Le fédéralisme comme solution politique à l’état de guerre

La liberté est mère de l’ordre et dans une société sans Etat, le fédéralisme s’impose comme une voie salutaire contre ce pouvoir totalitaire et de cet état de guerre qui résultait de l’absence de la souveraineté de l’Etat sur tout le territoire national, et surtout de l’identité plurielle que compose  la société algérienne. Chaque région possédant son individualité, ses propres traditions et principes, l’autonomie politique et la création d’une grande République fédérale devient indispensable face à cette diversité qui est source de conflit et qui seront liés par un pacte morale entre les différentes entités sociales.

Le fédéralisme reste un moyen d’organisation constitutionnelle par lequel une gouvernance partagée peut agir dans le cadre de certains buts communs, tout en autorisant les unités constituantes à  prendre des initiatives autonomes qui leur permettent de préserver leur caractère unique et que chaque région soit régie par son modèle démocratique et social.

La situation actuelle du pays est le fruit d’un pouvoir central et totalitaire incapable de générrer une société homogène, et le fédéralisme comme philosophie politique contraire à ce principe va rétablir la confiance chez les Algériens et va leur permettre de prendre les grandes décisions face à leurs problèmes qui découlent des crises multidimensionnelles que vit notre société.

Par Mohand Tahar MOHAMMEDI

Commentaires

  1. Républicain dit :

    Qu’avez vous monsieur contre le républicanisme?

  2. meziane dit :

    c’est un etat voyou c’est claire, maintenant pourquoi le FFS ne se met pas à l’execution de ce point de vue surtout qu’ait ahmed a deja songé a un systeme federale, je pense que le FFS doit etre claire sur cette question, une autonomie partielle de chaque region geographique qui sera administré par un elus du peule au suffrage universal, cela permettra de coupé l’herbe au pouvoir central mais aussi a certain qui veulent donner un faux visage a l’autonomie de la kabyle alors qu’il n y a pas si longtemps ils avaient d’autres visages. j’espere le FFS le seul parti de l’opposition jouera cette carte et s’approchera de plus vers nos jeunes qui ont vraiment besoins d’etre ecouter.
    de tte maniere il n y a rien a espere de ce pouvoir, malheureusement maintenant le peuple d’une maniere generale a perdu

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER