• Accueil
  • > Affaire Mecili
  • > Farouk Ksenti à propos de l’affaire Hasseni à Liberté: « L’Algérie n’a pas à se soumettre au chantage d’un petit juge »

Farouk Ksenti à propos de l’affaire Hasseni à Liberté: « L’Algérie n’a pas à se soumettre au chantage d’un petit juge »

ksentini.jpgVous avez annoncé, la semaine dernière, votre départ imminent en France dans le cadre de l’affaire du diplomate Mohamed Ziane Hasseni sous contrôle judicaire à Paris sous le chef d’accusation d’assassinat dans la capitale française de l’avocat  algérien Ali Mecili. Vous allez rencontrer qui ?

Pour rencontrer surtout l’intéressé et lui apporter notre soutien et notre solidarité. Pour lui dire que l’État ne l’oublie pas et nous allons nous inquiéter de près auprès de ses avocats sur l’état d’avancement   du dossier. Je dis encore une fois que  cette affaire est scandaleuse. Il se prépare contre cette personne un procès inéquitable. Depuis le début, le juge français  sait très bien que Hasseni n’a rien à voir avec cette affaire et il insiste et persiste à l’inculper. C’est une espèce de chantage  qu’il nous fait dans la mesure où en agissant comme il le fait, il veut faire pression  sur l’Algérie pour lui livrer quelqu’un d’autre. Tout simplement.

L’Algérie va-t-elle céder et livrer le vrai  coupable ? Sera-t-il un jour jugé ici ?
Ça ne se fera pas du tout, parce que l’Algérie n’a pas à se soumettre au chantage d’un petit juge, d’une part, et d’autre part, il faudra bien qu’il soit mis fin à ce véritable scandale judiciaire.

Qu’est-ce qui sera entrepris par Alger dans les prochains jours ?
 Moi, personnellement, je ne souhaite pas un incident diplomatique majeur entre la France et l’Algérie. Mais il faudrait bien que la partie française comprenne définitivement que l’Algérie n’est pas près d’abandonner ces fonctionnaires à l’injustice française. C’est quelqu’un qui sera défendu, cautionné et avec lequel nous serons toujours solidaires jusqu’à sa libération. Et sa libération ne fait pas de doute  sur le plan de la procédure parce qu’elle est inéluctable et inévitable. D’ailleurs, il a de très bons avocats qui feront valoir l’argumentation nécessaire pour les résultats escomptés. Ce sont des avocats qu’il a  choisis lui-même en France et ce sont de très bons avocats.

Commentaires

  1. The Kbil dit :

    Ksentini n’en rate decidemment pas une.

    Ce « petit »avocaillon blideen, qui preside aux destinees d’une pretendue commission, il est vrai strictement consultative, de promotion et de protection des droits de l’homme, ne s’est bizarrement senti concerne par Mohamed Ziane Hasseni que plus de quatre mois apres son interpellation a Marseille. Cette absence de reaction est deja prejudiciable en soi mais enfin passons, car quand on voit comment ce Monsieur defend le mis en examen on se dit qu’avec des supporters de cet acabit, le pauvre n’a vraiment pas besoin d’ennemis.

    Ainsi donc, le sieur ksentini compte « monter » a Paris pour rencontrer Hasseni ? What for ? pour l’assurer, dit-il, d’une solidarite, que moi je trouve tout aussi tardive que suspecte.

    Ensuite, rejacte-t-il , pour s’assurer aupres de la defense de l’etat d’avancement de cette derniere. On croit rever…ou plutot cauchemarder. deja que la defense se paie un Lasbeur, si en plus on lui colle un Ksentini, c’est elle qui va demamder a etre defendue…contre ces deux lascars incompetents. Entendons-nous, je n’ai rien de personnel contre eux mais enfin, il y a mieux, la corporation algerienne compte des tenors en son sein,quand meme.

    Ensuite, ses jugements de valeur sur le juge Baudoin Thouvenot sont proprement scandaleux. de quel droit se permet-il de le rabaisser ? Et ce n’est pas la premiere fois. Ce magistrat ne cherche pas a exercer un chantage quelconque sur l’Algerie car il evolue dans un etat de droit et, s’il jouit de pouvoirs certains que lui confere la loi pour s’acquitter au mieux de sa fonction, il est clair que cette meme loi fixe les conditions de cet exercice.

    Donc ksentini, recapitulons: magistrat professionel + tres bons avocats de la defense – ksentini, le tout additionne puis soustrait donne la garantie d’une prise en charge qui protegera le mis en examen qui jouit, jusqu’a ce que l’accusation fournisse des preuves irrefragables de sa culpabilite, de la sacro-sainte presomption d’innocence.

    Et puis, cet entetement de ksentini a d’ores et deja parler de proces et, jouant les madame Soleil, de le qualifier d’inequitable renseigne sur son professionalisme. Que fait-il du non lieu qui pourrait sanctionner la procedure d’instruction ? cela est une possibilite qu’il convient d’avoir present a l’esprit, non ?

    je ne suis pas juriste mais quand je vois les gesticulations tragi-comiques du gus ksentini, je me dis que j’ai vraiment rate ma vocation, cela sans avoir la grosse tete, bien sur.

  2. Anonyme dit :

    Il parle au nom de qui ? De l’Algérie ? Je pensais qu’on avait un Ministre des Affaires étrangères ? Sans oublier que le Président avait déclaré qu’il prenait en charge lui même le dossier il y a quelques semaines déjà.
    Ses qualificatifs de petit juge , feront plus grincer les dents que servir la cause de l’Algérie. Un juge est un juge petit ou grand, il agit dans les formes que lui imposent les procédures en la matière. C’est encore une intervention inopportune, je crois.S’il veut faire un petit voyage à l’oeil, qu’il le fasse, mais qu’il nous serve pas ses fameux plats froids d’une aigreur insupportable.
    Il ferait mieux de défendre aussi les droits de l’homme des opprimés qui viennent frapper à sa porte par centaines au lieu d’aller en villagiature en France pour donner des leçons de procédure pénale.
    Mohand.

  3. amina&amin dit :

    Liberté: (ps. porte parole du drs)
    L’Algérie va-t-elle céder et livrer le vrai coupable ? Sera-t-il un jour jugé ici ?

    Ça ne se fera pas du tout, parce que l’Algérie n’a pas à se soumettre au chantage d’un petit juge, d’une part, et d’autre part, il faudra bien qu’il soit mis fin à ce véritable scandale judiciaire.

    VOILA TOUT EST DIT PAR CE PETIT PAUVRE PORTE PAROLE D’UNE MAFIA SANGUINAIRE AU POUVOIR EN ALGERIE.

    NOUS L’ATTENDONS Á SA SORTIE D’ALGERIE
    DEPOSITION D’UNE PLAINTE CONTRE CE MAIGRICHON MALADE SCHIZOFREN POUR COMPLICITÉ DE CRIME HUMANITAIRE CONTRE LE PEUPLE ALGERIEN.

    Algeria Interface, June 28 2002

    Algiers, 28/06/02 – Lawyer Farouk Ksentini was appointed president of official rights watchdog the Consultative Committee for Human Rights (which replaces the now disbanded National Observatory for Human Rights).

    (PSSST: Rezzag bara actuellement ambassadeur en afrique du drs pour son service rendu á la junte au pouvoir en algerie).

    He talks about burning issues like missing persons, prison deaths and the impunity of officialdom which still scar Algeria’s social and political fabric.

    President Bouteflika has promised that the issue of Algeria’s thousands of missing people will be settled quickly.

    How far has he progressed?

    The issue of disappearances is to be settled by the end of the year.

    The state is responsible because it is constitutionally obliged to ensure the protection of people and property.
    But is it guilty? That’s another question.

    http://www.algeria-watch.org/en/articles/2002/itv_ksentini.htm

    pssst:
    The issue of disappearances is to be settled by the end of the year 2002…
    et nous sommes en 2M9 et ce president malade n’a rien fait!

    VOUS VOYEZ ET JUGEZ-VOUS MEME leurs MensongeS qui les poursuivent toujours…et meme dans l’au-dela.

    Le pouvoir assassin promet depuis tres tres tres longtemps toute la lumiere sur les crimes humanitaires perpetrés contre le peuple algerien á toutes les instances internationales mais toujours RIEN n’a ete fait et nous sommes bel-et-bien en 2M9!!!!

    16 September 2003
    http://www.amnestyusa.org/document.php?lang=e&id=BE58192FE056415380256D7F0051E54B

    K-senti-ni est l’avocat du regime sanguinaire

    http://www.hrw.org/en/search/apachesolr_search/ksentini+algeria

    Le respectable juge Thouvenot est traité par ce malade avocat du regime dictateur:
    « d’un petit juge » !!!

    Il va y’avoir quelque chose de bien pour la justice&verite.
    Dieu existe et est avec la justice&verite.
    Tendrement votre.

  4. taous dit :

    Entierement ok avec anonyme.

    Si ksentini n’a pas pu passer Noel et le reveillon de fin d’annee a paris, peut etre que sa bourgeoise veut profiter des soldes, qui parait-il, sont exceptionnelles cette annee.

    Ce qui agace au plus haut point c’est l’amateurisme avere deu personnage qui, finalement, ne fait rien convenablement: ni son metier d’avocat, ni le prtefeuille qui lui a ete servi sur un plateau d’argent de president du truc machin chouette, rattache ombilicalement a son createur, CAD l’etat, pour haka haka, defendre les doits des gens. les canadiens disent les droits humains pour pas etre taxes de sexistes.

    Et la depuis un mois a peu pres on n’arrive plus a le faire taire sur l’affaire Hasseni. quest-ce qui se passe ? pourquoi cette diarhee verbale, malodorante – excusez moi mais meme si ce calambour n’est pas tres heureux il etait la et je n’allais pas le rater, ma foi.

    Ainsi, au lieu de nous faire profiter d’un avis de juriste rigoureux qui nous aiderait a mieux comprendre toutes les subtilites du droit et a mieux nous mouvoir dans les labyrinthes de la procedure d’instruction, pappy ksentini choisit, lui, d’avoir recours aux attaques en dsssous de la ceinture contre Thouvenot. C’est moche.

    Et le pauvre hasseni doit se tenir le ventre, enfin un peu plus que d’hab, a l’idee que ce bouffon lui reserve une visite. C’est vrai qu’avec le controle judiciaire il ne peut aller tres loin mais si j’etais lui je me ferai porter pale des que j’apprendrais que Zorro est arrive.

  5. mehdi dit :

    qui c’est ce KSENTINI? pourquoi défend t’il quelqu’un dont l’affaire en cours? pourquoi n’a t’il jamais élevé la voix pour ces justiciables algériens victimes d’une parodie de justice rendue par des gueux dans notre pays qui vient d’être cassé a la 100ieme place.une HONTE

  6. Mohand Aït Saïd dit :

    Notez sa mauvaise éducation : »petit juge ».
    Comment peut-on le qualifier, lui?

  7. Ammisaid dit :

    Seront-ils des grands dans un pays libre et democratique ? Seront ils nos dirigeants sans tous les morts, les massacres, les exilés…dont ils sont responsables dircts ou indirects ? Seront ils là sans ceux qui ne sont pplus là? Non, non et non. Allah ghaleb pour l’instant c’est tout ve que nous pourrons dire, en attendant que tout redevienne clair.

  8. ali dit :

    azul.le juge francais est petit au pays de faroukh ksentini,mais il est grand au pays des droit de l’homme et de la liberte.bonjour les assises.

  9. Amghar a dit dit :

    Allons Monsieur Ksentini, détrompez vous car vous savez trés bien que L’Algerie ne peut en aucun cas faire pression sur l’Etat Français, et pour cause la France est toujours omnipresente en Algerie.Oui Monsieur Ksentini, les gouvernants Algeriens et les vrais tenants du pouvoir en Algerie sont désignée ou nommés par la France et vous le savez trés bien.Alors comment voulez-vous qu’un avocat comme vous qui etes incapable de défendre des Algeriens contre une injustice et une Hogra quotidienne vecues en Algerie, puissiez imposer à La France, pays des droits de l’homme, une démarche visant à faire relacher l’assassin de Ali Mecilli? Cela releve d’une incurie et de la méconnaissance du droit.

  10. jazairia dit :

    @ M. Ksentini,

    avec ce genre de commentaire belliqueux envers M. Hasseni, que soit dit en passant vous voulez envoyez derechef aux assises, le diplomate comme a dit TheKbil n’a lus besoin d’ennemis. nous savions déjà que la situation du diplomate Hasseni a été sans aucun doute ignorée pour maintenir le flou et laisser ainsi le doute s’immiscer dans la tête des gens et même des professionnels, mais de là à tenter à présent d le précipiter vers le procès, c’est la preuve qu’on veut lui faire porter le chapeau pour eviter de parler davantage de l’Affaire Mécili et de toutes le magouilles qui s’y rattache. en outre, vous le petit avocat ( ça vous fait quoi d’être insulté de la sorte), n’ignorez certainement pas tout le bénéfice que peut tirer la clique au pouvoir d’une tournure dramatique pour le diplomate. ma foi, avec la poximité des élections présidentielles et l’espoir pour la bande d’un troisième mandat (ou chèque en blanc, de toutes façons par ici la monnaie)toute affaire qui peut occuper les badauds et les chalands est à prendre. n’est ce pas que la promesse mirifique d’un portefeuille ministérielle vaut bien que vous déversiez votre venin sur un juge qui pour l’instant mène son instruction dans la sérenité.

    très franchement M. Ksentini, si c’est pour tenir ce genre de langge que vos partez à Paris, il vaut mieux vous en abstenir. au fait la super commission de suivi de cette affaire par le MAE ne peut-elle pas commencer par interdire aux avocats des causes perdues de s’occuper de retrouver les disparus plutôtque d’insulter un juge français qui lui a été nommé grace à ses diplomes et son integrité.
    tenez M. Ksentini, je vous donne un sujet d’enquête que votre commission consultative ferait mieux de s’en préoccuper: tentez de voir comment sont promus les cadres dans les ministères de souveraineté et établissez un tableau avec les origines de ces cadres et vous verrez qu’il y a vraiment de la petitesse d’esprit et de mesquinerie.

    M. Ksentini si vous voulez aller vous promener à Paris ne prenez pas prétexte du cas lamentable de M. Hasseni. laissez le en paix vous l’avez assez tourmenté vous et vos semblables du pouvoir en l’ignorant durant plus de quatre mois. et d’abord de quel droit vous parlez en son nom vous a-t-il mandaté? que nenni alors soussem.

  11. lalchimiste dit :

    Farouk Ksentini c’est la pire atteinte au droit de l’homme en Algérie c’est suffisant d’opposer sa sale figure devant n’importe quelle commission ou tribunal international ou devant la CPI pour faire condamner se régime.

  12. abdelkader dit :

    le grand ksentini et vraiment en voie de perdition !
    donnée a mangée au chien et il vous mord la mains
    « l’injustice française » pauvre con !
    et dire qu’il s’occupe des droit de l’homme en algérie
    pauvre algérie !

  13. Amghar Azamni a dit dit :

    En lisant et relisant tous les commentaires émanant de nos amis du blog, il m’est apparu que la majorité s’accorde à reconnaitre que cet  » avocaillon » de Ksentini est tout juste bon pour servir ceux qui l’ont porté à cette institution noble qui est celle de defendre les droits de la personne humaine.
    Alors, de grace Mr Ksentini s’il vous arrivait de prendre connaissance de ce que pensent vraiment les opprimés par le systéme que vous servez, ayez un minimum de dignité d’intellectuel pour vous y retirer .En persistant à y demeurer,vous ne ferez que continuer à vous salir du fait que vous ne pouvez agir librement dans la besogne OH! Combien généreuse de défendre des pauvres gens lésés dans leur parcours quotidien de militant des libbertés.

  14. amina&amin dit :

    Liber-and-té (porte parole du drs) :
    L’Algérie va-t-elle céder et livrer le vrai coupable ?
    Sera-t-il un jour jugé ici ?

    K-senti-ni (avocat du drs)
    Ça ne se fera pas du tout, parce que l’Algérie n’a pas à se soumettre au chantage d’un petit juge, d’une part, et d’autre part, il faudra bien qu’il soit mis fin à ce véritable scandale judiciaire

    0. le coupable ne sera jamais jugé en algerie.
    1. petit juge
    2. scandale judiciaire

    Nous avons decortiqué son message et nous avons fait cette deduction:
    K-senti-ni est á Alger et il parle du fonctionnement de la IN-justice algerienne.
    0. le coupable restera libre et protegé 4ever.
    1. les juges en algerie sont tous sous la botte donc ils different des autres juges du monde qui sont independants alors K-senti-ni les voit sous son angle opposé
    3. les scandales judiciaieres ou les affaires scandaleuses en algerie (khalifa et les banques et les …etc)ont depassé tous les scandales du monde entier reunis…
    nous avons des milliers de rapport contre le pouvoir sanguinaire en algerie, …

    d’ailleurs y’a qu’á voir le dernier classement de l’algerie dans tous les domaines, justice et droit de l’homme, economique, culturel et meme sportif…

    1. justice et droit de l’homme
    algerie applique l’apartheid et se case au meme niveau qu’Israel et meme plus…
    2. economique
    la derniere place dans le monde
    3. culturel,
    a. le massacre du berbere langue originale et ancestrale
    b. le niveau scolaire est precaire et laisse á desirer avec un mini-stre de l’education á vie (parce qu’il est marié á la soeur de Poutine…)
    c. la favoritisme du pan-arabisme deja inexistant/mort
    4. sportif
    aucune infrastructure digne de son nom, EN joue ses matches amicaux en france au lieu de son propre pays, les clubs entre les mains des presidents de club corrompus designés par le drs et certains generaux qui font marier leur fille á ces presidents de club ou bien le clan de Bouthef avec l’argent de sonatrach gere des club…
    ex. ces clubs: MCA, USMA, ASMO, ESS et autres de la D1.

    Oú est K-senti-ni?
    oú est son grand juge en algerie?
    tout simplement, oú est le juge integre, incorruptible et meme « petit juge comme Thouvenot » qui est independant/Hor/digne?

    Au pays de la decadence, tout ce qui est INJUSTE/MAUVAIS est bon.

    Tendrement votre.

  15. mourid dit :

    Décidément depuis le début de cette affaire on essaie de faire de Monsieur Mohamend Zine Hasseni un innocent un bouc émissaire par des groupes ou des personnes qui ont des comptes à régler avec l’Algérie ce n’est nullement la volonté de rendre justice à feu Mecili et d’apaiser la douleur de sa famille et de ses amis. Je suis maintenant convaincu que beaucoup d’intervenants savent que Hasseni est innocent.

    Ce ksentini qui déjà a envoyé dans une précédente déclaration devant une cour d’assise pour selon lui voir qu’il est innocent cette fois il provoque les juges d’instruction alors qu’ils sont en conflit avec le gouvernement français que veut ils atteindre?

  16. ouali dit :

    Bonjour

    L’autre jour, j’ai eu un échange avec Mohand sur le cas de Samraoui qui ne s’est pas rendu à Paris en vue de confirmer son témoignage à charge devant le juge d’instruction Baudoin Thouvenot. Son statut de réfugié politique en Allemagne le met-il à l’abri de toute exécution du mandat d’arrêt international délivré par l’Algérie via Interpol? N’étant pas un expert pour donner un avis tranché sur la sujet j’ai posé la question ce matin à la responsable du service juridique de la Ligue française des Droits de l’Homme, Mme Denise. Réponse: Samraoui peut effectivement circuler librement dans les pays de l’Union Européenne s’il est muni de tous ses documents. Par contre, il n’est pas à l’abri d’une interpellation et d’un placement en garde à vue. S’il était venu à Paris, il risquait donc être interpellé et placé en garde à vue mais pas d’être expulé vers l’Algérie. Pourquoi donc s’est-il abstenu de se rendre auprès du juge?
    Pour vous éclairer j’ai fait cet effort de vérification. C’est mon boulot de journaliste, me répondrez-vous! En revanche, je m’abstiendrai de tout commentaire et je vous en laisse le privilège.

  17. jazairia dit :

    en vérité, ce n’est pas l’interpellation qu’il craint, c’est l’arrestation pour complicité de meurtre, associations de malfaiteurs, non assistance à personne en danger, faux témoignage et j’en passe les plus horribles car nous attendons qu’il déleste sa conscience des nombreuses forfaitures qu’il a commises. c’est lui même qui a avoué ses culpabilités, consignées dans son livre et dans l’audition faite en allemagne par le juge Thouvenot. ceci sans compter ses allégations mensongères, reprises ici même par El Mouhtarem, concernant la carrière, la filiation, la description, l’identification de Rachid Hassani. pour ma part je continue à croire que l’ex colonel est toujours actif mais au profit d’un clan au pouvoir. ses faux témoignages n’ont pas d’autres explications. s’il a réellement accompagné Hassani à Skikda pour remettre le montant de l’exécution de feu Mécili, c’est qu’il le connait bien. or il s’est lourdement trompé dans l’identification sur les photos présentées par les journalistes de Médiapart, puisqu’il reconnu le capitaine en l’ambassadeur d’Algérie à Belgrade, qui n’a évidement rien à voir. en conséquence, soit il connait bien Rachid Hassani, et il a fait exprès une fausse identification, soit il ne le connaît pas et ses dires sont fondés sur de simples récits d’autrui. dans tous les cas, il a menti.

    cela suffit pour moi à prouver que l’ex colonel a livré en pâture l’ex consul général en allemagne,M. Hasseni donc, juste pour assouvir de vils besoins de vengeance. cela donne une idée de la moralité du personnage et en même temps froid dans le dos.

    merci au journaliste, M. Ameur Ouali de nous aider à voir plus clair. votre question, Monsieur, est tout à fait opportune et pertinente: pourquoi donc, M.Samraoui s’est débiné, alors qu’il a affirmé qu’il n’attendait que la convocation du juge? il nous doit la courtoisie de répondre à nos interrogations. sinon cela signifiera qu’il ne compte pas du tout aider réellement la justice à voir plus clair sinon à mettre la main sur es commanditaires de ce crime abject. s’il s’est trompé, de bonne foi, dans l’identification de son comparse, il faut qu’il ait le courage et l’honnêteté de le reconnaitre. cela n’entamera pas son crédit. tout au contraire c’est sa persistance à nier l’évidence, celle de l’innocence du diplomate M. Hasseni, qui fait planer un sérieux doute sur sa relation des faits et des personnes impliquées. et d’abord, il doit nous dire la vérité sur la source de son info seln laquelle Hassani aurait été Consul Général en Allemagne. parce que maintenant nous savons avec certitude que tel n’est pas le cas. comment le savons nous?
    la réponse est simple: M. Samraoui a affirmé que Rachid Hassani a été en poste au Mali avant d’aller en Allemagne, il a même donné un explication sur le choix du posting en rapportant que l’intéressér il craignait d’être inquiété par la justice française. N’est ce pas ce qu’il a affirmé? après ce témoignage, l’avocat du diplomate Maître Pelletier a affirmé de son côté que son client n’avait jamais étéen poste au Mali. je ne sais pas pour vous mais quand un avocat de la trempe de Maître Pelletier affirme qq chose j’ai tendance à le croire surtout qu’en cas de fausses déclarations le juge ne le raterait pas. alors la question que j’ai déjà posé mais qui attend toujours une réponse et la suivante: pourquoi M. Samraoui a-t-il fait ce faux témoignage? est ce que ce ne serait pas une façon , bien à lui, de dire que le dipomate est innocent?

    voilà comme vous voyez M. Ouali, j’en suis au même stade que vous j’atteds impatiemment des éclaircissements de la part de M. Samraoui. je voudrais préciser une chose à l’adresse de mes impénitents critiques, je n’ai rien de personnel contre l’ex colonel, c’est juste que j’ai tendance à me méfier des barbouzes. lui comme Aboud ont pas mal bourlingué dans la fange et les détritus de la cour des miracles imparfaitement opacifiée par les ors de la République que certains ont du mal à quitter, mais ceci est une autre histoire.

    @ El Mouhtarem,

    pouvez vous m’aider à retrouver le post que j’ai mis hier, concernant le communiqué de l’ex Président M. Zeroual dans lequel j’avais mis en copié collé l’excellent édito du journaliste Chekri de Liberté daté d’hier. merci.

    je ne le retrouve plus. c’est étonnant ou ai-je été censurée à cause de mes louanges dithyrambiques jugés par trop laudatifs (oui je sais c’est pareil, mais je trouve que ce n’était pas suffisant un seul adjectif) à l’endroit de ce grand chaoui, de ce vrai algérien?

  18. jazairia dit :

    je viens de lire les réponses de l’ex colonel Samraoui parues sur le quotidien d’Algérie.

    et je vous livre le fond de ma pensée. je crois qu’il s’est rendu compte qu’on l’a mené en bateau et que Hasseni n’est pas Hassani. je pese même qu’il s’est rendu compte qu’on l’a fait exprès pour le discréditer. je vous mets en copié collé ce qu’il a écrit accompagné du commentaire d’un internaute, qui a exactement les mêmes sentiments que les miens. j’en profite pour dire que décidément, hormis notre blog favori à cause justement de son caractère démocratique, les medias algériens ont du mal à se départir de l’intolérance et du mépris envers tous ceux qui ne partagent pas leur ligne. en effet, tout comme d’autres internautes je suis systématiquement censurée lorsque je donne un avis contradictoire à l’ambiance générale. il faut l’invective et l’insulte contre le pouvoir sinon on est supprimé. ou alors il faut montrer patte islamiste.

    allez sans plus tarder je vous livre mes trouvailles:

     » @Tacili

    J´aurais préféré ne pas répondre pour ne pas gêner l´enquête judiciaire et offrir à la défense le moyen de trouver des parades à mes propos, mais comme vous insistez et que votre commentaire prête à équivoque, je vous répondrai sans détour, le diplomate mis en examen en France est bien un officier du DRS, et il appartient à la justice de déterminer son degré d´implication dans l´affaire Mecili.
    Je sais que certains internautes – ils se reconnaitront- vont rebondir, mais je ne dirai plus rien tant que je n´aurai pas remis ma déposition au juge. »

    eh bien oui M. Samraoui, avec tout le respect que je vous dois en tant que personne, je crois que vous introduisez désormais un bémol par rapport à vos déclarations précédentes. en effet, vous ne dites plus c’est sur le mis en examen est bel et bien Rachid Hassani « même de dos je le reconnaitrai ». vous affirmez maintenant une autre version:  »le diplomate (je note que c’est la première fois que vous utilisez la vraie profession de M. Hasseni et cette pratique vous permet du même coup de ne pas le nommer- c’est intelligent, je le reconnais-) mis en examen est bien un officier des DRS ». et vous responsabilisez la justice française, oublieux du fait que c’est vous qui avez dit au juge que Hassani tait consul général en Allemagne, donc que c’et bien lui qui est impliqué dans l’assassinat de Mécili. j’avoue M. Samraoui que vos déclarations sont pour le moins embrouillées et que vos explications ou élements de réponse rendent la situation plus confuse encore. pour ma part je trouve que même s’il venait à être confirmé que le diplomate est un officier du DRS, eh bien cela ne prouve nullement qu’il ait été asocié ou même infrmé de l’affaire Mecili. et cela vous le savez bien puisque sur le quotidien d’Algérie vous affirmez que vous n’étiez nullement associé aux turpitudes de LAMARI qui était pourtant votre chef direct. alors? pourquoi cet énième déclaration sciemment confusionnelle?

    voici maintenant le commentaire d’un internaute à la suite de cet écrit de M. Samraoui:
     »
    Sorry, M. Samraoui !!! J’ai pas trop compris vos histoires!

    Quand vous nous dites que le diplomate mis en examen en France est bien un officier du DRS, et qu’il appartient à la justice de déterminer son degré d´implication dans l´affaire Mecili. Vous vous placez en totale contradiction avec vos affirmations « MEME DE DOS » qu’on a tous vu sur France 3 et youtube (http://www.youtube.com/watch?v=k6trw7tspKM) .

    Je vous saurai gré de nous répondre clairement a la question: Ce monsieur est-il bien celui qui EN VOTRE PRESENCE a remis l’argent pour l’assassinat de Mr. Mecili ?

    Cordialement, »

    et voilà maintenant la réponse de l’ex colonel à ce forumiste:

     »

    Pourquoi vouloir à tout prix trouver des contradictions là où il n´y en a point.
    Je vous invite à relire tous mes écrits et vous constaterez que je n´ai jamais utilisé le nom de Hasseni ou Hasni, mais toujours celui de Rachid Hassani pour désigner la personne mise en examen dans l´affaire de l´assassinat de maitre Ali Mecili.
    Votre question me semble bien inquisitrice, alors que j´ai clairement exprimé le voeu de ne réserver mes réponses qu´à la justice.
    Désolé, mais je ne donnerai pas l´occasion à la défense ou au DRS de trouver des échappatoires.
    De toute manière, il est certain que le juge dispose de plus d´éléments que moi, alors faisons confiance à la justice pour faire triompher la vérité. »

    le juge dispose de vos éléments, Monsieur Samraoui qui lui ont permis d’établir notamment un mandat d’arrêt libellé avec un nom à plusieurs orthographes. cela veut dire que c’est vous qui avez indiqué au juge que Rachid Hassani porterait d’autres identités telles que Hasseni ou Hasni, alors pourquoi cette esquive de la vérité?

    il est vrai que jusqu’à ce post paru sur le qotidien d’Algérie vous avez tujours tenu à affirmer que le mis en examen était sans aucun doute Rachid Hassani. pour le prouver, voici maintenant deux extraits de vos déclarations reprises dans le récapitulatif d’El Mouhtarem:

    « M. Samraoui a expliqué que «d´après les photos montrées (par les journalistes de Madiapart), il s´agit bel et bien de Rachid Hassani, mais ma conscience et la crainte de Dieu ne m´autorisent pas à accuser un innocent, par conséquent une confrontation est souhaitable pour lever les derniers doutes».

    commentaire: nous savons depuis que la photo c’était celle de l’Ambassadeur d’Algérie à Belgrade et qu’en plus, à l’évidence, il ne ressemble pas du tout à son collègue Mohamed Ziane Hasseni. quant à vos assurances quant à la nécessité d’une confrontation, on sait maintenant que le diplomate a demandé unetelle confrontation de manière officielle et que Aboud est parti à Paris mais pas vous???

    « A la question de savoir pourquoi Hassani s’est rendu en France se sachant sous le coup d’un mandat d’arrêt international, M Samraoui révéle que Rachid Hassani allait être muté à la fin des années 1980 en …France. «Et ce n´est que sur insistance de l’intéressé qu’il fut finalement envoyé en poste en tant que consul à Bamako au Mali», indique l’ancien officier algérien. Selon lui, Hassani a certainement reçu des assurances pour se rendre en toute quiétude en France, grâce à la détention d´un passeport diplomatique (qui devait en principe lui octroyer l’immunité) et en jouant sur l’homonymie. «La falsification d´un passeport et l’établissement d´une nouvelle légende sont des techniques courantes pour se soustraire à la justice ou exécuter des opérations clandestines dans un environnement étranger ou hostile », explique-t-il encore.

    commentaires:
    onsait maintenant selon Maître Pelletier, qui est tout à fait sur de ce qu’il dit, avec documents à l’appui, que le diplomate n’est jamais allé en poste au Mali. donc soit Hassani vous l’a effectivement dit, soit vous ne dites pas la vérité. dans les deux cas cela prouve que le diplomate Hasseni n’est pas Hassani.

    ensuite vous dites que les techniques de falsification des identités sont courantes et qe Hassani est allé en Frace sous le nom de Hasseni pour tromper la police française. OK pas de problème. si on vous suit donc le mis en examen que vous supposez être Rachid Hassani était en poste au Mali et en Allemagne sous son vrai nom de Hassani, comme il portait ce nom là en Algérie. et il serait aussi de manière tout aussi certaine natif d’Oum El Bouaghi. n’est ce pas logique?

    Alors question M. Samraoui:

    comment se fait il que le diplomate est porteur d’un livret de famille établit par l’administration française confirmant sans aucun doute possible qu’il est bien Mohamed Ziane Hasseni? d’ailleurs largement reconnu comme tel par ses concitoyens de Tolga et de la région de Biskra?

    il y a là assurément plus qu’un quiproquo: une réelle confusion de personnes. c’est certain que nous avons affaireà deux personnes distinctes.

  19. Mohand dit :

    A M. Ouali, je voulais seulement ajouter à votre commentaire qu’en effet nous avions épilogué assez longuement sur cette question.
    Nous avions parlé en effet de la question spécifique que vous soulevez en nous réferant aux réglements du conseil de l’Europe. Il est en effet sur qu’ un refugié politique reconnu et établi dans un pays de l’Union avait le droit de circuler dans toute l’Europe. A l’instar de tous les autres habitants avec des droits et des devois.
    Mais nous ajoutions toutefois que les Etats sont souvent confrontés et parfois se sont retrouvés divisés.Force est de constater que la loi a toujours été dite, rappelée et appliquée dans ces cas d’espèces. Ce sont souvent des raisons de politique politicienne qui pour des raisons de politique intérieure pouvaient influer quelques fois sur certains cas. Que de fois nous avions constaté par exemple en Esapgne des actes des hommes de droite (Aznar) en voulant intervenant via leurs hommes tenter d’entacher, de faits scandaleux, la gauche au pouvoir (zapatero). Mais ils n’arrivent à leurs buts que rarement. L’histoire de l’épisode espagnole en est une et elle est édifiante.
    Le but de mon commentaire est d’attirer l’attention sur le point que vous citez. Je voudrai vous dire que Samraoui s’est expliqué ouvertement sur le site tenu par Benchenouf (Tahia bladi). Il a donné ses raisons de son inquiétude.

    Vous qui etes en France, vous savez bien, que les relations des sous – marins Français et Algériens « jouent » pratiquement à ciel ouvert. Leur fraternité et leur alliance ne sont des secrets pour personne. De ce fait, si les Algér »rois » sont arrivés à tisser un filet pour prendre un des leurs qui leur fait de l’ombre, en Espagne alors que leurs ententes de confraternité avec les Espagnols n’est pas aussi évidentes qu’avec les Français, il y avait de quoi se mefier.
    C’est quoi en effet un mandat d’arrêt qui n’est basé sur aucune décision de justice , fusse t elle de nuit ? Il me semble jusqu’a preuve du contraire que l’intéressé n’a fait l’objet d’aucun procés en Algérie après son livre qui accuse les services secrets algériens de toutes les saletés que l’on sait.
    Ce corps se sent il diffamé puis a intenté une action en justice depuis? j’avoue n’avoir pas entendu parler de cet épisode également , moi qui lit quotidiennement la presse officielle et quelques choux de la presse privée.
    D’ailleurs les jacasseries de certains qui s’amusent à travestir la vérité a révelé au grand jour le but auquel ils espéraient pouvoir y participer pour de sombres desseins qu’eux seuls savent.
    Pour faire simple et concrét, les documents d’identité de l’intéressé ont été confisqués par les Espagnols et c’est l’une des raisons invoquées. Ajoutons que le climat n’était pas propice à une déposition dans la sérénité. Les Algériens s’étaient préparés en usant de tous les moyens humains et matériels qu’ils ont à leurs dispositions notamment à Paris.
    Evidement ce commentaire va encore rallumer le feu mais c’est ainsi, quand on poursuit un objectif les hommes se donnent des pretextes pour travestir la réalité avec des arguments de toutes natures. Ils sont aveuglés par le désir d’avoir raison même si les faits les confondent.
    Le témoignage sera sans doute fait, car la justice a plusieurs moyens de l’obtenir et le temps qui passe n’alterera pas la vérité ni la volonté du juge de clore cet affaire comme toutes les autres de semblables qui ont défrayées la chronique. Elle arrivera sans doute au bout d’autant que c’est de notoriété publique qu’elle aurait une grosse ficelle qu’elle tire pour parvenir à découvrir ce qui reste caché. Elle ne se brisera pas sans casse colaterale. Mais entre la France de Sarkozy et l’Algérie en pleine effervescence politicienne tout est possible. Ce qui nous console cependant c’est que l’histoire de cette affaire et beaucoup d’autres porteront les stigmates et les marques déposées des hommes de l’ombre. Elles ne sont pas toujours identiques à nos vues et nos objectifs de voir s’établir des règles semblables pour tous.C’est peut être un rêve mais qui ne tente rien n’a rien, alors agissons chacun avec ses moyens, sa vision des choses et sa morale.
    Mohand.

  20. Ammisaïd dit :

    Celui qui osera dire la vérité aura la langue coupé. Celui qui osera penser autrement que les grands rois aura le cerveau écrasé. Celui qui osera les défier sera à jamais persécuté, harcelé, insulté et isolé jusqu’à ce qu’il soit éliminé. Celui qui osera les démasquer ne pourra vivre serein ou qu’il soit caché où qu’il soit exilé. Celui qui les a approché doit aura du mal à leur échapper. Celui qui refuse de les suivre dans leurs folies et leurs actes insensés sera du doigt désigné comme un lâche, un harki, un criminel, un incapable…même s’il n’a rien fait, même s’il n’est pas encore jugé et même s’il n’est pas pour l’instant condamné. Celui qui essaye de fuir leurs compagnies doit vivre loin de leurs balles qui touchent toute cible sur laquelle elles sont dirigées. Celui qui refusent de devenir la plume attitrée et gracieusement rémunérée de leurs intentions perverses, de leurs hypocrisies et de leurs mensonges répétés, est méthodiquement et froidement assassiné, s’il n’a pas eu la chance de partir là ou ils ne peuvent pas le retrouver (« En haut, il y a des gens qui tuent un peu par par pédagogie » ou « C’est quelqu’un qui nous connaît tous » ou  » Il a géré leurs carrières » ou « C’est un terrorisme pédagogique » MONSIEUR Saïd Mekbel Allah irhmou). Celui qui est porté par les idéaux de la liberté, de la démocratie et de la dignité sera surveillé, traqué et épié, et, s’il franchit la ligne qu’ils lui auront tracé, sa destinée sera à jamais entre leurs mains criminelles et sans pitié. Celui qui aime son pays avec sincérité, qui le servir avec honnêteté et qui désire le servir sans lui demander d’être récompensé, sa mort sera décidé par ceux qui veulent que l’Algérie soit à jamais la vache qu’ils téteront, sans jamais être dérangés. Voilà ceux qui gênent et qui inquiètent ceux qui veulent nous détourner des vrais problèmes de notre pays. Des centaines d’innocents massacrés, des milliers d’artistes, de journalistes et d’intellectuelles lâchement exécutés, exilés, emprisonnés et appauvris, des milliers de disparus, des milliards de dollars gaspillés, volés ou jetés, des criminels connus et qui vivent comme des nababs en toute liberté…Sans qu’aucun coupable ne soit désigné et jugé et nous écrivons des pages et des pages sur Mr hasseni victime avant tout, s’il est innocent, du pouvoir qui ne fait rien de concret pour libérer. Quand à Mr Samraoui même si vous allez l’arrêter, le piéger, l’affaiblir ou l’assassiner (Allah istrou) notre pays restera toujours le dernier (dans tous les domaines) tant que les tyrans qui nous gouvernent continueront à jouer cette macabre tragédie qu’ils ont commencé bien avant que nous soyons libérés du joug de ceux qui nous colonisaient.
    Fraternellement

  21. jazairia dit :

    @ Mohand,

    votre post se tient et une majorité d’algériens seont d’accord avec votre analyse du contexte politique de cett mise en examen. cependant j’aimerai, avec votre permission, attirer votre attention et celle de nos coforumistes sur une toute petite partie de votre commentaire qui n’est pas du tout exacte:

    voici je vous cite :
    « Pour faire simple et concrét, les documents d’identité de l’intéressé (Samraoui ndlr)ont été confisqués par les Espagnols et c’est l’une des raisons invoquées. »

    en fait pour votr gouvene sachez qe l’ex colonel dispose d tous les documents nécessaires pour voyager car l’etat d’accueil est tenu de par le droit internationl et le accords en vigueur de délivrer un passeport ( bleu) pour le réfugiés politiques. et lorsque ses papers ont té confisqués par les espagnols, les allemands étaient dans l’obligation de le régulariser. alors cet argument n’est pas du tout recevable. en revanche qu’il dise clairement qu’il craint pour sa vie, cela je pux aisément le comprendre et tout le monde l’aceptera.mais alors ce que je ne comprends pas , pourquoi en septembre il a affirmé qu’l n’attendaitque la convocation du juge pour aller à Paris et que maintenant il trouve que Paris c’est trop risqué. qu’est ce qu a changé depuis setembre?

    encore unefois je vais me permettre une répone pobable: depuis septembre, Samraoui s’est aperçu que Aboud ou qq d’autre, lui avait menti ar rapport à HAssani en poste en Allemagne. cela maintenant il le sait parfaitement et c’st pour cela qu’il dit en parlant de M. Hasseni » le diplomate mis en examen ».

    sinon lisez mon post précedent, j’aimerai avoir votre avis?

  22. kaci-la-merveille dit :

    C qui peut avoir changer « depuis septembre » ya el-qarnouna! c’est que les mecances sur sa propre vie et la vie de sa famille peuvent avoir monté en intensité et se devenir de plus en plus pressantes….
    Je trouve que beaucoup ici s’accomodent un peu trop de l’omniprésence des crapules du DRS dans la vie politique algérienne.
    Je peux l’affirmer tout net, il est impossible d’exercer une activité politique normale dans ce pays et si j’ai un conseil à donner c’est que l’on songe sérieusement (je m’adresse aux democrates qui se respectent) à l’autodissolution des partis alibi de la junte mafieuse et à des boulversements radicaux du corpus idéologique et des moyens de lutte tout en restant, biensur, dans un cadre pacifique!!!

    kaci la merveille

  23. Mohand dit :

    A jazairia,
    J’avais décidé de ne plus dialoguer ainsi avec vous et vos petits copains, mais comme vous insistez , je vous réponds.
    En ce qui concerne les papiers , je n’ai rien dit de plus ni de moins que les déclarations de l’intéressé. Il n’y a pas de raison de penser qu’il ment ou qu’il se débine. Son engagement et sa volonté sont intactes malgré les attaques dont il fait l’objet. Il reste zen. Pour lui je ne pense pas qu’il s’agit d’une affaire du siècle, les affaires du siècle vont venir plus tard, quand nous parlerons de crimes contre l’humanité imprescriptibles dont l’Algérie est partie prenante en tant qu’Etat.
    Pour ce qui est des papiers puisque c’est d’eux qu’il s’agit, je suppose que pour les refaire il faut respecter un certain temps même en Allemagne. De plus il n’a pas perdu ces documents, donc, il ne peut pas en réclamer une duplication de ceux ci. Comme ils étaient probablement encore entre les mains de la Justice espagnole, il n’était donc pas en sa possession et il ne devait pas en réclamer d’autre. C’est aussi simple que ça. Selon les déclarations de l’intéressé , le juge Thouvenot a été informé des tenants et aboutissants de ce rendez vous raté. Ce n’est que partie remise.
    Sur les autres affirmations, je préfere ne plus revenir.
    Je n’ai plus aucune envie de contenir un torrent de données dont chacun peut facilement mesurer le degré d’implication de leurs auteurs. Et comme par définition si une personne s’implique de telle manière que ceux qui disent quoi que ce soit d’autre , deviennent ses ennemis , on ne peut s’attendre à un débat dépassionné et raisonné dans ces conditions. En justice ce sont les faits et les preuves qui comptent ce ne sont pas les élucubrations et les procés d’intention gratuits et les désirs des antagonistes et des spectateurs que par le hasard des circonstances nous sommes devenus. La vérité échappe aux habitudes de ceux qui l’ont toujours niée. Quand on a l’outrecuidance de nier la mort hors justice de plus 7.000 personnes, quand on est en mesure de transgresser autant de lois des hommes et des lois divines, qu’est ce que vous voulez qu’il en sorte de sain et d’équitable? Un monstre n’enfante pas un pur encore moins un saint avec une conscience.
    J’invite tes amis à ne pas me répondre, c’est à toi seul que je réponds à ta question précise. Je ne veux pas rouvrir ce débat insensé pour la simple raison que nous ne pouvons faire le travail à la place du Juge qui a tous les éléments du dossier.
    Ksentini notre défenseur infatiguable des droits de l’homme va mettre à profit son séjour pour d’une part faire les soldes à Paris, peut être aussi apporter dans son sac d’autres éléments de preuve qu’il aura concocté dans le secret de son cabinet…ALAH HOUA AALEM
    Mohand

  24. taous dit :

    Mohand, je souhaite réagir, poliment,à votre dernière assertion selon laquelle le pseudo défenseur en chef des droits de l’homme qu’est Ksentini viendrait à paris , je vous cite « …peut être aussi apporter dans son sac d’autres éléments de preuve qu’il aura concocté dans le secret de son cabinet…ALAH HOUA AALEM ».

    Vous allez loin avec cette affirmation, tout aussi grave que gratuite. Je m’explique: savez vous que le dossier d’accusation a fini par se réduire comme une peau de chagrin pour la simple raison que les seules charges sont le fait d’un individu totalement discrédité aujourd’hui, j’ai nommé Mohamed Samraoui, l’espion qui a fini félon.

    Pourquoi voulez-vous que Hasseni ait besoin de preuves préfabriquées avec un témoin à charge comme Samraoui qui est en train de se dégonfler comme une baudruche ? Le non lieu se profile , certes lentement, mais surement. Vous oubliez aussi que le premier témoin qui, lui, s’est rendu à Paris pour son audition, a totalement disculpé le diplomate Hasseni. Vous occultez, par ailleurs, le fait que les tests ADN sont négatifs et que ceux graphologiques ne manqueront pas de l’etre non plus. Que vous faut-il de plus?

    Croyez moi, Mohamed Ziane Hasseni dispose d’un dossier suffisamment solide et n’a nul besoin d’un Ksentini qui serait mieux inspiré d’aller s’occuper des problèmes de droits de l’homme que lui soumettent les citoyens algériens.

  25. adjouadi dit :

    il est vrai que tous ceux qui sont contre ezzaim sont soit des fossoyeurs,soit des flics ou alors
    des anti rabbi estaghfir allah.
    votre ezzaim est tout le mal qu’a engendre l’algerie pour sa democratie.
    celui qui s’accoquine avec les destructeurs de l’algerie berbefelenistes et les integristes appel
    les foudres de tous ceux qui aiment ce pays.
    yaha abdelhafid entre autres n’est entre en jeu que parce que votre messie ne voulait pas rentrer au pays.
    et ce n’est qu’apres les demarches de si hafid pour deposer les statut du parti ffs et sous l’influance de nait
    djoudi qu’il s’est enfin reveillé pour jeter sahaine sur ses anciens amis ainsi que les jeunes du mcb qui avaient
    osés creer un parti.
    mais toute verité n’est pas toujours bonne à dire n’est-ce pas ?.
    n »est-ce pas lui qui avait dit un jour « j’ai les montagnes derriere moi »?.apparemment il ne les à plus…
    à bon entendeur.
    par(adjouadi)

  26. jazairia dit :

    cher Mohand,

    ce matin je suis guillerette, les annonces simultanées du Président Zeroual et du Dr. Saadi, Président du RCD, c’est du baume au coeur. ces deux personnalités incontestables de l’échiquier politique, tous deux connus pour leur probité et honnêteté, viennent de confirmer haut et fort que les élections présidentielles d’avril prochain sont une mascarade. elles auront lieu sans chaouis, sans Kabyles, sans Hommes. meme Louisa Hanoune va refléchir deux fois plutôt qu’une avant de se lancer. a mon humble avis la sule condition viable pour elle serait que le Président Bouteflika lui propose le premier ministère comme récompense pour sa participation à ce carnaval fi dechra. et encore dans les conditions socio politiques très obscures qui se dessinent, c’est presque une corrida, elle jouerait à quitte ou double sa propre crédibilité politique et elle risque ni plus ni moins de disparaître de la scène politique chahutée par son aile laico gauchiste.

    en fait, sans boule de cristal, il est aisé de constater, que les conditions d’une nouvelle crise politiqe algérienne sont d’ores et déjà réunies. lorsque des politiciens affirmés cament haut et fort leur rejet du système véreux qui s’est épanoui davantage depuis 1999,on ne peut que conclure qu’il y a un consensus évident en Algérie autour de la nécessité de balayer les pourris et de convoque une constituante. Da l’Ho est aujourd’hui rejoint dans sa conception originelle de l’Etat de Droit. commençons par exprimer tous ensemble notre rejet de ce système. sans cris, sans peur, sans douleur, juste ne pas voter.

    nous en reparlerons.

    pour en revenir à votre mise au point autorisée, à la suite de mes interrogations sur la dérobade de l’ex colonel Samraoui, je persiste et signe que la question des documents est un faux alibi. je note avec plaisir que le colonel est Zen et qu’il a l’intention de révéler d’autres faits sulfureux de sa boite à malice. je voudrai aussi vous dire que le mépris que vous affichez à mon endroit n’est pas du tout permis car il n’y a aucune « bande de petits copains » qui me meut. c’est peut être incroyable pour vous mais c’est la vérité. tout ce que j’écris vient directement de mon cerveau. ce n’est ni mieux ni pire que vous mais c’est une production autonome. elle est c’est vrai rendue confortable par l’anonymat, je le concède volontiers, mais elle n’est pas orientée. si demain l’ex colonel se rendait à Paris qu’il rencontrait le diplomate M. Hasseni et qu’il s’aperçoit que manifestement ce n’est pas Rachid Hassani, eh bien je serai la première à le féliciter pour sa bravoure et son honneteté.

    car cher Mohand, les faits sont tétus. si Hassani est né à Oum El Bouaghi, qu’il est militaire de carrière, qu’il a été en poste au Mali, que son oncle a été ministre, il ne peut pas être le diplomate Mohamed Ziane Hasseni, qui est né à Tolga, qui est fonctionnaire depuis qu’il a finit ses études supérieures (Habitat, Présidence, MAE, qui n’a jamais été en poste au Mali et qui n’a pas eu un oncle ministre. ce sont là des éléments d’identification qui prouvent clairement que nous avons affaire à deux personnes différentes sans aucun doute.

    Samraoui dit que le diplomate est Rachid Hassani et qu’il a falsifié ses documents personnels pour pouvoir aller en France en aout dernier. cet argument serait envisageable si le diplomate ne disposait pas d’un livret de Famille datant des années quarante et donc établit par les français. s’il n’avait pas grandi, étudié, travaillé sous le nom de Hasseni et enfin s’il n’avait pas été en poste en Allemagne sous le nom de Hasseni. depuis toujours et jusqu’à aujourd’hui il s’est appelé et s’appelle toujours Mohamed Ziane Hasseni.

    je crois comprendre la mécanique qui a déclenché la conviction de M.Samraoui. au bout de quelques années de dur labeur en Allemagne, son administration lui signifie l’ordre de rentrer en Algérie, alors l’ex colonel, s’estimant victime d’une injustice et n’ayant pas du tout envie de rentrer, décide de jeter son tablier, de retourner sa veste et de demander le statut de réfugié qu’il a eu le temps et les relations de préparer tranquillement. ayant été colonel dans les services de reseignements il savait que les autorités d’accueil se feraient un plaisir de lui octroyer ce statut. a ce moment là, M. Mohamed Ziane Hasseni est muté en Allemagne en qualité de Consul Général (il aurait très bien pu être nommé en France ou en Italie ou ailleurs dans le monde, ce fut l’Allemagne). l’ex colonel étant donné sa formation batie essentiellement sur le doute et la méfiance conclut illico presto que le diplomate n’en est pas un et qu’il a été muté en Allemagne pour l’inquiéter voire le trucider(puisque lui mêmea avoué dans son livre que c’est monnaie courante)

    cher Mohand puisque vous savez que M. Samraoui est zen et qu’il se porte bien, pouvez vous lui demander SVP de nous dire si le diplomate Hasseni lorsqu’il était en poste en Allemagne a demandé de le rencontrer? s’il l’a fait ou non? qu’est qu’il lui a dit? des détails sur leurs discussions afin d’éclairer notre lanterne.

    d’autre part il y a certains éléments de réponse de l’ex colonel que vous avez l’amabilité de nous livrer qui ne tiennent pas la route. ainsi vous dites et je vous cite:

     » jazairia,
    …Pour ce qui est des papiers puisque c’est d’eux qu’il s’agit, je suppose que pour les refaire il faut respecter un certain temps même en Allemagne. De plus il n’a pas perdu ces documents, donc, il ne peut pas en réclamer une duplication de ceux ci. Comme ils étaient probablement encore entre les mains de la Justice espagnole, il n’était donc pas en sa possession et il ne devait pas en réclamer d’autre. C’est aussi simple que ça. Selon les déclarations de l’intéressé , le juge Thouvenot a été informé des tenants et aboutissants de ce rendez vous raté. Ce n’est que partie remise. »

    eh bien cher Mohand pouvez vous dire à l’ex colonel Samraoui, « qu’un certain temps » de deux ans, même en Algérie c’est trop long. je persiste et signe que M. Samraoui peut voyager dès qu’il le décidera. et j’ajoute que je serai très surprise qu’il ait expliqué sa dérobade au juge par l’argument des documents de voyage. je vous répète que l’ex colonel peut voyager quant il veut où il veut. il est encore plus à l’aise dans l’espace européen où il n’a même pas besoin d’un passeport, juste d’une carte de séjour, dans l’espace Schengen c’est suffisant. et celle-ci est duplicable, ou plutôt renouvelable même si elle lui a été retirée en Espagne. a moins que les allemands ne veulent pas lui établir de nouveaux papiers ce qui signiferait qu’ils ont l’intention de le renvoyer en Algérie. comme vous voyez je me suis documentée et vous pouvez aussi le faire aupès de l’Ambassade d’Allemagne à Alger,ils sont très aimables et renseignent très clairement. toute personne ayant le statut de réfugié en allemagne a le droit d’avoir un permis d’établissement et ce document permet de voyager librement à l’intérieur de l’espace Schengen.
    a bientôt cher Mohand.en attendant soyez zen

  27. Mohand dit :

    Ce que je prévoyais n’a pas manqué de se manifester.
    Taous me met en garde et interprette mes pensées. En parlant de l’avocat qui par essence concocte toujours et définit secretement des moyens de défense de ses clients, elle , elle croit comprendre à travers ce que j’ai dit ce que je ne dis pas.
    Jazairia,un point d’ordre,les petits copains auxquels je fais allusion se sont ceux qui sont d’accords avec toi sur ce blog? Te plairait il d’aller en chercher d’autres auxquels je n’ai pas fait allusion?
    Tu me fais passer pour ce que je ne suis pas.
    Je ne suis pas le porte parole de Samraoui, il doit d’ailleurs se poser des questions légitimes sur nos rôles respectifs. Je vous rappelle que je ne le connais pas. Plus encore je lui ai jamais parlé de ma vie tout comme je ne l’ai jamais vu physiquement en dehors des photos qui circulent… Alors cessez les jérémiades, au lieu de me rappeler encore et encore ce que je sais , priez pour que la vérité se manifeste et que la justice soit rendue car on ne monnaie pas et on ne fait pas du troc pour l’atteindre, on la mérite c’est tout.
    Mohand.

  28. jazairia dit :

    eh bien cher Mohand, je suis ravie de constater que nous sommes du même bord. vous m’avez dit « priez pour que la vérité se manifeste et que la justice soit rendue car on ne monnaie pas et on ne fait pas du troc pour l’atteindre, on la mérite c’est tout.
    Mohand. »

    je suis entièrement d’accord, la vérité finira par surgir de ce magma incroyable. il est absolument nécessaire que justice soit rendue afin que tout un chacun puisse vivre normalement sans haine et sans crainte.

    en attendant, j’imerai savor s’il s’agit de votre boite email et pourquoi vous l’avez mis sur le blog? est ce que vous voulez que je vous écrive en solo?

  29. mohand dit :

    désolé ce n’est pas ma boite. Peut être une erreur de quelqu’un ou un micile lancé en l’air…

    Mohand

  30. Mohand dit :

    Non ce n’est pas mon adresse mail. Désolé. Peut être un missile
    lancé en l’air par je ne sais qui ? Au plaisir de vous lire sur d’autres sujets.
    Mohand

  31. Ammisaïd dit :

    « Un missile envoyé en l’air pour toucher quelqu’un au vol »

  32. kaci-la-merveille dit :

    Tout ce verbiage pour faire passer la pillule que l’appartenance au DRS n’est pas un « crime en soi »!!!
    Eh ben justement si, tout le problème est dans cette saloprie de DRS!

    En tt cas, bravo M. OUALI, vous faites très bien votre travail!

    kaci la merveille

  33. Ammisaid dit :

    Assalam, azul, bonjour
    Le problème ce n’est pas le fait d’être militaire, agent de la sm, responsable, dirigeant, policier, gendarme, juge, procurreur, avocat, journaliste, écrivain, patron, président, ministre, sénateur, wali, député…Le probléme c’est le fait d’utiliser son poste pour voler, humilier, harceler, manipuler, diviser, écraser, castrer, mentir, assassiner, violer, tourmenter, humilier, mépriser, haïr, détruire, torturer, massacrer, souiller, salir, dominer, terroriser…Ses frères et ses soeurs, ses voisins et ses cousins, ses oncles et ses tantes…
    La main du pouvoir criminel !
    Vous avez le pouvoir
    Vous ne pouvez pas dire le contraire
    Il suffit de compter les disparus et les morts
    Il n’y a rien à faire !

    Vous êtes bien armées et forts
    C’est un gage de sécurité et de bonheur
    Pour vos familles, vos amis et votre progéniture
    Il n’y a rien à faire !

    Vous êtes unis et vous n’avez jamais tort
    Nous sommes divisés et cela arrange vos affaires
    Nous nous pouvons pas, donc, vous mettre dehors
    Il n’y a rien à faire !

    Vous avez de l’argent qui vous comble tous les jours
    Et qui peut vous assurez un avenir serein et prospere
    Nous, nous patageons dans les soucis et les malheurs
    Il n’ y a rien à faire !

    Vous vivez comme des aigles dans les hauteurs
    Nous sommes des foumis qui quétent des graines pour se nourrir
    Vous êtes des nobles seigneurs, nous sommes vos indignes serviteurs
    Il n’y a rien à faire !

    Vous protéger les peureux d’hier, les les menteurs et les profiteurs
    Vous torturez les innocents et vous tuez vos frères intégres et sincéres
    Et vous prétendez defendre l’honneur de nos valeureux martyres
    Il n’y a rien à faire !

    Vous avez massacré notre dignité et vous avez dilapidé nos valeurs
    Nous sommes prisonniers de vos folies et de vos désirs pervers
    Et vous nous dites: taisez vous ou partez vivre ailleurs
    Il n’y a rien à faire !

    Vous effacer de vos mémoires vos actes abjects, au fur et à mésure
    Et vous nous accusez d’être à la solde de la main étrangére
    Celle à qui vous offrez toutes les richesses de nos jeunes et de nos terres
    Il n’y a rien à faire !

    Vous avez plongé, volontairement, notre pays dans l’ignorance et la misère
    Et, vous nous demandez de croire vos promesses insensées et mensongères
    Et, vous avez la certitude d’échapper à la justice de votre créateur
    Il n’y a rien à faire !
    Mais, si il y a quelque chose à faire. Je vous suggére pour que aucun un Algérien ne vienne vous deranger ou gâcher votre sérénité et votre bonheur de nous enlever nos cerveaux et de mettre un autre(le même pour toutes et tous) qui pensera comme vous le désirez et qui obligera nos langues à dire oui, oui, oui sidi, oui, oui, oui sidi et qui obligera nos mains à écrire oui, oui, oui sidi, oui, oui, oui disi. Nous deviendrons comme le chien de pavlov jusqu’à la fin du monde.
    Fraternellement

  34. The Kbil dit :

    Cher M. Ouali,

    Contribution des plus instructives et qui tombe a point nomme.

    Je partage entierement votre point de vue et l’appuie donc. Nous avons ete nombreux, des le debut, a mettre en garde contre la « justice expeditive  » pratiquee par cetains internautes et il est bon qu’un « oeil neuf » comme le votre, car vous venez de decouvrir ce site, donne ses impressions sur les echanges que nous avons depuis le mois d’aout dernier. Nombre d’entre nous n’ont cesse de denoncer le parti pris outrancier de certains blogueurs qui se sont livres a une veritable curee contre Mohamed Ziane Hasseni. A ce propos, je vous invite, a temps perdu, a lire les echanges depuis le debut de cette lamentable affaire. Vous pourrez prendre connaissance des points de vues exprimes et de l’extremisme ehonte de ceux qui se sont eriges en pseudos justiciers en cette affaire. Vous avez entierment raison de noter que ni Ali Mecili, ni sa famille et encore moins le FFS ne sauraient s’associer a une quelconque parodie de justice, eux qui depuis plus de 20 ans demandent que justice soit faite. J’ai aussi pris note de la position de prudence, tout autant que de principe, exprimee recemment par Karim Tabbou au nom du FFS.

    Samraoui n’en est pas a son premier coup d’essai contre son ancien corps. Le stratageme utilise consiste a accabler ses collegues, qu’ils soient encore en fonction ou ceux qui se sont fait la belle comme lui, d’etre des suppots du regime, oubliant, par une tres commode « amnesie » combien lui a su pendant plus de la moitie de sa vie etre un serviteur particulierment zele de ce meme systeme si decrie aujourd’hui.

    Cette posture, qu’il a choisi de privilegier depuis sa desertion, la strategie mise en place pour convaincre de sa bonne foi et d’un parcours sans faute et sans tache ne peut, a l’evidence, etre « gobe » que par des gens credules ou complices. Cette « distanciation  » serait, de son point de vue, une facon de planter en quelque sorte un « decor manicheen »: il est desormais absous de tout puisque sa desertion et sa felonie consituent des gages de sa redemption. Les autres, eux, ne peuvent beneficier de ce schema, qu’ils soient encore en activite ou non. Rappelons nous qu’il a appele Hassani, son collegue a avouer son crime pour soulager sa conscience, qu’il traite Hichem Aboud, son autre collegue, d’etre toujours a la solde du regime, qu’il continue a trainer dans la boue les services qui lui ont assure une vie plus que decente et une carriere a faire palir de jalousie nombre de ses collegues.

    Tres symptomatique tout cela, mais totalement irrecevable pour des raisons evidentes.

  35. Mohand dit :

    Comme dirait l’autre tout ça pour ça.
    Je rejoins l’avis de Kaci ci dessus. En tout cas c’est la lecture que je fais de votre dernière mise au point, M.Ouali.
    Reconnaissez que vous jetez de l’huile sur le feu… ce dernier commentaire qui se veut savant, me rappelle cette locution : « Je crains les Grécs, même quand ils font des offrandes ».
    Il est dommageable et inutile. En quelques mots vos réduisez toutes nos explications en de vils calculs et manipulations. Je regrette que vos lectures assidues ne vous n’ont abouties qu’à nous dévoiler ce que nous voulions pas voir en vous.

    Votre conclusion peut être résumée par cette locution latine : »testis unus, testis nullus » (témoin seul témoi nul) que vous semblez mettre en exergue.
    Si tous nos échanges n’ont produit que cette dernière prise de position de votre part qui me rappelle aussi ce proverbe des Romains: « la cauda venenum » (dans la queue le venin); la nature ne faisant pas de sauts, je déclare forfait, je me tais en vous laissant sur ce sujet à des intermédiaires qui ne manqueront de vous flater…ils savent eux que les choses répétées, redemandées, plaisent.

    Mohand

  36. Idir 16 dit :

    Cher Amer Ouali,

    Je me suis intéressé aussi, et depuis quelque temps, a cet aspect crucial de l’affaire en cours d’examen.

    J’avais fait quelques recherches que je soumets à la réflexion de tous puisque vous nous donnez, aujourd’hui, l’occasion avec votre contribution pertinente de porter notre atention sur un point de droit dont le socle est la protection des droits de toute personne mise en examen.

    Il s’agit d’extraits d’articles consultes sur le net :

    La présomption d’innocence est le principe selon lequel toute personne qui se voit reprocher une infraction est réputée innocente tant que sa culpabilité n’a pas été légalement et définitivement établie.

    Telle qu’entendue actuellement dans la plupart des pays européens, cette présomption se fonde sur l’article 11 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 de l’Organisation des Nations Unies:

    « Article 11. Toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées… »

    Outre la présomption d’innocence, le premier alinéa fonde les droits de la défense. Le deuxième alinéa, quant à lui, énonce le principe de légalité des délits et des peines.

    La présomption d’innocence représente une évolution dans l’éthique du droit qui considère que mieux vaut, pour la santé de la société, un coupable en liberté qu’un innocent condamné injustement.

    D’autres articles fondent les modalités d’application de la présomption d’innocence, notamment:

    « Article 9. Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé. »

    « Article 10. Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle. »

    « Article 11. Toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées. »

    Qu’elle ait lieu à l’audience ou lors d’une procédure séparée, l’application de la présomption d’innocence suppose une instruction. Au cours de cette procédure, on examine les faits à charge et à décharge et l’on confronte les preuves réunies par les deux parties. Cette instruction peut s’achever par une ordonnance de non-lieu. La publicité donnée à l’accusation sans contre-partie dans les organes de presse imprimés ou audiovisuels est alors considérée comme une diffamation sauf publication d’une information concernant le non-lieu. En France, cette publication est prévue par la loi du 4 janvier 1993 ; le juge d’instruction ou la chambre d’accusation sont à même d’en préciser les termes.

    En France, l’article 9-1 du Code civil décrit la présomption d’innocence assortie de la possible réparation de ses atteintes :

    « Chacun a droit au respect de la présomption d’innocence. Lorsqu’une personne est, avant toute condamnation, présentée publiquement comme étant coupable de faits faisant l’objet d’une enquête ou d’une instruction judiciaire, le juge peut, même en référé, ordonner l’insertion d’une rectification ou la diffusion d’un communiqué aux fins de faire cesser l’atteinte à la présomption d’innocence, sans préjudice d’une action en réparation des dommages subis et des autres mesures qui peuvent être prescrites en application du nouveau code de procédure pénale et ce, aux frais de la personne physique ou morale, responsable de l’atteinte à la présomption d’innocence. »

    L’atteinte aux droits de la défense comme l’atteinte à la présomption d’innocence sont sanctionnées par la loi.

    La charge de la preuve incombe à l’accusation, c’est-à-dire au ministère public (procureur à l’instruction, avocat général à l’audience). Cette charge porte sur deux points : la réalité de l’infraction en regard de sa définition de droit et la culpabilité de l’accusé. La présomption d’innocence demeure si la preuve de la culpabilité de l’accusé a été obtenue de façon déloyale ou faussée.

    La loi punit le faux témoignage porté sous serment.

    L’accusé ne peut être contraint de s’accuser lui-même : c’est le sens du droit de garder le silence. L’accusé n’est pas obligé de témoigner à son propre procès.

    Pour le déclarer coupable, le juge doit être convaincu hors de tout doute raisonnable de la culpabilité de l’accusé ; si un doute subsiste quant à la culpabilité de l’accusé, ce doute doit lui profiter, c’est-à-dire qu’il devra être acquitté ou relaxé « au bénéfice du doute .

    L’accusé doit bénéficier de tous les moyens pour sa défense : toutes preuves amassées contre lui, toutes dépositions, du droit de contre-interrogation des témoins.

    En France, le principe est affirmé par l’article 9 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 (auquel fait référence le préambule de la constitution actuelle) : « tout homme étant présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré coupable… »

    Il est stipulé dans l’article préliminaire du Code de procédure pénale :

    « III. – Toute personne suspectée ou poursuivie est présumée innocente tant que sa culpabilité n’a pas été établie. Les atteintes à sa présomption d’innocence sont prévenues, réparées et réprimées dans les conditions prévues par la loi. »

    Le CPP prévoit également, en son article 304, le rappel de ce principe aux jurés d’assises lors de leur prestation de serment :

    « Vous jurez et promettez [...] de vous rappeler que l’accusé est présumé innocent et que le doute doit lui profiter »

    De même, l’article 9-1 du Code civil français pose le principe de la présomption d’innocence :

    « Chacun a droit au respect de la présomption d’innocence. ».

  37. jazairia dit :

    azul,

    je suis heureuse qu’un professionnel tel que M. Ouali ait bien voulu éclairer notre lanterne à propos de trois ou quatre aspects fondamentaux qui remette de l’ordre dans notre débat. au demeurant, cher M. Ouali, je tiens à vous signaler que qq’uns d’entre nous ont déjà opéré la mise au point sur la présomption d’innocence ainsi que sur le danger d’un amalgame entre haut fonctionnaire et pourri. globalement, nous avons dénoncé les risques de dérives induits par une sémantique et un lexique inappropriés. certains d’entre nous notamment Taous et Idir 16 ainsi que moi même avons même insisté sur le fait que les déclarations de l’ex colonel Samraoui étaient souvent contradictoires et/ fausses. l’inexactitude de certaines de ses affirmations ont été clairement établies par Maitre Pelletier concernant la filiation et la carrière en particulier de M. Hasseni.

    comme vous l’avez mis en évidence, il est clair que M. Samraoui, sentant l’étau se resserrer autour de lui, tente désespérément de mener la justice sur d’autres voies.

    A supposer que le diplomate serait du DRS, so what? est- ce que feu Mécili n’était pas de la SM du fameux temps où celle-ci était au faite de sa puissance? est ce que Samraoui n’était pas colonel des DRS?
    si le simple fait d’émarger aux services est une souillure éternelle et une preuve flagrante d’une culpabilité alors pourquoi dans le cas de Samraoui ce serait un honneur et dans celui du diplomate, une indignité? parce que M. Samraoui a retourné sa veste, on peut le laver de tous crimes passés? c’est cela la justice? c’est cela la morale?
    j’ai aussi insisté sur le tort que nous porterions à tous les fonctionnaires algériens et ils sont légion, qui accomplissent quotidiennement leur travail honnêtement. est ce juste de jeter l’anathème sur les fonctionnaires en général, ou même sur la corporation des sécuritaires. bien sur du bon et du mauvais il y en a partout.

    comme dans tous les pays du monde l’Algérie a besoin de services de sécurité compétents et efficaces. ce n’est pas en les accusant de tous les maux que nous en ferons des remparts surs et certains contre le tentatives de destabilisation de notre pays par de éléments instrumentalisés pour créer le désordre. mais ceci est une autre histoire. nous y reviendrons.

    pour ce qui concerne l’affaire Mécili, doit- on rappeler que c’est l’interview de Aboud par le nouvel Obs qui a amené le juge Thouvenot à écouter Samraoui en Allemagne, et c’est ce qui a relancé le dossier. c’est donc uniquement sur la base du témoignage de l’ex colonel complètement convaincu que le nouveau consul en Allemagne était Hassani, que le juge à agi. en conséquence, les propos de Samraoui sur le site notamment du quotidien d’Algérie, qui soit dit en passant censure systématiquement mes posts et ouvre largement sa tribune à l’ex colonel et de préference à tous les islamistes, sont de plus en plus contradictoires. de plus outre le glissement que vous avez constaté, j’ai observé aussi qu’il a pour la premère fois daigné appelé le mis en examen par sa fonction en disant « le diplomate ». subrepticement il tente de faire oublier qu’il a jusqu’à présent usé que du nom de Hassani en précisant le militaire . ce n’est qu’après l’observation faite par un internaute sur la nouvelle identification qu’il est revenu à la charge. seulement les faits sont tétus et comme je l’ai déjà dit: le diplomate est né Hasseni, etudié, travaillé et arrêté sous le nom de Hasseni. il n’est pas Hassani et il ne le sera jamais.

    c’est une grave injustice qu’on fait subir à ce haut fonctionnaire, du seul fait qu’il ait travaillé à la présidence. car il est trop tentant pour certains de faire porter le chapeau à cette catégorie de personnes, M. Hasseni en l’occurrence offre le profil adéquat de la victime expiatoire toute désignée. les vrais commanditaires et coupables, que Samraoui connait bien, se frottent les mains. l’ex colonel doit absolument témoigner face to face. point à la ligne.

    il doit dire haut et fort si le diplomate Hasseni est bien le colonel Hassani qui l’a accompagné à Skikda pour remettre le montant de l’assassinat, le prix de la honte et de la crapulerie.

    pour ma part après avoir lu et analysé tout ce qui a été dit sur le sujet il est clair que Hasseni et Hassani sont deux hommes tout à fait distincts. au delà de tout ce qui a été avancé comme arguments par les uns et par les autres , il y a un écrit de M. Ait Ahmed qui demeure jusqu’à preuve du contraire l’homme qui est le plus probant concernant l’Affaire Mécili. dans son livre sur cette affaire, il dit textuellement que Hassani en voulait à Mécili à cause de ce que son oncle alors ministre du cabinet Ben Bella a enduré. est ce que Hasseni a un oncle qui s’appelle Hassani et qui a été ministre?

    en d’autres termes qui doit on croire M. Samraoui ou M. Ait Ahmed? car M. Hasseni ne peut pas être ou ne pas être le neveu de Hassani le ministre. c’est là tout la question.

    vous avez entièrement rason M. Ouali de pointer sur les dérives lexicales. elles sont le produit de deux désirs conjoints: celui de Samraoui de sauver sa peau et celui de ceux qui le manipulent d’utiliser le dossier Hasseni, sciemment ouvert dans le cadre de l’affaire Mécili, pour jeter les services de sécurité en pâture. ni plus ni moins. que ces services comportent certains ripoux c’est sur. mais qu’en en viennent à les injurier et les insulter tous. non. non mille fois non. C’est l’un des derniers remparts contre la dérive totalitaire.

    bien sur , comme beaucoup m’ont déjà catalogué parmi « les appointés des DRS », je m’attends à ce qu’on me traite de tous les noms, mais cela ne me dérange pas du tout, je continuerai à dire leurs faits à ceux qui veulent nous manipuler. M. Samraoui, qu’on le veuille ou pas tangue d’une affirmation à l’autre sans discernement. et il nous prend pour des demeurés.

    Merci M. Ouali de prouver par votre courage qu’il y a encore en Algérie des personnes intègre qui refusent toutes les manipulations qu’elles viennent du pouvoir ou de l’opposition. il est urgent pour notre pays que la conscience collective récupère la moralité et l’intégrité intellectuelle. sans cela toutes les dérives sont permises. c’est ce que M. Samraoui
    et ses acolytes veulent nous fourguer.
    j’ai posé plusieurs questions qui demeurent sans réponse:

    M. Samraoui a-t-il rencontré M. Hasseni lorsque ce diplomate était en poste en Allemagne? l’a-t-il vu ? lui -t-il parlé? d’où tient-il sa conviction que le diplomate est Rachid Hassani au point d’affirmer qu’il a été en poste au Mali. si qq’un a une réponse qu’il veuille bien nous la donner.
    parce que si M. Samraoui a dit au juge que l’ex consul général en Allemagne est Rachid Hassani, le signataire de l’ordre de mission d’Amellou, il doit avoir des preuves de cette assertion.

    a propos de cet ordre de mission, justement dans son libre Naudy reproduit la copie de ce document, il est daté de juin 1987. cela veut dire que c’est deux mois après l’assassinat de feu Mécili. est ce que c’est une preuve que Rachid Hassani était au courant du crime perpétré deux mois avant?

    je n’essaie pas de disculper Hassani, et ce n’est d’ailleurs pas l’objet de ma contribution au débat, je veux réitérer clairement que je condamne absolument ce crime odieux et je condamne tous ceux qui y ont contribué et je pense que pour la salubrité de l’âme nationale et la paix dans les coeurs des algériens il est nécessaire que tous ceux qui sont coupables de crimes de sang doivent être condamner. tant que les crimes sont impunis l’Algérie ne recouvrera pas la tranquillité.

  38. jazairia dit :

    cher Mohand,

    vous venez, sans le vouloir peut être, de me rejoindre sur un aspect fondamental. je constate, au passage votre érudition. vous dites que :

    « testis unus, testis nullus” (témoin seul témoi nul) ». c’est exactement le cas de M. Samraoui.
    alors bienvenu parmi tous ceux qui pensent à juste titre qu’il est le seul à affirmer que le diplomate Hasseni et le militaire Hassani sont une seule et même personne. et que cette personne a été e poste au Mali et en Allemagne. et qu’il est originaire d’Oum El Bouaghi et que son oncle a été ministre de Ben Bella.

    il affirme cela en dépit du bon sens et surtout des preuves qui montrent clairement que le diplomate HAsseni est né à Tolga, d’une famille originaire de la région de Biskra, qu’il n’a pas un oncle qui a été ministre ni avec Ben bella ni avec les autres chefs d’Etat, et qu’enfin il n’a jamais été en poste au Mali.

    tous ces éléments d’identification ont été alignés par les avocats de la défense , documents à l’appui.

    comme vous dites si bien: un seul témoin ne peut pas avoir raison contre tout le monde et surtout contre les faits qui le démentent.
    merci cher Mohand de nous aider à voir plus clair.

  39. Mohand dit :

    Chère blogueuse assidue, jazairia,vous m’avez mal comprise, je dis exactement le contraire.
    Je répondais à Ouali soit dit en passant. Je n’ai aucun plaisir et je ne sens aucune contrainte ni obligation à revenir sur ce sujet sur lequel j’ai dit ce que j’avais à dire. Mais à notre invité Ouali il était de mon devoir de lui écrire ce que m’inspire son dernier commentaire.

  40. jazairia dit :

    ça veut dire que pour vous le seul témoignage de M. Samraoui vaut vérité absolue. malgré beaucoup d’inexactitudes et e nombreuses contradictions.

    eh bien cela a le mérite d’être clair vous soutenez une position théorique contre vents et marées. cela signifie que pour votre chapelle vous êtes prêts à toutes les compromissions. où sont les belles idées et les nobles valeurs dont vous avez de temps à autre parsemer vos écrits?

  41. Belaid Ait Mohand dit :

    Tous comme nous sommes , nous ne sommes pas des juges ,laissons aux professionnels , donc les juges faire leur travail et si quelqu’un à quelques choses à dire , il n’a qu’à aller voir le juge et se présenter comme témoin ,ou lui ecrire .Je suis persuadé que le fait de trop  » parloter « sur cette affaire n’aide en rien les proches de notre frère Ali Mecili .
    SVP , arrêtons nous là et faisons confiance en ce nouveau juge qui n’est pas « un petit juge « .

  42. taous dit :

    Franchement, je suis sidérée: En quoi la contribution de notre ami et frère Amer Ouali est-elle un casus belli ? Je suis d’un avis contraire et tient à saluer tout particulièrement la pertinence du momentum et du sujet. Car sur cette grave affaire, et depuis le début, les droits les plus élémentaires ont été bafoués.

    Mohamed Ziane Hasseni a commencé par etre presenté comme le commanditaire de l’assassinat de A. Mecili et par etre lynché par certains médias francais, qui se sont dechainés pour l’occasion, prouvant s’il en était besoin « l’élasticité  » de leur déontologie chaque fois que notre pays est concerné. Ensuite au plan judiciaire, des règles de droit élémentaires ont été bafouées. Je me souviens de votre article Si Amer Ouali après le prononcé du verdict de la cour d’appel de Paris qui demandait au mis en examen de prouver son innocence, renversant ainsi, de façon scandaleuse, la charge de la preuve.

    Pourtant, cette juridiction aurait du prendre en compte un certain nombre de données et faire droit à la demande de la défense: Un mandat d’arret truffé d’erreurs qui aurait du etre invalidé. Le parquet qui considérait les témoignages des deux témoins comme tardifs et contradictoires et les récusaient. Les preuves fournies par la défense lors de l’audience et qui, contre toute attente, ont été ignorées.

    Cela est d’autant plus scandaleux que des vérifications élémentaires auraient du etre effectuées auprès du fichier central d’état civil de Nantes pour confirmer la filiation de Mohamed Ziane Hasseni et celle de Rachid Hassani. Qui ne sait pas que les fichiers d’état civil de l’Algérie coloniale sont disponibles à Nantes ? Pourquoi cela n’a-t-il pas été fait ?

    Pourquoi les autorités allemandes et maliennes n’ont-elles pas été saisies pour procéder aux vérifications nécessaires? Puisque nous savons que Hassani rachid a été en poste au Mali, dixit Samraoui, et que Mohamed Ziane Hasseni, lui, a été consul général en Allemagne. Alors de deux choses l’une: soit il s’agit de deux personnes bien différentes , soit Mohamed Ziane hasseni possède le don rare d’ubiquité et s’est trouvé au meme moment au mali et en Allemagne. Et avec cette performance, david Copperfield n’a plus qu’à aller se rhabiller.

    Les tests ADN sont négatifs et , en conséquence, ceux graphologiques ne pourront que l’etre. Elémentaire, Mr Watson.

    Et pendant que l’évidence de l’innocence de Mohamed Ziane Hasseni devient aveuglante, sauf bien sur pour ceux qui entretiennent artificiellement une cécité bien commode, l’accusation ne repose désormais sur rien. Car n’oublions pas que c’est sur la base DU SEUL TEMOIGNAGE de Samraoui que le juge Thouvenot avait lancé le tristement célèbre mandat d’arret ciblant Tartenpion et Tartanpion !!

    les frasques de Samraoui sont de celles qui ne s’oublient pas et ne laissent pas indifférent: Il bluffe et feinte les pseudos journalistes de mediapart en désignant une tierce personne pourtant présentée comme rachid Hassani. Il faut absolument relire cet article indigne. Les journalistes concernés se sont-ils excusés auprés des concernés ou ont-ils reconnu publiquemeent avoir été bernés ? tu parles, que dalle !! Ouallah que si j’étais le diplomate concerné, l’actuel Ambassadeur en Serbie, que je leur aurais collé un procés et réclamé un max. mais au fait, il n’est pas trop tard pour le faire, non ?

    Ensuite, ce rigolo de Samraoui désigne une autre personne, toujours avec le meme aplomb; Et hop, là aussi il se coupe: il reconnait le dos. Hé oui, le dos ! Tout le monde sait qu’un dos c’est aussi parlant que l’ADN ou les empreintes digitales, n’est – ce pas ?

    Je ne veux meme pas m’aventurer à reprendre ses bourdes chaque fois qu’il est intervenu. sauf peut etre la dernière car elle édifie sur le personnage: Il écrivait récemment, rappellez-vous, que le meilleur moyen d’envoyer Hassani aux assises était de continuer à lui tomber dessus.

    Alors, oui M. Ouali, Mohamed Ziane Hasseni n’a pas bénéficié, de façon large, de la présomption d’innocence et l’instruction qu’il a subi a seulement été à charge. Je ne peux, à ce propos, que me ranger au nombre des partisans d’une réforme de la justice s’agissant des juges d’instruction car les pouvoirs exorbitants qui sont les leurs les ont poussé aux excès de triste mémoire; ainsi que vous l’avez si opportunément rappelé, cher Amer Ouali.

    Merci encore pour cette contribution qui vous honore et je vous assure de mon respect et de ma disponibilté à continuer avec vous ce débat si enrichissant et si éthique puisqu’il nous permettra, Inch Allah, de pouvoir dire lorsque Mohamed Ziane Hasseni sera bénéficiaire d’un inévitable non lieu que notre honneur aura été de nous etre tenu du coté du droit et de la vérité. Nous devions cela à Ali Mecili et à sa famille.

  43. numidia dit :

    Arretons de jouer au petit et/ou grand juge.

    Il y’a un juge professionnel qui fait son job n’aggravons pas alors la situation deja precaire du diplomate qui s’etait aventuré en france croyant peut-etre qu’il ne sera pas arreté (sur un terrain propice) mais un coup de fil d’alger avait mis fin á son tourisme ou á sa visite familliale…

    Un coup de fil d’alger avait mis fin á la liberté de ce Hassani ou Hasseni en attendant le pouvoir d’alger doit cooperer et rendre Amellou á INTERPOL pour sauver son diplomate s’il est vraiment innoncent. Nous souhaitons une justice equitable pour tout le monde et surtout á la famille Mecili qui souffre depuis plus de 20 ans! BASTA!

  44. taous dit :

    A Numedia, vous n’etes pas dans le cinéma ?

    vous pourriez y faire carrière avec une imagination aussi débordante. Cette histoire de coup de fil d’Alger c’est la chouafa du coin qui vous l’a révélé. Allons, soyez sérieux.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER