La gestion des zones industrielles sera confié au privé

temmar026elkhabar.jpgInitialement placées sous la houlette des Sociétés publiques de gestion immobilière (SGI), les zones industrielles en Algérie peuvent être confiées au privé. C’est ce qu’a laissé entendre, hier, Abdelhamid Temmar, ministre de l’Industrie et de la Promotion de l’investissement, en marge de sa visite d’inspection et de travail dans les zones industrielles de Oued Smar et de Rouiba qui s’étalent sur une superficie de 1200 hectares. «Nous avons reçu des demandes venant des quatre coins de l’Algérie concernant la gestion de ces zones. Nous sommes en train d’étudier la possibilité de les confier en concession au privé », a-t-il ajouté, en donnant l’exemple d’une zone industrielle située à Blida donnée en concession à un opérateur privé dans le cadre des missions de l’Agence nationale d’intermédiation et de régulation foncière (Aniref), dirigée par Mme Mokraoui. Source El Watan

Commentaires

  1. Mohand dit :

    Une fois qu’il aura terminé « la distribution des prix », qu’il aura tout liquidé , sous toutes formes possibles, il prendra l’avion pour rejoindre sa petite famille et vivre heureux le temps qui lui reste à vivre. J’espère cependant qu’il n’aura pas le temps et qu’il rendra compte avant d’effectuer son dernier voyage au frais de l’Etat.

  2. jeff dit :

    A Mohand :

    Certes, et c’est véridique, et qu’il me colle un procès si je ments, s’il a le courage bien sûr. Ce liquidateur des biens publics a bel et bien la nationalité …….. Canadienne. Il a même participé, sous l’auspice du gouvernement canadien, à une opération humanitaire pour le Combodge après avoir terminé sa mission dans une organisation Internationale pour le compte de l’Algérie cette fois-ci. Voici le clique de boutetef tous NTM (Nadroma, Tlemecen, Maghnia qui a remplacé les BTS d’antan.

  3. jeff dit :

    L’affaire du bureau de l’UNESCO dans le VII ème arrondissement de paris, et non pas dans l’ascenseur, a descrédité le personnel diplomatique algérien des années durant en france. On est les prenaient tous pour des obsédés. La victime était une stégière africaine.

  4. abdelkader dit :

    l’ algériens et la sexualité a toujours étais entrains d’agressivités et d’immoralité faisant ressortir au plus
    profond de lui « l’algérianus obsédum sexualus » privée durant toutes sa prime jeunesse de rapport élémentaire d’ou sa frustration qui pour lui et !
    indissociable des affaires chez certains puisque il y va de sa propre domination sur autrui d’où l’adoration de ces derniers pour les grosse cylindrée qu’il assimile inconsciemment a une « tota » magique !
    nous prenons de suite la mesure du problème le discernement comportementale chez certains de nos congénères relève plus de la pathologie psychiatrique parce que l’acte d’amour chez certains sujet et assimilé plus de l’ampallement qu’ a de la procréation d’où les visage marquée de nos responsables politique qui on passé
    ces 30 dernières années a nous faire subir moult outrage
    je pense que le jour ou l’algérie se porteras bien certains haut responsables aurons réglée leurs problème de libido !

  5. abdelkader dit :

    @ nora
    ne t’inquéte pas il aurons a répondre tôt ou tard de leurs gestion calamiteuse des affaires puisque le problèmes
    de ces incompétents et la diaspora algérienne a l’étranger
    et la démographie algérienne et crois moi je peut te dire qu’il sont assis sur une poudrière sociale a large amplitude !
    leurs politique de pourrissement et de sabotage économique
    pour maintenir artificiellement le pays en états de léthargie
    a ces limites et inchallah ils auront a répondre de leurs actes
    de sabotage et de détournement de deniers publique !
    pour que l’algérie puisse repartir sur de bonne base et pas sur du bricolage !amicalement

  6. le bourreau dit :

    J’ai longtemps travaillé à la réalisation des zonnes industrielles à travers tout le territoire national.J’en ai été meme Chef de Projet et chargé d’études de ces zones!Je sais donc de quoi je parle:l’Etat a investi beaucoup d’argent sur la viabilisatuon des ces zones industrielles.Ces dépenses n’ont finalement pas servies à grand chose car ces lieux d’implantation d’unités de production ont été délibérément déviées de leur vocation primaire.Aujourd’hui si vous visitez par exemple la zone undutrielle de Oued Aissi à Tizi Ouzou, vous constaterez de vous meme qu’au lieu d’unités industrielles, des villas ont été érigées à la place.Ces zones industrielles se sont effacées pour etre remplacées par des zones d’habitats!
    A l’origine, la décision polirique qui avait fait suite à l’implantation des zones d’activités dans chaque Chef lieu de Wilaya avait pour but essentiel la création d’emplois divers!Allah ghaleb, tout a été chamboulé et travesti.
    Alors ,aujourd’hui, Monsieur TEMMAR va brader tout cela et le mettre entre les mains de privés verreux qui ne cherchent que leur profit maximum.
    Rouhi ya El blad rouhi…………Matate el blad allah yarham

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER