la signature, l’ordre de mission dont il est question comporte une mention manuscrite du signataire, le capitaine Rachid Hassani, ainsi que cela a été indiqué. rappelons que cet ordre de mission n’était pas un permis de tuer mais qu’il concernait un véhicule mis à la disposition de Amellou. »

    c’est vrai qu’une cour examine les preuves de culpabilité. en l’occurrence Rachid Hassani a signé un ordre de mission pour le véhicule alloué à Amellou. en outre, la date sur cet ordre de mission est postérieure à l’assassinat de feu Mécili puisqu’il est daté de juin 1987alors que feu Mécili (que Dieu ait son âme)a été assassiné en avril 1987. qq’un pourrait-il m’expliquer pourquoi un ordre de mission signé après le meurtre constitue -t-il une preuve de l’implication de Rachid Hassani?? please anser.

  20. Miriam dit :

    @ jazairia, dites moi vous étiez de permanence pour poster à 2h du matin?
    vous en savez des choses!Et maintenant vous cherchez des excuses pour sauver votre Rachid Hassani?
    Remballez votre marchandise, on n´est pas preneurs.

  21. jazairia dit :

    chère Miriam,

    au cas où ça vous aurait échappé, j’ai déjà dit que j’étais une retraitée donc j’ai tout mon temp surtout quand j’ai une insomnie. vous savez bien que les vieux ils dorment par intermittence.

    foin de ces explications j’écris ce que je veux quand je peux.

    quand à savoir ce que je sais, il suffit de lire les livres chèr Miriam et là dessus je peux vous faire une confidence de taille dès qu’un sujet m’interresse je vais à fond dans la recherche documentaire notamment livresque et dans toutes les langues que je peux déchiffrer je l’ai déjà démontré.

    alors je vais vous donner une petite bibliographie intéressante:

    Hocine Ait Ahmed : l’affaire Mécili, éditions la découverte.
    Michel Naudy : un crime d’Etat, Albin Michel.

    comme vous voyez mes sources d’information sont à la potée de tout le monde et en plus elles ne sont pas spécialement pro gouvernement algérien, n’est ce pas?

    alors pour vous aider un peu plus sachez que tout l’historique de cette affaire accompagnée de plusieurs copies de documents dont le fameux ordre de mission signé par Rachid Hassani est proposé aux lecteurs.

    je voudrais aussi vous livrer ici cet extrait que j’ai pêché sur le site du MOAL ( eh oui aussi), à propos de leurs divergence avec l’institution militaire, et qui vraiment incite à réfléchir aux dessous de l’affaire Mécili dont le malheureux diplomate ne se doute même pas:
     » révéler les dessous de l’infiltration et le but de la manipulation, n’est sûrement pas chose facile. Il n’est pas toujours évident d’expliquer cette pratique si l’on considère la complexité des mécanismes employés et les motivations qui caractérisent chaque opération de ce genre.
    Il serait affolant de découvrir combien l’opinion française autant que l’opinion algérienne ont pu être habilement menées dans un monde de machination. Il reste malheureusement fort à parier que tant que l’omerta est de rigueur, les illusionnistes régneront en maîtres. »

    bien que ne partageant pas l’idéologie des auteurs de ce site, je ne peux qu’acquiescer sur l’objectif de cet extrait: montrer que les désordres induits par la manipulation scientifique sont énormes.

    n’oublions pas, de grâce, que le mandat d’arrêt émit par le juge Baudoin Thouvenot en 2007 fait suite logique au témoignage de Samraoui, appuyé par Aboud. n’oublions pas non plus que c’est Samraoui qui a dit que le commanditaire Rachid Hassani était Consul en Allemagne et qu’il a été relayé par Aboud qui a cru son collègue. n’oublions pas surtout que Aboud a du vraiment insister pour que Samraoui accepte de rencontrer le juge en Allemagne.

    au départ je pense que le valeureux faux samourai voulait tout simplement  »embêter le consul général en Allemagne » mais que pris en tenailles par Aboud qui l’a bien piégé, il s’est retrouvé enfermé dans une logique judiciaire qui maintenant ne s’arrêtera qu’avec ne décision définitive. le résultat, chere Miriam c’est que grace au faux témoignage de l’ex colonel concernant l’identification de Rachid Hassani, eh bien, l’Affaire Mécili risque bien d’être enfouie à tout jamais. car le non lieu en faveur du diplomate ne fait aucun doute. il détient toutes les preuves qui l’innocentent totalement. dans cette curieuse mise en examen, alors que la logique voudrait que l’instruction accumule les éléments à charge, nous n’avons pour l’instant que des preuves à décharge qui permettent de conclure que le diplomate Mohamed Ziane Hasseni n’est pas du tout le militaire Rachid Hassani. definitivement.

  22. mohand dit :

    ATHCHAKRITSS KHALTISS THAHDHAR YEMASS. hi hi

  23. algerlacitta dit :

    jazairia se presente en 2m9 comme « retraité! »

    Retraité dites-vous…hein? Waou!
    alors quel age vous avez ? 65 ans + …
    etes-vous « hadj »a aussi comme le fameux hadj Omar Mahdad qui veillard 75+ au pouvoir depuis 1962 á nos jours … qui denie/renie la parole au peuple algerien et ses authentiques representants mr Tabou du FFS unique parti democratique depuis 1963 á nos jours mais ce diable de hadj fait la courbette d’echine á Mr Kouchner?

    vous vous devoilez >>> des karnitates-drs!

    comme disait justice&verite : il y’a une SEULE verite mais plusieurs mensonges.
    WaSalama!

  24. amina&amin dit :

    jazairia a dit:
    3 janvier 2009 à 13:23
    chère Miriam,
    au cas où ça vous aurait échappé, j’ai déjà dit que j’étais une retraitée donc j’ai tout mon temp surtout quand j’ai une insomnie. vous savez bien que les vieux ils dorment par intermittence.

    justice&verite avait dit: UNE seule verité mais plusieurs mensonges!

    En 2M9, la « lella » jazairia s’exhibe au NET-public de « retraité! »

    jazairia signe en 2009 : j’ai déjà dit que j’étais une retraitée!
    donc retraité en 2M8, alors les enfants viennent de calculer
    2008-65ans=1943!
    Quelle ecole avez-vous fait vos etudes?
    vous etes si (ama)douées dans plusieurs domaines ya lellette-drs!
    Fin2M9 si vous existez encore, vous allez nous dire, que vous etes encore et 4ever mineur, regarder seulement autour de vous qui vous tient par les oreilles!
    Tendrement votre.

  25. Ammisaïd dit :

    Assalam, azul, bonjour
    Le venin qui ne tue pas et qui ne laisse pas vivre !

    Il s’incruste dans ton esprit
    Il te dicte tes pensées
    Il te dicte tes écrits
    Et, il te dit va s y mon ami
    Détruit les idées de mes ennemis
    Ceux qui veulent une Algérie
    D’où sera chassé le mépris

    Il est à l’abri
    Du ventre affamé
    Et des poches trouées
    Il a étudié en russie
    L’art de mettre la zizanie
    En sein d’un peuple uni
    Par un coeur qui crie et qui gémit

    Un coeur qui crie et qui gémit
    Car il est privé
    De la liberté et de sa dignité
    De sa fraternité et de la solidarité
    De la clarté et de la vérité
    Et des ses hommes qui le protéger

    Il est spécialisé
    Après des études très poussées
    Dans l’art de s’installer
    Partout ou il peut surveiller
    Ceux qui refusent de renoncer
    A la liberté de réfléchir et de penser

    De réfléchir et de penser
    A la manière de chercher
    Une issue qui va vous emmener
    Vers une véritable démocratie
    Celle qui va nous aider
    A rentrer dans le foyer de la modernité

    Il a réduit un pays
    Aux malheurs de Mr hasseni
    Il veut attrapé
    Celui qui s’appelle Samraoui
    Pour pouvoir sauver
    Ceux qui ont tout commandité

    Ceux qui ont commandité
    L’assassinat de boudiaf et chaabani
    De djaout, matoub et boucebsi
    De mekbel, de liabes et de hachani
    D’abane, de krim et meceli…
    Vous le savez, leur oeuvre n’est pas finie…

    Car, il a étudié en russie
    Celui qui nous a dit
    Taisez vous et lisez ce que j’écris
    J’écris la pure et belle vérité
    Celle que nous avons appliqué
    Pour détruire tout ceux qui veulent s’opposer

    Tout ceux qui veulent s’opposer
    A l’Algérie que nous avons volé
    Des mains de ceux qui sont sacrifiés
    Pour que votre pays soit libéré
    De ceux que nous avions remplacé
    Pour qu’ils puissent continuer à vous coloniser

    Fraternellement à toutes et à tous

  26. The Kbil dit :

    Chère Jazairia,

    Pour répondre à votre appel amical, je me suis livré, avec un peu de retard il est vrai, à des recherches sur l’ordre de mission retrouvé sur l’assassin présumé A. Amellou.

    Ces résultats ne sont pas exhaustifs, bien sur, mais renseignent sur l’objet dudit document qui n’était pas un permis de tuer puisque, comme vous le remarquez vous meme cet ordre de mission est antérieur à l’assassinat de A. Mecili.

    Voici, pele mele, le produit de ces rapides recherches:

    „ Selon le juge Thouvenot, l’enquête a montré que Amellou «était en relation avec des membres de la sécurité militaire ou des officiers de l’armée algérienne et qu’il possédait un ordre de mission d’un certain capitaine Hassani».

    Quant à l’examen graphologique, les experts ont dû probablement comparer l’écriture de Mohamed Ziane Hasseni et la signature du capitaine Rachid Ziane Hassani, apposée en bas de l’ordre de mission récupéré sur l’assassin présumé d’André Ali Mécili, Abdelmalek Amellou, et dont un fac-similé avait été publié à l’époque par la presse française.
    Deux mois après l’assassinat, la police arrête un proxénète algérien Abdelmalek Amellou, suspecté d’avoir tué Mecili pour les « services algériens », contre la somme de 800 000 Francs. A son domicile, les enquêteurs trouvent un ordre de mission de la Sécurité militaire rédigé par un certain capitaine Rachid Hassani.

    le « capitaine Hassani », du nom de cet ancien gradé des services secrets algériens (l’ex-Sécurité militaire) dont la signature figure sur un ordre de mission découvert chez le tueur d’André Ali Mecili quelques jours après son forfait.

    Maître Antoine Comte : “Lorsqu’il [le capitaine Hassani] a été interrogé par le magistrat instructeur le 1er septembre dernier, le magistrat instructeur lui a demandé trois choses :

    - D’une part de faire un prélèvement génétique

    - D’autre part de faire une expertise graphologique, car il y a des écrits du capitaine Hassani qui ne seraient pas selon lui dans le dossier”

    Benoît Collombat : “Puisqu’on a retrouvé un ordre de mission chez le tueur”

    Maître Antoine Comte : “On a retrouvé un ordre de mission chez le tueur avec des écrits à la main dessus.

    Le dossier judiciaire est monté sur la base d’un document retrouvé par les enquêteurs en perquisitionnant au domicile de l’assassin présumé, Abdelmalek Amellou. Il s’agit de la copie d’un ordre de mission signé d’un capitaine Rachid Hassani. Le document ne prouve rien d’autre qu’un lien entre Amellou et les services de renseignements auxquels appartenait le capitaine en question. C’est là d’ailleurs un des autres points faibles de l’instruction de M. Thouvenot. Le capitaine Hassani ne peut pas être tenu pour le commanditaire du crime pour la simple raison qu’il a signé un ordre de mission. Il faut que les commanditaires soient fous pour mettre dans les poches d’un tueur à gages un document explicitant clairement la nature de sa mission. (Liberté).

    Aujourd’hui, une question cruciale agite les autorités françaises et algériennes, peu loquaces sur l’affaire. Mohamed Ziane Hassani est-il le même homme que le «capitaine Hassani» dont un ordre de mission pour éliminer André Ali Mecili a été retrouvé dans les affaires de l’assassin présumé, un certain Abdelmalek Amellou, arrêté en France quelques semaines après le meurtre? (ALGERIAWATCH).

    dans l’affaire Mécili un certain «capitaine Hassani ». Officier de la SM, ce neveu du commandant Hassani signa l’« ordre de mission» trouvé sur Amellou, l’assassin d’Ali. (H. Ait Ahmed).

    Site de H. Aboud: 1/ Pourquoi Amellou,l’assassin de M.Mecili avait sur lui un ordre de mission signé par Hassani ?

    A cette question je vous rapporte ce que m’avait dit Hassani Rachid.Avant de passer à l’action, Abdelmalek Amellou qui vivait à Paris a été ramené à Alger pour certainement suivre une instruction en matière d’assassinat. ce que je sais, c’est que l’assassin était resté plusieurs jours à Alger et avait besoin d’un véhicule pour ses déplacements.

    L’ordre de mission a été délivré à Abdelmalek Oumellou à Alger lorsqu’il a été mis à sa disposition un véhicule dont la carte grise était au nom du ministère de la défense nationale, comme tous les véhicules du service. En cas de contrôle par la police, le conducteur doit présenter un ordre de mission dont la durée est limitée et qui peut être renouvelé.

    Ne faisant pas partie du service opérationnel et donc peu rôdé à ce genre d’opérations (d’ailleurs c’était sa première et dernière), le capitaine Hassani Rachid n’aurait pas du délivrer d’ordre de mission car à un agent on ne délivre aucun document. Donc, l’ordre de mission n’avait de validité que sur une partie du territoire algérien et non pas pour se rendre en France et exécuter l’opération d’assassinat.

    2/ Est-ce logique qu’un exécutant d’un acte aussi grave se trimbale avec des ordres de mission sachant qu’il est proxénète et qu’il allait être rapidement démasqué ?

    Comme tous les agents, Amellou voulait snober son entourage par sa relation avec la SM. C’est pour cette raison qu’il n’a pas rendu l’ordre de mission en rendant la voiture avant de quitter le territoire algérien. Là, aussi, c’est une erreur de plus de Hassani Rachid qui n’était pas un professionnel de la manipulation comme le sont ceux de l’opérationnel. Il aurait du lui demander à ce qu’il restitue l’ordre de mission avec la carte grise.

    Puisque vous posez la question, je profite de l’occasion pour vous dire que c’est le général Lakehal Ayat qui était le Directeur de la SM qui avait failli signer l’ordre de mission selon son secrétaire particulier. Ce dernier, à la dernière minute, a conseillé au général de ne pas signer un document qui sera remis à un agent et qu’il fallait laisser Hassani le faire.

    N’évoluant pas dans le service opérationnel, Hassani Rachid n’avait pas de pseudonyme. Il exerçait ses fonctions sous sa véritable identité.

    3/ Est-ce que quelqu’un lui aurait glissé l’ordre de mission a sin insu ? Et si c’était le cas ça ne pourrait être Rachid Hassani qui n’est pas stupide pour s’auto impliquer?

    Comme expliqué précédemment, il a pris avec lui l’ordre de mission sciemment pour bluffer ses acolytes du milieu en France. Et Hassani a manqué de professionnalisme puisqu’il n’a jamais reçu la moindre formation dans le domaine de la manipulation et tout ce qui concerne l’opérationnel.
    Hassani arrivait de la Gendarmerie comme moi j’arrivais du commissariat politique. On était ce qu’on appelle des sédentaires.

    Voila, j’espere avoir éclairé votre lanterne, chère madame et reste à votre entière disposition pout tout échange ou apport futurs.

  27. Vamos dit :

    Je ne comprends rien , suis je bête ?
    Au début , Jazairia ( notre grand-mère , si c’en est une , je lui dois du respect car je respecte toutes nos grand’ mères ) défendait Hasseni et maintenant c’est du vrai HASSNI RACHID qu’il s’agit .Expliquez moi , je suis perdu .
    Je m’excuse auprès de mon cher Mohand sans lui avoir demandé la permission , de prendre un des dictons qu’il a utilisés dernièrement  » ATHCHAKRITSS KHALTISS THAHDHAR YEMASS. »

  28. Mohand dit :

    Bonsoir Vamos, le dicton appartient à nous tous ceux AGHMA AAZIZAN.
    En lisant le commentaire qui précede le tien, un commentaire bien ficelé , réfléchis qui dans la forme est adressé à jazaizia, mais en fait à nous tous. En le parcourant on découvre des informations importantes, que seul une catégorie de personnes peuvent connaitre. Ce commentaire nous permet de confirmer que nous nous sommes pas trompés de cible en disant notamment qu’on reconnait la personne qui se cache derrière. Parfois aussi il se donne le nom de tacili.

    Mon cher Vamos, tu as bien compris. Hier on parlait de Hassani le commanditaire théorique présumé, puis de Hasseni ,concret celui la ,le mis en exeman, d’autres ont parlé de Hasni également, ils ont fait circulé des photos , tout cela dans un seul but , brouiller les pistes. Mais celui qui forcément détient les données concrétes est le juge Thouvenot. Il a entendu les uns ils entendra les autres et il se fera une conviction. On saura alors qu’il est en fait cet officier de la Sm , et à quel degré il est impliqué dans cet assassinat politique. Les détails sur lesquels s’appuient certains pour nous expliquer des choses qu’ils ignorent dans le fond, c’est seulement pour occuper les gens, et pour répondre à une invitation de se remuer.
    Nous allons d’ailleurs assister à quelque chose de tout a fait bizare. Une association loi 1901 va servir de point d’ancrage à toute une serie de développements et d’actions dans le seul but est prévisible et il est connu des connaisseurs. Des diversions tout azimuts vont se faire. Dommage pour eux ceux qui se laisse prendre au filet.
    Désolé, je ne peux être plus clair. ASSNAGH BALI AYATH MATHANN FAHMAN ANOUITH

  29. The Kbil dit :

    A celui qui a écrit le commentaire qui précède celui-la; Il se reconnaitra. les embrouilles c’est ta spécialité et celle de ceux qui comme toi ne cherche pas la vérité sur l’affaire Mecili; En aucune manière car sinon vous ne seriez pas ce samraoui démultiplié et aussi pervers qu’il semble toujours l’avoir été. Son discours,à visage découvert ou par le biais que tu sais, peine à convaincre, et de plus en plus d’ailleurs.

    Son refus de comparaitre a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Il n’est qu’à lire les interventions de blogueurs sur ce site ainsi que d’autres pour réaliser l’impact de cette défection: ravageur. désastreux. D’abord pour la vérité et la famille de Mecili, mais aussi pour ce prétendu témoin qui devra bientot rejoindre le banc des accusés.

    J’ai beaucoup apprécié le commentaire qui suit. Il a été publié sur le site le quotidien d’Algérie et je n’ai repris que la partie qui me parait adaptée au présent commentaire:  » Jeff jan 2, 2009 18:14

    Quelques questions à Monsieur SAMRAOUI.

    2) Concernant l’affaire MECILI qui est avant tout une affaire d’Etat au sens propre du terme. Affaire d’Etat, car il y a bien eu marchandage entre deux d’Etats après l’assassinat et l’arrestation du l’exécutant. Votre absence à la convocation a eu deux effets désastreux pour rendre justice aux victimes et enfin lever le voile couvrant la vérité depuis plus de vingt ans. N’est-il pas judicieux de se faire représenter par un conseil qui négocierait votre témoignage ? Cela pouvait se faire. Au moins vous manifestez votre engouement pour faire émerger la vérité. La dérobade à la convocation a alimenté les sources du doute, du dénigrement, et la crédibilité du témoignage. Votre absence arrange et continue d’arranger plein de monde des deux cotés de la méditerranée. D’abord, les politiciens français qui souhaitent voire cette affaire s’éteindre telle la flamme d’une bougie fondante qui tente dans son agonie éclairait sa périphérie. Leur degré d’implication dans la couverture du crime est plus qu’avéré. Ensuite, les commanditaires algériens, rattrapés par ricochet, veulent en finir une fois pour toute d’une affaire qui les projette au devant de la scène du crime. Eux aussi, peuvent être appelés à répondre de leur forfait devant une justice impartiale. Cependant une question lancinante m’habite depuis le déclenchement de cette affaire. En qualité de quoi vous étiez présent à la remise de la rançon ? Est-ce un pur hasard ? Ce que je doute bien sûr, il s’agit bien d’une affaire d’Etat et non pas d’un quelconque contrat lancé par tel cartel maffieux. Vous savez que tout service pratique le cloisonnage afin de restreindre l’information quand il s’agit du traitement des affaires d’Etat. Cette lancinante question que le juge risque de vous la poser forcément pour définir votre rôle au moment des faits, votre fonction précise dans l’organigramme. Pour cela, il faut avoir des arguments probants. Sincères salutations.

    On a beaucoup progressé ces derniers temps et la méprise dont est victime Mohamed Ziane Hasseni est de plus en plus évidente. Son calvaire va bientot toucher à sa fin. Mais, grace à l’engagement de gens de bonne volonté, au nombre desquels vous ne figurez bien sur pas, l’instruction de l’affaire Mecili continuera et rien ne pourra l’arreter.

    Si vous admettez la véracité des propos de Aboud s’agissant des personnes qu’il a ouvertement impliquées, pourquoi cela ne s’appliquerait-il pas à celui, le seul d’ailleurs, qui a reconnu avoir été présent à Skikda et s’etre réuni avec l’assassin et le commanditaire présumés de l’assassinat de Ali Mecili?

    Tot ou tard, cet aspect, crucial, de cette affaire devra etre abordé par le juge d’instruction, que ce soit Thouvenot ou son remplaçant, et là, les choses sérieuses commenceront pour Samraoui qui ne pourra invoquer cette bonne vieille convention de Genève.

  30. Mourid dit :

    Salut Meilleurs vœux à tous et surtout une année 2009 pleine de justice pour les palestiniens. Une justice aussi pour la famille Mecili en jugeant tous les protagonistes de cette affaire notamment celui qui a assisté à la remise de la rançon à l’assassin et qui était chargé de la protection d’amellou. Une justice pour la Famille Hasseni un innocent qui subit le manque de soutien des responsable algérien et les affres des ennemis de l’Algérie harkis ou soutien du « qui tue qui » ou pseudo opposant qui aveuglés par leur haine ne font plus de différence entre l’Algérie et un système sclérosé. Meilleures encore une fois à tous vive l’Algérie houra démocratia

  31. Idir 16 dit :

    D’abord, azul et très bonne année à tous.

    J’ai été très sensible aux appels de certains amis blogueurs qui estimaient que nous devions nous intéresser sur ce site à ce qui se passe à Ghaza où un carnage est commis dans l’indifférence d’une communauté internationale qui nous a malheureusement habitués à une indulgence coupable à l’égard d’Israel.

    Mais ce qui frappe, en premier lieu est l’indignité arabe. Parlons de notre pays puisque c’est celui que nous connaissons le mieux. J’ai lu sur TSA un article sur l’inertie de la diplomatie algérienne s’agissant de ce véritable drame qui se joue en palestine, qu’il m’a paru intéressant de vous faire partager.

    Que de constats déprimants en cette début d’année une TV, l’unique, qui sert jusqu’à l’écoeurement des programmes indigestes, prétendument en appui à la Palestine qui se meurt, et une diplomatie qui devrait etre déclarée département sinistré.

    Algérie : la guerre à Ghaza confirme le déclin de la diplomatie algérienne

    Par lounes guemache , le 04/01/2009 | réactions : 5 1208 visites

    Le président français Nicolas Sarkozy est attendu à partir de demain lundi au Proche-Orient pour une tournée destinée à obtenir un «cessez-le-feu» dans la bande de Ghaza. Il se rendra en Égypte, en Israël, en Cisjordanie, en Syrie et au Liban. Deux autres pays arabes sont également en première ligne dans le cadre des efforts diplomatiques déployés par la communauté internationale pour trouver une solution : l’Arabie saoudite et le petit Qatar, devenu incontournable. Ces pays sont consultés sur la quasi-totalité des dossiers liés au monde arabe et musulman et le Qatar a même de fortes chances d’accueillir la prochaine réunion de la Ligue arabe sur Ghaza.

    Tous les grands pays arabes sont impliqués d’une manière ou d’une autre ou tentent de faire entendre leur voix, à l’exception de l’Algérie. Près de dix jours après le début de l’agression israélienne contre les Palestiniens de Ghaza, la diplomatie algérienne demeure marginalisée. Les Algériens ne sont consultés ni par les Occidentaux ni par leurs homologues arabes. Aucun chef d’Etat ni ministre des Affaires étrangères d’un pays étranger ne s’est déplacé à Alger pour s’entretenir avec les responsables algériens sur ce dossier. Pour leur part, les Algériens ne donnent aucun signe d’empressement ni de volonté de se mettre en première ligne ou de jouer un quelconque rôle.

    Depuis le début de la crise, le ministère des Affaires étrangères s’est contenté d’un communiqué laconique condamnant l’agression israélienne. Le président Bouteflika est étrangement absent ainsi que son ministre des Affaires étrangères Mourad Médelci. Le dossier a été confié au ministre de la solidarité Djamel Oul Abbes, comme s’il s’agissait d’une simple opération humanitaire.

    Le retrait algérien est d’autant plus surprenant qu’Alger possède de réels atouts pour jouer un rôle et se positionner comme un sérieux concurrent de l’Egypte et de l’Arabie saoudite sur la scène arabe. Le premier atout réside dans sa relation privilégiée avec l’Iran. Dans le conflit actuel, Téhéran, grâce à ses liens avec le Hamas, constitue l’une des clés de la solution. Et l’Algérie est le seul grand pays arabe à pouvoir assurer une médiation impliquant l’Iran. L’Arabie saoudite et l’Egypte entretiennent des relations difficiles, quasi-conflictuelles, avec l’Iran et la Syrie, directement concerné par le conflit actuel, n’est pas en bonne position pour jouer les médiateurs.

    L’Algérie est également écoutée par les Palestiniens, notamment ceux du Hamas. Ils apprécient son soutien permanent et surtout son refus d’établir des relations diplomatiques ou même des contacts avec Israël.

    L’autre atout de l’Algérie : sa présence au sein de l’Union pour la Méditerranée (UPM), qui compte également Israël. Nicolas Sarkozy tient beaucoup à la réussite de ce projet et un éventuel retrait algérien constituerait une sérieuse menace pour l’atteinte de cet objectif. Enfin, l’Algérie, en tant pays pétrolier, pourrait utiliser cette position dans le cadre de l’Opep pour au moins faire entendre sa voix.

    Curieusement, aucun de ses atouts n’est exploité par la diplomatie algérienne. La maladie du président Bouteflika, son souhait de ne pas heurter les Occidentaux en pleine préparation d’un troisième mandat peuvent expliquer cette discrétion. Mais la vraie raison réside dans le déclin de la diplomatie algérienne. Amorcé il y a quelques années, il vient une nouvelle fois de se confirmer.

  32. justice&verite dit :

    Dear Idir16 et autres,
    Bouhef est plus malade (sa derniere sortie á Ghardaia en temoigne, voir Lesoir…).
    Le comble il detient toutes les commandes du pouvoir dans sa main droite (la partie gauche de son corps est paralysé).
    Son gou-verne-menteur ne peut rien faire sans BouHef.
    Tout le pouvoir est corrompu/assassin/voleur/violeur/trabendo, la moindre re(action) internationale, leurs dossiers avec leurs comptes bancaires á l’etranger se font etalés dans les medias, sans parler de leurs crimes humanitaires contre le peuple algerien (RE)connus…
    Le pouvoir dictateur algerien malade assassin s’est auto censuré!
    Quand on n’est pas propre cad trop de saleté, une douche est indispensable.
    Le pouvoir d’algerie sanguinaire a besoin de prendre sa propre douche cad deguerpir de la scene/planete est le meilleur remede qu’on peut lui proposer en 2M9!
    Ce pouvoir est attendu dans un virage, son casier judiciaire au TPI/CPI/TPP est bien garni!
    Soyons serieux,
    le monde entier s’en fiche de ces assassins du peuple algerie au pouvoir avec des passports V.I.P dilplomatiques.
    Merci de votre attention.

    Oú sont les leaders arabes et Abbas du Fatah?
    Ces pauvres Palestiniens qui subissent cette malediction-Hitlerienne d’Israel est en leur faveur car le monde entier á part ces pays arabes (leaders) et Abbas/Fatah les porte dans son coeur, á voir les manifestations pour la Palestine et la reaction au conseil de securité de l’ONU, pas d’odeur d’un arabe mais d’autres non arabes qui sont ecoeurés de l’embargo des USA de Bush …
    Au bon entendeur.

  33. jazairia dit :

    merci Idir 16 pour l’import de cet article qui nous permet de débattre sur l’inertie de la diplomatie algérienne tout court que ce soit sur les grands dossiers ou sur des questions de souveraineté et de dignité nationale.

    j’ai déjà eu l’occasion de vous dire que vous êtes un homme bien sensé. c’est pourquoi je m’étonne de votre étonnement. effet, il n’a échappé à personne que la diplomatie algérienne qui devait normalement rejaillir de mills feux après l’élection du Président Bouteflika en 1999, s’est peu à peu glissée vers un déclin qui semble bel est bien établi. pourquoi cette léthargie savamment orchestrée et entretenue. l’Algérie est absente de tous les grands dossiers internationaux à commencer par les affaires politiques dont la question palestinienne en est l’épine dorsale pour la paix et la sécurité mondiales. il s’agit d’assurer ni plus ni moins l’équilibre des forces. l’absence de l’Algérie dans les consultations bilatérales ou multilatérales signifie tout simplement que l’Agérie n’est plus du tout incontournable. pourtant comme le souligne le journaliste nous ne manquons pas d’atouts. surtout surtout nous avons des intérêts directs et indirects. enfin les principes cardinaux qui guident notre politique étrangère sont toujours là. ou alors c’est précisément cela qui fait faux bond. je vais rappeler un fait historique que notre diplomatie n’a jamais su ou voulu exploiter. rappelons nous que c’est feu le Pésident Houari Boumediène qui a osé prononcer cette phrase essentielle que les diplomates du monde entier nous ont envié pour la tonne d’arguments qu’elle contient. En 1974, le Président Boumédiène (Allah yerhamou) avait asséné dans la Mecque de la diplomatie internationale ,l’ONU à New York, que l’Algérie soutient la Palestine, «dhalima aou madhlouma». je rappelle aussi que durant cette même session bénie, grâce à lui, l’arabe est devenue une langue officielle à l’ONU. feu Yasser Arafat s’est adressé au monde entier représenté par ses diplomates à l’ONU avec une arme dans une main et une branche d’olivier dans l’autre. au temps béni de Boumediène l’Algérie a présidé magistralement l’ONU. en ce temps là c’était Bouteflika le MAE. et il obéissait au doigt et à l’oeil à Boumediène. cete année là, 1974, très peu de personnes le savent, feu le président Boumediène était tellement en colère contre Abdelaziz Bouteflika qu’il lui a dit textuellement,  » tu es mon ministre ou celui de Giscard » à cause des trop nombreuses visits et escales à Paris et des consultations incessantes avec l’éysée.

    voilà pourquoi aujourd’hui nous sommes si loin du panache d’antan que beaucoup avaient et attribuent à tort au flamboyant MAE de l’époque. aujourd’hui c’est lui le Président mais sous sa gouverne la diplomatie algérienne a périclité, tombé dans les oublietes, peronne, nada.

    l’explication la plus logique de ce déclin évident réside dans une volonté manifeste de courber l’échine et de donner ainsi à croire que notre pays sous l’autorité de Bouteflika ne gênera personne. le mutisme du MAE et du palais d’El Mouradia à propos du carnage à Gaza participe de cette volonté de  »paisibilité » (passez moi l’expression, je fais ma ségolène). ceci a l’avantage d’aider aussi à recevoir le tant convoité Nobel de la Paix que l’académie de Stockholm rechigne à attribuer à notre Président.
    il réside aussi dans les moyens diplomatiques dont les ressources humaines ne sont pas les moindres. qui d’entre nous ignore que depuis toujours mais plus encore depuis une decennie, les promotions s’effectuent sur la base des seules données sujectives: d’abord la région, ensuite conséquence logique la parenté, enfin la tribu. les éléments objectifs sont tout simplement ignorés. hacha li ma yastahlouch, et ils sont fort peu nombreux,les vertus et qualités indispensables à savoir la compétence, l’intelligence, les qualifications, le niveau d’études, la connaissance des langues étrangères et jusqu’au comportement et savoir vivre, tout ce baggage nécessaire est tout simplement écarté au profit des titres d’alliance ou pire de soumission ( c’est un euphémisme car la bienséance m’empêche de prononcer le vocable approprié).
    Tenez à New York , la Mecque du multilatéral, on ne sait même pas qui est Ambassadeur. il semble que ce poste ait été volontairement abandonné aux mains d’ambassadeurs aussi malhabiles qu’inexperts, tant ils sont abonnés absents. il y a quelques années, on lisait souvent dans nos quotidiens et dans la presse internationale les noms de Baali, de Lamamra, de Hocine Djoudi qui avait dit ou fait quelque chose. on savait qu’ils travaillaient et qu’ils allaient au charbon surtout au Conseil de Sécurité et notamment sur les questions politiques. l’Algérie a écrit des pages fondamentales sur le Sahara Occidental, la Palestine, la lutte contre l’apartheid. tout ce qui concerne les questions d’égalité, de liberté de fraternité nous étions là.

    aujourd’hui nous fumes. c’est tout.
    dans l’article, le journaliste dit que  » L’Algérie est également écoutée par les Palestiniens, notamment ceux du Hamas. Ils apprécient son soutien permanent et surtout son refus d’établir des relations diplomatiques ou même des contacts avec Israël. »

    commentaire: c’est peut être là que le bât blesse. qui ne dit mot consent. le troisième mandat sera celui de l’enterrement de l’affaire sahraouie et l’établissement de relations d’affaires ou plus si affinités avec Israel. voilà pourquoi le FFS épargne singulièrement fakhamatouhou pour s’occuper de détruire les dargaz de l’armée dont les chefs demeurent encore rétifs à l’idée d’abandonner le peu de crédibilité qui nous reste.

    L’autre atout de l’Algérie : sa présence au sein de l’Union pour la Méditerranée (UPM), qui compte également Israël. Nicolas Sarkozy tient beaucoup à la réussite de ce projet et un éventuel retrait algérien constituerait une sérieuse menace pour l’atteinte de cet objectif. Enfin, l’Algérie, en tant pays pétrolier, pourrait utiliser cette position dans le cadre de l’Opep pour au moins faire entendre sa voix.

    commentaire: le retrait de l’Algérie ne esservira que l’Algérie, bien que pour l’instant on voit mal les bénéfices éventuels autres que précisément la seule présence. la pression faite à l’Algérie pour en être avait pour seule raison à l’époque de réunir le maximum de dirigeants des deux rives. c’est tout. la diplomatie française avait un besoin vital de montrer sa puissance quels que soient les Présidents. Chirac parti, les voisins et amis restent. CQFD. tout le reste n’est qu’une histoire d’égo personnel.

    le pire cher Idir 16, c’est que notre absence de la scène internationale n’a pas été compensée par un regain de vitalité endogame. la situation est aussi alarmante concernant la gestion des dossiers prioritaires nationaux dont la paix et la sécurité sont là aussi lancinants.

    et pourtant, le pétrole, le gaz, les richesses minières, les ressources matérielles, le nerf de la guerre, tout est là. ne mnque que la ressource la plus cruciale. des hommes et des femmes uniquement préoccupés par la grandeur de l’Algérie dans tous les domaines.

    Idir SVP ne touillez plu le couteau dans la plaie béante. je suis extrêmement jalouse lorsque je vois et lis les égards dont sont entourés certains pays qui n’ont aucun des atouts ue nous possédons.

    s’il fallait une preuve de l’état de délabrement général, il n’y a qu’à citer la mise en examen du diplomate Mohamed Ziane Hasseni, pour s’en convaincre. non seulement le dossier est vide de toutes charges, sinon le témoignage affolé de l’ex colonel Samraoui, mais la défense a donné toutes les preuves de sa filiation qui confirme la thèse de l’homonymie. de plus les résultats des tests ADN sont négatifs, le témoignage de Aboud le disculpe totalement, la défection de Samraoui induit un gros doute sur l’honneteté de son premier témoignage, enfin, la carrière, les descriptions et autres points de référence sont en faveur du diplomate. tout indique qu’il n’est pas le militaire Rachid Hassani, pourtant il est encore retenu à Paris. si ça n’est pas une preuve supplémentaire de l’impuissance de la diplomatie algérienne?

    tous, posez vous la question in petto: est ce que ce diplomate aurait été mis en examen du temps de bouchalghouma? ou même de Zeroual? ou même de Boudiaf? ou même oui même de Bendjedid? j’ose dire non. et même il n’aurait même pas été arrêté et aucun mandat d’arret approximatif n’aurait été émit. il n’y aurait eu de poursuites que sur la base de preuves irréfutables. et encore il y aurait eu des tractations diplomatiques afin d’oter le statut diplomatique avant que la personne présumée coupable ne soit arrêtée. c’est ma conviction.

    A M. Hasseni,

    je ne sais plus si je vous ai présenté mes voeux mais comme il est de tradition de pouvoir encore le faire jusqu’à l’épiphanie, je saisis cette occasion pour vous souhaiter une prompte délivrance et un retour rapide parmi les votres. bientôt ce ne sera plus qu’un mauvais souvenir et vous pourrez rependre votre travail. mais puis-je vous demander une faveur au nom de tous les déçus du pouvoir actuel. SVP dites bien à votre hiérarchie combien le peuple a honte de ces diplomates qui n’en ont même plus le vernis.

  34. mohand dit :

    il nous faut inculper ce salaud

  35. Taous dit :

    Mohand, c’est pas beau les gros mots. Votre maman ne vous l’a jamais dit?

    Faut pas perdre les pédales comme ça. ça sert à rien, sauf à montrer que vous etes à court d’arguments et que vous pétez les plombs.

    Mais, enfin, rassurez-vous il n’y en a plus pour très longtemps et Dieu reconnaitra les siens.

  36. amina&amin dit :

    Taous+la veillesse jazairia pensionnaire+spa-drs, vous etes fichus en 2M9!
    Vous vous etes exhibés royalement au monde bloggeur que votre jeu est caduque.
    Vous vous etes auto-proclamés juges, avocats et aussi procureurs… au meme temps!
    C vrai que vous usez des grossieretés immondes c ok et quand des bloggeurs decents vous repliquent pour vous mettre au temps moderne cad 2M9 vous repliquez par cochonneries á savoir je suis retraité et patati-patata…!
    Taous sur le site http://www.lequotidienalgerie.com/ agit comme le fameux hadj 75+ Omar mahdad qui denie/renie la parole au 1er secr. FFS parti national democratique d’opposition mais fait la courbine á son maitre Kouchner…
    Taous renie/denie la parole au Dr. Heddam … quelle ressemblance!
    Franchement « lellette » Taous ressemble bcp á ce fake-hadj, est-elle aussi « hadja? »
    Vous etes fichus sur toute la ligne.

    Rrrr wakeup – EkKer – debout!
    la prochaine fois spa-drs il faut au moins avoir le minimum de politesse,
    « levez votre main avant de dire des betises/sotises! »
    « je suis retraité! » hahahaha nos pensionnaires grandes meres sont amusantes en 2M9!

    PS : merci mohand pour votre sagesse.
    Amicalement tendre.

  37. jazairia dit :

    A tous,

    je vous fais témoin des grossièretés que je profère. selon certains dire qu’on est retraitée c’est une grossièreté. alors que Mohand est labellisé de « sagesse » parcequ’il a écrit et je cite:  » il nous faut inculper ce salaud » (on ne sait pas d’ailleurs de qui il parle.

    retraitée a déchainé cette phrase  »C vrai que vous usez des grossieretés immondes c ok et quand des bloggeurs decents vous repliquent pour vous mettre au temps moderne cad 2M9 vous repliquez par cochonneries á savoir je suis retraité et patati-patata…!

    je vous laisse juger.

    ceci dit je omprends parfaitement l’état d’esprit de l’éqipe Y. la déconfiture totale. tout part en quenouilles.
    ma yabqa fil oued ghir hjarou.

    la vérité elle est basique: le diplomate n’est pas Rachid Hassani. demandez donc à Sniper il vous le dira. tiens même Samraoui le sait pertinemment et c’est pour cela qu’il ne veut pas du face à face avec le diplomate. il n’aurait plus aucun atout en main pour faire son important.
    encore une fois je lui suggère de témoigner et de lever définitivement le doute sur sa propre probité. parce que maintenant le diplomate n’a même plus besoin de lui pour être laver de cet horrible soupçon. en tout cas grace à cette malheureuse affaire tout un chacun peut à loisir mesurer l’étendue de la duplicité et du khortisme (passez moi l’expression) de l’ex colonel.

    le diplomate sera bientôt libéré. il repartira en France en tant que Consul Général et tout sera normalisé pour lui. toutce qui me peine c’est que race à l’ex colonel et à ses turpitudes, ainsi que son alter ego, Aboud, l’ffaire Mécili est revenue au point zéro et il faudra maintenant attendre une seule chose que le militaire Rachid HAssani et l’exécuteur Amellou it qu’embrouiller les choses. mieux encore les brouiller à jamais.

  38. Vamos dit :

    Mohand a raison de dire qu’un criminel est un salaud , moi je dirais qu’il un fils de p…
    Vous lui faites vos voeux , vous oubliez les pauvres mamans de disparus , vous oubliez Madame Meccili et ses enfants , les parents des 300000 morts allez laissez nous en paix et allez sirotez votre whisky avec vos chikours du DRS .

  39. Ammisaïd dit :

    Assalam, azul,bonsoir
    Le serviteur formé pour plaire !
    Le chef a dit, le serviteur a fait. Le serviteur défend les hommes et il croit défendre sa patrie. Le serviteur manipule le peuple mais il ne sait qu’il est marionnette dans les doigts criminels et pervers de son maître, de son chef qui se sert de lui comme un proxénète véreux se sert d’une pauvre fille et de son roi qu’il ne voit jamais et auquel il croit plus qu’il croit au seigneur qui a crée lui et son roi. Le serviteur tue pour faire plaisir à son roi. Le serviteur torture ses frères pour leur faire dire ce que son chef croit être indispensable pour garder au pouvoir son roi, son roi qui s’enrichit sur le dos de son peuple sans honte et son remords. Le serviteur a cessé d’être, de réfléchir, de désirer, de rêver et de penser, il a dans esprit ce que son maître lui a imposé. Le serviteur est heureux quand son chef est content de lui, ses émotions ne lui appartient plus. Le serviteur n’écoute plus son coeur, son coeur bat au rythme de du coeur de son chef nuit et jour. Le serviteur possède la raison que son chef lui permet de posséder jusqu’à la fin de ses jours. Le serviteur croit en celui auquel croit son chef et son chef croit à son roi. Son roi qui croit à son orgueil, en la puissance de son pouvoir et aux nombres de ses courtisans et de ses flatteurs. Le serviteur n’a plus ni père, ni mère, il est la propriété de son chef qui le paye, qui le protège, qui le loge et qui le nourrit jusqu’à sa mort. Le serviteur a oublié son histoire, c’est son chef qui décide de son présent et qui lui prépare son avenir. Le serviteur haï celui ou celle que haï son chef. Le serviteur ne comprendra ses erreurs que lorsqu’il sera dans les mains de son créateur sauf s’il se réveille un jour pour aller se mettre du côté qui refusent de vendre leurs âmes, leurs esprits et leurs coeurs. Sauf s’il décide de rompre avec ceux qui ont rendu sa patrie pire qu’un cimetière.
    Fraternellement

  40. jazairia dit :

    ela fait trois fois que j’essaie de finir un post adressé à Vamos. mais manifestement il y a un « virus » qui ne veut pas. alors cher Vamos, je souhaite vous dire que je n’émarge pas aux services mais si cela vous fait plaisir alors vous pouvez le penser. j’ai déja dis que j’étais en retraite.
    j’adresse mes voeux à qui je veux. et surtout aux braves gens qui endurent une situation du seul fait d’un nom similaire à celui du militaire soupçonné de complicité du meurtre de Mécili.
    le diplomate M. Mohamed Ziane Hasseni est juste la victime des ex officiers de la DRS Samraoui et Aboud. si Aboud a reconnu qu’il avait dit que le militaire avait été en poste en Allemagne juste parce que Samraoui le lui avait affirmé. eh bien l’ex colonel ( et je m’étonne de nouveau de sa promotion fulgurante, il a du tripatouiller pas mal d’affaires scabreuses pour être si
    rapidement gradé) lui continue à débiter des contrevérités flagrantes en se souciant fort peu d’ailleurs de la chronologie et de la crédibilité des faits et circonstances c’est d’ailleurs son verbiage décousu qui nous aide vraiment à voir plus clair.

    enfin, sachez, que contrairement à vus je n’utilise jamais la langue de bois et la démagogie. quand je crois en une idée, en un homme, en un combat légitime, je prends ma conscience à témoin et vogue la galère!

    vous ne pouvez comprendre car vous êtes aux antipodes.

    en conséquence j’adresse de nouveau tous mes voeux de prompte libération à Monsieur le diplomate Mohamed Ziane Hasseni et lui dit qu’il peut me compter parmi ses plus fervents soutiens.

    cher vamos, heureusement ou malheureusement, c’est selon, je ne bois pas de whisky. ni avec ni sans les DRS. mais j’aimerai vous poser une toute petite question: faut-il nécesairement boire de l’alcool pour émarger aux services? deuxième question: est ce que vou partez du principe que ceux qui écrivent dans les blogs sont nécessairement des « apparatchiks »? dans ce cas pour qui roulez vous? et épargnez moi la litanie de la veuve et de l’orphelin. pour moi c’est niet.

    ya vamos la partie est finie. echec et mat.

  41. mohand dit :

    Autant je suis d’accord sur la forme d’inculper tous les criminels et les assassins, mais je dois préciser que je n’utilise pas de langage grossier. Ne vous donnez pas donc le pretexte pour continuer à m’attaquer comme vous l’avez toujours fait. Le commentaire n’est pas de mot.
    Quelqu’un a utilisé mon pseudo. Je le regrette.
    Je dois qu’à mon grand regret également que le site est la cible comme vous en doutez d’attaques multiples malveillantes, il arrive alors que le nom du pseudo ne correspond pas. Pour éviter cela, j’invite toujours les commentateurs à verifier le nom qui est inscrit au dessus de l’encacré. En cas de blanc , c’est le pseudo anonyme qui sera indiqué, et parfois il reprend le pseudo généralement du dernier commentateur. J’espère cependant que cela n’est pas fait volontairement par des personnes malintentionnées.
    Je tenais à apporter ces précisions , alors taous, jazairia etc… n’aiguisez pas vos couteaux , l’insulte n’est pas de moi.
    Quoique les cirminels bien évidemment on est tous d’accords, se sont des salauds et des chiens …malgré tout leur mère n’ont rien à voir, même si elles ont mis au monde des horreurs…
    Mohand

  42. Taous dit :

    Mohand,

    je suis heureuse de noter que le commentaire grossier n’etait pas de votre cru car vous nous avez habitues a mieux, meme si , d’evidence, nos positions divergent diametralement. Dont acte.

    Vous avez raison de noter que notre site commence a etre cible, surtout en l’etat actuel de nos echanges reellement democratiques, vifs et sans tabous et, pour certains seulement malheureusement, de haute facture intellectuelle.

    Nous derangeons manifestement car nous touchons a des zones interdites, a des no man’s land et cela doit deplaire au plus haut point.

    Ce constat m’amene a la conclusion suivante: nous devrions arreter de nous creper le chignon et, pour ceux qui en usent et abusent, de nous taxer d’agents de … et de suppots de …

    Nous ne sommes rien d’autre que des Algeriennes et des Algeriens ordinaires qui avons a coeur de faire avancer les choses.

    Et chacun se reconnaitra bien sur.

  43. amina&amin dit :

    Nos veilles siamois Taous+jazairia+la suite du drs se manifestent au moindre replique des sinceres bloggeurs pour une justice&verite.

    Le comble ces veillards sont depassés, « maalich » nous avons l’education de respecter nos gran’meres, mais des-fois nous sommes obligés de les orienter sur le chemin moderne vous savez internet qui n’est pas si facile pour la grande majorité des veillards du monde… par contre nos veillards les siamois Taous+jazairia sont Xtra!

    Une seule verite entourée de mensongeS.

    Une question a ete posé depuis belle lurette jusqu’á nos jours aucune reponse de leur part, encore une nieme-fois,
    pourquoi vous jouez au juge, avocat et procureur?
    si vous etes vraiment convaincus que votre diploMATECHEC n’est pas le bon alors vous connaissez oú gite le bon/mauvais selon votre conception…

    Please, vos preuves irrefutables qui justifient de l’innonce de l’INCULPé (pas de chansonnettes des medias d’alger) SINON vous l’avez deja expedié en LIMOUSINE au tribunal et alors on peut se fixer RENDEZ-vous, nous avons deja reservé nos sites ATTENTION les places sont limitées.

    Vous etes au courant du programme du juge Thouvenot … INCROYABLE!
    il est programmé en algerie alors que le regime assassin n’a toujours pas repondu auX demandeS du juge Thouvenot sur les questions qui leur avait adressé…
    Yekhi miseria – maladie !
    Mais vous etes des veilles ou vous faites aussi des secretaires de tout le monde…
    nos veilles sont Xtra-vageante!
    Nous vous (veillards) avons compris, rendez-vous pris au tribunal…si vous osez venir!

    Tendrement votre!

  44. jazairia dit :

    moi aussi je suis franchement soulagée que ce n’est pas vous Mohand dialna qui a écrit ces grossièretés j’étais vraiment désolée du nivellement par le bas avec Vamos (ou peut être qq’un d’autre qui sait ?)

    je serais assez d’accord avec Taous pour rayer les mentions inutiles et poster uniquement le point de vue pour contribuer à un débat constructif.

    hier je vous avais dit sur un autre débat que tout ce que j’écrivais s’effaçait quasiment au fur et à mesure. ces pratiques – si elles sont réelles -( il se peut aussi que j’ai eu un simple virus, mais l’interrogation est de mise car l’ordi s’est rétabli tout seul) visent essentiellement à nous museler.
    c’est peine perdue les gars je dirai ce que j’ai à dire contre vents et marées surtout que ce blog est en passe de devenir le déversoir de nos frustrations.

    au fait j’ai décidé aussi d’ignorer le quadruplé qui ne cesse de répéter les mêmes insanités. pour le coup je préfère le laisser divaguer.c’est ma BA de début d’année.

  45. algerlacitta dit :

    Soyez franches envers votre pauvre ame,
    chiche jurez-nous que vous etes de vrais veilles retraités
    SINON des secretaires jouissant d’un pouvoir special au sein du drs et
    ENSUITE vous connaissez le dossier du diplo ECHEC/MATE mieux que le juge Thouvenot

    Les siamois comme vamos et autres sinceres pro justice&verite vous ont goinché… hahaha!
    sinon chiche ya Hchicha, reponder aux simples questions de ces sinceres bloggeurs sans l’avis (feu vert) de vos boss le drs…
    é é cessez de jouer aux ladies á moins vous etes des HOMOS c’est votre buZ et cela á l’air de vous habiller bien!

    Arrivederci!

  46. Taous dit :

    A Algerlacitta,

    moi je n’ai jamais dit que j’étais vieille et retraitée. je ne suis ni l’une ni l’autre. C’est votre déplorable tendance à catégoriser les gens qui vous a amené à es conclusions tout aussi hatives que fausses.

    Pour ma part, je suis jeune, active , pas DRS pour un sou, Dieu m’en préserve.

    Je vous jure donc que je ne suis pas ce que vous croyez.

    Je vous mets au défi de trouver dans mes écrits quoi que ce soit qui n’ai pas paru dans les médias. Je m’engage à disparaitre de la scène si vous arrivez à prouver ce que vous croyez. Si vous vous intéressiez vraiment à cette affaire, vous aussi en sauriez beaucoup, mais tout de meme moins que le juge Thouvenot, faut pas pousser!

    Quand donc comprendrez vous que le DRS reste coi car ses intérets sont preserves: celui qui est à Paris n’est pas leur Hassani et rien ne risque donc de transpirer.

    Si vous voulez vraiment arriver à la vérité, ce n’est pas en accablant un innocent.

    Aidez nous à confondre les véritables criminels… A moins que vous ne rouliez pour eux, ce qui ne m’étonnerait nullement vu votre acharnement.

  47. jazairia dit :

    chère Taous,

    c’est moi la retraitée. en revanche je n’ai pas dit que j’étais vieille. d’ailleurs aucune femme au monde n’est vieille. ce n’est pas possible.

    pour ce qui concerne les infos, pour moi c’est pareille, ce sont les média et notamment TSA, le quotidien d’Algérie, le Matin, Liberté, la Tribune et notre blog, c’est à dire vous tous. j’ai même une confidence à vous faire, comme je suis affairée ces derniers jours et que j’ai donc moins de temps, j’avoue que j’attends les écrits et commentaires des uns et des autres et notamment Mohand et ammi Said qui sont bien informés. généralement ils ont la bonne idéede donner leurs sources et alors là j’y vais directement sans perte de tmps. voilà cher alger la citta, représentant cette fois les quadruplés. j’espère avoir répondu à vos attentes et souhaits.

    avant de vous quitter j’aimerais savoir pourquoi êtes vous si convaincu que je travaille au DRS? cette obsession renseigne parfaitement sur votre état d’esprit: il n’y a que les agents spéciaux qui sont capables de débattre de la chose publique? est ce parceque vous pensez qu’ils sont les seuls braves en Algérie? alors je vous retourne votre doute: qui me dit que vous n’êtes pas vous justement ce dont vous m’accablez? y a pas de raison que vous puissiez douter de moi et que moi à mon tour je ne puisse pas en faire de même. n’est ce pas ?

    et finalement khassethoum les services d’avoir de recrues de mon genre ( pas de fausse modestie n’est ce pas?). y a qu’à voir les deux ex officiers se vautrer dans la melasse de leurs turpitudes passées pour se convaincre de leur nullité. et surtout lur manquede professionnalisme. les agents secrets dignes de ce nom lorsqu’ils « quittent » leurs fonctions ( encore que je crois réellement qu’il est impossible d’être complètement retraités des services)eh bien ils écrivent des livres à la gloire de leurs…. ervices et pays justement. car la qualité première et primordiale et essentielle, et j’en passe des synonimes, d’un officier des DRS mais aussi de tous les services de renseignements du monde c’est leur loyauté entière et totale presque aveugle, sinon ils ne sont pas fiables, ni crédibles. CQFD

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER