Hocine Aït-Ahmed à la 7e édition du FIFDH (11 mars à 20h15)

benaissa2.jpgbouchachi11.jpgsalimaghezali.jpgaitahmed.jpgDix jours de films et débats pour mettre un visage sur les thèmes abstraits traités au Conseil aux droits de l’homme. Le Festival du film et forum international sur les droits humains (FIFDH) lance sa 7e édition du 6 au 15 mars.

Sortir les droits de l’homme de l’enceinte du Palais des Nations pour porter le débat dans la cité. C’est l’objectif réitéré année après année par le Festival du film et forum international sur les droits humains (FIFDH) qui entame sa 7e édition. 

L’Algérie bâillonnée: Barakat!

CAC VOLTAIRE – mercredi 11 mars 2009 à 20h15

Débat avec:  Hocine Aït-Ahmed– Fondateur du Front des Forces Socialistes (FFS – Opposition), Slimane Benaissa – écrivain et dramaturge algérien, Salima Ghezali– journaliste, Prix Sakharov des droits de l’Homme du Parlement européen en 1997, Mostefa Bouchachi– Président de la Ligue algérienne pour la défense des Droits de l’Homme.

Modératrice – José Garçon, journaliste et membre du comité de direction du FIFDH

La deuxième guerre d’Algérie – la sale guerre, la guerre civile…Les noms ne manquent pas pour qualifier ce conflit qui a fait, entre 1992 et 1999, plus de 200 000 morts, 14000 disparus et près de deux millions de déplacés. Et puis plus rien. Les autorités algériennes ont conclu un accord avec les groupes islamistes dont les termes sont à ce jour demeurés secrets. Une charte pour la paix et la réconciliation nationale a été votée sans le moindre débat et dans des conditions dénoncées par de larges pans de la société. Le silence s’est abattu sur ces années de terreur et de sang. Vingt ans après la révolte de la jeunesse d’octobre 1988 et la (courte) ouverture démocratique qui s’ensuivit, cette Algérie est devenue celle des émeutes quotidiennes, dont les plus spectaculaires ensanglantèrent la Kabylie en 2001 et firent des dizaines de morts. Cette Algérie, dont la population boude les urnes et exprime sa colère dans des affrontements avec les forces de police, dont les travailleurs investissent les syndicats autonomes malgré une répression féroce et dont le président, malade, amende la constitution pour pouvoir briguer un troisième mandat à 72 ans, cette Algérie est-elle vraiment sortie de la crise ?

Précédé du film “Algeria’s Bloody years” de T. Leclère, M. Bensmaïl, P. Barrat

Commentaires

  1. Anonyme dit :

    Est-ce-que quelqu’un peut nous dire quand est-ce-que cette soirée aura lieu???

  2. anonyme dit :

    c’est indique au début 11 mars à 20 h

  3. salem dit :

    CAC VOLTAIRE C QUOI UNE CHAINE TV OU UNE SALLE DE CINEMA ????

  4. k2raguelid dit :

    azul felawen ,

    « La deuxième guerre d’Algérie – la sale guerre, la guerre civile…Les noms ne manquent pas pour qualifier ce conflit »

    JE REGRETTE : massacrer des gens , de simple citoyen , des enfants , SANS défense ET par traitrise …

    sa ne s’appelle pas une guerre !

  5. mourad dit :

    bonsoir à toutes et à tous
    cac voltaire est une salle de cinema à Geneve au 16 rue du General DUFOUR 1204 Géneve et bon courage à tous

  6. Slimane dit :

    j’aimerais savoir si ce débat va etre suivi par une chaine telévision, quelqu’elle soit suisse ou autre. qu’on va capter soit par parabole ou autre.

    dites nous svp pour ceux qui savent.

  7. moh l3arvi dit :

    azul fellawen , bon courage au ffs, voici comment faire pour visionner cette emossion: http://www.fifdh.org/2009/index.php?rubID=57&lan=fr

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER