Tourisme: Algérie classée derrière la Tunisie et le Maroc

algerie201.jpgSelon le dernier rapport du bureau londonien d’expertise économique Oxford Business Group (OBG), sur les 1,74 millions de «touristes» qui avaient visité l’Algérie en 2008, plus de 1,2 million d’entre eux sont des Algériens expatriés qui retournent au pays pour les vacances. À peine plus de 500.000 touristes sont des étrangers. Par rapport à la Tunisie et le Maroc, cette «performance» est dérisoire puisque, durant la même année, la Tunisie a réussi à séduire près de 7 millions de visiteurs, dont 2 millions d’Algériens, et le Maroc a accueilli 8 millions. El Mouhtarem

Commentaires

  1. Le séparatiste dit :

    aretez a mascarade

  2. nafissa dit :

    on est pas du tout surpris, le constat est visuel, on est dernier partout: gouvernance,université, gestion,emploi,chômage etc…sauf en corruption , on est premier.
    prétendre continuer a gérer notre pays,avec un bilan de 10 ans super négatif, c’est de la folie,vu son age,son handicap malgré les artifices utilises pour dire qu’il est en bonne santé.
    qu’attend il pour quitter ? « ATTENTION LE RETOUR DE MANIVELLE ET LA POUBELLE DE L’HISTOIRE »

  3. Ammisaïd dit :

    Assalam, azul, bonsoir
    Terrorisme l’Algérie classée loin, très loin, très très de la tunisie et du maroc et d’une permanente depuis plus de vingt ans. Le reste n’est pas tellement important. Nous avons le temps pour les rattraper et nous avons Fakhamatouhou et ses clans pour nous y aider. Patientons encore au moins cinq. S’il échoue ou il meurt sur le chemin qui nous mènera à la prospérité et à la rédemption, un étalon fougueux, intelligent et courageux se prépare et ils préparent à sa succession depuis plus d’un demi siècle : Je nomme le meilleur de nos cadres et le digne héritier de nos martyrs, celui qui était soluble dans tout les clans, tout les président et qui a traversé tout les courants : Mr Ahmed Ouyhia. L’homme qui ne recule devant rien, qui n’a pas peur de demain et le général sans étoile. L’homme qui va et qui revient, qui reste toujours serein et qui aime le pouvoir à la place ou le vent l’a placé et le placera. L’homme qui colle comme un aimant au clan le plus fort du moment et qui n’a aucun scrupule à jouer le rôle le plus ingrat. Le ministre du premier ministre et le premier ministre du premier ministre et de tous les ministres, c’est selon le cas et selon ce que lui demande ses rois car il sait bien, que c’est de cette façon qu’un jour, il deviendra roi, l’unique roi d’un royaume auquel, il n’aurait rien épargné quand il était le vizir de ses rois. Mais, attention, l’avenir n’est pas encore né, Mr ouyhia, les amis d’hier sauveront leurs peaux, si par malheur la colère et la révolte du peuple et de ses hommes sincères et intègres décident de se débarrasser définitivement des colons, des rois, des vizirs, des présidents qui ne sont pas élus loyalement, des ministres qui servent la cause des vendeurs de babioles et des acheteurs de notre pétrole, des courtisans et des serviteurs, des voleurs et des corrupteurs, des assassins et des violeurs…Attention, le match vient seulement de commencer. Attention la victoire n’est définitivement acquise. Attention la marmite bouillonne et risque d’exploser sur les usurpateurs de notre dignité et de notre liberté. Attention, tu attends, ils attendent. Attention, à la fin, c’est la vérité qui triomphera du mensonge, c’est la réalité qui chassera l’illusion et c’est au peuple que reviendront tout les choix.
    Fraternellement

  4. A MAZIGH dit :

    BRAVO

  5. hakim dit :

    C’est quoi ce titre ?
    On est mauvais dans le tourisme parce que on est derrière tout le monde, et pas parce qu’on est derrière la Tunisie et le Maroc.

  6. Annecy tourisme dit :

    Les installations touristiques sont-elles les mêmes aussi ? Comparons ce qui est comparable. On verra bien les sondages cette année !

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER