Une deuxième permanence électorale de Bouteflika incendiée à Souk-El-Tenine

incendie1999web1.jpgLe siège de la permanence électorale du candidat Abdelaziz Bouteflika à Souk- El-Tenine (Béjaïa) a été incendié dans la nuit de mardi à mercredi. Un groupe de jeunes a investi la permanence électorale du candidat Bouteflika, située dans le centre commercial de cette ville balnéaire, vers une heure du matin, pour l’arroser de cocktails Molotov et de pneus brûlés. Avant de prendre la fuite, les insurgés auraient, selon notre source, écrit sur les murs «Ulac l’vote». Il convient de signaler qu’une deuxième permanence du candidat Bouteflika dans la ville de Souk-El-Tenine a été également incendiée le week-end écoulé. Le directeur de campagne de Béjaïa a affirmé que c’est un court-circuit qui serait à l’origine du feu. 

Commentaire: Ce deuxième incendie est-il une réplique du court-circuit ?

Commentaires

  1. lounes dit :

    Sûrement une réplique du court-circuit

  2. hasheikoum dit :

    comme par hasard !

  3. Rezki dit :

    Seul Bonatéro pourrait nous le confirmer !

  4. evader dit :

    c est une bonne nouvelle.

  5. amghar azzamni a dit dit :

    Un court circuit ? Peut etre ! Provoqué ? peut etre ! Qui sait ? A moins qu’il s’agisse d’une grogne ! Peut etre !

  6. Anonyme dit :

    moi aussi je veux provoquer un court-circuit dans une des permanences de boutef chez nous, seulement je ne sais pas comment. Est-ce qu’en allumant une allumette et en la jetant par dessous la porte ou en arrosant la fenêtre avec de l’essence pour ensuite allumer l’allumette et la jeter sur la fenêtre? ):

  7. algerlacitta dit :

    Qui ne dit pas que c’est la Tac-Tic-Tac de BouHef et cie pour que les gens aient pitié de lui et se presenteront au bureau de vote?

    BouHef est un diable donc il est capable de tout car il detient les ficelles du mal.

    Nous l’avons vu pleurnicher devant Bush pour l’embrasser et aussi sa bouche cousue devant son maitre Sarco-canaille …

    Quel deshonneur ce BouHef p’tit de taille et esprit qui ramene des enfants dans des buss pour faire semblant qu’il est souhaité alors qu’en realité il est detesté par tout le monde mais il veut se vendre au monde entier …
    en faite qui le croit?
    vous savez que personne sur terre ne le prend serieusement, il se contre dit souvent et toujours, le matin il dit une chose et le soir son contraire, il est atteind d’un debut d’Alzheimer.

    ces histoires d’incendies est le labeur de sa strategie pour faire echouer le BOJCOTT qui est partout en algerie pour la simple raison que BouHef est deja élu avec ou sans le peuple.

    Ciao ciao

  8. papousse dit :

    Omar Gatlatou…aya vas y ya si Aliat, va jouer aux pompiers contre les court-circuits…vas y il faut pas avoir honte…prépares tes extincteurs aux permanences de Sidi-Aich…

  9. youcef dit :

    les courts circuits acteurs majeurs de la campagne électorale;

    1-/courts circuits électrique en phase de démocratisation dans les permanences du carnaval de 2009;

    2-/courts circuits des masses populaires lors des muepet show apolitiques…. bientrôt on aura un gouvernement électronique- parole de candidat qui va gouverner et gérer des puces & transistors.

    3-/ pérénisation de la politique de l’import – import de population garniture des meetings – à défaut de garniture consistante- on raccole les citoyens dans les cafés- passe les 200, 500 & 1000 Da de présence.

    4-/ Par ailleurs pour bien rentabliser la pratique des courts circuits: si d’un coté la majorité des citoyens courts circuitent le carnaval; les don quichottes de club des pins orchestrent un court circuitage global et détaillé des voix dicordantes.

    Bref en 2009 on apprend le rôle important du court circuit en politique – c une marque déposée Made in people of Algérie : le label sera massivement déposé le 09 Avril 2009 : marque exlusive de signature: LE BOYCOTT

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER