Abdelhamid Temmar: Ministre liquidateur

temmar.jpgQui ne connaît pas TEMMAR ? Piètre enseignant à la faculté de droit des sciences économiques dans les années 70, un véritable charlatan, tous les étudiants de l’époque le prenaient pour un rigolo sympathique, «coureur de jupons»… D’ailleurs son compatriote et néanmoins collègue le professeur BENACHENOU (le scandale de l’ascenseur de l’UNESCO n’est guère un mystère ) pratiquait cette méthode honteuse à ciel ouvert.

Ayant trompé dans une affaire de corruption et mis en examen par le juge d’instruction qui l’a mis au trou mais fut menacé par la chancellerie (BENHAMMOUDA), il fut sauvé grâce à l’intervention énergique de ses cousins ZERHOUNI des griffes de la justice et disparut sans tambour ni trompette mais réapparait avec l’avènement de BOUTEFLIKA. (Tous deux natifs d’OUJDA)

Considéré comme matière grise dans le domaine économie et gestion, le président lui confie les postes clés (commerce et promotion des investissements). D’échec en échec, on continue de lui faire confiance alors que toutes les initiatives prises en matière de reformes relatives au redressement de notre économie se sont soldées par un échec cuisant. Le ratage des privatisations (absence de bilan), la dissolution prématurée des entreprises dont certaines auraient pu être sauvées, confiées aux SGP dont certains responsables nommés à la tête incarnent l’incompétence, sont des exemples édifiants. D’ailleurs ces organes sont devenus de coquilles vides et juridiquement illégales.

Un autre domaine où TEMMAR excelle et pue la corruption est celui des études qui furent confiées aux étrangers au détriment des nationaux moyennant des honoraires hors normes.
Souvent ces études dont la qualité est moindre et parfois douteuse et souvent inexploitées et classées dans les archives, certains cadres du MIPI ont dénoncé cette gabégie mais furent rappelés à l’ordre.
De l’aveu même des responsables de son ministère, qui considèrent le maintien de TEMMAR dans cette sphère économique constitue un énorme danger et qu’il est urgent de le congédier, la sécurité économique de l’Algérie est menacée.

Afin de mesurer l’état de la déstructuration de l’économie, et déterminer l’ampleur des dégâts occasionnée par sa gestion, il est urgent de confier une mission d’audit et d’inspection à l’IGF ou à la COUR DES COMPTES.
Mais tout le monde sait pertinemment que BOUTEFLIKA maintiendra coûte que coûte son “pote” ministre liquidateur. C’est son style de pourrir les choses, de «laisser faire, laisser passer» et ce sera alors la descente aux enfers .

Par un cadre dirigeant en retraite du MIPI

Commentaires

  1. Ammisaïd dit :

    Dans notre pays, il faudra avoir un casier judiciaire des plus sales mais sur lequel rien n’est inscrit pour accéder à des postes de responsabilités et donc, pour ensuite faire de telle sorte que ces protecteurs fassent main basse, en douceur, sur les richesses du peuple. Le savoir et la science au service du vol et du gaspillage. La responsabilité au service des tyrans et des despotes. Les cadres au service de la corruption et de la dissimulation. Les juges et les procureurs au service des bandits et de l’injustice. Les soldats au service du crime, de la hogra, des massacres et de la protection des profiteurs, des peureux et des pervers. Les policiers au service des voleurs, de la répression…Ahkim ournesse 3ara ahkim anwa youguadh mayekim aya meghvouniwah, Le POUVOIR qui n’est pas contrôlé par un contre pouvoir de qui va t il avoir peur, oh ! mon pauvre malheureux. Aït menguellat.

  2. Anonyme dit :

    Je n’ai pas eu besoin de recourir aux techniques d’audit des ressources humaines pour connaître les aptitudes intellectuelles de ce ‘ministre’ liquidateur. J’ai eu l’occasion de l’entendre au JT de 20H qui m’a permis de me faire une petite idée que notre ‘ministre’ est en panne sèche d’idées. C’était le jour où il recevait la délégation des hommes d’affaires de Singapour. Il répondait à une question d’un journaliste de l’ENTV avec un langage primitif pas digne d’un ministre : « Ya Aadjaba Bled sghira de 500 km2 a pu devenir un des pays les plus développés du monde ».
    Arazzam

  3. Arazzam dit :

    Je n’ai pas eu besoin de recourir aux techniques d’audit des ressources humaines pour connaître les aptitudes intellectuelles de ce ‘ministre’ liquidateur. J’ai eu l’occasion de l’entendre au JT de 20H qui m’a permis de me faire une petite idée que notre ‘ministre’ est en panne sèche d’idées. C’était le jour où il recevait la délégation des hommes d’affaires de Singapour. Il répondait à une question d’un journaliste de l’ENTV avec un langage primitif pas digne d’un ministre : « Ya Aadjaba Bled sghira de 500 km2 a pu devenir un des pays les plus développés du monde ».
    Arazzam

  4. abdalah dit :

    Salamalekum

    je suis 1 jeunne ivoirien cherchant a investir chez vous en algerie ma maman et moi mais nous savons pas dans quoi nous pouvons investir voila pour quoi nous voulons que vous nous orienter monsiuer. voila notre email sosugambie@yahoo.fr ou nous contactez n:00447031812707

  5. larbe dit :

    Monsieur le Ministre TEMMAR, Veuillez consacrer de votre temps quelques minutes en faveur des 156 travailleurs de L’ERCO complexe des plâtres de Fleurus (Oran) Que vous avez signé sa vente à l’étranger KNAUF. Ces travailleurs à qui vous avez prédit un avenir brillant avec Knauf; et de l’autre côté vous avez autorisé l’étranger Knauf à se débarrasser des travailleurs Algériens. Il est de votre devoir aujourd’hui si vous êtes bien un révolutionnaire et un homme de parole d’assister ces travailleurs mis en retraite anticipé et en départ volontaire sans prendre leur droit qui un pourcentage du prix de la cession du complexe. MR le Ministre si vous oublier ces pauvres travailleurs l’histoire ne vous oubliera jamais. vous avez participé à la vente d’un complexe qui ne méritait pas d’être vendu surtout à un étranger.

  6. akli dit :

    parler uniquement de temmar ne suffit pas, en plus de ce mr qui liquide nos entreprises sans trouver de solutions de rechange, que dire des autre maux de l’enseignement et de l’energiue.
    ben bouzid dont le ministère de l’enseignement est devenu sa maison, il ne veut plus plier bagage et nous foutre la paix aprés qu’i ait anéanti le système éducatif algérien, mais on comprend pourquoui cela qu’est ce qui fait plus peur au tyrans que des gens intellectes, qui comprénnent les choses, abrutir nos enfants lui permettra ainsi qu’a ses confrere de rester à leur place, et que dire du mr de l’energie que tout les evenements passés montre le degré de son nationalisme truqué, et sa maitrise de plusieurs langues qu’on entend souvent à la telé n’a rien montré que sa trahison. alors temmar fait parti des virus qui ravage l’algérie mais iul n’est pas le seul.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER