• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 4 mars 2009

Archive pour le 4 mars, 2009

Les assassins de Ali seront jugés un jour

aliandremecili1.jpgMr Hasseni se défend et il le fait bien. Son affaire suit son cours. Il sera peut-être innocenté un jour. Mais l’Algérie suit, progressivement et sûrement, sa descente en enfer sous le reagard subjugué de ses enfants d’aujourd’hui et d’hier et avec la participation active de ceux qui la sucent comme des vampires. Les assassins de Ali seront jugés un jour, un jour sûrement encore très lointains mais, ils seront, certainement, jugés ici ou ailleurs entre nous ou devant l’humanité entière. Que dire à ceux qui refusent de voir la vérité qui montre sa souffrance et la profondeur de ses blessures ? Que dire à ceux qui refusent d’entendre: la vérité qui réclame sa dignité et son honneur, la vérité qui demande que cesse l’injustice laide et noire et la vérité qui s’oppose aux assassinats lâches d’un frère par ses “frères” ?

 Que dire à ces coeurs de pierre que dirigent un orgueil méchant, pervers et criminel et que leur fait croire que la richesse illicite, la puissance destructrice et meurtrière et le pouvoir malhonnête et menteur peuvent leurs assurer une belle mort ou une vie éternelle ? Que dire à ces mains qui volent le pain et la dignité de ceux qui vivent dans le deuil, la misère et la terreur quand elle refuse de partager avec eux ce qu’elle n’a pas mérité car elle ne l’a pas gagné par la sueur de son front et le travail qui mérite un salaire ? Que dire à cette langue qui ne cesse de mentir et qui fait des promesses pour tromper ceux qu’elle insulte et qu’elle méprise très forts car elle suit les recommendations de son esprit obtus, tordus et rigide comme le fer ?

Rien, continuez à nous détruire votre noblesse montera au dernier ciel. Continuez à nous humilier votre aura brillera comme une lune printanière. Continuez à exercer votre hogra sur un peuple innocent, patient et très peu exigeant, votre honneur grandira jusqu’à devenir visible de chacun coin de la terre. Continuez à jouer avec notre avenir et celui des générations vous resterez dans les livres d’histoires écrites en lettres d’or. Continuez à détruire nos valeurs ancestrales et à penser que vous avez raison même si vous avez, complétement, tort.
Fraternellement Ammi Said

Un suspect devient innocent dès qu’il paye bien

hasni.jpgJe suis curieux de savoir ce qu’aurait pu dire l’avocat de Hasseni si ses services avaient été loués par la famille Mecili…Un suspect devient innocent dès qu’il paie bien. Surtout que tout un Etat bananier soit derrière sont client.
Il nargue dans cette déclaration un témoin à charge tout en insinuant des accusations graves contre lui. De l’avocat de Hasseni est-ce qu’il ne se mue pas en agent à la solde du DRS.
Mais il n’a pas l’esprit assez intrépide pour accuser Pasqua qui fut le premier à jouer le jeu avec les assassins de Mecili. Ou a-t-il oublié que l’Etat algérien qui le paye est le responsable direct de l’assassinat et offre l’abri aux assassins et criminels qui ont abattu M. Mecili.
Chez les avocats pros, on ne s’attire pas les foudres sans contrepartie en nature (couscous et merguez assuré à vie) et en espèces sonnantes et trébuchantes.
Je suis d’accord avec lui sur un point. Tout est troublant dans cette affaire. L’attitude de Hasseni, de Samraoui, de l’Etat algérien, de Mesdoua, sa nomination comme ambassadeur, le silence de celui-ci et de ses collègues qui n’ont pas reconnu la photo de ce dernier, du silence de l’Etat français sur sa responsabilité. Une vraie chape de plomb autour d’un crime crapuleux. Chadli et Bouteflika partiront un jour avec une lourde charge sur la conscience. Mais cela reste une affaire qui dépasse la victime, les assassins et leurs avocats. C’est une affaire entre un homme, un peuple et l’histoire.

Par Tinawiren

La CPI émet un mandat d’arrêt contre le président soudanais

La Cour pénale internationale (CPI) annonce l’émission d’un mandat d’arrêt contre le président soudanais Omar Hassan al Bachir pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre au Darfour.
La CPI a ainsi décidé de passer outre aux inquiétudes de ceux qui redoutent que cette décision entraîne de nouveaux troubles et nuise aux espoirs de paix dans la région.

La Chine, l’Union africaine et la Ligue arabe ont laissé entendre qu’une inculpation pourrait déstabiliser la région, aggraver le conflit du Darfour, en conflit depuis 2003, voire menacer l’accord de paix fragile entre Khartoum et le Sud semi-autonome.
Bachir, quant à lui, rejette les accusations de la CPI qu’il présente comme le fruit d’une conspiration occidentale. AFP

Bouteflika accorde des miettes aux étudiants !

algerie1.jpgLa bourse des étudiants algériens n’a pas connu d’augmentation depuis 1990. L’Etat n’accorde aux étudiants qu’une somme dérisoire de 900 DA par mois ! Dix neuf ans après, le président Abdelaziz Bouteflika décide de revoir à la « hausse » la bourse de l’étudiant. C’est aujourd’hui à Sidi Bel Abbès, que Bouteflika a annoncé une augmentation de 50% de la bourse…Elle est désormais de 1350DA/Mois. El Mouhtarem 

Mohamed Said, un lièvre qui s’assume

mohamedsaid396921862.jpgLe candidat Mohand Saïd, ancien porte-parole du parti non agrée Wafa, a déclaré à EL Watan que «même si les dés sont pipés, l’expérience en vaut la chandelle. Rien ne m’interdit d’essayer à travers un message d’espoir de changer les choses. Dans un système fermé, il faut être tenace, dur de peau», nous a-t-il déclaré hier au téléphone. Il estime que l’élection est d’une grande importance pour ne pas y participer. «Le changement pourrait se concrétiser grâce à l’impact que laisserait mon message dans l’esprit des masses», espère-t-il, tout en affirmant qu’il n’est pas partisan de la «rupture violente». Il dit être plutôt pour «un changement pacifique et graduel». Pour réussir son projet, Mohand Saïd dit compter sur les jeunes.

BOUGUERRA SOLTANI: «Bouteflika doit être réelu à plus de 85%»

solta.bmpbeljkh.jpgLe président du MSP, Bouguerra Soltani, a affirmé à l’Expression que le candidat Abdelaziz Bouteflika devrait être réélu à une majorité écrasante. «Le candidat Abdelaziz Bouteflika doit être réélu à plus de 85%», a souhaité l’ancien exrociste.  L’invité de Fattani s’explique: «M.Bouteflika a été élu en 2004 à 84% des suffrages exprimés. En 2009, il doit dépasser ce pourcentage au minimum de 3 à 5%.» «Le Président-candidat bénéficie d’une popularité qui lui permettra de dépasser largement le score enregistré lors de la dernière présidentielle.» Désormais, les résultats de l’élection présidentielle sont connus. Après le secrétaire général du FLN, Abdelaziz Belkhadem, qui a annoncé un taux de participation de 65 %, c’est au tour du président du MSP d’annoncer le taux qu’obtiendra le chef de l’Etat. Des journaux s’interrogent déjà sur le candidat qui occupera la deuxième place lors du prochain scrutin. Comme si nous assistons à un championnant de foot. Ya khi bled ! El mouhtarem

Un avocat de Hasseni: «Je n’attends rien de la confrontation avec Samraoui»

sanstitre.bmpSes avocats en sont convaincus: les charges qui pèsent sur le diplomate Mohamed Ziane Hasseni dans l’affaire de l’assassinat de Me Ali Mecili, militant du FFS, le 7 avril 1987, sont inexactes et le témoignage de son accusateur, Mohamed Samraoui, non crédible, écrit El Watan. Soulignant que M. Hasseni est décidé à aller jusqu’au bout de cette affaire, Mes Jean-Louis Pelletier et Hervé Temime – deux des trois avocats de M. Hasseni – ont affirmé, à El Watan, que les charges retenues contre leur client «ne sont pas valables». Quel élément pourrait apporter un témoin qui se contredit au fil de ses dépositions devant le juge d’instruction, qui pose les conditions de sa confrontation avec Mohamed Ziane Hasseni quand, arguant d’un mandat d’arrêt lancé contre lui par l’Algérie, il demande à ce que ce soit Mohamed Ziane Hasseni qui se déplace en Allemagne où il est réfugié ou que le face-à-face ait lieu par visiophone ? Mohamed Samraoui avait-il déjà vu, connaissait-il réellement Mohamed Ziane Hasseni avant un reportage de France 3 qui l’avait filmé montant les marches du tribunal de Paris, alors que dans une précédente audition par le juge d’instruction c’est une autre personne que Samraoui avait désignée comme étant Mohamed Ziane Hasseni ? «Comment être certain de l’objectivité de ce témoin qui pose ses conditions», s’interroge Me Pelletier, qui nous affirme exprimer un point de vue personnel, tout comme il exprime son scepticisme sur l’efficacité d’une visioconférence. «Je n’attends rien de cette confrontation», nous dit, pour sa part, Me Temime. Quant à Mohamed Samraoui, «c’est un témoin tardif qui a un rôle trouble dans l’affaire et qui manque de cohérence», ajoute l’avocat.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER