Me Farouk Ksentini: «Ce n’est pas suffisant»

06ksentini.jpgLe président de la commission nationale consultative de protection et promotion des droits de l’homme (CNCPPDH), Me Farouk Ksentini, a estimé, dans une déclaration faite au Jour d’Algérie, «insuffisante» la décision rendue publique hier par le tribunal de paris dans l’affaire Hasseni. Me Ksentini qui clame l’innocence du diplomate algérien ajoute que «ce dossier doit être clos définitivement». «C’est une levée partielle et il continue à être inculpé», regrette-t-il. Il se félicite, d’autre part, de la possibilité pour Mohamed Ziane Hasseni de pouvoir retourner dans son pays. Pourquoi cette accusation est-elle maintenue à l’encontre de Mohamed Ziane Hasseni, malgré les preuves de son innocence ? «Quand il sera en Algérie, on comprendra mieux», répond le président de la CNCPPDH qui estime que les accusations portées à l’encontre du diplomate algérien sont totalement gratuites. Me Farouk Ksentini évoque par ailleurs le cas des deux patriotes de Relizane mis en examen en France depuis près de cinq années sans être jugés et sans aucune preuve pesant à leur encontre, privés de leurs familles puisque interdits de rentrer en Algérie. «Ils sont dans la même situation que Mohamed Ziane Hasseni», annonce-t-il.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER