• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 20 mars 2009

Archive pour le 20 mars, 2009

Pétition pour le boycoot de la mascarade électorale d’avril

jpgleselectionsalgerie8995e.jpgLe mois d’avril 2009, les tenants du pouvoir en Algérie dans une énième mascarade convient les Algériennes et les Algériens à une énième tartuferie électorale.  
Engagés dans une perspective de pérennisation de l’instabilité et d’hégémonie par le désordre, les décideurs, dont l’actuel président n’est qu’un des serviteurs, ont imposé un amendement constitutionnel garantissant à leur vassale une intronisation qui ne laisse aucune illusion quant à son issue.
Tout ceci, bien évidemment, avec la complicité des chambres  d’enregistrement et la clientèle du régime avides de rentes et de privilèges. 

Devons-nous rester passif encore une fois devant ce spectacle de garagouze ? Ne pas se rendre aux urnes est un acte politique courageux, signe d’une volonté d’en découdre avec  un pouvoir illégitime et impopulaire, dont le seul objectif est le maintien du statu quo, caractérisé par des atteintes aux libertés fondamentales, aux droits de la personne humaine et par   une violence et un contexte social éprouvant.

Nous signataires appelons les citoyennes et les citoyens au boycott de la prochaine élection présidentielle.

NB/ Cette pétition est lancée par des étudiants algériens en France

Malik Medjnoun auditionné par le Président du tribunal pour enquête complémentaire

malel.jpgMalik Medjnoun est détenu sous mandat de dépôt à la prison de Tizi Ouzou depuis près de 10 ans. Soupçonné d’être l’auteur de l’assassinat du chanteur kabyle Lounès Matoub, il n’a, à ce jour,  jamais fait l’objet d’une décision de justice. Le 9 juillet 2008, après 10 années d’attente, il avait fini par être présenté lors de la session du tribunal criminel de la Cour de Tizi Ouzou. Cependant, à l’audience,
la famille Matoub avait refusé de se constituer partie civile contre Malik Medjnoun et son co-accusé, Abdelhakim Chenoui, vu l’état d’avancement de l’enquête. La famille avait également demandé l’audition de témoins clés dans l’affaire. Le Président du tribunal a donc reporté le procès, à une date ultérieure et inconnue, pour «enquête complémentaire pour éclatement de la vérité» et ce, afin de pouvoir auditionner pas moins d’une cinquantaine de témoins.
Constatant qu’il n’était pas programmé à la nouvelle session du tribunal criminel, Malik Medjoun a décidé de se mettre en grève de la faim le 1er février 2009.

Il aura fallu 45 jours de grève de la faim pour que, 7 mois après le report du procès, le Président du tribunal criminel de Tizi Ouzou décide enfin de reprendre l’instruction de l’affaire à zéro. Abdelhakim Chenoui et Malik Medjnoun seront auditionnés les 17 et 18 mars 2009. Nous ne disposons pas d’autre information sur le temps que prendra cette enquête complémentaire, si ce n’est le grand nombre de témoins qui doivent être entendus dans ce cadre.  

Dans ce contexte, aucune des revendications de Malik Medjnoun n’ayant été satisfaite à ce jour, ce dernier poursuit sa grève de
la faim. L’enquête complémentaire ne devrait pourtant pas empêcher que ces revendications légitimes soient satisfaites. Malik Medjnoun devrait pouvoir :

- Soit connaître la date précise de la réouverture de son procès 

- Soit être mis en liberté surveillée jusqu’au jour de son procès 

Paris, le 17 mars 2009

Nassera Dutour

Porte- Parole du CFDA

Caricature de notre ami R.Z

caricatureforummondialdeleau.jpg

TV-Tamazight: Un cadeau empoisonné pour les Kabyles

mail.jpgC’est aujourd’hui, 18 mars 2009, vers 16h que le gouvernement algérien a lancé TV-Tamazight, une chaîne de télévision publique en amazigh (kabyle, chaoui, mzabi, targui). Mis appart son volume horaire scandaleusement faible, cette chaîne vise en réalité deux objectifs inavoués:

1- Donner l’impression que l’État algérien met en œuvre des moyens lourds  pour la réhabilitation de la culture et de la langue amazighes et ce afin d’attirer les Kabyles vers les élections qui se tiendront dans quelques semaines. Le pouvoir d’Alger souhaite par là éviter les taux de participation trop faibles enregistrés dans cette région frondeuse dans les précédents rendez-vous électoraux. Donc, le premier objectif est purement électoraliste.

2- Renfermer la culture et la langue amazighes dans le folklore. Dès l’ouverture déjà, l’on concocte une absurde émission de blabla, de danse et de chant de femmes kabyles, qui donne l’impression au téléspectateur que Tamazight (taqbaylit) ne se résume enfin de compte qu’à cela. Un démarrage folklorique intentionnel qui mettra dans la conscience des Algériens en général et des Kabyles en particulier une image folklorique de la culture et de la langue amazighes. Et dans quelques jours, l’on émettra en d’autres dialectes afin de renforcer l’idée selon laquelle tamazight ne peut espérer l’officialisation tant réclamée en raison de sa qualité de langue non-unifiée. Et si l’on rajoute le fait que la notation actuellement en usage pour cette langue n’a pas été encore acceptée dans la télévision de l’État (voir le JT-Amazigh en ENTV), l’on comprend assez vite que cette nouvelle chaîne sera bonne à tout sauf à la culture et la langue amazighes. 

Ceux parmi les Kabyles qui croiraient aux bonnes intentions de Bouteflika et consorts devraient se détromper. Le pouvoir algérien restera éternellement manipulateur et trompeur envers la Kabylie et les Kabyles, ce qui devrait inciter ceux-ci à plus de vigilance pour déjouer tout plan visant à les soumettre ou à souiller leur image en tant que peuple avec sa propre culture et sa propre langue.  

 Par : Geoffroy Idouassem      

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER