• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 25 février 2009

Archive pour le 25 février, 2009

Algérie: Aidez moi à faire entendre ma voix !

Né le 23 septembre 1971, le 21 janvier 2004, j’ai été recruté  à EUREST Algérie en qualité d’agent de sécurité. En juin 2004,  j’ai été promu au poste de superviseur de la sécurité vu mon sérieux dans le travail, mes compétences et ma grande expérience dans le domaine.

 Septembre 2006, la naissance de l’idée de changer notre quotidien vue l’accumulation des problèmes ainsi que la souffrance des travailleurs dans la société. Mais au-delà, ce sont les brimades et le mépris des expatriés de la direction qui sont les plus intolérables. 

 Octobre 2006, les conditions d’hébergement, de nourriture et d’hygiène sont déplorables et se dégradent de jour en jour.  Insuffisamment de lits,  de couvertures à partager entre les salariés au repos, ceux qui assurent la relève sont obligés de passer chaque mois  à la direction pour faire des analyses de sang qui durent de 3 a 7 jours d’attente dans des conditions misérables pour être transporter a leur chantier d’affectation.  Ci-joint lien qui d’écrie la réalité:   http://yacine-zaid.mylivepage.com/page/Eurest_Support_Services  

Novembre 2006, les propos provocateurs et humiliants  se font entendre chaque jour jusqu’au jour où le directeur des opérations Bill joel, d’origine belge et de nationalité française, dit   “Vous, les Algériens, vous ne méritez pas l’indépendance !” lors d’une soirée dans les locaux de Schlumberger. Ces Propos sont la goutte  qui a fait déborder le vase  et qui lui valent une interdiction de séjour chez le client, exigée par le syndicat de cette entreprise et des poursuites en justice.

Le 1er juillet 2007, le Procureur Général de Hassi Messaoud réclame 3 mois de prison ferme et une amende conséquente à son encontre. Mais 15 jours plus tard, il écope à la surprise générale d’une amende de 50 000 dinars. http://www.cfdt-htr.org/?p=902 

Décembre 2006,  j’ai reçu une prime ainsi q’une lettre de remerciement et d’encouragement pour mes efforts et mon sérieux dans le travail. 

 Fin décembre 2006, Lassé de ces conditions, moi-même ainsi que  plusieurs de mes camarades, nous décidons de créer la section syndicale de l’entreprise. ESS refuse catégoriquement de la reconnaître ou de la laisser se réunir dans ses locaux. Elle est donc constituée le 21 décembre 2006 en toute légalité dans les locaux de l’union locale de l’UGTA.  Réunis en Assemblée Générale, les adhérents (1400 employés) élisent Yacine comme Secrétaire général de la section syndicale. 

Janvier 2007, les ennuis commencent, Eurest refuse tout contact avec la section syndicale et déclare la guerre à son Secrétaire général. Le directeur des opérations nie tous les droits de la section syndicale et fait savoir aux employés, et plus spécialement aux plus précaires d’entre eux, que ceux qui défendront leurs droits sociaux en payeront le prix. 

Les courriers et les demandes d’entretien pour obtenir un bureau et un panneau d’affichage pour la section syndicale restent lettre morte. 

Fin janvier 2007, la répression anti-syndicale est foudroyante. La direction exerce des pressions assimilables à du harcèlement moral visant à réduire au silence toute expression sur le lieu de travail. Les plus vulnérables retirent leur soutien… 

Mars 2007, appelés en vue de faire respecter les lois, deux Inspecteurs de travail sont reçus avec  des insultes et l’arrogance du directeur des opérations.  Ils dressent un procès-verbal et l’affaire et portée  devant les tribunaux. http://yacine-zaid.mylivepage.com/image/785/5364_pv_d%E2%80%99infraction_.jpg 

Avril 2007, la direction  EUREST à travers son juriste et le DRH, avec des méthodes douteuses, ont fabriqué une affaire de toutes pièces  ‘’ insultes et injures ‘’ du  secrétaire général à l’encontre  d’un responsable avec des faux témoignages et ont déposé plainte contre moi. 

Juin 2007, ils ont réussi à geler la section syndicale à travers le bureau de wilaya de l’UGTA de Ouargla de manière douteuse et non réglementaire  à la loi, et tout cela pour pouvoir suspendre le secrétaire général.   

Fin juin 2007, ma suspension  pour un délai indéterminé.  

Fin Juin 2007, après l’intervention personnelle de Mr SIDI SAID, Secrétaire général de UGTA et après enquête sur le gel illégal de notre section syndicale, il a ordonné au responsable de bureau régional de UGTA la levée du gel (chose faite la minute qui suit) et a porté plainte pour suspension illégale et le non respect de la législation du droit syndical (chose qui na pas été faite jusqu’à aujourd’hui) http://yacine-zaid.mylivepage.com/image/785/5362_la_lev%C3%A9e_du_g%C3%A8le.jpg 

 Septembre 2007,  Création d’un site web ou je décris toute cette affaire au monde entier. 

 Novembre  2007 : Le 30, le numéro 1 dans le pays, Bill Joel, a déchiré devant un rassemblement de salariés, le procès-verbal d’installation de la section syndicale de l’UGTA. Signifiant ainsi son mépris du droit du travail algérien, il intimait aussi un message: tout salarié qui oserait lever la tête se verrait infliger le même sort que les précédents.  http://www.cfdt-htr.org/?p=941 

2 décembre, j’ai été condamné à une amende de 10 000 dinars (100 €) par un tribunal. Accusé d’avoir insulté un responsable hiérarchique, mes témoins ne pouvaient «se libérer de leur travail» pour contribuer à ma défense lors de l’audience qui a eu lieu le 15 novembre. Ceux de la direction n’ont pas eu de tels empêchements «le DRH un serveur promis maître d’hôtel quelques semaine plus tard et un agent de sécurité» Le juge a bien relevé quelques contradictions dans leurs propos mais le dossier de la défense ne faisait plus le poids. 

Janvier 2008 : les plaintes pour diffamation sur Internet se succèdent  «Je ne peux donc vivre tranquille que le week-end quand je suis certain que les huissiers ne viendront pas frapper à ma porte car c’est un jour férié et donc ils ne travaillent pas»  http://www.cfdt-htr.org/?p=953 

Juin 2008 :   condamné à deux mois de prison avec sursis et à une amende de 200 000 da (2000 €)   http://www.cfdt-htr.org/?p=1013 

Novembre 2008 : 02/11/16/23/30: 05 comparaisons devant un juge, même dossier même affaire, juste les noms de ceux qui en porté plainte qui changent. Du coté de la loi  c’est illégal mais  du moment que c’est quelqu’un de Eurest qui porte cette plainte c’est faisable. 

17Mars 2009 : je serais encore une fois entendu devant un tribunal…… 

Trois condamnations jusqu’à aujourd’hui, un chômage qui dure depuis une année et demi un divorce après deux de mariage et de bonheur avec une belle carrière…. « si je regrette d’avoir fait ce que j’ai fait ?..bien sur que non… chaque jour ne passe sans qu’une centaine de personnes dans le monde entier ne fasse connaissance de mon histoire. 

Par Yacine Zaid: SG de la section syndicale  d’Eurest support service Algérie.

Ali Yahia Abdennour: « L’assassinat de Mecili n’était pas politique »

ali.jpgLe président d’horreur de la LADDH, Ali Yahia Abdennour, a affrimé, dans un entretien à EL Khabar Hebdo, que l’assassint de Ali Mecili n’était pas politique. « Mecili était assassiné suite à la publication par Libre Algérie, qu’il dirigeait, d’un dossier sur la femme du président Chadli Bendjedid (…) Chadli avait convoqué son chef de cabinet Larbi Belkheir pour lui dire: « maintenant qu’ils citent nos femmes, il faut agir ». Chadli a donc agi pour défendre son honneur ». Voilà la réponse de l’ancien ministre de Houari Boumediènne. Ali Yahia a indiqué par ailleurs que Benbella avait financé Libre Algérie à coût de 800 millions de francs français ! Il a accusé par la suite Mohamed Samraoui de complicité dans l’assassnit de Ali Mecili. Il est vrai que Ali Yahia a perdu tous ses repères depuis qu’il a décerné le prix du courage à Hakim Lalam qui avait décrit, dans l’une de ses chroniques, comment il faut torturer les islamistes. Enfin, j’espère que le président du FFS s’exprimera sur l’affaire Mecili pour faire taire à jamais le nouvel allié de Hicham Aboud, Ali Yahia Abdennour. El Mouhtarem

Ali Yahia Abdennour s’attaque à Hocine Aït-Ahmed

aliyahiaabdenour.jpgInterrogé par El Khabar Hebdo sur la nécessité de poursuivre en justice l’ancien président Ahmed Benbella dans l’affaire de l’assassinat du colonel Mohamed Chaabani, le président d’horreur de la LADDH, Ali Yahia Abdennour a affirmé qu’il faut plutôt poursuivre en justice le système algérien. « Il est vrai que Benbella voulait devenir un zaïm, mais il faut reconnaitre que même Hocine Aït-Ahmed est atteint de la maladie du zaïmisme…Je ne vois pas de quel droit il désigne les membres du secrétariat du FFS, alors que cette prérogative revient au congrès », a déclaré A.Y.Abdennour. Au lieu de répondre à la question, Ali Yahia a préféré s’attaquer au président du FFS. Il est vrai que Da Abdennour âgé de 88 ans, toujours à la tête de la LADDH (zaïsme ?), était le premier à avoir trahi le FFS  »Il rejoint, pendant quelques mois, la dissidence politique armée du Front des forces socialistes. Il quitte les maquis de Kabylie pour gagner une place au comité central du FLN au congrès d’avril 1964. Après le coup d’Etat du colonel Boumediene contre le président Benbella, Ali Yahia devient ministre des Travaux publics puis ministre de l’Agriculture. Un poste qu’il quittera  en décembre 1967″ El Mouhtarem

Mohamed Saïd se plaint de la censure de l’ENTV !

entv.jpgLe candidat à l’élection présidentielle du 9 avril prochain, Mohamed Saïd, a dénoncé un acte de censure lors de la retransmission télévisuelle de sa déclaration après le dépôt des signatures au Conseil constitutionnel. Dans un communiqué rendu public hier, Mohamed Saïd indique que «comparativement à d’autres candidats, trois paragraphes (de sa déclaration devant la télévision et la presse) ont été supprimés». Le candidat précise qu’il s’agit d’un passage sur l’annonce des résultats, le second pour saluer l’anniversaire de l’UGTA alors que le dernier paragraphe censuré concernait un rappel de la nationalisation des hydrocarbures et «notre besoin de ce genre de mesure aujourd’hui pour renforcer notre indépendance politique ».  Le candidat «espère qu’il s’agit d’un acte isolé et non d’un cas qui peut se répéter à l’avenir». Synthèse d’El Mouhtarem

Affaire Hasseni: «Le verdict sera prononcé le 26 février»

medel.jpgLe ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a affirmé hier à Oran que le verdict dans l’affaire du diplomate algérien, Mohamed Ziane Hasseni, détenu depuis l’été 2008 en France, sera prononcé le 26 février. Le ministre a précisé que le tribunal s’est réuni récemment et a décidé de rendre son jugement en tenant compte des données matérielles disponibles. M. Medelci a tenu à assurer que cette affaire, qu’il espère voir résolue le plus vite possible, ne risque pas d’affecter les relations algéro-françaises. Le ministre a précisé qu’il y a eu d’«intenses contacts diplomatiques» entre les deux pays pour une résolution «juste et définitive» de cette affaire. 

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER