Benyoucef Mellouk récupère son passeport après 16 ans

melliuk.jpgAprès 16 ans d’attente, Benyoucef Mellouk, l’homme par lequel l’affaire des «magistrats faussaires» a éclaté, s’est vu délivrer un passeport, le 5 janvier dernier. «Le 23 décembre, je me suis présenté à l’Inspection générale des polices, à Blida, pour déposer plainte suite à cette interdiction de passeport tout à fait illégale qui m’est infligée», affirme à El Watan l’ancien chef de service des affaires sociales et du contentieux au ministère de la Justice. «J’ai déposé plainte contre le service des passeports de la police qui m’a privé de passeport pour un mandat d’amener dont je faisais l’objet dans l’affaire qui m’opposait aux anciens ministres Mohamed Djeghaba (Moudjahidine) et Mohamed-Salah Mohamedi (Intérieur)», explique Benyoucef Mellouk, avant d’ajouter: «Depuis 1992, je suis victime d’une cabale montée contre moi par le régime qui est éclaboussé par cette affaire. Je ne suis ni un terroriste, ni un repris de justice, ni impliqué dans une affaire de corruption. C’est une affaire politique. J’ai touché à de gros intérêts.»

M. Mellouk précise qu’au moment où il déposa plainte, il fut longuement entendu par la police au sujet de l’affaire des magistrats faussaires. «Ils ont pris mes dépositions concernant tous les détails de l’affaire», affirme-t-il. «J’espère qu’après avoir recouvré mon passeport, ce dossier qui est toujours pendant au niveau de la justice sera ouvert dans le sens de la vérité.» Même s’il se réjouit de cette mesure, M. Mellouk n’entend pas obtempérer: «Ce n’est pas parce qu’ils m’ont rendu mon passeport que je vais me taire. Je n’ai nullement l’intention de quitter le pays pour aller dénoncer le régime algérien depuis les tribunes étrangères et les studios d’Al Jazeera. J’entends rester dans mon pays et poursuivre mon combat jusqu’à ce que la lumière soit faite sur cette affaire.»

Commentaires

  1. samaritain dit :

    EN CE GRAND JOUR DE YENAYER JE SOUHAITE UNE BONNE ANNEE A TOUT LES IMAZIGHEN DU MONDE ENTIER MES MEILLEURS VŒUX DE SANTÉ PROSPÉRITÉ ET RÉUSSITE

    ***********ASSUGAS AMEGAS 2959**********

  2. justice&verite dit :

    IL Y’A LE BON DIEU QUI NOUS REGARDE TOUS!

    IL Y’A AUSSI
    LES YEUX DU PEUPLE ALGERIEN QUI VOUS SUIVENT ET PROTEGENT;
    LE FFS (parti politique national);
    ET LES ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALS NATIONALES ET INTERNATIONALES;
    LES SYNDICATS ALGERIENS INDEPENDANTS DU REGIME SANGUINAIRE,

    En un mot, la majorite du peuple algerien est avec vous
    Mr Benyoucef Mellouk !

    Au bon entendeur.

  3. Mohand dit :

    J’ai aimé cet article, je le reprends pour le faire lire et le partager avec tous ceux que la question berbere interpelle. Bonne année à tous.

    « YENNAYER 2959 La culture dépouillée de son âme
    Les Algériens, à l’instar des peuples nordafricains, fêteront ce 12 janvier l’entrée de 2959, année amazighe. Que reste-il de significatif à cette date au sens culturel ? Rien ! Sinon la folklorisation de l’une des premières cultures humaines qui a surgi de cette terre amazighe. Celle qui a domestiqué les pharaons et transformé le détroit de Gibraltar en pont civilisationnel.
    Cette culture se meure chaque jour un peu plus. Les apôtres de l’unicité, qui squattent le système de gouvernance du pays, veillent au grain. Les institutions officielles : l’école, les médias publics, relayés par les salafistes, tapis dans les rouages de l’Etat ou ceux qui squattent les mosquées du pays, remplissent sans état d’âme cette funeste mission de sape. A force d’agresser les Algériens, en leur disant qu’ils sont de mauvais patriotes, sales, méchants et paresseux, de mauvais Arabes et de mauvais musulmans, on a créé chez eux un sentiment de culpabilité, par conséquent un vide culturel autour d’eux et une situation de renoncement. Si besoin, on recourt à la violence. «Le rêve de citoyenneté nous est interdit. On veut faire de nous des sujets dociles», fustige un militant démocrate, qui rappelle que les trois «jamais» prononcés à Tizi-Ouzou contre tamazight, l’un des fondements de l’identité algérienne dans toute sa diversité, ont été suivis d’une boucherie contre de jeunes Algériens qui revendiquent leur algériannité. Les hordes islamistes accomplissent leur part de travail. Questionné sur la signification de Yennayer, après une hésitation, Younès, 15 ans, assène : «C’est l’Aïd des Kabyles.» Younès habite Tiza, dans la zone montagneuse de la wilaya de Boumerdès. Pourtant, les zones rurales sont le terreau de la culture authentiquement algérienne. Celle qui a été le socle inébranlable contre l’asservissement des populations. Ces populations ont, en effet, toujours puisé leurs forces dans leurs traditions séculaires pour résister aux envahisseurs, disent les historiens. Devant cette affligeante réponse de Younès, Ali 54 ans, réagit. «Ne lui en voulez pas. L’école lui a donné de fausses informations. En outre, vous avez remarqué à votre arrivée qu’il regardait une chaîne de télévision étrangère, parce la nôtre est complètement discréditée.» Nous avons sillonné les montagnes de la wilaya de Boumerdès à la recherche d’une explication sur Yennayer. Celles des adultes se limitent à quelques vagues souvenirs. La journée est célébrée seulement par la profusion de la pitance. Le drame est chez les jeunes, même d’un niveau universitaire. Ils n’ont aucune interprétation à fournir. Le système éducatif a effacé de leur mémoire la culture de leurs ancêtres. De son côté, un président d’association déplore : «C’est bien de dénoncer le génocide de Ghaza et de défendre le droit à la vie humaine. Malheureusement, personne ne s’émeut des 600 cadavres de harraga algériens dans les morgues espagnoles. Il n’y a pas si longtemps, plus de 60 jeunes Algériens ont été déchiquetés aux Issers par une bombe des terroristes. Personne ne s’est indigné.» Pour ce militant, les Algériens fuient moralement et physiquement leur pays. Ils tissent une fraternité virtuelle avec d’autres peuples, pour échapper à leur pays qui renie son passé et dont l’avenir est pris en otage.
    Abachi L. »

  4. Kouider dit :

    Recemment, le ministre des moudjahidine,ou, le SG de l’ONM (ils sont interchangeables) a annoncé à la TV qu’il y avait à ce jour 100 000 moudjahid. D’après des sources crédibles, quelques années aprés l’indépendance, ils étaient autour de 55 000 . d’ou sortent les 45 000 ? Quant à l’affaire dite Mellouk, elle a été mise sur la scène publique au début des années 90 quand sévissait l’hebdo libéré ( hebdomadaire proche des milieux d’affaires et de certaines officines). Il semble que Mr Mellouk, de bonne foi, ait été instrumenté par cette feuille de chou. Le dosseir des faux moudjahidine ne s’arrête pas aux fiches qu’il détient. Des milliers d’autres sont soigneusement protégées. pauvre algérie indépendante. Ces milliers de faussaires se paient des Audi avec des licences de moudjahidine, pendant que le pays va à vau l’eau.

  5. samaritain dit :

    MONSIEUR MELLOUK L UN DES RARES HONNÊTES HOMME QUE L ALGÉRIE A ENGENDRÉ .COURAGE MON AMI BENYOUCEF, LE PEUPLE ALGÉRIEN VOUS SOUTIENS ET IL SAIT QUE VOS RÉVÉLATIONS FONT MAL A NOS SOIT DISANT BRAVES GUERRIERS !! .

  6. jazairia dit :

    @ Sniper et Mohand ,

    Merci à Mohand de nous avoir servi l’article sur yennayer. je me permets devous signaler que cette fête est célébrée un peu partout en Algérie, indépedamment des locuteurs. il y a ainsi de parfaits arabophones qui célèbrent Yennayer et c’est un réveillon du nouvel an nord africain. il y a aussi une similitude dans la célébration: il s’agit des assiettes de fruits secs, d’oranges et de confiseries diverses.

    je vous ressers ci après le texte que j’ai mis sur l’article de Sniper:

    « eh bien nous y voilà. vous voyez que l’on peut être d’accord sur pas mal de sujet. en effet, je partage vos opinions, MM. Sniper et Mohand. il s’agit réellement d’un fonctionnaire intègre, compétent,fier et en outre audacieux ce qui ne gâche rien. mais il fallait s’y attendre. il n’est vraiment pas conseillé de touiller dans le dossier des Moudjahidines,car on sait qu’il y en a plus de faux que de vrais. comment expliquer d’ailleurs cette longévité extraordinaire. la race des trafiquants est vraiment inextinguible. on m’a raconté qu’il y a même des porteurs d’attestation d’anciens Moudjahids nés après l’indépendance!!!

    permettez tout de même que je vous reproche Monsieur Sniper l’anachronisme de la phrase que voici et je vous cite: ” Et vous me reprochez le peu de cas que je fais du sieur Hasseni|…” je ne vois pas ce que vient faire ce commentaire là dedans. a ma connaissance feu Mécili était un vrai Moudjahid. et le diplomate ne semble pas assez agé pour être un ancien Moudjahid. »

  7. samaritain dit :

    @ JAZAIRIA

    TU AS OUBLIER UN PETIT QUELQUE CHOSE MA CHÈRE « BONNE FÊTE YENAYER »

  8. sphynx dit :

    bonjour mr mellouk,
    des hommes comme vous se font rares,je vous remercie pour votre courage,nous sommes de tout coeur avec vous,le bon dieu existe,ils payeront tot ou tard.encore une fois merci et bon courage.

  9. aicha dit :

    quel courage mr mellouk ancienne moudjahida etablie a l etranger je vous admire moi j ai fui le pays helas je n ai pas eu votre courage je vous soutien et un jour la verite eclatera inchallah de tout coeur avec vous et soutient votre famille aicha

  10. Amar dit :

    Le peuple algérien est fier, généreux et honnete. Ce peuple abassourdi par une tribu venu du fonds du maquis ou d’ailleurs, avide de s’enrichir, d’exploiter ce peuple, d’etouffer sa destinee, resiste, et ne va pas se laisser laire. Parmi ce peuple, il y a des gens courageux comme Mr Mellouk, qui ne plie pas, il prefere mieux briser que d’etre corrompu et se taire sur un combat juste. De plus, on ne fait qu’alimenter la presse avec les faux moudjahiddines. C’est bien. Mais qui parle de ces gens innocents executes sommairement par le FLN, et sont dans l’oubli a jamais. Et aussi, de ces faux harkis qui sont en realite de vrais moudjahides, mais qui savent trop sur les opportunistes, et a qui on a confectionne un dossier de harki impunement. A tous ces gens, qui va leur rendre justice? Personne. Si l’Algerie fait une plate-forme objective d’assainissement, on decouvrira des choses monstrueuses que l’on a su bien cahees au peuple par la manipulation, la repression, les non-lieu des dossiers.
    Pas de transparence. Pas de verite. Pas de conciliation nationale. Pas de progres pour la democratie

  11. yazid dit :

    merci monsieur mellouk . les homme comme toi rarement en algerie tu es la classe de abane remdhan . keim et autre

  12. belier dit :

    Tahar Djaout a bien dit « Tu parles tu meurs, tu te tais tu meurs, donc parles et meurs ». C’est la seule façon de soutenir ceux qui osent dire la vérité sur l’histoire de cette Algérie africaine et non arabe.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER