Samia Ghali à Beur FM: « Bouteflika m’a donné le nom de son successeur »

samiaghali.jpgLa sénatrice socialiste française Samia GhaliSamia Ghali a déclaré à Beur FM que le président a une idée précise sur celui qui pourrait lui succéder, « mais il ne m’appartient pas de le révéler ». Il a évoqué le nom de la personne, mais pas pour cette fois-ci (prochain scrutin)..Il a évoqué effectivement le nom de la personnalité, il l’a dit qu’il la voyait (il n’a pas dit qu’il la voyait comme présidente de la République), mais il a dit qu’elle avait le charisme pour pourvoir y prétendre. A la question du jourliste de la radio s’il s’agit de quelqu’un qui est déjà au gouverment, la sénatrice a répondu « Je ne peux pas vous dire. Vous comprenez bien que je ne peux pas me permettre de dévouiler mes conversations, parce qu’il a fait confiance. »  

Commentaires

  1. histoiregeo dit :

    qu’est ce que c’est que cette mascarade ? bouteflika dévoile ses secrets d’états à des étrangers du rang d’une APW. moi sincèrement je croit qu’il n’était pas en possession de toutes ses capacités mentales ce moment précis.ce qui se comprend vu son état de santé générale ces derniers temps.sinon quoi ?

  2. samaritain dit :

    CROYEZ VOUS AU PÈRE NOËL ?? NOTRE TSAR NE POURRA JAMAIS ÊTRE SUCCÉDÉ!;CAR TOUT SIMPLEMENT IL EST ATTEINT DU « DJOUNOUN EL 3ADAMA »* .

    * « FOLIE DES GRANDEURS »

  3. Zouaoui dit :

    Voila ! Après moules spéculations et maintes supplications, c’est une gamine de sénatrice beur qui vient d’avoir le nom du dauphin de Bouteflika. Une illustre inconnue, même des plus initiés de la politique intérieure française, qui a eu le privilège de connaître le secret le plus gardé de l’histoire du pouvoir algérien. Un véritable « ouvre-toi sésame » entre les mains d’une personnalité politique de seconde zone de la politique française. Cela démontre, on ne peut plus, du mépris qu’a ce pouvoir envers le peuple au point de donner l’exclusivité d’une information qui engage tout l’avenir d’une nation avec tant de légerté . Une véritable preuve d’inconscience, d’irresponsabilité et de sénilité politique et intellectuelle!

  4. lalchimiste dit :

    le parti socialistes français doit sanctionner cette petite beurette , pauvres mitterand pauvre mendes france leur parti a enfanter des sénateur qui son fière d’avoir discuter avec un minuscule dictateur ,COMME SI ELLE A RENDU VISITE POUR UN EMIR OU UN ROI QUI LUI A FAIT CONFIDENCE DE CHANGER UN HERITIER DU TRONE PAR UN AUTRE ,mais elle fait l’intéressante en gardant le secret du trône entre ses jambes, JEAN MARIE LEPEN NE S’EST PAS TREMPER UN ARABE ET UN ARABE PAUVRE CONNE .
    mais la faute ne viens pas d’elle mais de notre petit chef qui reçoit en audience officielle même les plantons du comité de quartier d’une petite ruelle de la ville de Dunkerque.
    pauvre algerie pauvre peuple.

  5. Louisa dit :

    Moi aussi je connais le nom de celui qui va succéder à Abdelaziz Bouteflika!!! Et oui, je le sais et je vais le dire, il s’appelle Abdelaziz Bouteflika

  6. Smart_polyt dit :

    ça promets …… dévoiler le non du prochain président , avant même passer par le vote!.
    c’est quoi quoi ça madame démocratie ouups pardon madame la sénatrice , apparemment la république bananière arrange bien les affaires de la vraie république, même pour sa fraction socialiste, ça me fatigue tout ça!!!!!!!!!!!!
    bon je m’adresse à tout les algériens qui partagent mes idées.
     » trouvons une autre voie, intelligente et humaine, pour faire sortir notre cher Algérie de cette crise économique,sociale et surtout politique. il ne suffit pas de critiquer et se refuger dans le contestataire. par contre il vaut mieux trouver des idées…..et surtout qui marchent avec les algériens « . je t’aime mon Algérie….. pauvre moi.

  7. jeunesse brisee dit :

    tu reve ma belle

  8. avirroes dit :

    Chere madame senatrice

    Sachez que si le peuple francais vous a élu c’est par les urnes. Sachez aussi que si le peuple francais vous a élu ce n’est pas pour aller cracher sur les algeriens . Encore moins pour aller aider une dictature et un dictateur qui est au pouvoir depuis 1957. En tant que senatrice representant un pays démocratique vous aurez dû parler de ses jeunes harragas qui meurent par centaine dans la meditterranee et qui se manger par le poisson.vous aurez dû parler à votre monarque adoubée par vous du coup d’Etat constitutionnelle de novembre. Vous aurez du lui parler de ses syndicat qu’on emprisonne tout les jours. De ses partis qui sont pas reconnus. On a besoin de vous pour nous dire que le petit dictateur algérien veut déja nommer son successeur commene si l’Algérie est devenu une monarchie. Des nulles comme vous le régime algérien fabrique par milliers. Dégagez de là.

  9. azarzour natmourth a dit dit :

    Qui est cette Samia Ghali? Une fille de harki? Inconnue au bataillon!Donc étrangere à nous!Comment donc peut – elle etre mise au parfum par BOUTEFLIKA au sujet de son successeur?

  10. azarzour natmourth a dit dit :

    Cher Avirroeoes, petite precision un sénateur francais n’est jamais élu par le peuple mais par les « grands Electeurs », et dans maints cas c’est un arrangement entre partis Français, ainsi, nous pouvons avoir des Sénateurs de droite élus dans des regions ou la majorité des « Grand Electeurs » est de gauche, l’inverse est possible également, il suffit que l’ordre de vote (eh oui ca existe en france !) « vienne d’en haut ». Bien que rare cette « procédure » est souvent le résultat de tractations politique pour neutraliser un adversaire politique trop genant ou trop brillant et tenace… Le statut et les avantages d’un sénateur étant particulièreuement élevés et surs, contrairement au statut de député souvent aléatoire, nul ou nulle en l’espèce ne saurait rester inse,sible a une promotion valable 9 ans et à une retraite définitivement garantie. bD

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER