Message que j’ai reçu dans ma boite

lettrenoel.jpgBonjour Almouhtarem
Avec tout le respect que je vous dois, il ne faut pas dépasser l’entendement. Je ne suis pas partisan ni du parti dissous ni d’aucun autre parti. J’ai connu la plupart des militants du FFS y compris Da lho et ceux de 1963. Mais, du point de vu idéologique, je me retrouve au sein de l’opposition qui est malheureusement totalement disloquée. J’aurais bien aimé la voire réunie, au delà des clivages partisans, autour du même objectif nous débarrasser de cette dictature sans loi ni foi. Hélas, et je le redis bien, hélas, elle ne joue pas son rôle. Il n’existe pas de voix opposante à ce régime qui entend faire ce qu’il veut à sa guise et ne rendant de comptes à personne.

Si BELHADJ s’élève seul et contre tous pour dénoncer et contre carrer les projets pernicieux du pouvoir pour notre pays et notre peuple, cela va de soi. Lui qui a payé cher son engagement politique en total 18 ans de sa vie. Abandonné de tous ses compagnons, pseudo et crypto islamiste du DRS, il demeure la seule voix qui dérange le système. Quant à Hichem ABOUD, où beaucoup d’encre a été coulé sur son dos à cause, sans aucun doute, son différent avec Lahbib (SAMRAOUI). Je les ai connus les deux en tant qu’ami. Entre 2001 jusqu’à 2003, j’avais nourri d’énormes espoirs quant leur relations étaient au beau fixe. Et, d’un coup de couperet, leur entente s’est fracturée brusquement. Il est très long d’en parler sur ce sujet. J’en connais les causes et les raisons de cette séparation que beaucoup ont joué dans la spéculation politique. Pour votre info, BELHADJ a bien muri pilyiquement parlant, il est très demandé, il a fait récemment un interview à un site d’un ami également. Voici ce qu’il a dit sur l’opposition, c’est très intéressant.  Par Djeff

Commentaires

  1. nasser dit :

     » J’en connais les causes et les raisons de cette séparation que beaucoup ont joué dans la spéculation politique. » Djeff

    surtout ne te fatigues pas à nous eclairer ya el akh, nous avons l’habitude maintenant, nos « militants politiques » en algerie excellent dans tout, mais quand il s’agit d’ecrire simplement ce qu’ils savent, et qui est VITAL pour la memoire sinon pour une recherche d’une petite verité dans l’ocean du mensonge dz, la, il n’ya plus personne.

  2. Mourad dit :

    Le texte est de Hicham Aboud lui même

  3. anonyme dit :

    Encore un mégalomane!

  4. Rezki dit :

    @ Djeff,

    Tu écris : «Si BELHADJ s’élève seul et contre tous pour dénoncer et contre carrer les projets pernicieux du pouvoir pour notre pays et notre peuple, cela va de soi. Lui qui a payé cher son engagement politique en total 18 ans de sa vie».

    Non, ce n’est pas Belhadj, seul, qui s’élève et s’oppose au régime ! Non, ce n’est pas Belhadj qui conduit les émeutes qui éclatent ici et là et de façon quasi quotidienne en Algérie pour signifier le rejet total de ce pouvoir. Non, ce n’est pas Belhadj qui est l’initiateur du mouvement syndical indépendant. Non, ce n’est pas Belhadj qui a pondu l’idée de boycotter le prochain scrutin. Ni aucun autre parti politique dit d’opposition d’ailleurs. Non, ce n’est pas Belhadj, cet autre «nouveau messie», qui…

    Le seul véritable opposant est ce peuple qui ne cesse, quant à lui, de «payer très cher son engagement politique pour son accession à l’indépendance pour laquelle il lutte depuis 1962». Le seul véritable opposant est bien ce peuple, digne de ses ancêtres et de son Histoire, qui en a marre qu’on le prenne pour un idiot.

    Arrêtons alors de toujours vouloir «canaliser» sa volonté d’émancipation en lui inventant et lui imposant des «figures emblématiques», des «sauveurs» et autres «zaïms opposants» de circonstance, formatés en sous-mains par certaines officines sous-traitantes.

    Pour une fois, respectons ce peuple et rendons lui justice… avant que ce ne soit lui qui la rende !

  5. hchicha dit :

    Rezki a tellement raison de rappeler que le peuple entier, et dans dans toutes les régions du pays, tient tête à ce régime, et ce sans aucun moyen politique pour faire entendre sa voix. Ali Belhadj, est un énnemi utile pour les généraux, puisqu’il continue à avoir un discours violent, et qu’il continue aussi à incarner une opposition islamiste potentiellement militarisée et violente. Et dans ce domaine, tout sait ce que fait le régime de ce genre de scénarios.

    Ensuite, Nasser a aussi tellement raison, il y’ en a marre (excusez moi l’expression) de ces gens qui nous disent souvent qu’ils savent beaucoup de choses, mais qu’il gardent pour eux ces informations tellement importantes.

    Soit on a l’intention de contribuer réellement à cette marche du peuple algérien vers la liberté soit, on continue à tourner autour du pot, en attendant que le régime s’affaiblisse un jour, par la volonté magique de je ne sais quel marabout africain …

    Le malheur de l’Algérie, c’est qu’il n’y a personne, mais vraiment personne pour assumer devant dieu et ses serviteurs, ses résponsabilités politiques et autres. On atteind le fond … mais on continuera à creuser jusqu’à nouvel ordre, comme disait un humouristes dans l’un de ces sketchs!

  6. djeff dit :

    Bonjour
    Monsieur El Mouhtarem, dans un souci d’équité, il faut mettre en ligne l’ensemble de l’article. Il ne fallait pas procéder à mettre en exergue qu’un extrait. Ali BELHADJ a parlé de l’opposition et, à ce titre, il a défendu des positions que beaucoup de « démocrates » n’oseraient le faire. En voici un extrait de la question qui lui a été posée sur l’existance de l’opposition en Algérie. A chaque lecture, son jugement (le texte est en Arabe désolé pour les francophones).
    هل توجد معارضة في الجزائر؟
    يمكن تقسيم المعارضة إلى قسمين:
    الأول هو معارضة معتمدة والتي هي معروفة ولا نحتاج إلى التفصيل في شأنها.
    الثاني هو معارضة غير معتمدة وتتمثل في الجبهة الإسلامية للإنقاذ والأحزاب التي لم تمكن من الإعتماد.
    بالنسبة لحجم هذه المعارضات فيحددها الصندوق الإنتخابي وليس قصاصات الجرائد وتصريحات تتطاير هنا وهناك.
    يا أخي الكريم أن المعارضة المعتمدة النظام راضي عنها، لأنها من صناعته هو والأجهزة المخابراتية، وإن جنحت هذه الأحزاب لموقف مناوئ للحاكم فستندلع فيها حركات تصحيحية، ولليوم لم أجد حركة تصحيحية ظهرت بحزب ما هي ضد النظام، وهذا دليل قاطع أن الأحزاب الموجودة والتي رضي عنها النظام هي مخترقة وقيادتها تمشي وفق التعليمات وتأتمر بالأوامر الفوقية.
    أما المعارضة مثل حزب القوى الإشتراكية والأرسيدي، هي موجودة وإن إختلفنا معها فلا يمكن أن نبخسها حقها ومكانتها، ولكنها لا تتحرك كما تريد فهي تحت حالة الطوارئ، وكل شيء محتكر من طرف النظام، لذلك لا يمكن أن نظلمها ونحملها ما لا يطاق ونحن في ظل نظام إستحوذ على الساحة بطرقه المختلفة.
    من المفروض أن يسمح للأرسيدي أو حزب القوى الإشتراكية، النهضة، جاب الله… الخ، بالعمل السياسي الحر ويفتح لهم المجال، سواء قاعات أو ملاعب من أجل أن يقدموا حججهم التي من خلالها يدعون للمقاطعة، لكن للأسف الشديد تجدهم يهددون وهذا الذي يقوم به رجل المخابرات يزيد زرهوني، فهذه ديكتاتورية وجاهلية الحزب الإشتراكي، وطبعا الذين حكموا أكثر من أربعين عاما بالعقل الأحادي لا يمكن أن يتغيروا أصلا وعلى رأسهم بوتفليقة الذي هو من آباء هذا النظام.
    الغريب أن بوتفليقة صرح بنفسه في سيدي بلعباس بعدم معرفته بأن النظام إشتراكي أو رأسمالي، فأين ترى برنامجه إن كان حاله كما إعترف شخصيا؟
    هذه كارثة كبرى لا يدفع ثمنها إلا الشعب الجزائري.
    من ذا الذي سيستفيد من هذه السياسة؟ !!
    نحن لا نملك نظاما بل عندنا عصابة من المافيا واللصوص.
    لابد للمقاطعين أن لا يكتفوا بالبيانات والتصريحات الصحفية، ويجب النزول للميدان من أجل التعبير عن الموقف، ودعهم يدخلوننا السجن، يجب التضحية لتحقيق الأهداف. يجب أن نعتصم في الشوارع، لأن الاعتصام حق مشروع ويدخل في إطار حرية إبداء الرأي.
    أما التهديد الذي يمارسه النظام ووصف المقاطعين بأنهم شياطين، فهو تفكير بعقلية الأحادية والحزب الواحد، وما يفعله بوتفليقة ذكرني بأيام الثورة الزراعية، البطاطا غير موجودة وهم يوزعون الفوائد.

  7. samir dit :

    J’allais dire Faqou et TabTab mais Mourad m’a devancé; donc l’omission volontaire de conjonctions et les erreurs d’orthographe au choix bien sûr; c’est flagrant, pourquoi tout simplement ne pas faire un droit de réponse et peut-être même ouvrir un débat ici même si M. El Mouhtarem est d’accord bien entendu.

    Pour ce qui est de M. Benhadj, il a perdu beaucoup de sa crédibilité et les gens attendent toujours qu’ils présente sa version des faits à l’époque même si ça relève du passé et que c’est le peuple qui a payé et continuer de payer malheureusement la facture.

  8. Ahmed dit :

    Attention, il faut lire le texte en arabe, même ceux qui sont entrain de critiquer Benhadj vont découvrir qu’il dit la même chose qu’eux… Son analyse sur la situation des partis est pertinente.

  9. AMMISAID dit :

    Evidemment, c’est un texte correcte, qui refléte la réalité actuelle, mais il n’est pas de moi, il est du rat ou de quelqu’un d’autre je ne sais pas.

  10. mourad dit :

    bonjour à tous et à toutes
    au vrai AMMI SAID qu’on aime lire et relire
    le texte precedant est du rat said a qui vous avez donné gracieusement votre pseudo .sachez vrai ammi said ces rats n’ont meme pas un gramme imagination pour trouver un pseudo qui reflete leurs personnalite ,ils ne peuvent avoir cette analyse du texte precedant ;le texte est du journal EL WATAN aujourd’hui.ils font que reproduire pour dire je suis capable d’ecrire comme le VRAI AMMI SAID .au plaisir de vous lire VRAI AMMI SAID

  11. amghar azzamni a dit dit :

    Il faut nous traduire le texte écrit soi-disant par Belhadj, pour nous permettre de commenter ses affirmations!Allah ghaleb, nous les anciennes générations, n’avons pas eu la chance d’étudier lalangue arabe!Le peu que nous connaissons de celle-ci est celui que nous avons appris dans la rue et ce qu’on a pu recolter à travers la télévision du temps oùla parabole n’esxistait pas!
    Donc merci à celui qui veut bien s’occuper d’une traduction qui soit des plus exactes!Ensuite à nous de faire des commentaires !

  12. lenanterrien dit :

    Monsieur Belhadj parle du FFS et du RCD comme de deux partis intrus qu’il met d’ailleurs dans le même sac..Sa vision est trés restrictive mais reflète néaumoins son envie d’instaurer la théocratie islamiste..Il n’arrive à se départir de cette posture alors qu’il est partie prenante d’un conflit au lourd tribut de 200000 morts.
    Quelles que soient les opinions qu’on peut avoir sur le drame de notre pays, Belhadj demeure l’élement qui a rendu possible la machination meurtrière contre le peuple algérien par son appel à la prise d’armes! d’où toutes les manipulations..Il n’était qu’un petit gadget entre les mains du DRS.
    Convaincu comme la plupart des Algériens de la responsabilité des généraux dans les massacres de population.. mais je ne disculpe pas Monsieur Belhadj de sa responsablité!
    Je suis étonné de lire par-ci par-là que monsieur Belhadj est le seul opposant au système..C’est une abérration qui relève plus de la schizophrénie politique qui par ailleurs peut s’expliquer par le désespoir des uns et des autres!
    Le chemin de la démocratie est long et sinueux, le désespoir est une faiblesse que les extrémistes exploitent et instrumentent, n’était ce pas ce qui s’était passé au début des années 90? les 3 millions de sympathisants du FIS n’étaient pas tous des islamistes mais des citoyens qui en avaient marre du parti unique et qui se sont reconnus dans la radicalité de son discours( FIS) à l’égard de l’état FLN..Il ne faut pas participer à la réedition de tels scénarios, les extrémistes doivent être combattus partout où ils sont..Ni état policier , ni état intégriste souvenez vous.. Et les mêmes causes produisent les même effets!

  13. anonyme dit :

    Excusez Farouq, il a oublié de prendre ses médocs!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER