« Non, ils ne sont pas des lièvres ! »

lievre1.jpgLe coordonnateur de la Commission politique nationale de surveillance de l’élection présidentielle, Mohamed Teguia trouve «inacceptable» que des quotidiens nationaux affublent certains candidats à l’élection présidentielle du sobriquet de «lièvres», d’autant, a-t-il ajouté, que le Conseil constitutionnel «a dûment validé leurs candidatures». M. Teguia a, en outre, déploré que certains candidats fassent part de leurs griefs aux médias avant d’en informer sa commission, citant dans ce cadre «la plainte du candidat Mohamed Said dont ont fait écho hier certains journaux nationaux avant que la commission n’en prenne connaissance». Les candidats ne doivent recourir aux médias pour exprimer leurs griefs que lorsque la commission n’intervient pas pour régler le problème rencontré, a estimé l’intervenant, rappelant à l’occasion que «la commission veille à garantir le bon déroulement de toutes les étapes du processus électoral».

Commentaires

  1. Anonyme dit :

    Non biensûr, ce ne sont pas des lièvres; s’ils étaient des lièvres, ils ne se laisseraient pas devancer par la tortue! Ces machins, en endossant le qualificatif du lièvre, ont vraiment terni l’image du vrai lièvre qu’on regarde courir dans nos champs sans même pouvoir le viser, tellement qu’il est rapide. Bref, monsieur Teguia a le droit et raison de défendre ses lièvres, pardon, ses machins qui doivent tous trébucher au dernier virage pour laisser passer la tortue qui nous gouvernera!

    G.Idouassem

    http://www.youtube.com/watch?v=W951mL2gXaY&feature=channel_page

  2. davidlemac dit :

    Mais non, ce ne sont pas des lièvres car les lièvres courent vite et en athlétisme ils font courir le favori pour battre un record. Eux ne sont que des figurants comme au cinéma !

  3. Ammisaid dit :

    Ce commentaire n’est evidemment pas de moi. Il est d’il ou d’elle, celui ou celle, qui travaille, sans doute, pour un clan du pouvoir qui est contre ce pouvoir actuel car il n’a pas la place pour laquelle, il aspire. Il s’en fiche de l’état général du peuple et de celui de leur pays. Le clan défend son clan car il confond et il identifie sa patrie à son clan. Si son clan est aisé, en sécurité et bien placé, il est content comme un petit qui reçoit un bonbon. Et, si son clan est lésé, peu visible et en souffrance, il boude, il manigance, il critique, il manipule et il calomnie mais le bougre pas directement, en uilisant, les autres, les pseudo, les fragiles, les faibles et ceux qui sont facile à tromper.
    Ils sont comme les commendentaires, ils se cachent, ils ne s’exposent, ils compatissent avec les victimes, ils annoncent qu’ils vont mettre des moyens colossaux pour trouver les coupables et ils vont faire de telle sorte que la justice les punissent d’une façon exmplaire.
    Ils sont comme ces commanditaires qui provoquent des massacres, des émeutes, des tueries, des assassinats et des vols organisés et puis qui viennent nous rassurer, nous faire des promesses et qui viennent nous dire: dormez tranquillement, la situation est maîtrisé, nous veuillant sur votre sécurité, nous sommes vos serviteurs dévoués et conscients. Ils sont comme ces commanditaires qui protègent, qui financent, qui logent et glorifient les criminels et qui font peur aux victimes ou qui les payent pour se taire.
    Ils sont comme ça, un morceau de DELA3 ou de tissu en moins, ils se sentent, injustement, considérée. Je veux une DELLA3A ou un morceau de tissu complet, ils disent, sinon, je vais faire ce que vous allez voir, je vais manipuler les autres pour les monter contre vous. L’homme kabyle, il voue de l’antipathie à tout le système dans son intégralité, comme d’ailleurs, tout le peuple Algérien de l’est à l’ouest et du sud au nord.
    Alors cher blogueur ou blogueuse, trouve autre chose écrire comme ma plume, la plume d’un mort, la plume qui écrit et qui s’en va, la plume qui n’attend rien, qui attend qu’une source douce qui quête la vérité et qui suit son chemin, une plume qui qui aime tout les humains mais qui n’hésite pas à denoncer ceux qui font du mal, injustement, à ces humains et surtout aux plus faibles, aux plus humbles et aux plus innocents de ces humains. La plume qui dessine l’espoir, qui éclaire les endroits obscures, qui aime ses frères et ses soeurs et qui glisse sur le papier avec une extrême douceur car elle n’est pas portée par la haine, la rancune, l’égoïsme, l’hypocrisie et le mensonge.
    La plume qui refuse de se soumettre aux tyrans, aux despotes, aux voleurs et dictateurs. La plume qui pleure quand elle voit ou entend pleurer une mère ou une petite à qui on vient d’arracher son fils ou son père, l’être de sa chair et de son sang, parcequ’il a voulu lutter pour garder sa liberté, da dignité et un pays fraternel pour les générations à venir…
    Ammisaid iwidhakh ithifhmen, li ladhina youhibouna an yafhamouhou.
    Fraternellement

  4. azzarzour natmourth dit :

    à arezki!
    sois au moins un peu correct avec les gens! Gardes ton calme et commentes si tu es vraiment en mesure dele faire au lieu de déverser ton venin sur des personnes qui ne le méritent pas!Ici c’est un espace où les gens peuvent faire un tout petit peu de journalisme citoyen avec un minimum de liberté et surtout d’honneteté!Alors de grace ne nous prive pas de ce tout petit privilége qui nous permet de nous exprimer en toute liberté dans lamesure où on ne touche pas à l’integrité morale des personnes!Par contre en ce qui te concerne je constate avec beaucoup de regrets que tu dépasses les limites avec les commentateurs du blog!Tu vois je ne connais pas du tout ammi said, donc je ne le defends pas expressément lui, j’aurais pu le faire aussi pour toi si tel était le cas. Alors ne nous gache as la partie stp cher monsieur!

  5. Ammisaid dit :

    A REZKI,
    Maintenant que je sais que c’est toi qui poursuit de ta haine le pauvre vieux Ammisaid, je te promets que je ne te repondrais plus, ni à toi, ni d’ailleurs à quelqu’un d’autre.
    Sans rancune. Va s y, défoule toi autant que tu veux.

  6. kouider dit :

    la commission téguia n’aime pas les métaphores; tant pis pour elle. nous, ça nous défoule; alors des lièvres, une chèvre et mr seguin. Voilà en gros le paysage du bouteflikaland. c’est comme ça. Ni le folklore, ni les panneaux géants, ni les boules lumineuses qui viennent de faire leur apparition dans l’algérois, ni les affichettes sur les bus, les magasins n’y changeront quoique ce soit; ce n’est que du gaspillage, une nouvelle insulte à la face des algériens qui savent que aziouz a’laab, aziouz er’rachem.

  7. Rezki dit :

    @ mon ami, le vrai et authentique Ammisaid qui me reconnaîtra,

    Nul besoin de te dire le respect et l’admiration que je te porte. Notre amitié ne date ni d’hier ni de ce site et même si tu sais que je ne peux être l’auteur du post ci haut, empruntant le pseudo que j’utilise (Rezki), je tiens à te présenter mes excuses pour les méfaits puérils et infantiles de cet attardé mental dépourvu de personnalité et d’honneur, souffrant de manque d’intérêt et de manque d’affection chroniques que tu connais d’ailleurs assez bien puisqu’il t’es arrivé d’en faire une analyse magistrale et d’en dresser un profil ô combien juste.

    Ce pauvre gamin recherche la considération et la reconnaissance qu’il n’a certainement jamais pu obtenir auprès des siens. C’est un ensemble de complexes, profondément enfouis dans sa psyché, qui le poussent alors à vouloir attirer l’attention sur lui. Mais l’attention de personnes «plus importantes et plus puissantes que les siens». L’attention de ceux que tu sais, pas la notre en fait. Il veut ainsi prendre sa «revanche» sur le destin dans lequel les siens l’auraient (selon lui) enfermé.

    Il veut donc prouver qu’il est capable de choses, qu’il est malheureusement seul à trouver ingénieuses, inouïes et se situant au-dessus des normes humainement admises. Il veut prouver qu’il est fort au point de créer, à lui seul, la zizanie et l’anarchie au sein de ce site d’opposition ! Il veut ainsi leur prouver qu’il a les capacités d’étouffer l’opposition…

    Mais il se trouve que même ça, il est incapable de le faire ! Il n’en a ni les qualités intellectuelles ni le niveau ni le «savoir faire». La preuve en est qu’il est aujourd’hui réduit à recourir à des fourberies et autres impostures de basse facture, dignes des agissements des p… !

    Il est d’ailleurs de la même veine que sa fakhamatouhou : un éternel enfant envieux, immature et arrogant, inapte à entretenir des relations sociales et affectives normales avec ses semblables, voleur s’emparant de ce qu’il est dans l’incapacité de trouver en lui et de posséder.

    Il fait donc partie de ces gens qui tournent mal et finissent toujours mal.

    Il est alors très facile de deviner non seulement les objectifs qui l’animent sur ce site, mais aussi le clan pour lequel il veut se donner et se vendre, même pour pas cher. L’essentiel pour lui étant que ceux-là veuillent bien de lui.

    Par conséquent, je continuerai à intervenir ici même et à dire ce que je pense, car là est mon objectif à moi, et ce n’est pas une question de pseudo, empruntée par-ci ou volé par là, qui va m’en empêcher ou me distraire.

    Ammisaid, en te renouvelant mon amitié, et mes excuses pour ce que je n’ai pas fait, je veux que tu sache que je n’attends aucune réponse de toi. Je continuerai à te lire et à apprécier tes interventions, reconnaissables parmi toutes les autres, car elles sont et resteront inimitables et encore moins par des cas aussi désespérés que notre malade.

  8. Anonyme dit :

    Mille escuses a rezki le vrai, il m’a fatigué, car il prend tout les autres pseudo pour me nuire.
    Nul n’est parfait. J’aurais du écouter Mohand, qui m’a conseillé de laisser faire. Ou peut être, je dois me reposer un peu.
    Merci à toi merci à tout ceux qui m’ont apporté leur soutien et leur amitié.
    Thanmirth

  9. Anonyme dit :

    Présidentielles 2009 : La tortue, les lièvres et le renard

    Depuis la révision de la constitution algérienne qui a permis au président sortant de postuler pour la troisième fois au poste du premier magistrat du pays, beaucoup a été dit au sujet des candidats qui ont osé concurrencer avec un adversaire qui a déjà franchi d’un pas la ligne d’arrivée au trône. Les critiques sont souvent très acerbes, mais, attirés sans doute par le bout du nez par la forte odeur de la carotte fraîche, les lièvres font la sourde oreille à tout propos lancé à leur égard par les partisans du boycott et continuent à patiner sur le chemin des élections bien derrière la tortue. Dans cet environnement électoral cependant, un autre lièvre, caché dans la peau du renard et se tenant au bas côté du chemin, échappe à la colère des boycotteurs. Malin, il s’est retiré de la course, mais il s’abstient de tout acte qui pourrait constituer une entrave à la tortue. Ce renard est là ; découvrez-le tout de suite en suivant ce lien:

  10. Ammisaid dit :

    Tu vois rezki, je dois vraiment me reposer, c’est ma reponse et ce n’est pas celle de anonyme.

  11. espoir dit :

    si ce que dit le coordinateure est vrais comment explique que pour la venue de boutef a bejaia le jeudi prochaine a pousse ali tounsi de deplasse lui meme a bejaia pour preparer cette viite et depecher plus d 2000 agent de securite et que pour les autre que 4 agents………………………….

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER