Un suspect devient innocent dès qu’il paye bien

hasni.jpgJe suis curieux de savoir ce qu’aurait pu dire l’avocat de Hasseni si ses services avaient été loués par la famille Mecili…Un suspect devient innocent dès qu’il paie bien. Surtout que tout un Etat bananier soit derrière sont client.
Il nargue dans cette déclaration un témoin à charge tout en insinuant des accusations graves contre lui. De l’avocat de Hasseni est-ce qu’il ne se mue pas en agent à la solde du DRS.
Mais il n’a pas l’esprit assez intrépide pour accuser Pasqua qui fut le premier à jouer le jeu avec les assassins de Mecili. Ou a-t-il oublié que l’Etat algérien qui le paye est le responsable direct de l’assassinat et offre l’abri aux assassins et criminels qui ont abattu M. Mecili.
Chez les avocats pros, on ne s’attire pas les foudres sans contrepartie en nature (couscous et merguez assuré à vie) et en espèces sonnantes et trébuchantes.
Je suis d’accord avec lui sur un point. Tout est troublant dans cette affaire. L’attitude de Hasseni, de Samraoui, de l’Etat algérien, de Mesdoua, sa nomination comme ambassadeur, le silence de celui-ci et de ses collègues qui n’ont pas reconnu la photo de ce dernier, du silence de l’Etat français sur sa responsabilité. Une vraie chape de plomb autour d’un crime crapuleux. Chadli et Bouteflika partiront un jour avec une lourde charge sur la conscience. Mais cela reste une affaire qui dépasse la victime, les assassins et leurs avocats. C’est une affaire entre un homme, un peuple et l’histoire.

Par Tinawiren

Commentaires

  1. Anonyme dit :

    Il y a aussi des suspects qui deviennent président, ministre, général, député, sénateur, juge, entrepreneur, ambassadeur, directeur d’entreprise publique…Et, ils sont très, très, très bien payéS

  2. The Kbil dit :

    Vraiment beaucoup sont passés à cote d’une carriere de clown ou de fou du roi. Les outrances que nous avons pu lire, les affabulations, les scénarios dignes précisemment des représentants des républiques couscoussières ont fleuri et tout y est passé, y compris l’invraisemblable puisque l’on veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

    Le crépage de chignons était algéro-algérien, et voilà que meme des gens qui font bien leur travail, j’entends les avocats français, sont chargés, et à la hussarde. Maina, vraiment.

    Les deux parties ont des avocats-conseils qui font leur travail et le font bien puisque tous sont connus en France et considérés comme des ténors du barreau. C’est aussi simple que ça.

    C’est quand meme stupéfiant de relever le nombre d’adorateurs de l’accusateur et qui, dans le meme temps, jurent leurs grands dieux qu’ils veulent la vérité et que justice soit faite. Comment les croire ou leur accorder quelque crédibilté que ce soit quand ils prennent fait et cause pour le complice de l’assassinat de Si Ali Mecili?

    Quoi ? On va nous dire qu’il n’était pas à Skikda quand l’assassin a reçu le salaire de la mort ? On va nous dire qu’il n’est pas passé aux aveux, notamment par voie de médias interposés? qu’il n’a pas été chargé d’assurer la protection de l’assassin? Qu’il ne s’est pas discrédité irrémédiablement en désignant une autre personne ? qu’il n’a pas mutiplié les déclarations contradictoires, dont certaines se retourneront contre lui au moment voulu? Pourquoi n’a-t-il pas répondu aux accusations gravissimes de Aboud contre lui ? Pourquoi ne l’attaque-t-il pas pour diffamation? Pourquoi n’a-t-il pas obtempéré à la convocation du juge Thouvenot en décembre dernier?

    Je ne suis ni avocat ni juge mais si moi, dans mon infinie ignorance, je me pose toute ces questions, qu’est-ce que ça va donner avec des professionels!! rayhin yejebdoulou arrouk magramane !! El Khel fel ainin !!

    Non, la cause est définitivement entendue parce qu’elle était mauvaise.

    je plains Samraoui parce qu’il va passer un sale quart d’heure, surtout s’il s’entete.

    Comme je crois à la rédemption et,comme Rousseau,au fait que l’individu est naturellement bon, Samraoui peut se ressaisir et admettre son erreur. Surtout qu’il a fini par faire état de doutes sur la personne mise en cause et assuré qu’il ne commettrait pas de parjure, vu sa crainte de Dieu. Le problème sera ainsi réglé puisqu’un innocent verra son calvaire se terminer.

    et, au risque de me répéter, Dieu reconnaitra les siens.

  3. inconnu dit :

    Aned lagouer, un témoin est protégé parcequ’il détient une part de vérité, andh laarab on veut l’incriminer pour avoir oser… khaffou rabi yal el mousselimine.

  4. Tinawiren dit :

    Dieu reconnaîtra les siens. Le DRS aussi. Cela dit, personne ne doit être incriminé injustement, ni Hasseni ni Samraoui. Certes, l’avocat doit défendre son client, mais il ne doit pas être méprisant pour les témoins à charge. Je ne crois pas que les avocats de Hasseni ont fait un beau travail.

    Il dit « ne rien attendre du témoignage Samraoui ». Si j’étais à la place de M. Hasseni, je dirais exactement le contraire. J’attends de pieds fermes le témoignage de mon accusateur. C’est la seule façon de montrer à Mme Mecili que ce n’est pas lui l’assassin et qui, d’une certaine façon, il éprouve avec elle la douleur en démontrant que le véritable criminel court toujours et que Samraoui soit qu’il s’est fourvoyé dans son témoignage soit qu’il cache des intentions très obscures de vouloir lui donner de faux espoirs.

    Trois avocats, payés au prix fort, qui arrivent à une levée partielle du mis en examen sans lever les soupçons qui pèsent sur leur client, ce n’est pas un fait d’armes. Et encore cette issue est due essentiellement à la pression de l’Etat algérien sur la France. Chose qui aurait pu être une source de fierté si elle n’avait pas eu comme cible une obstruction à la bonne démarche de la justice et à la loi. Puisque leur client est innocent, il suffisait aux trios d’avocat d’insister sur le témoignage de Samraoui.

    On peut toujours palabrer sur l’accessoire et fustiger les opinions contradictoires, mais le fond de l’affaire reste là. Ce fond impose des lignes que même un juge qui aurait cédé à des pressions extérieures ne pouvait franchir.

    Un détail qui peut crédibiliser M. Hasseni pour les observateurs non avertis que nous sommes, maintenant qu’il est libre de ses déplacement, c’est sa volonté de rester en France pour prouver son innocence. Une fuite à l’anglaise comme celle de Mami signera sa culpabilité auprès de l’opinion publique.
    Le mis en examen veut la confrontation. Le témoin aussi. Alors que ceux qui ont un peu de pouvoir facilitent cette rencontre. Et tout rentrera dans l’ordre pour le plus grand de M. Hasseni.

  5. jazairia dit :

    a la bonne heure Mister Tinawiren,

    entre l’article qui sert à ce débat et votre réaction postérieure à celles de TheKbil et d’Anonyme, il y a comme un parfum de réalisme qui vous astreint à pus de retenue. ça devient vraiment burlesque ce paso doble ou plutôt le cha cha cha que vous semblez privilégier en ce moment vous, Mohand et Ammisaid. en effet, vous pondez un écrit incendiaire contre le diplmate puis je ne sais vraiment pas pourquoi, hop vous revenez deux pas en arrière, pour dire : non , bien sûr qu’il est présumé innocent, bien entendu qu’il peut rentrer chez lui et autres salamleks tout aussi doucereux à son endroit. puis le lendemain, hop de nouveau : il se prélasse à Paris, il est de double nationalité, il est de la SM. tout y passe dans le désordre mais y a tous les ingrédients supposés diffamatoires, honteux, indignes.

    non vraiment c’est irresponsable de s’amuser ainsi dans une affaire si grave. finalement beaucoup vont penser qu’il a eu raison si Ali de couper les amarres et de se faire appeler André en France comme cela tout est dit.

    A propos, vous êtes chargé de la com de l’Ambassadeur à Belgrade ou quoi?
    votre galimatias à son propos est tout à fait inconsidéré. je ne vois pas le lien entre sa nomination et l’Affaire Mécili. maintenant si vous avez des infos SVP allez voir le juge peut être y a t-il là une nouvelle piste?

    ya boquoquo trêve d’enfantillages, l’affaire est trop sérieuse pour pâtir davantage encore d’approximations et de témoignages abracadabrants. bientôt on dira que tous les diplomates sont des DRS et qu’ils s’entraînent tous les samedis au sabre et à l’épée comme au temps des chevaliers. c’est vraient n’importe quoi votre littérature. Au lieu de vous scandaliser sur le fait qu’un complice de l’assassinat de maître Mécili, de son propre aveu,est quasiment dorloté, choyé, ménagé sur ses préférences pour témoigner , voilà que les choristes entonnent à l’unisson l’air bien rodé des flibustiers et mercenaires ( à l’attaque!)à l’encontre de ténors du barreau qui s’en font lanlaire de ce boucan.

    Soussem! et à bientôt car ouksimou billah soubhanouhou wa tâala, je serai toujours là inch’Allah.

  6. Ammisaïd dit :

    Heureux Ali qui avait de son vivant défendu avec son coeur les malheureux de toutes les races, de toutes les couleurs, de tous les pays, de toutes les couleurs et de tous les bords !
    Heureux celui qui sait qu’il va mourir un jour
    Heureux celui qui est mort sans avoir tué ses frères
    Heureux celui qui a respecté à la lettre le serment de nos martyres
    Heureux celui qui est mort après avoir libéré son peuple du joug de la misère et du colonisateur
    Heureux celui qui est resté dans un pays de pervers, intègre, honnête, juste et sincère
    Heureux celui qui ne gâche pas l’avenir et le bonheur des générations futures en essayant de plaire à ses seigneurs
    Heureux celui qui dirige un peuple digne, patient et courageux et qui ne le traite pas de fainéant, d’ignare, de sauvage, de difficile, d’indigène, de sujet, d’esclave, de bête, de brute, de rien, d’incapable, de mouton, de méchant, d’idiot, d’exigeant, d’incapable et d’immature
    Heureux celui qui sait que la mort est là, à l’attendre, pour lui retirer le souffle qui appartient à son créateur, celui qui voit tout, qui sait tout, qui entend tout et qui va peser ses intentions, ses paroles et actes avec une balance juste qui ne s’achète pas toutes les richesses de l’univers
    Heureux celui qui préfère apaiser son ventre avec le pain qu’il aura gagné avec la sueur de son front que de le remplir de tout les mets exquis que recèle la terre mais en vendant son âme, son coeur, sa plume, son esprit et sa vie à des usurpateurs, à des fossoyeurs, à des tyrans, à des menteurs, à des voleurs, à des hypocrites, à des traîtres, à des assoiffés du pouvoir, à des manipulateurs, à des puissants sans coeurs, à des riches avares, à des truands qui s’ignorent et des dictateurs purs et durs.
    Heureux celui qui ne veut pas garder à lui seul sa mère nourricière et qui accepte de la partager équitablement avec ses frères et ses soeurs
    Heureux celui qui s’égare et qui un jour ce remet en question et va voir ses victimes pour leur demander pardon pour le mal qu’il leurs avait fait hier
    Heureux celui qui vit dans le réel même s’il reste seul et pauvre dans toute la terre au lieu de suivre ceux qui vivent dans l’illusion, l’imaginaire ou le délire.
    Heureux celui défend son frère pas parce qu’il a peur de perdre ses privilèges futiles et infantiles ou parce qu’il a peur que soit dévoilé ses protecteurs, ses rois, ses généraux, les malfaiteurs, les magouilleurs et les vrais tueurs mais parce qu’il a peur que la vérité et la justice perdent même un peu de leurs honneurs.
    Heureux Ali qui nous a laissé des souvenirs qui remplissent de joie et de bonheurs nos coeurs que convoitent les vampires et les charognards !

  7. Tinawiren dit :

    Yes Mis jazairia

    Que vous tonniez, que vous sermonniez, que vous souleviez la terre sous vos pieds, que vous crachiez du feu, que vous déversiez votre fiel, que vous juriez par tous les dieux qui vous plaisent, que vous déclariez la guerre contre moi, Mis jazairia, c’est exactement comme si vous mettiez le doigt dans l’oeil ya boqoqiya. Mal élevée!

    La déclaration de l’avocat de Mme Mecili dans laquelle il critique la décision du juge veut dire une seule chose : C’est que M. Hasseni n’a pas convaincu la partie civile qui représente la famille de la victime. Cette dernière voit dans la décision du juge un nouvel enterrement de l’affaire et un troisième assassinat de Maître Mecili. Alors, allez l’insulter si vous êtes capable.

    Alors, ce n’est pas votre hypersensibilité, votre affection démesurée pour M. Hasseni qui va blanchir votre coqueluche. Et ce n’est certainement pas votre fausse compassion qui va les convaincre la plaignante et ses enfants ya boqoqiya. Et si j’étais à la place de Mme Mecili, c’est votre parti pris obsessionnel qui frise l’irrationnel et vos gesticulations maladives que je commencerai à ignorer et à mépriser.

    Brrrrrr la justice française tremble au son de votre serment. Mon Dieu vous vous faites peur.

  8. Taous dit :

    Tinawiren,

    un constant dérangeant, vous acez presque tous, c’est à dire ceux qui roulent pour Samraoui, une seule obsession: l’argent. Ca fait désordre quand on prétend poursuivre un idéal, défendre une cause et quand on se pose en moralisateur. On calcule les honoraires des avocats, le prix de la supposée chambre dans le supposé hotel ou serait supposé loger Hasseni, les salaires des diplomates, l’argent, toujours l’argent, les privilèges, les ors de cette république que pourtant on vilipende…

    C’est pas un peu bezef tout ça ? Et les principes, et l’idéal ? mais c’est vrai que lorsque l’on se positionne pour le complice d’un assassinat, on peut s’attendre à tout.

    Et puis cette obsession du DRS commence à lasser. Vous n’avez que ça à la bouche. Ils doivent bien rigoler dans la maison. Ils sont peinards, Hassani aussi. Samraoui continue très certainement à rouler pour ses supposés ex et il réussit à en berner du monde, signe qu’il a été une barbouze performante dans une vie supposée antérieure et que le métier ne s’oublie pas.

    Vous alignez les contre-vérités: à quelle crédibilité peut prétendre Samraoui quand il a 1: désigné une autre personne avec une assurance qui a feinté tout le monde et 2: désigné un dos, qui comme chacun le sait est une signe breveté de reconnaissance d’une personne, surtout quand on ne l’a vue qu’une fois et plus revue depuis plus de 20 ans.

    par ailleurs, les avocats de la défense ont seulement demandé la levée du controle judiciaire et l’ont obtenue. Il s’agit donc véritablement d’un tournant décisif ou, si vous voulez, d’un fait d’arme pour reprendre votre langage guerrier.

    Et je croyais que la justice française, contrairement à la notre, était indépendante? Qu’est ce qu’on a pu nous bassiner avec ça et aujourd’hui, parce que la décision n’a pas l’heur de plaire, tout y passe. Quelle mauvaise foi, et quels mauvais perdants. Réfléchissez un peu, cette justice qui est actuellement en bisbille avec le pouvoir français, au plus haut niveau de l’etat, cèderait une parcelle de ce pouvoir pour lequel les juges se battent? Allons, allons, soyez sérieux quand vous débattez et portez la contradiction.

    Les détracteurs du mis en examen ont été vite en besogne, mettant en garde contre sa fuite et poussant les hauts cris. Or, il est toujours en France, décidé à prouver qu’il n’a rien à voir avec l’assassinat de Ali Mecili.Et pour vous cette décision honorable ne serait qu’un détail ?

    Et puis si l’accusateur voulait cette confrontation, pourquoi l’a-t-il évitée en décembre dernier ? Rappelez-vous ses fanfaronnades sur le fait que s’il était convoqué, il serait le lendemain à Paris, qu’il allait prouver par A+B ses accusations, qu’il avait hate de se preter à cette confrontation. sauf que comme le dit si bien un adage américain: where is the beef ?

  9. justice&verite dit :

    La honte au regime assassin d’alger qui protege les assassins sur cette terre d’un million et demi de martyrs …
    la honte á la france OFF-icielle qui continue d’assassiner une femme et ses enfants …
    mais nous ne baisserons jamais les bras pour reclamer justice&verite á madame Mecili et ses enfants.

    Nous savons tous que les droits de la femme n’existent pas
    Nous savons que la (IN)justice algerienne protege uniquement les barons et les assassins et nous avons DES PREUVES

    C’est pourquoi notre DROIT&DEVOIR est d’assister madame Mecili et ses enfants en contactant le monde entier, il y’a quelque part une ame charitable de justice&verite contre la hogra, une ame pour les droits de la femmes et des enfants, il y’a aussi madame Clinton MAE des us and a qui est une femme et qui connait aussi le drame des meres qui pleurent 24/24 leur disparu depuis plusieurs années que l’etat dictateur sanguinaire leur renie…

    Nous savons tous que tot ou tard la justice aura son dernier mot et il y’a un justicier sur terre decent et incorruptible.

    Crime season started: you can run -but- you can’t hide!
    Madame Mecili et ses enfants ont le droit á la justice sur terre.
    Au bon entendeur

  10. jazairia dit :

    ya justice et vérité « hour tinâss chouia » l’acide lactique va te brouiller les nerfs. et j’ai besoin de vous. chaque fois que vous intervenez vous renforcez ma conviction, mon intime conviction que vous roulez pour ‘ex colonel, bec et ongles, alors vous n’êtes pas crédible. Ammisaid par exemple, ainsi que Mohand, ont quand même reconnus qu’ils avaient dit que si la justice acquittait Mohamed Ziane Hasseni ils lui rendraient justice et admettraient les faits. vous non la même justice est juste lorsqu’elle inculpe le diplomate en l’absence de toutes preuves matérielles à charge et elle devient injuste lorsqu’elle reconnaît que poursuivre sur cette voie ne mènera pas au jugement des coupables mais celui d’un innocent.
    vos gesticulations sont pitoyables. si vous voulez vraiment aider à faire jaillir la vérité, vous devez dire à vtre alter ego ou votre mentor, c’est selon,d’aller à Paris pour reconnaître Hassani de visu et que si ce n’est pas lui qu’il le dise y a pas de honte à se tromper. il faut cependant le reconnaître et parcequ’il « khaf Rabbi » qu’il n’accuse pas un innocent dont le dos subit depuis sept mois les coups les plus traitres.
    soyez juste honnête c’est tout ce qu’on vous demande.

  11. Mohand dit :

    Vous me faites vraiment jazairia, mais cessez vos jerémiades et vos qualificatifs. Vous avez le temps moi pas et c’est toute la différence. Vous avez le temps de vous occupez de moi et ammi said, nous on n’en as pas. Vous voulez nous faire taire soit ! cela ne veut pas dire que vous parviendriez ..
    Les mêmes propos produiront les mêmes effets et ils sont nombreux pour les répéter. Après ammi said, et moi, sans oublier sniper que vous etes arrivé a chasser de ce blog, vous vous attaquez maintenant à un autre nouveau venu… si nous vous donnons l’urticaire , ignorez nous , vous vous en sortirez mieux du piège dans lequel vous vous êtes mises , toi et taous la douce perdrie de nos montagnes kabyles …
    A propos lisez cette déclaration de Belabed au sujet des harragas, elle vous donnera à réflechir … Mieux.

    La déclarations de Belabed , aux sujets de Haragas, m’a interpellé, voila des Algériens comme on aimerait en avoir beaucoup. Que pensent nous ministres et les autres de ces cas ? Ne sont pas des Algériens ? On leur demande pas de constituer comme des défenseurs, des avocats à coups de millions de DA, tels que Pelletier, Temmime et d’autres célébrités connues pour leur accointance , dans le milieu fermé des Penalistes Parisiens ?
    « La chose que nous ne voudrions surtout pas faire c’est de cautionner cette surenchère électorale. Nous pensons qu’un responsable qui se hisse à la charge de député, de ministre ou de président de la République a le devoir de regarder ce qui se passe autour de lui. Le problème est connu. Maintenant, est-ce que ces gens-là ont suffisamment de capacité pour le gérer ? »
    Auparavant, nous avions des présomptions, mais aujourd’hui, nous avons des certitudes. Cela dit, l’Etat est mieux placé que nous pour enquêter sur le sujet. Quand nous avons demandé une enquête parlementaire, c’était pour inciter nos parlementaires justement à intervenir auprès de nos voisins pour pouvoir s’informer. Malheureusement, cette quête d’information n’a jamais été faite.
    Je ne sais pas. C’est peut-être un écueil bureaucratique. Pendant ce temps, les familles continuent de se rendre quotidiennement en Tunisie à l’affût des nouvelles de leurs fils. En parlant de la Tunisie, il convient de citer le cas de 68 harraga partis il y a deux mois. Nous savons qu’ils sont en Tunisie, mais rien ne filtre. Nous avons eu la preuve formelle de leur détention, mais, officiellement, les gens ne veulent pas en entendre parler. Encore une fois, le problème est qu’on ne veut pas nous associer. Quand on a demandé le recensement, c’était dans l’intérêt général. Nous avons demandé le prélèvement de l’ADN des parents, parce que nous savons le problème de l’incinération qui se pose de l’autre côté. Sans recensement, on ne peut pas savoir combien il y a de ressortissants algériens enterrés à l’étranger. Nous sommes en droit de connaître la vérité »….

    « Nous avons pris connaissance incidemment d’un courrier envoyé par le gouvernement espagnol au ministère des Affaires étrangères et qui faisait état de 170 ou 171 dépouilles de harraga qui se trouvaient en Espagne. Ce courrier demandait aux autorités algériennes d’envisager le rapatriement de ces corps. Cela remonte à avril 2008 et je sais qu’aucune suite n’a été donnée à ce courrier. La réaction des autorités algériennes était « qu’est-ce qui nous prouve qu’il n’y a pas de Marocains ou de Sahraouis parmi ces corps ? » Pourtant, tout le monde sait que ces dépouilles ne peuvent pas être conservées éternellement dans une morgue. On a raté encore l’occasion de donner 170 corps à des mères qui auraient pu faire leur deuil. Il y a aussi le cas de cet imam d’Alicante qui parlait de 600 corps de harraga sur le point d’être incinérés. Là encore, rien n’a été fait….
    « La loi, dans sa globalité, présente un contre-sens. C’est une loi qui est caduque dans la mesure où elle est incompatible avec des conventions internationales ratifiées par l’Algérie et qui portent sur la libre circulation des personnes ainsi que d’autres lois avec lesquelles elle est en contradiction. Maintenant, si on criminalise le passeur oui, il n’y aucun problème. Moi je me demande pourquoi on ne crée pas les conditions nécessaires pour permettre aux gens de circuler dignement ? Passez-moi le terme, cette loi sur la criminalisation des harraga est une « ânerie ». Certains députés l’ont même qualifiée de « loi clandestine » et ne se sont pas trompés. Elle a été concoctée dans des conditions ridicules. Elle ne nous concerne pas…

    « Créer une ONG c’est possible, mais cela ne nous intéresse pas. Nous estimons que c’est à l’Etat de trouver le moyen de régler ce problème. Il n’a pas besoin d’une ONG. En Algérie, nous avons déjà trois organisations de défense des droits de l’homme. Les choses peuvent être inscrites dans ce cadre-là. Pourquoi créer une société des harraga »

    Que disent les propagandistes promptes à s’enflammer dans des situations mille fois moins importantes que celles des Algériens en prison ou dans des morgues européennes et arabes ?
    Mohand

  12. Tinawiren dit :

    À Taoues.

    Les avocats de Hasseni n’ont pas obtenu la levée de la mise en examen de leur client. leur client est toujours mis en examen et a l’obligation de répondre aux convocations du juge. Le dossier n’est pas encore fermé. Je ne vois pas pourquoi vous objectez sur ce détail qui pourtant est trop évident pour ne pas être un sujet de controverse. Le terme « fait d’Armes » vous pose problème? Ok pour ne pas brusquer votre sensibilité, remplacez-le par « prouesse ». La décision du juge n’est pas une prouesse, n’est pas un exploit de la défense si l’on considère tous les éléments supposés « béton  » qu’ils ont présentés pour innocenter leur client. Cela peut-il vous convaincre davantage?

    Vous êtes étonnante encore plus quand vous voulez nier l’existence d’un rapport entre ce crime, cette affaire et le DRS. Faut-il vous rappeler que le principal accusé et les deux témoins capitaux appartiennent à ce sinistre organisme? Faut-il répéter à chaque fois que le crime est qualifié de politique, que Pasqua a relâché l’assassin au détriment de tout ce qui est étique et moral pour ne pas contrarier les patrons du DRS? Faut-il pérorer à chaque fois que c’est le mandat d’arrêt international lancé par le DRS contre Samraoui, est le principal obstacle de la confrontation entre celui-ci et M. Hasseni?

    Vous êtes championne dans la manie de vous accrocher aux vétilles pour contredire les gens on dirait. J’ai bien admis que la décision de M. Hasseni de rester en France pour prouver son innocence est à porter à son crédit. Cela ne vous suffisait pas. Vous sautez sur le mot « détail » pour prouver le contraire de ce que je dis. Oui c’est un détail pour le dossier en cours. Ce n’est pas la preuve qui va permettre au juge de relâcher complètement le mis en cause ni d’inciter Mme Mecili de retirer sa plainte.

    Les raisons de Samraoui pour ne pas répondre à la convocation de Thouvenot ont été discutées et rediscutées. Pour ne pas continuer à ergoter encore, je ne réponds qu’avec le proverbe suivant déjà rappelé par blogueur: Chat échaudé craint l’eau froide.

    Pour terminer, je ne pense pas qu’il y a des détracteurs de M. Hasseni. En tout les cas pas moi. Il y a seulement des gens qui veulent que la procédure judiciaire suit sont cour normale jusqu’au bout. Il y a des gens qui voient dans l’intervention de l’Etat algérien dans cette affaire comme une obstruction à la loi et une tentative d’enterrer une affaire de meurtre prémédité.

  13. Taous dit :

    Mais cher Tinawiren, je n’ergote pas du tout d’abord, je defends une cause et exprime mes arguments dans le cadre d’un debat contradictoire pas toujours de bonne facture, ainsi que vous avez pu le constater.

    Vous concernant, je n’ai rien a dire s’agissant de votre education et de votre correction et je trouve aussi, meme si je ne suis pas d’accord sur le fond avec l’essentiel, que vous argumentez bien et de facon coherente.

    Je vous reponds donc:

    Ok pour le premier point puisque, comme je vous l’ai dit precedemment, la defense s’etait limitee cette fois, contrairement a sa demarche d’octobre dernier, a ne demander que la levee du controle judiciaire et que la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris a fait droit a cette requete. Effectivement Mohamed Ziane hasseni est toujours mis en examen et cela j’ai eu a l’ecrire a plusieurs reprises.

    L’information judiciaire va se poursuivre avec pour soubassements deux elements cruciaux: Le fait que le mis en examen a effectue tous les actes qui lui ont ete demandes et que, outre sa disponibilite qui a incontestablement joue en sa faveur, nombre de ses actes ont renfoce sa position (tests ADN, examen de la filiation, temoignage capital du premier temoin en cette affaire, Hichem Aboud qui l’innocente sans l’ombre du moindre doute, absence du deuxieme temoin, a charge celui la, alors qu’il etait attendu…). Par contre, l’accusation n’a pas reussi a prouver en 5 mois la culpabilite du mis en cause. Comment l’aurait-elle pu alors que son unique temoin s’est defausse ?

    Je n’ai jamais nie la nature de cet assassinat et toujours parle de crime d’Etat et vous apportez de l’eau a mon moulin quand vous reconnaissez que Samraoui a eu a connaitre personnellement de l’affaire. Il n’en n’a jamais fait mystere. Il a reconnu son implication, contrairement a Aboud qui, lui, a recueilli les « confessions » de son cousin Rachid Hassani.

    je ne me suis accrochee a aucun detail quant a la decision du mis en examen. Vous aviez, volontairement ou pas, ramene cela a un point de detail et je retiens que, dans votre dernier post, vous accordez a cette decision courageuse le credit qui lui revient. Fair enough.

    Si Samraoui n’avait pas fait de notoires promesses de gascon sur sa venue a Paris, des qu’il serait convoque par le juge, promis des preuves mathematiques, et pris nombre d’autres engagements, personne n’aurait trouve a redire a sa non venue. Vous m’accorderez tout de meme que, quand il faisait ses promesses publiquement, il savait qu’il etait sous le coup d’un mandat d’arret mais n’en a jamais fait etat. Non,pour ma part, je pense que sa defection obeit a d’autres considerations. Il a eu peur de se retrouver mis en examen et place en detention pour sa complicite dans cette affaire, surtout que Aboud l’avait prevenu, bien a l’avance, qu’il porterait plainte contre lui et nous savons qu’il a tenu parole.

    Vous savez, de vous a moi, je suis aussi pour que l’instruction aille a son terme car, ainsi, l’innocence de Hasseni sera etablie par la justice et non pas pervertie par un interventionnisme etatique qui entacherait sa mise hors de cause de facon redhibitoire.

    Vous voyez, cher Tinawiren, sur nombre de points, nos vues se rejoignent. C’est cela l’honnetete intellectuelle. Elle fait malheureusement defaut au plus grand nombre sur ce site mais ce reproche ne vous concerne en rien.

    Fraternellement.

  14. Avarnous etidhts dit :

    Aboud avait recueilli une grande, immense et géante CONFESSION de son petit, son minus, presque invisible cousin rachid hassani qui lui avait dit : nous allons assassiner Le grand Maître Ali Meceli. Et, evidemment, ils l’ont fait. Ils l’ont fait froidement et méthodiquement et ils ont réuissi la mission de la petite confession. Il savait avant Samraoui mais il n’avait rien dit. Il n’était pas aussi courageux qu’il était maintenant. Ali est parti et il a laissé en algérie des milliers d’heros qui considérent tous les autres comme des zeros.

  15. Anonyme dit :

    cher Mohand,

    je comprends votre ire, qui d’ailleurs vous empêche de lire correctement les posts d’autrui. comme un fait du hasard nous disons, dans le fond la même chose:
    la justice doit suivre son cours et rechercher la vérité.
    la levée du contrôle judiciaire c’est une reconnaissance de l’absurdité d’une situation où un présumé innocent qui a contribué activement à clarifier la situation, se retrouve sous contrôle judiciaire alors qu’un témoin principal qui a avoué par écrit qu’il a été complice du meurtre de Maître Mécili est choyé et dorloté par la justice afin qu’il puisse couler des jours tranquilles en Allemagne.

    je suis très choquée par ces manigances.

    sinon bien sûr que vous avez le droit de dire encore et toujours la même chose. bien sûr que vous êtes le bienvenu dans ce blog, car même si nous défendons deux conceptions différentes, vous êtes quand même de ceux qui tiennent un discours plutôt cohérent et qui donne matière à réfléchir. en fait vous m’aidez, avec ammisaid et Tinawiren, nouveau venu, à voir plus clair. surtout lorsque vous vous enflammez. c’est beau un homme qui s’emporte. je suis d’humeur romantique ce soir. c’est pourquoi je voudrai vous assurer très amicalement que je suis très tolérante et que j’abhorre tous ceux qui veulent empêcher la libre expression. c’est bien pour cela d’ailleurs que je fréquente davantage ce blog que les autres forums car il y a indiscutablement matière à réflexion.
    enfin, pour ce qui concerne la loi sur les harragas, je suis tout à fait d’accord avec vous, il est regrettable de punir des jeunes qui fuient la misère. c’est comme la double peine que les algériens ont tant décriés.il faut punir les passeurs qui se font des fortunes sur le dos de moribonds.il faut punir le système qui a annihilé tout espoir chez des milliers de jeunes gens sensés constituer la nouvelle génération.
    quant à la question des cadavres de harragas, j’avoue mon ignorance à ce sujet, que prévoit la loi pour les personnes qui meurent à l’étranger sans y résider. cela m’intéresserait de savoir?

  16. jazairia dit :

    @ tous,

    c’est un autre ordi et donc j’avais oublié d’entrer mon nom et mon email.

    le post du 5 mars à 22h48 signé anonyme est de Jazairia. milles excuses à notre anonyme habituel.

  17. Mohand dit :

    J’ai compris que le commentaire venait de vous, mielleux à certain moment mais pas souvent.
    Pour les personnes décédées à l’étranger, en principe, se sont les Ambassades et les Consultats qui en droit devraient se substituer à la famille dans les cas d’impossibilités matérielles et où d’absence pour une raison ou une autre.
    C’est la pratique dans tous les pays du monde, le cas des Harragas est un peu particulier, car certains n’ont pas sur eux les documents d’identités, les gens civilisés et les Etats respectables font des analyses pour le savoir, mais chez nous c’est le pretexte pour ne rien faire.
    Vos amis diplomates ne font rien, ils dorment et ils amassent des fortunes, ils font du lobbying, il faut cependant ajouter à ce dernier point qu’il existe des compétences certaines dans ce corps des AE , j’en ai plusieurs amis, mais ceux la n’ont pas leur mot à dire, ils font ce que les pistonnés ne peuvent pas faire car ils sont nuls. Leur seul qualité est d’avoir servi dans les coups tordus en Algérie contre leurs freres, ou bien avoir un gros bonnet derrière un mentor. Comme vous savez , il n’ y a pas que les militaires, il y a tous les autres ceux qui font partie du club pour une raison ou une autre.
    La solutation éventuelle serait que dans chaque pays , une association d’Algériens (pas les opportunistes) s’organisent pour venir en aide à leurs frères dans le besoin. Quand ils sont morts qui est mieux placé que des frères pour les accompagner dans leur dernière demeure.
    Mohand.

  18. ffs1963.unblog.fr dit :

    Un suspect devient innocent des quil paie bien.. Dandy :)

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER