Algérie du mensonge: 200 DA pour assister au meeting de Younsi

younsi.jpgLes responsables de la campagne électorale du  candidat du mouvement El Islah au scrutin présidentiel d’avril prochain, Mohamed Djahid Younsi, dans la wilaya de Boumerdès, ont trouvé une astuce pour ramener des jeunes au meeting animé par leur candidat. Gênés par l’absence d’un auditoire dans la salle abritant le meeting de Djahid Younsi, les dirigeants locaux d’El Islah ont fait le tour de la ville en bus pour ramener des enfants et des adolescents moyennant une somme de 200 DA pour chaque personne. Il suffit de voir cette photo pour se rendre compte que ces jeunes n’ont aucune relation avec le parti islamiste. El Mouhtarem  

Commentaires

  1. Anonyme dit :

    Un islamiste qui s’adonne à la « rachwa » fraude ! Cela nous rappelle bien l’astuce du siècle du FIS lorsqu’il a écrit le non d’Allah au ciel avec du laser, donnant ainsi l’impression aux ignorants que Dieu lui-même est avec le FIS ! Sobhan Allah ! C’est l’Algérie de toutes les insolences.

    http://www.scribd.com/my_docs

  2. crimes de l'ANP dit :

    voilà quelques vérités sur les crimes commis par Lamari Nezzar et d’autres lâches

    http://tv.rachad.org/index.php?option=com_seyret&Itemid=48&task=videodirectlink&id=61

  3. mohand arezki dit :

    IL FAUT SAVOIR QUE L’HABIT NE FAIT PAS LE MOINE. ALORS JE TIENS A VOUS ASSURER QUE MEME LES ISLAMONSTRES PEUVENT METTRE DE JEANS ET DES T_SHIRT ET DES MARQUES PRISEES.
    ALORS DE GRACE NE METTEZ PAS EN AVANT LES APPARENCES

  4. mohand arezki dit :

    NOUS AVONA APPRIS QUE LE GENERAL MAJOR LARBI BELKHEIR EST MORT

  5. mohand arezki dit :

    c’est une information qui vienne d’etre mise en ligne sur un blog

  6. COLOMBO57 dit :

    Ce n’est pas la première fois que cela se passe chez nous c’est une habitude.Je vous donne un exemple qui s’est passé durant les elections locales dernières où les candidats du P.T. aux apc une liste de ces derniers a acheté les electeurs avec 1000 D.A. par bulletin ( leur victimes sont surtout des jeunes qui ne savent pas quoi faire que d’avoir du liquide pour acheter une boite de cigarette .C’est ça la démocracie de Hannoune et ses soit disant militants ignorants .

  7. kouider dit :

    C’est 1 000 da chacun qui ont été offert à des étudiants de bouzareah pour aller faire la claque à boumerdés. Ils ne sont rentrés qu’à 2h du mat…et ont laissé exploser leur colère.
    Quel cirque fakhamatouhou ! la honte !

  8. BAKCHICH dit :

    Et dire qu’il se présente au nom de l’islam, ce pays est gangréné par des charlatants en tout genres.

  9. mohamed benchijh dit :

    c’est archifaux, j’ai été moi même au meeting, c’est vrai qu’il n’y avait pas beaucoups de monde, mais question de 200 da , c’est fauxxxxxxxxxx, la3natou allah 3lla el kadheb, hasbia allah ou niima wakill sur nos journalistes qui racontent n’importe quoi, respectez la fonction noble que vous assumez, ne dites pas n’importe quoi, si non vous pererez votre crédibilité et personne n’achetera vos journaux, et vous allez devenir comme votre régime mafieux…

  10. Titah dit :

    Si les islamistes se sont montrés capables d’égorger, tout récemment encore, des êtres humains, et de commettre toutes les barbaries qui leurs sont reprochées, pourquoi s’étonner de les voir acheter la présence de gamins à leurs meetings ? Après tout, chacun se rappelle les opérations séductions du MSP, quand ses partisans remplissaient des couffins de produits alimentaires à la veille des élections. Que ne le font-ils aujourd’hui que leur parti roule sur des dizaines de milliards amassés sur le dos du contribuable ?

  11. abdelouhab dit :

    ….oui ça ma pas etonné personnelement c’est notre algerie on a mis en accord mes freres que ça fait partis de leurs decorations mais malheireisement un pouvoir qu’il n’arrive pas à ouvrir ses betises je pense que c’est la fin de sin declin. pour moi je suis tres optimiste pour l’avenir de notre pays dot c’est in point de plus pour la reissite de notre causes

  12. Ammisaid dit :

    Assalam, azul, bonjour
    Nous étions tous et toutes des innocents. Les rêves pleins la tête. Nous aimions notre pays d’un amour sincère et doux. Nous étions tous des frères et des soeurs, unis, désireux au plus profond de nos coeurs de servir notre patrie, de lui offrir le meilleur de nos capacitéset de la construire pour qu’elle devienne un pays riche, prospère, libre et où la vie serait joyeuse et plaisante pout tout ses enfants. Rien ne nous faisait peur, rien ne nous empêchait d’apprendre et de progresser et aucun obstacle n’était à la hauteur de notre détermination et de notre désir de réussir. De réussir pour nous, pour nos familles et pour notre patrie. Nous étions des enfants qui faisaient des kilométres pour aller apprendre à lire et à écrire, pour parfaire notre éducation et pour construire et forger nos caractères. La fatalité n’était pas notre amie. Le rennoncement n’était pas notre tasse de thé. Nous marchions le ventre vide mais les pieds solides et très courageux. Nous marchions et nous bravions le froid sec qui titillait nos os et qui gélait et nos mains et nos orteilles. Nous marchions et nous humilions sous nos petits pieds et la neige et la boue. Nous marchions et nous narguions et la faim, et la soif et la chaleur qui nous suçait le peu d’eau qui restait dans nos corps fréles et amaigris. Nous avaçions ensembles, entre copains et entre amis, vers la liberté et vers l’autonomie. Nous voulions honorer et ressembler un peu à ceux qui s’étaient sacrifiés pour que nous puissions vivre dans la dignité, pour que nous puissions rattrapper à notre pays tout le temps perdu à faire des guerres qui ne voulaient pas nous abandonner et pour que nous puissions enfin vivre sur notre terre comme tout les humains que dieu avait crée. Nous ne connaissions ni la haine, ni la peur, ni la tristesse, ni la rancune, ni la jalousie, ni le mensonge, ni la fourberie, ni la calomnie, ni la méfiance, ni le désir d’écraser celui qui nous était inferieur ou celui qui était par le destin fragilisé. Le respect, la solidarité, le partage, le jeu, les livres, la joie …étaient avec nous nuit et jour malgré notre pauvreté, malgré nos frustrations, nos manques et difficultés à avoir le nécessaire pour assurer notre quotidien qui n’était pas souvent facile à assumer. Nous étions heureux, naïfs, humbles et toujours prêt à aider celui qui a besoin de nous pour tout ce que nous pouvions lui donner. Nous étions les fils et les filles d’une Algérie que nos ancétres avaient pendant des siècles rêvé. Et, puis le temps est passé et l’insouciance est perdue. Et, puis nous avions rencontré des hommes sans pitié, des hommes egoïstes comme jamais, des hommes avares à un point que nous aurions jamais imaginer. Des hommes qui frappaient, d’autres qui censuraient, d’autres qui méprisaient, d’autres qui assassinaient, d’autres qui se faisaient des guerres sans pitié et d’autres qui voler. Et, puis nous avions rencontré des hommes qui torturaient, d’autres qui harcelaient, d’autres qui menaçcaient, d’autres qui emprisonnaient, d’autres qui manipulaient, d’autres qui insultaient et d’autres qui trompaient. Et, puis nous avions vu des têtes égorgés posées sur des piquets, des corps déchiquetés par des bombes explosées, des familles entières massacrées sans que personne ne vienne les aider, des jeunes assassinés un à un sans regret et sans culpabilité, des hommes détruits à jamais, des pieds estropiés, des frères partis, enlevés et qui ne sont jamais revenu…Et, puis nous avions vu des incompétents prendre des places qu’ils sont incapables d’assumer, des cadres humbles, sérieux et compétents partir loin de leur pays ou rester à faire des tâches inutiles pour la socièté, la corruption remplacer l’économie, le savoir déserter les universités, les hôpitaux devenir des endroits où la souffrance est aggravée…Et, puis nous avions vu que tout était du festi, que le pouvoir nous ababdonné, que les richesses de notre pays étaient volés et gaspillées…Et, je me suis mis à pleurer, en implorant dieu et tout les saints de mon pays, que ceux qui ont tué notre Algérie trouveront devant un jour des hommes et un peuple qui leur diront 50 ans barakat, 50 ans ça suffit et 50 ans dhayen. 50 ans vous avez tout ce qu’il vous faut pour l’éternité, partez et laissez ce pays à ceux qui veulent l’aimer même si pour cela ils vont crever.
    Fraternellement

  13. boualem lieyes dit :

    c’est archi-faux, j’ai été moi même au meeting, c’est vrai qu’il n’y avait pas beaucoup de monde, mais question de 200 da , c’est faux, la3natou Allah 3lla el kadheb, hasbia Allah ou niima wakill sur nos journalistes qui racontent n’importe quoi. respectez la fonction noble que vous assumez, ne dites pas n’importe quoi, si non vous paierez votre crédibilité et personne n’achetera vos journaux, et vous allez devenir comme votre régime mafieux…la plupart des journaliste qui s’attaque a l’islam sont des communistes que le monde entier les dénigre et ils ont oublier se que les généraux des pays socialistes ont fait de leur peuple combien de personnes tuer et torturer par ses dictatures.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER