• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 16 février 2009

Archive pour le 16 février, 2009

Quand vous avez affaire à plus fort que vous, vous vous mettez en bas !

boutefbush.jpgIls savent qu’il est Algérien; il travaille au ministère des affaires Étrangères à un poste de responsabilité élevé. Il le considère comme étant innocent (d’ailleurs il l’est tant que la preuve certaine de son implication n’est totalement prouvée) et il supplie l’Etat français de le libérer (Avons-nous encore une diplomatie, un pouvoir, un Etat…?). C’est vraiment incroyable. Ils nous considèrent comme des moins que rien (le peuple et tout ceux qui le composent) mais ils sont des minables, des incapables et des pleureuses dés qu’ils ont affaire aux étrangers.

Tapez sur la table comme des hommes d’un Etat souverain et indépendant. Si Mr Hasseni est innocent, montrez que vous êtes dignes de diriger un pays de 35 millions d’habitants et 1 million et demi de chouhada. Montrez que vous avez encore un peu de dignité et un peu de nif et montrez que vous refusez d’accepter l’inacceptable. Ah ! Avec nous, vous êtes impitoyables, terribles et insensibles. Ah ! Vous avez fait de nous des esclaves, des sous-hommes, des peureux et moutons uniquement pour le plaisir puisque vous possédez notre armée, nos policiers, nos gendarmes, notre argent, notre administration, notre justice…puisque vous avez fait taire toute opposition (évidemment par tout les moyens en votre possession), censurer toute idée, infiltrer toute la socièté et empêcher toute révolte et toute union.

Ah ! Vous nous avez dépouillé de tout (des nos rêves, du savoir, de nos espoirs, de notre courage, de notre histoire, de nos valeurs…) et vous ne cessez de nous mépriser et de nous narguer (dir wach ethab, ehna yemout kaci, ewth ikarayen wen alihidh !). Ah ! Vous dansez, vous jouissez, vous voyagez, vous parlez… en toute liberté et en toute sécurité et nous, nous vous regardons et nous pleurons sur notre sort. Ah ! que vous êtes beaux, forts, riches, puissants, dignes, vertueux, pieux, propres, en bonne santé, éduqués, intelligents…et, nous, nous sommes devenus des mendiants, des lâches, des fous, des drogués, des chômeurs, des ignorants, des tueurs, des sdf, des exilés forcés…

Ah ! Vous êtes la haut, nous sommes en bas mais quand vous avez affaire à plus fort que vous comme la France, vous vous mettez en bas et vous nous poussez à creuser pour aller au fond. Aka ! Le faux lion se comporte comme un vrai lion avec les lions qui se croient moutons, mais avec le vrai lion, il devient un mouton. Malheureusement les vrais lions qui se croient moutons, ne savent pas que c’est lui le vrai mouton. AKA ! Un jour, nous allons nous réveiller inchallah !
Fraternellement Ammi Said

Au nombre des grands principes de droit figure la présomption d’innocence

hasse.jpgCher Benderouiche, ainsi que promis voici une modeste contribution au débat induit par la déclaration de l’avocat Mokrane Aït Larbi.

Ainsi, le législateur français a voulu que la Justice respecte les droits de la personne. Nul ne peut être arrêté sans raisons et tout un chacun est protégé par la présomption d’innocence. Cela signifie que toute personne soupçonnée d’avoir commis une infraction est considérée comme innocente tant qu’elle n’a pas été reconnue coupable.

En France, ce principe est affirmé par l’article 9 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789, et par la jurisprudence. Il est également affirmé par l’article 6-2 de la Convention de Sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales qui stipule que «toute personne est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie».

Le mot légalement est ici d’une importance cruciale puisqu’il signifie que la présomption d’innocence demeure, surtout lorsque la preuve de la culpabilité de l’accusé a été obtenue de façon déloyale ou faussée.
La loi sur la présomption d’innocence a été modifiée le 15 juin 2000: le principe de la présomption d’innocence a été réaffirmé et renforcé.

N’en déplaise donc aux détracteurs invétérés de Mohamed Ziane Hasseni, qui, sans le connaitre, ont décidé qu’il ferait un coupable parfait afin de solder l’affaire Mecili, il est INNOCENT, d’abord du point de vue de l’application stricto sensu de ce grand principe de droit, mais aussi puisque la preuve de sa culpabilité n’a toujours pas été apportée par l’accusation, bien en peine en l’occurrence puisque son unique «témoin» s’est «distingué» par une propension notoire à dire une chose et son contraire et que sa crédibilité est, aujourd’hui, largement écornée.

A cela s’ajoute le fait que son implication dans l’assassinat de Ali Mecili, de son propre aveu, aura, à un moment ou à un autre, à faire l’objet d’une information judiciaire. Cela est inévitable. Alors, l’histoire de l’arroseur arrosé ?

Respects. Par The Kabil

NB: Cet article n’exprime pas l’opinion du modérateur. El Mouhtarem

L’adhésion de l’Algérie à la Fédération internationale des comptables compromise

lifacentreencontactaveclescomptablesfrancophonesmedium.pngL’Algérie peine à se faire admettre à la Fédération internationale des comptables (IFAC). Jelil Bouraoui, membre du board de l’IFAC, qui s’exprimait lors du 5e congrès scientifique de l’Ordre des experts- comptables, des commissaires aux comptes et des comptables agréés, impute cet échec à l’attitude de l’Algérie dans sa quête du sponsoring d’un pays membre. Cette organisation estime que «la profession doit jouir de plus d’indépendance vis-à-vis de l’administration», faisant allusion au projet de loi sur le statut de l’expert-comptable qui entend rattacher la corporation à l’administration. Cette réglementation n’est pas du goût des professionnels, qui redoutent d’ailleurs un impact négatif sur les tentatives de l’Algérie d’adhérer à l’IFAC. Mohamed-Lamine Hamdi, président du conseil national de l’Ordre des experts-comptables, a reconnu hier que la bataille n’est pas encore gagnée. La plus importante, selon lui, est de doter les professionnels d’un statut indépendant. Source El Watan

Ils déclarent leur patrimoine

patri.bmpLe docteur Loth Bonatiro candidat à la candidature à l’élection présidentielle du 9 avril prochain, a rendu publique hier sa déclaration de patrimoine. Le candidat atteste ne posséder à l’intérieur du pays “qu’un appartement de 3 pièces et une voiture Chevrolet Optra année 2005”. Le prétendant à l’élection présidentielle affirme “ne rien posséder à l’étranger”.              

Précision de Mohamed Said

Le candidat à la présidentielle d’avril 2009 Mohamed Saïd (Mohand Oussaid Bélaïd) dit, dans un communiqué rendu public hier, «comprendre parfaitement l’étonnement »  qu’a suscité sa déclaration de patrimoine. Mohamed Saïd soutient, néanmoins, que ce qu’il a déclaré est «vrai». «Ce que j’ai déclaré est pourtant vrai. J’ai acquis une villa en 1986 dans le cadre de la loi sur les biens vacants. Et comme Dieu m’a donné des filles et pas de garçons, j’ai voulu être rassuré de mon vivant en leur laissant une résidence que personne ne pourra leur contester après ma mort. C’est pourquoi je leur ai fait donation de ma villa par acte notarié enregistré en 2005 car (selon le rite malékite) à défaut de descendant mâle direct, une partie de l’héritage est dévolue aux mâles collatéraux », a tenu à préciser. Et d’ajouter : « Quant à mon revenu annuel, il se limite à une pension mensuelle de retraite au titre de cadre supérieur de l’Etat.»

L’antikabylisme d’Ennahar

La campagne électorale pour les présidentielles algériennes que la Kabylie boycotte est apparemment bien lancée. Par la candidature sans suspens de Bouteflika et un journal, « Ennahar’, qui s’en prend aux kabyles. La manière avec laquelle il s’attaque à des leaders kabyles et à leurs formations politiques est un cocktail de mensonges, de racisme et d’antisémitisme. Apparemment la recette miracle qui semble toujours faire mouche chez ces gens-là est celle qui associe les Kabyles aux Israéliens. Nous laissons le lecteur s’en faire sa propre opinion. (Le MAK)

Algérie Télécom: Ni privatisation ni ouverture du capital

tel.jpgAlgérie Télécom, qui a réalisé un chiffre d’affaires d’un peu plus de 60 milliards de dinars pour l’exercice 2008 et avec ses 50 milliards de créances impayées, ne sera pas privatisé et compte se développer tout seul avec ses propres moyens sans ouvrir son capital au privé. Algérie Télécom ne sera ni privatisée ni ouverte au privé. «Aller vers l’ouverture du capital ne se justifie plus pour nous», a déclaré Moussa Ben Hamadi, P-DG d’Algérie Télécom, lors de son passage hier sur la Chaîne III de la Radio nationale. «Nous sommes en train de nous restructurer et améliorer nos procédures de gestion et notre performance en matière de management. Nous avons des actions de formation aussi bien au niveau de l’encadrement qu’au niveau des agents d’exécution. Nous avons des capacités pour le faire», a-t-il ajouté.

Quelques raisons pour boycotter le prochain scrutin

vote.bmpEn décidant de boycotter l’élection présidentielle d’avril prochain, le FFS veut dire non à ce 3ème quinquennat ! Tout le monde se  rappelle dans quelles conditions a été porté au pouvoir Abdelaziz Bouteflika. Depuis qu’il a accédé aux commandes, par des moyens que l’on sait, l’idée de quitter le pouvoir ne lui a tout simplement jamais effleuré l’esprit. Son rêve était de rester président à vie. Durant son règne, il a réussi à instau un capitalisme de bazar et installer à la tète de l’Etat un clan mafieux. Ce clan est dirigé par un irresponsable qui procède à la distribution, à tort et à travers, de sommes faramineuses pour, dit-il, achever son programme de réalisations. Le chef de l’Etat  »gère » l’argent des Algériens comme s’il s’agit de sa proprièté privée.

Alors que la crise financière mondiale a déjà affecté notre pays, résultat d’un déséquilibre extérieur né d’une politique économique caractérisée notamment par le gaspillage de l’argent public et l’absence d’une étude économique fiable, le chef de l’Etat persiste dans sa politique néfaste qui a engendré des effets multiples sur les plans économique, culturel, social et politique. Il a entraîné le pays vers un déséquilibre interne que la population subi actuellement. Un des éléments le plus visible est le déséquilibre budgétaire de l’Eat qui est en rapport direct avec le prix du baril du pétrole. L’autre élément dont souffre la jeunesse est le chômage que le pouvoir gère avec une méthode très raffinée: destruction des richesses potentielles, mépris social, humiliation économique de toute personne possédant des capacités physiques et mentales. En conclusion: le mot d’ordre du pouvoir est ”Algériens consommez et laissez tomber l’investissement. Que le chômage augmente et prospère ! ”.

Concernant la crise du logement, elle ne touche que les plus défavorisés. Ils ne bénéficient d’un logement que ceux qui appartiennent au cercle fermé de la Nomenclatura. Par ailleurs, si l’analphabétisme est définit comme “Ne pas lire et écrire suffisamment pour répondre aux exigences d”une société en évolution”, pour notre pouvoir, il veut dire “Ne pas lire et ne pas écrire du tout”! C’est une définition qui ne peut cacher l’ampleur d’un fléau que le système a engendré. La corruption est devenue dans notre pays, par la force des habitudes, la clé magique de tous les problèmes épineux. La source de cette corruption se situe dans le fonctionnement dictatorial de l’Etat algérien.  

Au sujet de la liberté: peut-on parler de la liberté de l’homme et de la société au moment où les besoins les plus élémentaires sont devenus un luxe pour la majorité de la population ? Les Algériens sont victimes de l’exercice du pouvoir qui s’apparente beaucoup plus au gangstérisme qu’à la gestion des affaires publiques: ”arrestations, tortures, détentions et procès à la commande”. C’est au nom de la vérité que ce pouvoir justifie ses décisions qui tendent à neutraliser et anéantir toute résistance et opposition possibles.

Je terminerai pas dire que le passé historique, les acquis et les valeurs de la guerre de libération nationale ne semblent pas être tolérées pas ce pouvoir. L’élite dirigeante et dominante en Algérie est en train d’imiter les manières et les méthodes des anciens colonons: généralisation de la corruption, du népotisme, de la vénalité, de la dilapidation des biens et fonds publics et le pillage des ressources du pays. Alors le peuple algérien acceptera-t-il encore une fois d’être dirigé par cette élite aussi corruptible que domesticable ? Voila quelques raisons pour lesquels le Front des Forces Socialistes boycottera le prochain scrutin. Je suis convaincu, comme il l’a si bien dit notre premier secrétaire K.TABBOU,  que ce boycott est un acte révolutionnaire de tout le peuple algérien.  Par H. Belahcel, secrétaire national du FFS

La serpillière du DRS Anis Rahmani s’en prend à Hocine Aït Ahmed et au MAK

rah.jpgDepuis la diffusion, en avril 2004 par l’ONEC, d’un document attestant que son père était un Harki durant la guerre de libération nationale, Anis Rahmani, (son vrai nom Mohamed Mokadem) lèche-botte du pouvoir, serpillière du DRS, pantoufle de la DGSN, directeur du quotidien Ennahar, ne cesse de prouver qu’il est prêt à tout faire pour plaire à ses chefs. Après avoir soutenu le candidat Ali Benflis en 2004, Rahmani a tourné la veste en 2009. Il est vrai que la lâcheté s’est inclinée devant le directeur d’Ennahar !  

Je vous invite à lire des extraits d’un article écrit par Benkemmoukh Mohammed et publié hier par le chiffon Ennahar. El Mouhtarem

   

Juifs marocain, Aït Ahmed et l’élection présidentielle
Juste après l’annonce de la candidature de Abdelaziz Bouteflika à l’élection présidentielle d’avril 2009, des groupes ont commencé à agir pour provoquer le désordre en Algérie. Quatre juifs marocains propriètaires d’une agence de tourisme à Tanger (Maroc) sont les auteurs d’un complot contre l’Algérie. Ces juifs, également propriétaires d’une agence de voyages basée à Malaga en Espagne, spécialisée dans l’organisation d’excursions vers Israël, maintiennent d’étroites relations avec des organisations européennes dirigées par le Mossad.

La source d’Ennahar a révélé qu’un Juif d’origine européenne- agissant sur instruction du Mossad- a contacté les résidents algériens en Suisse afin d’établir des relations avec le chef du FFS, Hocine Aït Ahmed pour lui faire pression afin qu’il se présente à l’élection présidentielle prochaine. Ces juifs ont aussi offert de l’argent au responsable du MAK, le chanteur Ferhat Menehhi, pour l’aider à promouvoir l’idée de l’autonomie de la Kabylie et l’adoption de cette revendication dangereuse pas le Congrès mondial Amazigh, qui se réunira aux îles Canaries. 

Ces tentatives de destabilisation surviennent également suite aux déclarations de Karim Tabbou, premier secrétaire du FFS, sur l’affaire des rapatriés marocains. Pour rappel, Tabbou avait invité les autorités algériennes à l’ouverture des frontières et à la révision de sa position sur la question du Sahara occidental (…)
 
Le Président de l’association pour la défense des marocains rapatriés en 1975, a affirmé dans la capitale française, Paris, que la réelection de Bouteflika sera une catastrophe pour le Maghreb arabe et une prolongation de la crise de ce qui est appelé le Sahara occidental. Celui-ci décrit le chef du FFS, Hocine Aït Ahmed, comme un  » symbole « , celui qui est apte à diriger l’Algérie. (…)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER