L’Algérie risque un blâme de l’OMS

L’Algérie risque de recevoir un blâme de la part de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le mois de mars prochain, a indiqué M.Salim Nafti, président de la société algérienne de pneumo-phtisiologie lors d’un séminaire, a rapporté L’Expression. La raison de cette sanction est la non-application des mesures d’interdiction de fumer dans les lieux publics, pourtant ratifiées par l’Algérie, en mars 2006. Quand une loi est ratifiée par un gouvernement, ce dernier a trois ans au maximum pour son application. Malheureusement, l’Algérie, pour des raisons multiples, n’a pas pu mettre en oeuvre un dispositif efficace qui permettrait de ne pas fumer dans les lieux publics. Le mois de mars prochain, l’Algérie devra présenter les modalités d’application de cette loi devant l’Assemblée générale de Genève dans moins de trois mois, a indiqué le chef de service pneumo-phtisiologie du CHU Mustapha Bacha d’Alger.

Commentaires

  1. rayane dit :

    nous les infirmiers d’ Algérie Nous demandons votre soutiens nous sommes en gréve illimités depuis 10 jours nous défendons notre corporation et notre dignité merci

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER