• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 23 février 2009

Archive pour le 23 février, 2009

Bouteflika dépose sa candidature à l’élection présidentielle

boutef1.jpgLe président Abdelaziz Bouteflika a déposé lundi après-midi au Conseil constitutionnel à Alger son dossier de candidature à l’élection présidentielle du 9 avril. Les partis de l’Alliance présidentielle et des associations de la société civile ont récolté  « 4.038.000 signatures de citoyens, soit trois fois plus qu’en 2004, et 11.736 signatures d’élus locaux », en faveur de Bouteflika, a indiqué un communiqué de la direction de campagne de  Bouteflika. 

 

 

Haddam au secours de Boutef et du système de pouvoir

haddalm.bmpDans son interview au journal électronique “lequotidiendalgerie”, Anouar Haddam qui a fuit l’Algérie veut revenir pour casser le boycott et participer à la duperie électorale qui n’intéresse plus le peuple algérien ou les gueux ou le ghachi ou la populace et tous les qualificatifs que lui donnent les néocolons.

Haddam est sûr, puisqu’il propose de “choisir” et non d’élire “le moins mauvais” qui Boutef selon la qualification du Général-major Khaled Nezzar. Haddam utilise les mêmes termes que son ennemi déclaré et qualifié de janvriériste.
Haddam n’est pas contre le peuple qui a décidé lui-même du boycott, appeler au boycott ne changera pas la décision du peuple, mais Haddam ne veut pas être “populiste”. Il veut être “l’élite”. C’est pourquoi, il n’adopte pas la position du peuple qui est populiste, c’est-à-dire que le boycott est populiste et participer est élitiste.

Drôle de conception de la part d’un homme qui a renié le Contrat national pour vêtir la concorde civile et la réconciliation nationale. Drôle ce type qui affirme que le boycott est une décision du peuple pour affirmer ensuite qu’accepter le boycott c’est jouer le jeu des Toufik et CO. Alors qui est le peuple ? Le Général-major Tewfik ? A moins que Haddam a perdu la notion des concepts. Accuser les partisans du boycott et le peuple d’être à la solde du général-major Tewfik, c’est vraiment de l’hallucination et de la perversion.

Haddam s’inquiète de l’absence du candidat de l’opposition à cette élection. C’est BOUTEFLIKA-BENBELLA qui parlent. Pourquoi s’inquiète-t-il? Il a peur sur la légitimité et la crédibilté de son allié, BOUTEF ? Il insiste encore pour participer en déclarant qu’”il ne faut pas laisser passer cette occasion des élections présidentielles. La politique de la chaise vide n’a jamais réussi”. Il insiste pour participer. Il parle comme Belkhaddem, Ouyahia, Soltani et tous les participationnistes sans le peuple. Haddam au secours du système de pouvoir et de Bouteflika ?

Haddam appelle à un coup d’état militaire.

Dans son interview, Anwar Haddam, l’électoraliste appelle à un coup d’Etat militaire sans préciser contre qui, sûrement pas contre Boutef qui a organisé un autre coup d’Etat par la prolongation de son pouvoir. Il lance donc un “appel à tous les membres intègres des forces armées et de sécurité de notre pays d’assumer leur responsabilité vis-à-vis de leur peuple et de l’histoire…Le pouvoir en place à Alger a pris le pouvoir par la force, ne survit que par la force et semble être décidé de ne se retirer que par la force….Le seul espoir pour le retour à un régime constitutionnel et à l’Etat de droit est peut-être celui d’un changement qui viendrait de l’intérieur de l’institution militaro-sécuritaire”. Voilà l’objectif de Haddam, un coup d’Etat militaire par les militaires pour…Alors pourquoi participer à la comédie et à la farce électorale, puisqu’il choisit le coup d’état militaire comme méthode. Pauvre Haddam? Qu veux-tu? Sauver Boutef? A suivre…

Par Maamar Boudersa

Cela s’appelle un parjure

mesn.bmpEn Algérie la tromperie a atteint le paroxysme, il suffit de parcourir les déclarations de patrimoine rendues publiques par les candidats à l’élection prochaine…des mensonges aussi gros ne passent pas comme une lettre à la poste dans tous les autres pays, sauf chez les Arabes et principalement l’Algérie. La déclaration de patrimoine telle qu’elle est libellée n’a pas de sens … j’y reviendrai.
On dit bien plus le mensonge est gros plus il passe. Même en la forme, on ne peut ne pas s’interroger et remarquer que deux livrets fonciers datent de 2007 c’est parlant ! Pourquoi 2007 et pas avant 1999 ?
Un chef d’Etat en exercice se fait faire des actes en son nom. Or il est de notoriété publique que les services des domaines fixent des prix en fonction du demandeur, certains paient le dinar symbolique, d’autres un prix plus élevé… Je laisse aux connaisseurs de deviner la mascarade.

Ils ne disent rien par ailleurs, sur la multitude d’autres biens au nom des proches , frères et soeurs, ascendants etc… Les déclarations de patrimoine publiées et à venir sont de fausses déclarations et il est facile de le prouver … c’est un parjure.
Il y a des comptes bancaires cachés sous des artifices connus, il y a des biens patrimoniaux enfouis dans des sociétés écrans, dans les pays arabes et occidentaux, il y a des actions anonymes de plusieurs groupes et sociétés étrangères dont il est loisible de connaître les propriétaires, il y a des comptes en banques en Algérie dont on ne parle pas etc…
Quand de grosses manipulations comme celles là passent, tout est donc permis dans le pays “de la révolution de novembre”. Personne ne vérifie et personne ne cherche à savoir, tous ont des choses à cacher.. tous se tiennent par la barbichette.

On s’attend pas à autre chose qu’à des maquillages venant des personnes concernées mais que tous les services honorables du pays se taisent et entérinent n’importe quelle baliverne, n’importe quel mensonge, alors il y a fort à parier que les notions de sécurité, de préservation des biens publics, de contrôle etc… ils en connaissent pas le vrai sens. Par ailleurs quand des journalistes dont c’est le métier ne font aucune révélation sur ces “enfouissements” partout alors il y a fort à parier également qu’ils participent à leur façon à la mascarade. De la même façon les partis d’opposition, tous sans exception, jouent une symphonie populaire avec de perceptibles fausses notes… L’opposition commence par mettre l’accent sur les mensonges trompeurs. Les opposants doivent permettre de divulguer les pans cachés. Ils doivent participer à sensibiliser les citoyens sur ces questions terre à terre. S’il existe un sujet qui est révélateur sur la nature des hommes et qui déstabilise les menteurs et les voleurs c’est de dévoiler leurs richesses mal acquises.

D’où vous vient cela ? Est une question que décidemment personne ne veut poser, car personne ne peut le faire, et tous font que dissimuler leurs basses besognes et leurs larcins; ça continuera tant que cette question modale n’est pas au centre des préoccupations des responsables (encore sains et honnêtes) et des citoyens de tous les horizons et tous les partis … tous doivent pouvoir la poser et tous nous devons y répondre. Quand on ment sur ces questions, on ment sur tout le reste, on observe plus aucune limite, c’est ce à quoi nous assistons ! Finis nos rêves de justice, de solidarité, d’honnêteté et d’engagement pour un avenir meilleur pour nos descendants. Nous mourrons en laissant le fossé encore plus grand qu’il ne fut en 1962, nous étions pauvres mais beaucoup avaient des principes. Les principes de vie en communauté ont disparu; ils sont remplacés par de vils mensonges et quand ils viennent de ceux qui ont le pouvoir et la puissance il n’y a fort à parier que le fossé se creusera encore davantage et on continuera à y voir s’engouffrer de jeunes hommes qui cherchent à comprendre et qui disent puisque c’est l’unique solution qui reste, nous n’avons pas le choix.

Pendant ce temps, des milliards sont mobilisés pour faire un show à l’américaine, en période de crise, tout à fait inutile et improductif. C’est seulement une grande zerda qui profitent aux organisateurs encore eux… Par Etranger

Présidentielle: Les chiffres de Belkhadem

belkha.jpgLe secrétaire général du FLN, Abdelaziz Belkhadem a indiqué samedi au Forum de l’ENTV que les partis de l’Alliance présidentielle organiseront 48 meetings au niveau des chef-lieu de wilayas et 360 autres dans les plus grandes daïras du pays. Des rassemblements et meetings seront également organisés dans toutes les capitales européennes et arabes où se trouve la communauté algérienne.  Belkhadem a fait état de plus de 3 millions de signatures de citoyens et 10 000 signatures d’élus ont été collectées par les partis de l’Alliance pour le candidat. Selon lui, le FLN a collecté quelque 1 151 000 signatures alors que le RND a réuni 5 460 signatures d’élus et 540 000 signatures de citoyens, le MSP a réuni 224 000 signatures de citoyens. Concernant le taux de participation au prochain scrutin, Abdelaziz Belkhadem soutient que celui-ci avoisinera les 65%. «La conviction au FLN est que le taux de participation dépassera les 50 % pour atteindre les 60 % voire 65% », a-t-il dit. Synthèse d’El Mouhtarem

Ce que possède Abdelaziz Bouteflika

photoabdelazizbouteflika.jpg«Je soussigné, Abdelaziz Bouteflika, Président de
la République, demeurant au 135, rue Cheikh El Bachir El Ibrahimi, El Biar, Alger, candidat à l’élection à
la Présidence de
la République, prévue le 9 avril 2009. En application de l’article 157 de l’ordonnance 97-07 du 6 mars 1997, modifiée et complétée, portant loi organique relative au régime électoral. Déclare être propriétaire des biens ci-après:
I- Biens immobiliers :
Une maison individuelle sise à Sidi Fredj (commune de Staouéli) suivant acte enregistré sous le n° 226 du 11.11.1987. 
Une maison individuelle sise rue de
la Rochelle, Alger, suivant livret foncier n° 70-68/07 du 11/12/2007.

Un appartement sise au 135, rue Cheikh El Bachir El Ibrahimi, El Biar, suivant livret foncier n° 29-39/07 du 26/06/2007.
II- Biens mobiliers 

Deux (02) véhicules particuliers.
Déclare qu’il n’est propriétaire d’aucun autre bien à l’intérieur du pays ou à l’étranger.»

Mohand Issad a raté l’occasion de se taire

issad.jpgDans un long entretien accordé au quotidien El Watan, à l’occasion du 20ème anniversaire de la constitution du 23 février 1989, l’avocat Mohand Issad, ancien membre de la commission de réforme de la justice algérienne et ancien membre de la commission d’enquête sur les événements de Kabylie, a esquivé toutes les questions relatives à la nature du pouvoir algérien. A la question de savoir s’il n’y a pas une sorte d’entorse éthique, psychologique et morale à la notion d’alternance au pouvoir dans la décision d’amender l’article 74 de la constitution permettant à Bouteflika de briguer un troisième mandat, Mohand Issad  déclare qu’il n’y a rien à dire ! « Votre question arrive un peu tard. Les jeux sont faits, il n’y a rien à dire. On en reparlera dans quatre ou cinq ans, quand le problème se posera de nouveau », souligne M. Issad. Concernat le  »Redressement des partis politiques », M. Issad estime que si « les partis politiques ont volé en éclats, ma foi, c’est de leur faute ». Tout en excluant la responsabilité du pouvoir dans l’éclatement des partis, M. Issad souligne qu’en Algérie « le pouvoir se défend, les partis politiques se défendent mal.. » El Mouhtarem

Laissez Haddam s’exprimer et prendre son camp

haddam.jpgMonsieur Anwar Haddam a le droit de s’exprimer et de dire ce qu’il a envie de dire. Mais il doit apporter la preuve de ses assertions. S’il affirme que le peuple algérien est pour le boycott, il accuse Tewfik and Co. Bouteflika est épargné. Il n’est responsable de rien. Il absout Boutef and co de toute la gravité de la situation en Algérie. Il est pour le 3ème mandat de Boutef au nom d’une certaine culture politique propre aux râtés politiques qui prennent position pour les personnes et contre les personnes. La politique dite de concorde civile et de réconciliation nationale, deux nouvelles étiquettes pour deux nouveaux emballages pour un vieux produit usager “la Rahma”, est la première responsable du boycott. Aussi bien les groupes armés, que les victimes ne partagent pas cette option, car elle n’a réglé aucun problème. Tous les problèmes ont été reportés pour le futur.

Les tartarins et les bouffons ont cherché à trouver un bilan positif aux dix ans de règne de Boutef, il n’y a rien. Quand on est stérile, on ne peut féconder. Le Contrat national n’est pas l’oeuvre de Haddam, ni du FIS, c’est une oeuvre nationale à laquelle le FIS a participé et renié officiellement son projet politique, celui de l’instauration de la Khalifat ou de l’Etat islamique. Le FIS a signé un document historique pour l’instauration d’une République démocratique et sociale dans le respect des principes islamiques. Relisez le Contrat national, où LE FIS, SANS ARMES? SANS BAGARRES? SANS VIOLENCE? SANS CONTRAINTE, a opéré une mutation extraordinaire en abondonnant son projet politique initial et en s’alliant avec d’autres forces politiques sur la base du projet initial du FLN historique, fagocité en 1962 par le groupe de OUJDA en instaurant une fausse République algérienne démocratique et populaire, où n’y a ni république, ni démocratie, ni peuple. Il y a une féodalité au pouvoir qui remplace les pièces usées du système de pouvoir. Chacun se croit cette pièce usée et chacun prétend servir pour se servir. Maamar Boudersa

M. Haddam, présentez vous à l’élection présidentielle !

hadam.jpgAnouar Haddam vient de se réveiller de sa léthargie longue durée ! Ayant vécu en dehors des atrocités vécues par le peuple Algérien durant plus d’une décennie, il sort de sa réserve pour devenir un obséquieux du pouvoir algérien en place, oubliant tous ses principes de construction d’un Etat Islamique. D’accord qu’il ait renoncé, pour une raison ou une autre, à ses projets de République islamique, mais oublie-t-il qu’il a cosigné avec des partenaires sérieux un contrat national à Rome pour la concrétisation d’une véritable démocratie et d’une alternance au pouvoir? Alors Monsieur HADDAM, que représente pour vous la révision de la constitution opérée arbitrairement le 12 novembre de l’année 2008 ? Celle-ci ne prive-t-elle pas l’alternance tant souhaitée? Ou avez-vous une autre lecture de cet acte ignoble et perfide ?
N’est-ce pas un véritable mépris affiché par la dyarchie instaurée en Algérie par une équipe militaro-politico-financière à l’endroit de tout un peuple qui a tant souffert de l’absence de l’Etat ?
Alors Mr HADDAM, toutes ces raisons évoquées ne suffisent-elles pas pour boycotter des élections à connotation trompeuse ?
Alors si vous rejetez la politique de la chaise vide telle que vous l’avez décrite, venez et inscrivez-vous en tant que candidat ! Vous ferez un beau gibier ! Par Amghar Azamni

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER