Le Zaïm le plus démocratiquement élu

bouteflafp220.jpgM. Bouteflika est très satisfait de sa popularité. Il en est très confiant; il va gagner haut la main les élections. Il a invité les observateurs étrangers, pour assister et témoigner de son triomphe planifié depuis de longues dates. Fakhamatouhou n’a même pas besoin de fraude comme aux deux dernières élections. L’Algérie tout entière l’adule et se courbe à son passage par amour pour ses hauts faits. Il vient encore de le prouver à Ghardaïa. Une wilaya encore sinistrée par les inondations, encore en deuil d’une quarantaine de morts il y a à peine 3 mois. Par un amour très fort pour M. Bouteflika, cette wilaya n’a pas pu s’empêcher d’oublier les malheurs qui l’ont durement frappée, d’oublier sa tristesse et son émoi d’avoir vu le président en personne assister joyeusement à des festivités organisées à Tlemcen en son honneur au moment où elle faisait encore le compte de ses morts et mesurait l’étendue des dégâts.

Grande prestidigitatrice, l’administration algérienne dirigée par Zerhouni, un officier de la SM, et téléguidée par le DRS, en un tour de main et de passe-passe, réalise une grande métamorphose psychologique chez la population. Elle l’a fait passer de l’affliction vers la liesse par le simple passage de la comète présidentielle toute contente, souriante et débordante…, de fatuité. Oublier la perte d’un être cher et venir acclamer fakhamatouhou et jouer la zorna en son honneur; c’est cela le grand sens du sacrifice et le sens de la dignité qu’il nous a promis.

Le président n’a pas besoin de fraude puisqu’il est très populaire. Même, il est la seule personnalité populaire du pays. Il y a trois grands partis qui vont vous le jurer sur la tête de leurs mères; d’autres petits partis satellitaires viendront leur prêter main forte au cas où subsisteraient des doutes. Avec ses discours évasifs et généralistes, ses activités protocolaires que même les tribus primitives sont capables de faire, et qui sont annoncés révérencieusement comme des exploits présidentiels, la télévision ne prouve-t-elle pas la prééminence de fakhamatouhou sur le reste des hommes politiques? Il n’y a aucune personnalité qui lui tient tête ou ose jouer une fausse note contre son bilan ou ses discours. Quand le président parle, tendez l’oreille et abreuvez-vous de ses versets…

Mais vous n’avez pas besoin des partis ou de l’ENTV pour vous en persuader. Il suffit de se promener dans les villes et voir quelle figure est montrée dans des affiches gigantesques à coup de millions de dinars. Ces images rappellent à tout un chacun qui est la personnalité à vénérer et surtout à… craindre. Tous les murs de l’Algérie lui appartiennent. Ceux qui ne veulent pas le voir à la télé, ne peuvent l’éviter dehors à moins de mettre des œillères.

Tout cela n’est pas de la fraude, ce n’est pas de la manipulation, ce n’est pas un populisme de mauvais aloi, ce n’est pas le messalisme, mais un simple “amour sincère” et un respect profond entre le Zaïm et “son peuple”…
À quoi bon gaspiller de l’argent pour les observateurs étrangers ? Les dés sont pipés avant le non-évènement électoral.

Par Sniper

Commentaires

  1. Ammisaid dit :

    Youyou youyou youyouyouououououououououououououououououououououououououououououououououououououo………………………………………………………………………………………………….L’Algérie est morte asphyxiée par manque d’air pour honorer le noble Fakhamatouhouououououououououououououououououououo………………………..par ses youyou !

  2. amina&amin dit :

    Boutef est un assassin et criminel dangereux pour toute l’humanité.
    C’est un diable personnifié.
    Depuis 1962, 63, le 19 juin 1965 á nos jours, des milliers d’opposants et de citoyen(ne)s algeriens sont assassinés sur son ordre.
    Assassinat de Mecili est aussi en son compte, la consequence de sa boule-i-tic
    http://www.afrique-du-nord.com/article.php3?id_article=274

    Tendrement votre.

  3. daho de sid el houari dit :

    louiza hanoun s’apprête a envoyer des jeunes du pt combattre a gaza!!!!le ridicule ne tue pas!!! elle qui passe son temps a placer des sous au journal echourouk va bientôt sortir son corsage pour défiler a alger pour soutenir les terroristes de hamas qui tirent des roquettes des écoles ,

  4. algerlacitta dit :

    Souvenez-vous de sa propre mea-culpea devant de ses TEMOINS choisis avec sa propre sa loupe…

    « Nous avons cru emprunter le chemin qui mène vers le Paradis…Hélas… » C’est par cette parabole que le président Bouteflika a illustré hier son échec devant les maires d’Algérie.

    Le chef de l’Etat a dressé un tableau négatif de ses neuf années passées au Pouvoir.

    A quoi joue-t-il ? Bouteflika et Zerhouni dresse un tableau noir de ses deux mandats
    le 27 Juillet, 2008 11:43:00
    http://www.lematindz.net/news/1786-a-quoi-joue-t-il-bouteflika-et-zerhouni-dresse-un-tableau-noir-de-ses-deux-.html

Laisser un commentaire