• Accueil
  • > Libre débat
  • > L’Algérie a la chance d’avoir un parti comme le F.F.S en son sein

L’Algérie a la chance d’avoir un parti comme le F.F.S en son sein

hocineaitahmed1679.jpgDepuis un bout de temps, une équipe est constituée pour s’occuper spécialement du F.F.S, de son président, de son premier secrétaire et de son idéal. Elle est formée de journalistes, d’agents directs du DRS (qui agissent en Algérie et à l’étranger) et de militants d’autres partis mais qui sont bien briffés. Les attaques sont soient directes comme celles du journal Ennahar et d’autres indirectes (genre, il n’y a pas d’opposition contre le pouvoir, zaïmisme, jeunesse de Karim Tabbou, villa de Aït Ahmed, le fait qu’il vit en suisse, ses alliances passées avec d’autres partis politiques, les événements de Berriane…).

Le F.F.S gêne car il est resté debout, fidèle, constant dans son combat et ses idées, formateurs de milliers de militants brillants (même si certains sont avalés par le pouvoir, ce n’est pas de sa faute car le parti n’a pas changé de ligne directrice celle de la démocratie et démocratie au sens réel, véridique et noble du terme), dévoileur de fossoyeurs de notre pays, propre dans ses intentions et ses actes, clair dans son discours, porté uniquement par son idéal de servir le pays et le peuple et militant en pleine lumière. L’Algérie a la chance d’avoir un parti comme le F.F.S en son sein c’est pour cela que le pouvoir voudrait à tout prix le voir disparaître. Ammi Said

Commentaires

  1. Amine dit :

    Salamou alaykoum, Azul,

    Si le FFS veut du bien pour l’Algérie, il doit crée avec les autres mouvements libre d’Algérie une chaine de télévision par satellite pour informer les algériens.

    C’est la seule façon pour mobiliser le peuple.

  2. assafou dit :

    Le ffs gene beaucoup le systéme!Il est resté fidele à ses principes de démocratie et de justice sociale.Un secrétariat national jeune et dynamique qui fait un travail fabuleux sur le plan organisationnel et politique.De nouvelles energies ,des idées nouvelles en dehors de tous les archaismes et des pratiques éculées du systéme échu de l’indépendance!A mon avis la meilleure façon de répondre aux détracteurs du ffs,c’est de travailler en transparence avec les populations et d’ignorer les mauvaises langues.Quant à notre cher Président du Parti, Dr Ait Ahmed Hocine, je crois qu’il serait inutile de le presenter car il est d’envergure internationale et n’a pas vraiment le temps de s’adonner aux supputations des uns et des autres.Il est au-dessus de toutes les manigances machiaveliques du systéme.Son éducation militante ne le lui autorise pas!

  3. Mohand Tahar MOHAMMEDI dit :

    Imaginez un peu l’algerie sans le FFS et AIT AHMED, je peut vous dire sans me tromper que nous vivront dans l’ignorance politique totale comme dans la préhistoire pour comprendre Effectivement ammi said cette vision d’un homme honnete, intélligent et sage que vous êtes pour s’en rendre compte de la chance qu’on a d’avoir un partis eclaireur et formateur de la société tel le FFS qui nous a permis de démasquer cette secte criminelle qui detient le pouvoir.

  4. Kader dit :

    @à AmiSaïd

    Effectivement le FFS est une chance pour l’Algérie. Dans le contexte actuel, il est devenu le dernier rempart crédible de la vérité, de la démocratie et de l’honnêteté politique jamais démentie.
    Pour autant, les partisans de ce parti historique doivent séparer le bon grain de l’ivraie quand un Algérien fait des remarques ou des critiques sur le FFS. Ils doivent être vigilents mais aussi tolérants. Ne dit-on pas « qui aime bien châtie bien »?
    Fraternellement

  5. radjef said dit :

    Bonjour tout le monde. Oui le FFS rst une chance pour le pays, mais que faisons nous pour élagir son champs d’action, faire connaître ses idées et son programme? Appartenir au FFS, c’est faire preuve d’un militantisme sans faille; d’un militantisme qui dépasse lees ambitions personnelles et qui oeuvre à la restauration de l’ordre intellectuel. Appartenir au FFS c’est se mettre au service du dialogue, de la solidarité, de la paix, du savoir et du savoir faire et non s’attribuer des droits…Appartenir au FFS, c’est soutenir les decisions du parti et de se rassembler autour de son premier secretaire K tabbou

  6. jugurtha dit :

    azul.le ffs est aussi une chance pour le grand magreb democratique des peuples.c’est un cauchemar pour toutes les dictatures des pays du magreb,et surtout pour les generaux assassins des algeriens.ouvrez les frontieres algero-marocaines.thanmirth.

  7. le separatiste dit :

    Hocine Ait Ahmed doit parler
    Il le doit à ces millions de personnes qui ont cru en lui
    Ce n’est pas possible de faire l’impasse sur ces années historiques(1954-1962)
    Le peuple a besoin de savoir ce qui c’est réellement passé entre 1962 et 1965
    Si on arrive à déchiffrer ces deux intervalles on comprendra mieux ce qui nous arrive aujourd’hui
    Le boycott est efficace mais dans un univers sensé
    Pour le commun des algériens le boycott signifie faire barrage aux kabyles

  8. ryad dit :

    En tous cas, je vois plus d’alternace au pouvoir Algerie que dans celui du FFS…depuis 50 ans deja !!!..dois-je mordre mes doigts ???

  9. BABOUCHE dit :

     » L’Algérie à de la chance d’avoir un parti comme le ffs  » depuis 1962 que le ffs existe on n’a rien vu encore critiqué pour critiqué je peux le faire a longueur de vie, mais le résultat sera toujours le même c’est a dire rien, donc a part les critiques je ne vois pas ce que le ffs a apporté aux algériens .

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER