• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 20 janvier 2009

Archive pour le 20 janvier, 2009

On interdit un rassemblement et on autorise une marche !

revolteflic1.jpgUne marche de solidarité avec le peuple palestinien a été organisée hier par les partis de l’Alliance présidentielle à Oran. Les carrés des manifestants encadrés par des députés, sénateurs et responsables politiques locaux et animateurs de quelques associations se sont d’abord regroupés devant le théâtre de verdure avant d’entamer une marche vers la place du 1er Novembre située un peu plus haut. Face à la mairie, plusieurs animateurs ont pris la parole avant de se disperser dans le calme, rapporte El Watan.

Pour rappel, le 7 janvier dernier les forces de l’ordre ont interdit un rassemblement  de solidarité avec Ghaza, initié par la coordination des syndicats autonomes, des intellectuels et autres représentants de la société civile. Le rassemblement qui devait se tenir à la place du 1er Novembre de la ville d’Oran a été réprimé. Les éléments des services de sécurité ont procédé à l’arrestation de 21 syndicalistes. El Mouhtarem

Les syndicalistes de Rouiba protestent à la Maison du peuple

La note émanant du directeur central des retraites de la Caisse nationale de retraite, et qui prévoit la suppression de certains acquis pour les travailleurs qui partent en retraite, continue de susciter le mécontentement des travailleurs du secteur économique. Hier encore, ce sont les syndicalistes de la zone industrielle de Rouiba et de la Fédération du secteur de la mécanique qui se sont rassemblés devant la Maison du peuple pour dénoncer cette note qualifiée “d’injuste et d’arbitraire” par les syndicalistes de la SNVI. La note datée du 17 novembre 2008 instruit les directeurs de caisse de retraite “de ne plus prendre en considération au niveau de l’assiette de pension de calcul les promotions catégorielles et autres reclassements à l’occasion des départs en retraite”. Ce qui signifie que les salaires des nouveaux retraités seront revus à la baisse puisque les catégories offertes généralement par les entreprises pour les départs en retraite ne seront plus comptabilisées sur la fiche de paie des retraités. 

Algérie: Zéro analphabète en 2016 !

benb.jpg« Nous allons éradiquer la totalité du stock des 6 millions d’analphabètes en 2016″, a déclaré hier le ministre de l’Education nationale, Boubakeur Benbouzid. Le ministre croit dépasser les standards fixés par les Nation unies qui exigent de réduire le taux des illettrés de 50% par an. «Nous allons dépasser les normes internationales en portant le nombre à 100% par année», a-t-il confirmé lors de son intervention au Forum parlementaire sur l’analphabétisme en Algérie, tenu hier à l’APN. C’est-à-dire, à partir de 2016, il n’y aura plus d’analphabètes à travers le pays. Avec 6,4 millions d’analphabètes que comptabilise actuellement notre pays, Benbouzid promet d’apprendre à lire et à écrire à tout le monde. Ainsi, l’Algérie court un risque majeur, celui de ne pas avoir son président de la République ! Par ailleurs, je suis certain qu’en 2016,  Benbouzid sera encore notre ministre de l’Education.  El Mouhtarem 

L’écrivain Yasmina Khadra s’adresse Belkhadem…Khadra fouk aacha

belkhadem2505051.jpg«S’il y a des solutions miracles pour les harraga nous sommes preneurs», avait déclaré, récemment, Abdelaziz Belkhadem, représentant personnel du chef de l’Etat, avouant l’impuissance du gouvernement à venir à bout des problèmes de la jeunesse algérienne. Ces propos ont fait sortir réagir l’écrivain et directeur du centre culturel algérien à Paris, Yasmina Khadra. Dans une lettre ouverte adressée à Abdelaziz Belkhadem, Yasmina Khadra a invité le SG du FLN à la démission. «Il existe un miracle en chaque chose, M.Belkhadem. Le miracle de réussir là où d’autres ont échoué. Le miracle de démissionner quand on ne peut plus rien donner…Voyez-vous? Il suffit de vouloir», a écrit M. Khadra dans sa lettre, a rapporté L’Expression. Il semble que Yasmina Khadra n’a pas compris que Abdelaziz Belkhadem n’est que Khadra fouk aacha, il n’a aucun pouvoir. El Mouhtarem

Un 3ème mandat, pourquoi faire ?

bouteflika.jpgUn argent fou sera réservé pour couvrir les frais des éléctions présidentielles d’avril 2009 et vous serez incontestablement président “Ya Si Abdelkader el Mali”, alors, j’aurais aimé que tout cet argent sera réservé à acheter du lait pour les enfants de l’Algérie profonde qui vivent au sein de leurs familles dans des conditions infrahumaines. Pourquoi tout ce gaspillage d’argent pour des élections gagnées d’avance ? Des Algériens et des Algériennes à Oum El Bouaghi vivent dans la grande misère et une ” Hogra” sans pareil de la part de presque la totalité des responsables locaux qui se comportent en “VRAIS SATRAPES” avec la population de cette wilaya, et surtout les responsables de la D.U.C.H et la D.L.E.P.

Pourquoi tant de ” HOGRA” à Oum El Bouaghi” Ya SI ABELKADER EL MALI” et votre devise durant la campgane électorale était « Lève ta tête citoyen“ ? Mais les reponsables locaux à Oum El Bouaghi font baisser toutes les têtes citoyennes, faisant fi de toutes les lois de la République et des directives centrales. Nos députés ont vendu leurs âmes au diable. Ils ne font que racketter de l’argent. auprès de la D.U.C.H et de la D.L.E.P, monnayant un silence sur les pratiques des responsables de ces deux organismes. Oum El Bouaghi est la ville de tous les dépassements et des pratiques maffieuses. L’administration locale est pourrie, la corruption est monnaie courante au sein de cette ville. La loi  et la réglementation n’ont pas droit de cité.

Les honnêtes et sincères citoyens à Oum El Bouaghi vivent sous le blocus pire que celui de Ghaza.: : coupure d’électricité, coupure d’eau etc… Et en cas où ces citoyens osent la moidre réclamation, à cause de ces injustices, ils deviennent des cibles à abattre. Et le plus illustre des exemples est celui d’un honnête citoyen réclamant un lot de terrain auprès de l’agence foncière d’Oum El Bouaghi. Les responsables de cette agence ont monté une diabolique machination contre lui et les services de police ont procédé à une réquisition au domicile de ce dernier à des fins d’intimidation et d’humiliation. Ce citoyen n’a bénéficié ni d’un logement social, ni d’un logement participatif, ni d’un lot de terrain auparavant. Et c’est un honnête père de famillle. Son unique souhait était de bénéficier d’un lot de terrain qu’il payera avec son propre argent En contrepartie, la maffia locale du foncier, au su et au vu de tout le monde, ratisse large dans ce domaine.

Oum El Bouaghi, ville cimetière pur les honnêtes citoyens et un eldorado pour les malfaiteurs de tout bord. Journalistes de tous les quotidiens nationaux, venez à Oum El Bouaghi pour faire des reportages sur la misère et la détresse humaine. Les correspondants locaux de presse se sont acheter rient qu’en leur payant des sandwichs. Alors pourquoi un 3ème mandat ?

Par Amrane Kazalotre. Oum El Bouaghi. ” HOURE” ET “ZAWALI OUA F’HALE”

Un élu du FFS à l’APW de Tizi-Ouzou nous écrit

ecrit.jpgJe voudrais apporter un éclairage sur ce sujet. Le groupe FFS à l’APW de Tizi-Ouzou n’avait pas dénoncé le manque de budget alloué à la direction de la culture- s’il faudra le faire nous le ferons sans aucune gêne- mais il faut rétablir la vérité. Donc permettez- moi de vous relater les faits tels qu’ils sont et je défie quiconque de me contredire.

 

 

 

-1er dérapage: les membres de la commission Economie et finances (C.E.F) de l’APW ont reçu un document “projet de budget 2009″ raturé et des correctifs portés au stylo sur la marge du document: chose qui nous a étonnée car c’est du jamais vu ! Alors nous avons (élus du FFS) demandé au président (FLN) de la C.E.F des explications. Il nous a répondu quec’est juste une erreur; il s’agit d’une photocopie de mon brouillon”, chose pardonnable vu l’inexpérience du concerné. Finalement, la vérité était tout autre !

 

 

 

En effet, un élu du RCD qui est arrivé en retard, a donné la vraie réponse à savoir que le président de l’APW (RCD) avait dépêché une commission composée du président de la CEF et d’un autre élu du RCD afin de négocier avec le wali le projet de budget primitif (BP) avant de le soumettre aux membres de la C.E.F. Donc les montants portés au stylo sur la marge sont le résultat d’une entente de la tripartite (RCD, FLN, Administration). Nous ne pouvons pas nous taire devant de tels agissements qui discréditent et déshonorent les élus. En guise de protestation, nous avons décidé de quitter la réunion de la CEF.

 

Une fois informé du problème, le président de l’APW est venu discuter avec nous afin de reprendre les travaux. Comme nous avons toujours privilégié l’intérêt de notre wilaya, nous avons décidé de reprendre nos travaux.

 

 

 

2ème dérapage: Etant donné qu’un consensus s’est installé au niveau de la tripartite,  pratiquement toutes les propositions ont été retenues. Arriver au chapitre “culture”, la tripartite a voté un montant de 8000000 DA comme subvention à la Maison de la culture de Tizi-Ouzou. Trois élus du RCD avaient proposé de réduire le montant à 4000000 DA (chose qu’ils n’ont pas pu assumer devant le wali), un élu du FLN avait proposé de maintenir le montant de 8000000DA, les élus du FFS avaient également proposé le montant de 8000000 DA puisque les autres chapitres ont été votés à l’unanimité selon le travail présenté par la tripartite.

 

 

 

 

Devant une telle situation, le président de la CEF (FLN) propose un montant de 6000000 DA. La règle élémentaire d’un fonctionnement démocratique voudrait que les 3 propositions soient présentées au vote, mais ce n’est pas le cas, car les élus du RCD avaient imposé une suspension de séance.

 

 

 

Après concertation entre les élus de l’alliance RCD-FLN, les 2 élus FLN ont renoncé à leur proposition respective, et durant les débats un élu du RND rejoint la réunion et le président de C.E.F l’autorise à signer la feuille de présence. Alors le président décide enfin de soumettre au vote les deux propositions:
-1
ère proposition 5 voix (2FLN, 3RCD 2) (-ème proposition 6voix (5FFS, 1RND(.

 

 

 

Démocratiquement parlant, la 2ème proposition sera présentée à l’assemblée (APW) pour vote. Ayant exercé un forcing, les élus du RCD ont remis en cause le vote et ils ont poussé le président de la C.E.F à suspendre les travaux pendant qu’eux sont allés chercher un autre élu du RCD qui était en réunion pour qu’il signe la feuille de présence à notre réunion ( un élu qui signe la présence dans deux réunions tenues simultanément !!) pour constituer la majorité.

 

 

 

 

Devant un tel comportement que je n’ose même pas qualifier,  nous avons décidé de quitter la réunion de la C.E.F et de boycotter le vote du B/P 2009. Voilà chers camarades les raisons qui nous ont poussées à adopter une telle position. Ce n’est pas à cause du montant alloué à la maison de la culture et encore loin à Ould Ali.

 

 

 

 

Par Rebouh (?)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER