« Vérité en Algérie: Bilans et perspectives un an après les recommandations onusiennes »

meresdisparusalgeriens300197.gifLes 5 et 6 mars 2009 s’est tenue une Conférence sur la «Vérité en Algérie: Bilans et perspectives un an après les recommandations onusiennes» au Centre International des Conférences de Genève. Cette Conférence a été organisée par le Collectif des Familles de Disparus en Algérie (CFDA), en partenariat avec l’Organisation Mondiale contre la Torture (OMCT), les associations algériennes de familles de victimes du terrorisme Djazaïrouna et Somoud, avec le soutien de la Fédération Euroméditerranéenne contre les Disparitions Forcées (FEMED), la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme (FIDH) et le Cairo Institute for Human Rights (CIHRS).

 

Le premier jour, les participants à cette Conférence ont abordé la question de l’impunité des auteurs de crimes graves que consacre la Charte «pour la paix et la réconciliation nationale». Ils ont également fait le point sur la position officielle des autorités algériennes à l’égard des recommandations des mécanismes onusiens de protection des droits de l’Homme. Le deuxième jour, les participants ont débattu de la création d’un mécanisme de justice transitionnelle qui consolide effectivement la paix en Algérie et permette d’établir la vérité et de rendre justice aux victimes, conformément aux conclusions et recommandations du «Séminaire pour la Vérité, la Paix et la Conciliation», organisé à Bruxelles les 18 et 19 mars 2007. Les participants ont notamment abordé la question des formes de réparation en faveur des victimes et souligné que la réparation ne peut se limiter à un aspect financier. 

 

Les participants, dans leur ensemble, ont regretté que cette Conférence n’ait pu se tenir en Algérie. Ils saluent par ailleurs la présence des représentants de la Commission Nationale Consultative pour la Promotion et la Protection des Droits de l’Homme (CNCPPDH) qui ont répondu à l’invitation des organisateurs. Cette contribution est considérée comme une première qui mérite d’être rééditée en Algérie. Les représentants de la CNCPPDH ont présenté leur bilan des mesures d’application de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale.

 

- Les organisateurs trouvent ce bilan en deçà de leurs attentes.

- Les participants demandent aux autorités algériennes qu’elles permettent l’organisation d’évènements de ce type en Algérie dans un avenir très proche.

- Les participants ont également regretté que plusieurs associations de victimes, dont SOS Disparus, n’aient toujours pas obtenu l’agrément des autorités. Cet agrément leur permettrait en effet de sortir de la situation actuelle où leurs activités sont tolérées et de pouvoir travailler sous la protection de la loi.

 

A l’issue de cette Conférence, les participants ont convenu d’adresser les recommandations suivantes aux autorités algériennes et de leur demander de:

 

- respecter effectivement les engagements internationaux de l’Algérie en matière de protection des droits de l’homme ;

- mettre en œuvre et diffuser largement les observations finales du Comité des droits de l’Homme des Nations Unies de 2007 et celles du Comité contre la torture de 2008 ;

- se conformer aux constatations émises par le Comité des droits de l’Homme relatives aux cas individuels de disparitions forcées qui lui ont été soumis ;

-  localiser les charniers, identifier et restituer les dépouilles à leurs familles ; 

- procéder à des enquêtes immédiates, approfondies et impartiales sur les faits d’assassinats, de viols, de tortures, de disparitions forcées et de massacres collectifs ;

- s’engager à fournir aux familles toutes les informations relatives à ces enquêtes et leurs résultats ;

- identifier, poursuivre et sanctionner les auteurs de ces crimes quel que soit leur statut (agents de l’Etat ou membres des groupes armés islamistes) devant des juridictions indépendantes, impartiales et établies par la loi ;

- garantir une réparation intégrale aux victimes qui ne doit pas se limiter à l’aspect financier et qui doit être sensible à une perspective de genre;

- garantir la liberté d’expression et prendre les mesures appropriées pour empêcher toute entrave à l’activité des associations de victimes ;

- protéger les membres des associations de victimes et leurs familles contre toute atteinte à leur intégrité physique et morale qu’ils pourraient subir en raison de leurs activités ;

- instaurer une Commission pour la Vérité, la Paix et la Conciliation en Algérie en application des conclusions et recommandations du Séminaire tenu à Bruxelles les 18 et 19 mars 2007.  Genève,  le 6 Mars 2009

Commentaires

  1. Mahmoud Khelil dit :

    Voila que des officines françaises soufflent à des personnes autoproclamées représentantes des malheureuses familles de disparus la constitution d’une commission pour la vérité, la paix et la conciliation.
    Notons d’abord 2 choses :
    1. Le terme conciliation qui remplace RECONCILIATION. On veut arranger 2 parties et non reconcilier les Algériens. Qui sera ce conciliateur? Kouchner ou Yazami?
    2. Et l’absence du mot JUSTICE.
    Autre interrogation: pour la 1ere fois, 2 représentants du pouvoir ont assisté à cette pseudo-conférence de Genève.Bizarre non?
    Le moment viendra où seront dévoilés les dessous de ces officines et de leurs sous-traitants indigènes. Patience !!!

  2. Tinawiren dit :

    Mes chères sœurs il n’y aura pas de messages de compassion pour vous. Vos nouvelles passent comme un éclair sans faire tressaillir les êtres humains de ce blog.
    Des êtres humains à la plume volubile, tournant le dos à vos malheurs, s’organisent en comité de soutien et assurent la permanence à un autre compatriote. Ils sont très occupés. Ils sont sur le pied de guerre pour fustiger et avilir tous ceux qui n’épousent pas leurs thèses. Ils ne ratent pas une seule occasion pour intercepter, interpeller et accoster quiconque dérange leurs certitudes.
    Oui, un tel comité ne peut voir le jour pour vous. Il faut que les plumes soient payées… pour le faire.
    A leurs yeux vous n’êtes pas dignes d’une solidarité active. Peut-être parce que vous avez seulement perdu des êtres chers, torturés, tués et jetés on ne sait où. Parce que vos drames est dérisoire devant l’affliction intenable d’une mise en examen d’un seul homme qui représente l’Etat. Mes chères sœurs jazayriyates vous ne pouvez pas demander justice et vérité quand il y a un Algérien qui goûte la souffrance d’une suspicion de meurtre dans un pays étranger. Vos malheurs ne crèvent pas le coeur et ne sont pas assez affligeants pour que l’on daigne vous traiter avec indulgence et humanité, ne serait-ce que par un petit message de soutien. Des femmes, prétendant pourtant être sensibles, n’arrivent pas à avoir un mot de douceur pour vous. Quand le cœur est perverti, alors son humanisme est perdu à jamais. Il n’y a aucun remède possible. Il faut attendre l’avènement d’un prophète ou d’un bouleversement politique pour que la providence éclaire de nouveau les âmes et réchauffe les cœurs. Mes chères sœurs je vous plains et chaque fois j’entends de vous nouvelles j’ai le cœur serré.

  3. Tinawiren dit :

    Y’a-t-il des âmes charitables du comité de soutien… pour nous éclairer pourquoi selon eux, Somoud a été agréée et pas « SOS disparus ». Je suis sûr que leur potentiel discursif, d’une rare valeur, de « haute dragée » et de « haute facture » sera apprécié à sa juste valeur par leurs congénères. L’autoglorification et l’autosatisfaction comme moyen de conviction…
    Ou bien sont-ils frappés par une spécialisation impotente de l’intelligence au-delà de laquelle ils ont un trou noir.

  4. Tinawiren dit :

    Personne?!!!

    Hé ben!

    Il est bien gros le coeur des factionnaires de la cause de M. Hasseni…
    Ça dit être musulman et ça dénonce et condamne les « deux poids deux mesures ». Ben voyons!

  5. jazairia dit :

    je souhaiterai savoir qui sont les deux représentants du pouvoir car cela me paraît effectivement étonnant qu’il y ait des représentants officiels à cette réunion, qui entre nous est passée vraiment inaperçue. je n’en savais strctement rien jusqu’à cet article qui d’ailleurs ne nous rencarde pas eaucoup sur les tenants et aboutissants de ce comité ou groupe. quels sont ses axes politiques, quoique je m’en doute un peu mais omme j’ai peur de me tromper avec tout le mic mac qu’il y a en ce moment surtout il vaut mieux en savoir le plus avant de s’avancer davantage dans cette voie de conciliation.
    sinon M. Tinawiren franchement on voit bien que vous êtes bien plus attaché à l’affaire Hasseni que moi, entre autres factionnaires ciblées, jusqu’à reprendre certaines expressions. en quelle langue faut-il l’écrire pour que vous compreniez, en tout cas je parle pour ma pomme, que je ne suis investie d’aucune mission et encore moins dirigée par le DRS si c’est cela ce que vous voulez insinuer. j’ai déjà répondu à d’autres en précisant que l’affaire m’interpelle car il y a manifestement une tentative de règlements de comptes su le dos de ce pauvre haut foncionnaire. c une grave injustice. et ce n’est pas en commetant cette injustice qu’on rendra justice à la mémoire de feu Mécili et qu’on l’honorera, ceci étant dit je vois mal pourquoi avez vous mis sur le tapis l’affaire Mécili alors qu’on parle des disparus. y a t-il un lien? désole pour votre question mais je ne conais les deux associations que d’après les articles des journalistes et je ne sais pas du tout si elles sont pro ou pas gouvernement. si j’en juge d’après les conclusions je pense que non mais je peux me tromper.

  6. Tinawiren dit :

    Un caractère, ça ne se décline pas. Il ne suffit pas de nier, en deux mots, une défiance, pour que cela soit forcément vrai. Un profil découle sans difficulté des propos que l’on avance. Franchement vous jouez bien votre jeu de niaise pour tromper. Depuis quelques semaines que je lis ce Blog, vous n’avez que Hasseni et Samraoui sur la bouche avec quelques commentaires beaucoup moins sérieux et moins enflammés et moins persiflant que ceux sur M. Samraoui. La diversion peut-être sage et utile pour faire crédible. Ne m’obligez pas à faire un inventaire de vos interventions, ce n’est pas vraiment utile pour convaincre les internautes. Ces derniers savent très bien quelles sont vos accointances et ont le même pressentiment que moi. Je vous dis cela pour que vous changiez de stratégie si vous voulez être vraiment crédible. Vous êtes avec quelques-uns d’autres l’ange gardien de M. Hasseni mais surtout le bourreau de M. Samraoui. Ce n’est pas des opinions que vous laissez sur ce site, mais des insultes, des menaces et des sentences de mort contre sa personne. Je trouve que cela est insupportable et indigne de la part d’Algériens qui disent être musulmans et civilisés.
    Et si cette affaire de M. Hasseni met à mal le DRS en premier lieu, qui voulez-vous qui fustige M. Samraoui pour lequel j’ai un grand respect? Vous participez à tromper l’opinion publique par un acharnement qui n’est motivé que par la vengeance. Une vengeance qui n’a rien à voir avec l’affaire de M. Hasseni. Si j’avais un attachement avec l’affaire de ce dernier, je serais parmi ceux qui ont une opinion tranchée sur son compte. Or je n’en sais rien. Comme tout le monde, j’attends la fin de son histoire pour pouvoir juger. Et quand j’ai des suspicions, ce n’est pas en insultes et en menaces que je les exprime.
    Contrairement à moi vous avez de « brillantes analyses » sur le sujet. Aucun détail ne vous échappe. C’est dire que, malgré votre façon sainte-nitouche de récuser les faits vous, vous avez à coeur cette affaire. Au point de veiller tard la nuit et sauter du lit tôt le matin pour aller scribouiller quelques mensonges encore. Au point d’ignorer les grandes tragédies de l’Algérie et ses grands drames et les violations des droits de l’homme qui défilent pourtant régulièrement sur ce site.

    L’exemple du drame des femmes de SOS disparus ne vous dit rien?! Vous n’êtes pas humaine tout bonnement. Ou bien… et là nous comprenons tous votre acharnement. Désolé de vous le jeter à la face.

  7. Tinawiren dit :

    Je ne sais pas si c’est volontaire ou pas mais le dernier message n’est pas de Tinawiren. J’espère que ce n’est qu’une maladresse.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER