• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 8 février 2009

Archive pour le 8 février, 2009

Nouveau scandale aux portes du Gouvernement

khalidatoumichante.jpgDes marchés « de gré à gré » pour le Festival Panafricain

Le gouvernement est revenu encore une fois à l’attribution «à l’amiable» des projets et des marchés, au lieu de les soumettre aux avis d’adjudications, dans le cadre de la préparation du festival culturel panafricain qui sera organisé à Alger durant le mois de Juillet prochain. Le journal officiel a révélé, hier, qu’en vertu de la décision commune entre les deux ministères de la culture et celui des finances, quant à la non soumission des frais de qualification et de préparation du festival culturel panafricain 2009, organisé en Algérie entre le 5 et le 20 Juillet prochain, à la loi des marchés publics. Ainsi les marchés seront attribués à «l’amiable».

La décision ministérielle, n’ayant pas cité les raisons, intervient au moment où l’Algérie a adopté un discours prônant l’obligation de se plier à la loi sur les marchés publics afin de freiner la corruption. Elle s’est même engagée à le faire lors des cérémonies internationales pour la lutte contre la corruption. Djillali Hadjadj, président de l’association nationale pour la lutte contre la corruption, a affirmé, hier, à El Khabar que l’association «a condamné et condamne toujours les procédures d’attribution des marchés à l’amiable». Ce dernier considère que «la décision du ministère de la culture est un autre dépassement indiquant l’élargissement du périmètre de la corruption en perdant des centaines de milliards, et élimine les bases de la concurrence pour l’obtention des marchés».

Le président de l’association qui représente la branche d’Alger de l’organisation « International Transparency » a indiqué que le décret présidentiel n° 2-250 promulgué en date du 24 Juillet 2002, est claire en matière d’attribution des marchés à l’amiable. Il a fixé des conditions « exceptionnelles à appliquer sur le cas du festival panafricain, du fait que le facteur temps (6 mois) permet l’attribution des marchés publics à travers les adjudications. El Khabar

Commentaire: Nous apprenons que l’entreprise Tahkout assure le transpot des étudiants des universités de Sétif depuis le 5 janvier dernier. Le marché est conclu de gré à gré. El Mouhtarem

Le RIEN nous gouverne !

rien.jpgEn mathématiques la seule chose qui est difficile à prouver c’est un «RIEN» , et c’est pour cette raison que les choses politiques deviennent complexes dans notre pays car nous sommes gouvernés par des RIEN, des ignorants ne possédant aucun savoir, aucune culture politique, mais ce qui est certain c’est qu’au fond, la grande majorité du peuple algérien ont fini par comprendre la nature des combines et le vrai visage opportuniste et ignorant de ce personnel qui ne représente que l’échec et personne n’est tentés par RIEN  de ce que leur propose ce régime SECTAIRE.

La volonté politique pour la consécration de la démocratie est partout en Algérie sauf ce pouvoir qui continue à spolier cette expression collective au détriment d’une classe d’affaires et  minoritaire qui profite de ce régime  archaïque, préhistorique qui seule  la poubelle de l’histoire peut le supporter. Cette classe reste très mobilisés pour la maintien d’un système échoué car elle n’a aucune place et aucun intérêt à voir émerger un système libre et démocratique, dés lors que la manipulation, la politique carnavalesque reste les seules règles pour le personnel du régime pour survivre.

Alors une convention pour une deuxième République comme Alternative à cette blague d’élection devient une nécessité politique afin de créer une autre dynamique et une alternative à ces RIENS  qui nous font perdre un temps précieux pour se préparer à une nouvelle vision du monde qui est entrain de se dessiner. Car la politique dans notre pays apparemment  se divise en deux catégorie: il y’a ceux qui veulent rester dans la première République qui est celle de ces RIEN, de ces ignorants et ceux qui veulent la dépasser et vivre dans une deuxième République libre et démocratique afin de redonner la voix décisive au peule, qui est non seulement nécessaire, mais dramatiquement urgent face aux risques qui pèsent sur l’avenir.
Mohand Tahar MOHAMMEDI

Qui est Moussa Touati ?

touat.bmpMoussa Touati est né en 1953 à Beni Slimane (région d’origine du général-major Smain Lamari), dans la région de Médéa. De 1969 à 1972, il effectue ses études secondaires à Benghazi en Libye, puis à Damas. En 1972, il s’engage pour cinq ans dans l’armée nationale populaire. Il intègre le corps des Douanes algériennes en 1977.

En 1980, il devient fonctionnaire de police. En 1988, il crée l’Onec (organisation nationale des enfants de chouhada). En 1992, il est président de la Cnec (Coordination nationale des enfants de chouhada). En 1999, il fonde le FNA. M.Touati avait-il bénéficié d’un détachement ? El Mouhtarem  

Mohamed Said sera candidat à la présidentielle !

lievre.jpgNous apprenons de source crédible que des instructions ont été données à l’ensemble des autorités wilayales de faciliter l’opération de collecte de signatures au candidat Mohamed Said, ancien bras droit de Ahmed Taleb.  Mohamed Said réussira grâce à l’aide du pouvoir à réunir 75000 signatures. Par ailleurs, le futur candidat a rendu publique la déclaration de son patrimoine mobilier et immobilier. Il atteste sur son honneur qu’il ne possède qu’un véhicule de marque 406 (année 1999).  El Mouhtarem

Il n’y a que l’argent qui peut acheter ceux qui ont renoncé à la liberté et à la dignité

agr.jpgIl n’y a que l’argent qui peut acheter ceux qui ont renoncé à la liberté et à la dignité. Il n’y à que la mort ou le silence ou l’exil qu’ils ont proposé à ceux qui refusent de les céder. Il n’y a que la persécution continue, le harcèlement incessant, la rumeur vile, la prison injustifiée, la médisance perverse et la torture systématique qu’ils offrent comme réponse à ceux qui refusent de se taire, à ceux qui s’opposent sans calcul et à ceux qui portent le flambeau de la vérité où que leurs destinées les auront emportés ou déposés.

Le pouvoir est obtus, il est sourd et il est muet, il tient les richesses et l’armée dans ses griffes envenimées et il continuera à essayer d’étouffer toute voix qui criera et qui dira: ” c’est vous la honte de notre pays ! c’est vous les usurpateurs de notre Algérianité ! C’est vous les premiers responsables de tous les morts innocents assassinés, massacrés, explosés et abandonnés ! C’est vous qui poussent notre jeunesse au désespoir, au suicide et à l’exil risqué, au chômage de durée indeterminée, au célibat qui rend fou ou qui est indéfiniment prolongé même pour ceux qui sont normalement constitués et qui sont dotés d’une forte personnalité, aux dépendances qui les poussent à s’échapper dans un monde ou règne l’illusion la plus perfectionnée et aux choix qui ne leurs donnent que les choix les plus malsains qui puissent exister: djoundi-tueur, policier agressif ou corrompu, gendarme assassin ou souteneur, terroriste impitoyable ou kamikaze, journaliste menteur ou loueur de vos folies, écrivain ou artiste courtisans ou serviteurs, députés engraissés et fortement rémunérés, juges injustes et téléguidés par vos sbires…!

C’est vous les véritables commanditaires de tous les crimes qui avaient disséminés tous les hommes utiles à l’Algerie ! C’est vous les violeurs de toutes les constitutions de notre pays, les falsificateurs de notre grande histoire, les voleurs des centaines de milliards de dollars de l’argent du peuple, les destructeurs de notre unité, de notre fraternité et de notre solidarité, les manipulateurs de toutes les élections qu’à organiser notre pays et les censeurs de nos idées et de nos pensées ! Étant donné que vous c’est les voleurs, les traîtres à la nation, les rois jamais élus, les lâches qui s’étaient cachés durant la guerre, les criminels, les terroristes, les adeptes de la torture, les menteurs et les dictateurs, c’est donc vous qui devez quitter toutes les ONG, les organisations internationales…Et, soyez certains, c’est ce qui vous arrivera un jour. Un jour que 35 millions d’êtres attendent avec impatience. Un jour que nous souhaitons toutes et tous très proche !
Fraternellement Ammi Said

Algérie: Ponction sur les salaires des grèvistes

Quelque 80% des grévistes du secteur de la santé sont touchés par des ponctions d’une semaine sur leurs salaires. Les praticiens ont eu une retenue sur salaire de 8000 DA et les généralistes de 12 000 DA. Le motif invoqué dans la décision signifiant la ponction est l’absentéisme, alors que la grève est un droit reconnu par la loi «S’il ne s’agit que de 4% de grévistes, pourquoi l’on sanctionne 80% ? L’opinion publique n’est pas dupe», remarque un syndicaliste.

Election présidentielle le 9 avril prochain

vote.jpgComme nous l’avons annoncé auparavant, l’élection présidentielle aura lieu le 9 avril prochain. Le président Bouteflika a convoqué hier le corps électoral. Le chef de l’Etat a adressé une instruction aux autorités et agents publics concernées par l’organisation de cette élection leur demandant de mettre en place les conditions requises « pour assurer l’intégrité, la transparence et la crédibilité » de la consultation. Dans le même souci de « transparence du scrutin », le président Bouteflika a également institué une commission politique de surveillance de l’élection composées des représentants des partis politiques agrées et des représentants des candidats à la présidentielle. Sa présidence est confiée à Mohamed Teguia, ancien ministre de la Justice, dans les années 90, sous le gouvernement de Sifi Mokdad.

Kabylie,passé, présent et avenir

Les Jeunes du MAK-France organisent le 08 février 2009 une conférence qui s’intitule: Kabylie: passé, présent et avenir. La conférence sera animée par M. Belkacem LOUNES, Président du CMA (Congrès Mondial Amazigh) et Mme Malika BARAKA, présidente du CERAK (Cercle d’étude et de réflexion sur l’autonomie de la Kabylie).

Adresse:6 rue du Paradis 75010 Paris. Accès:M° Gare de l’Est -Tél:01 42 78 38 64

Ould Abbes: L’affaire Hasseni est une petite épine dans les relations franco-algériennes »

jeannoelguerini.jpgDans le cadre du voyage en Algérie du président PS des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini, le ministre de la Solidarité nationale et de la Communauté algérienne à l’étranger, Djamel Ould-Abbes, est revenu sur l’affaire du diplomate Mohamed Ziane Hasseni, interpellé, le 14 août dernier à l’aéroport de Marseille-Provence, après s’être vu accusé par un ex-officier de services secrets algériens réfugié en Allemagne d’avoir organisé l’assassinat, en 1987 à Paris de l’opposant Ali Mécili. Ce responsable du protocole du ministère des Affaires étrangères algérien avait été placé sous contrôle judiciaire à Paris malgré le non-lieu requis par le parquet, ce qui avait provoqué la colère de l’Algérie qui avait laissé poindre le risque d’une crise diplomatique faute d’un règlement rapide.

Aujourd’hui, Djamel Ould-Abbes a commenté cette affaire en affirmant qu’elle n’était « qu’une petite épine » dans les relations franco-algériennes, et a ajouté qu’il regrettait « qu’elle commence à parasiter les relations entre la France et l’Algérie d’autant que le test ADN est négatif ».

Source La Provence

Photo:Jean-Noël Guérini

Ceux qui sont restés dans l’armée française jusqu’en 1962 sont des traitres!

affichescolo3.jpgCertains parlent avec leurs tripes, leurs sentiments mais pas nécessairement avec leur raison. Il faut faire la part des choses. Il apparait à tout un chacun que Zeroual est un honnête homme, peut-être le plus honnête des dirigeants algériens depuis l’indépendance avec Boumediène si un tant soit peu ne rien prendre mais laisser son entourage voler est de l’honnêteté. Cela est valable pour Boumediène et Zeroual. Mais l’honnêteté n’est pas un critère pour être un grand homme. Personne n’imagine Zeroual jouissant pleinement de ses prérogatives de président de la République et de chef suprême des armées et de les utiliser pour de grandes œuvres.

Quant à la tentative de le salir, si telle était l’intention de l’article, c’est effectivement déplorable car nul n’est responsable des actes de son frère. On a vu dans la guerre d’indépendance et celle du terrorisme des frères dans des camps ennemis. Reste que pour défendre Lamine Zeroual, je ne vais pas défendre son frère en disant que nous avons tous de la famille en France. Nous savons très bien de cela. Avoir été dans l’armée française pendant la TOTALITÉ de notre guerre d’indépendance signifie clairement avoir choisi son camp. Etre membre d’une armée qui fait la guerre aux Algériens, c’est donc faire la guerre aux Algériens. Oui, ceux qui sont restés dans l’armée française jusqu’en 1962 sont des traitres. Qu’ils aient choisi de rester en Algérie et avoir de hauts postes par la suite ou pour partir en France, ce sont tous des traitres. Disons que ceux qui sont partis ont été plus cohérents avec eux-mêmes. Par Jabrin

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER