« Je maudis l’Algérie et son Président »

boutef.jpgBelhout, la cinquantaine, n’a pas réussi à tout recommencer à zéro. Il dit n’avoir eu d’autre choix que de se servir de sa vieille Fiat de l’année 1976 pour se faire un peu d’argent. «J’en ai marre de manger de l’herbe. Nous mangeons des épinards et du berkoukes matin et soir. Mes enfants n’en peuvent plus de cette situation. Je maudis l’Algérie et son Président. Mes enfants sont perdus à jamais. Et le président qui dit que si le chômage était aussi haut, c’est à cause des jeunes qui ne veulent pas travailler. Comme j’aimerais lui dire en face que tout cela est faux. Je pourrais ainsi mourir tranquille. J’ai essayé de travailler partout. On me dit qu’il n’y a pas de travail pour moi. Il est des heures où l’on a des envies de suicide».  Source EL Watan

Commentaires

  1. amghar azamni dit :

    Le mépris et l’indifference du Systéme qui nous gouverne sans aucune commisération envers le petit peuple , n’ a nullement l’intention de vouloir changer. Pour des raisons électoralistes , il nous gave de promesses qu’il ne tiendra pas aprés la date fatidique du 9 Avril. Ces dates qu’il se choisit sont des eternels recommencements de supercherie d’un sytéme de gouvernance totalitaire dosée d’ inéxorables fourberies .Le petit peuple continuera à etre écrasé par tous les acteurs maffieux de l’économie algerienne sans que nos gouvernants ne bougent le petit doigt tellement la connivence est congenere.Les memes lois pondues par notre instance légiférante, sont appliquées de maniére différente selon la politique des deux poids et deux mesures.

  2. Rezki dit :

    Ok ya si Belhout. Mais est-ce que tu vas voter ou boycotter ? C’est ça qu’il fallait dire par les temps qui courent ! Et si tu avais rajouté un petit : «je ne voterai pas» menaçant, là tu aurais à coup sûr reçu par exemple la visite du ministre de la solidarité bien ordonnée. Il t’aurait offert, devant deux ou trois caméras de l’unique, une pension à vie et peut-être même un bus de transport scolaire, en remplacement de ta vieille Fiat, et tout cela selon «les directives de sa fakhamatouhou Bout-hef 1er, le bien guidé».

  3. Amghar Azamni a dit dit :

    Le Mépris et l’Indifférence affiché par nos gouvernants à l’endroit du petit peuple, est des plus éxécrables.Notre systéme de gouvernance n’a nullement l’intention de changer.A des fins electoralistes, il nous gave de promesses qu’il ne tiendra pas aprés la date fatidique du 9 Avril prochain. En fait, toutes ces dates requises pour des tenues d’elections, ne sont qu’une suite de supercheries . Le petit peuple continue de subir les affres d’une économie nationale dirigée par les maffieux . Elle n’a jamais profité aux populations aux revenus modestes.Bien au contraire, pendant que les riches s’enrichissent davantage, les pauvres eux s’appauvrissent encore plus!

  4. algerlacitta dit :

    Bojcott national
    Greve nationale le jour « j »
    DESOBEILLESSANCE NATIONALE
    est le remede de l’Algerie pour chasser ce microbe qui tue le peuple algerien depuis 1962 á nos jour

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER