Donnez nous nos 30 % !

b30.gifLes entreprises étrangères commerciales installées en Algérie devront désormais associer des entreprises importatrices locales à hauteur de 30% au minimum dans leur capital, a annoncé jeudi le ministre algérien du Commerce El Hachemi Djaâboub, a rapporté l’AFP. « Un nouveau dispositif relatif à l’organisation de l’activité des entreprises importatrices étrangères installées en Algérie est en cours d’élaboration », a déclaré le ministre, cité par l’APS. « Les mesures prévues par ce dispositif stipulent que ces sociétés étrangères commerciales devront associer des entreprises importatrices algériennes à hauteur de 30% au minimum dans leur capital », a-t-il précisé. L’ensemble de ces entreprises étrangères qui importent des matières premières, des produits destinés à la revente en l’état et d’autres marchandises, sont concernées par ces nouvelles mesures contenues dans un projet de décret, ont précisé à l’APS des responsables du ministère du Commerce. Selon les chiffres du ministère du Commerce, sur les 23.500 entreprises importatrices pour la revente en l’état opérationnelles en Algérie, 1.600 sont des entreprises étrangères.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER