Lettre ouverte à M. Ahmed Ouyahia, «Premier Ministre»

ahmedouyahia.jpgEn qualifiant de « traîtres » et de « criminels », des citoyens algériens dont le seul tort est d’avoir appelé à l’instauration d’une vraie démocratie dans le pays, tout en dénonçant une nouvelle mascarade électorale, vous venez de commettre une double  forfaiture. Une forfaiture à la fois politique et morale qui vous déshonore en rejaillissant sur l’ensemble de votre «gouvernement». Cette faute politique et morale grave dénote l’état d’esprit d’un régime politique déliquescent et totalement discrédité. La perte de sang-froid et l’affolement dont vous venez de faire preuve aujourd’hui, sont en effet révélateurs de votre incapacité structurelle à faire face à un nouveau boycott populaire encore plus cinglant que les précédents.

S’il y avait dans notre pays un Parlement démocratiquement élu, c’est-à-dire constituant une authentique représentation du Peuple, ce Parlement se serait de plein droit, constitué en Haute Cour de Justice, à l’effet de statuer sur la forfaiture caractérisée, – indigne d’un Chef de Gouvernement -, que vous venez de commettre, en qualifiant des Algériens de « traîtres » et de « criminels », au seul motif qu’ils refusent de se prêter à vos simulacres d’élections. Ceci, sans préjudice des poursuites subsidiaires engagées par ces citoyens outragés, par devant les juridictions de droit commun, – en pénal comme en civil -, pour les chefs d’injures graves et de diffamation. Car, hormis les apparatchiks, les asservis du système et autres rentiers d’un clientélisme politique corrupteur, il ne se trouve pas grand monde pour adhérer ou accorder le moindre crédit à cette nouvelle mascarade électorale qui vise à perpétuer la marginalisation du peuple et la mainmise du système sur les Hommes, le pays et le patrimoine de la nation.

C’est pourquoi nous en appelons aux Algériens que vous venez d’insulter pour les inviter à se constituer librement et spontanément en collectifs de citoyens, à l’effet de se porter parties civiles contre vous, par devant tous les tribunaux à travers l’ensemble du territoire national.

Car, il ne sera pas dit que vous, M. Ahmed Ouyahia,  tout « Premier Ministre » que vous êtes, soyez au-dessus des lois et des convenances, en croyant pouvoir fouler au pied, impunément, la dignité de millions de citoyens honorables qui ne sont, eux, ni des traîtres ni des criminels. Des citoyens qui, en tout état de cause, n’ont ni l’esprit malade, ni la conscience tourmentée des vrais traîtres et des vrais criminels.

En rendant public notre Appel du 19 mars 2009, nous, citoyens algériens libres et dignes, avons seulement voulu dénoncer l’illégitimité d’un pouvoir politique dont l’arbitraire, l’incompétence et la corruption s’étalent au grand jour aux yeux du peuple algérien. Et nous confirmons ici, la teneur de cet Appel au Peuple, pour œuvrer à un changement radical et pacifique d’un système politique moribond, sous les brancards duquel se tapissent les vrais « planqués » – non pas ceux de la Seine – mais ceux d’un système qui a secrété ses propres charognards. Un système illégitime dont l’implosion inéluctable menace tout à la fois, les intérêts supérieurs du pays et l’unité de la nation.

Fait à Alger, le 26  Mars 2009.

Les signataires de « l’Appel du 19 Mars 2009 » :

Zineb Azouz, Universitaire. (Constantine). Djamaleddine Benchenouf, Journaliste, (Lyon). Abdelkader Dehbi, Universitaire, (Alger).  Abdelmalek Djoudi, Ingénieur Documentariste, (Lyon).  Kamaleddine Fekhar, Médecin, Militant des Droits de l’Homme (Ghardaïa). Rachid Ghorieb, Journaliste (Canada). Ahmed Kaci, Journaliste, (Paris). Samy Khoukoum, Psychosociologue. (Paris).  Madjid Laribi, Journaliste (Paris). Salah-Eddine Sidhoum, Chirurgien. (Alger). Ahmed Si Mozrag, Avocat, (Burkina Faso). Brahim Younessi, Politologue, (Paris). Ziani-Cherif Rachid, Médecin (Sidi Bel Abbés). Mohamed Larbi Zitout, Ex-diplomate. (Londres). 

Commentaires

  1. LE_MAITRE dit :

    Cette lettre est inacceptable et n’a pas lieu d’être même si je suis totalement d’accord sur le FOND mais la meilleure réponse à UN VERITABLE IMBECILE c’est bien le silense, délors que son objectif derriere cette insulte est de faire diversion sur le boycott et de faire rentrer effectivement dans son jeu les algeriennes et les algeriens dans un debat de BAS NIVEAU alors il ne faut rien attendre de ce DOBERMAN SERVITEUR et le combat doit être méné a terme SANS tenir compte de cet IGNORANT politique car ce kabyle de merde qui sert tous comme beaucoup d’autres d’ailleurs avant lui servent ces CRIMINELS et ces VRAIS TRAITRES qui naissent comme des champigons.

  2. justice&verité dit :

    OÚ SONT LES INTELLECTUELS ALGERIEN(ne)S ?

    NOUS SOMMES TOUS RESPONSABLES SI CET ASSASSIN OUYAHIA NE REPOND DE CES CRIMES HUMANITAIRES DEVANT DES JURIDICTIONS INTERNATIONALES.

    ALGERIE EST EN DANGER ENTRE LES GRIFFES DE CES DIABLES MERCENAIRES DONT LEUR UNIQUE MISSION EST DE MASSACRER LE PEUPLE ALGERIEN ET NE PAS INSTAURER UNE DEMOCRATIE DIGNE COMME LES AUTRES NATIONS SUR TERRE.

    LA FRANCE OFF-ICIELLE DOIT COMPRENDRE UNE FOIS POUR TOUTE QUE LE PEUPLE ALGERIEN N’EST PAS DUPE ET VOTRE SOUTIEN Á CE REGIME SANGUINAIRE VOUS QUALIFIE COMME ANTI PEUPLE ALGERIEN.

    lE PEUPLE ALGERIEN N’EST PAS DUPE

  3. Rezki dit :

    Rezki a dit:
    24 mars 2009 à 19:59
    Pour Rappel :
    @ Ouyahia,
    Ne trouves-tu pas que tu fais là usage de vocables et d’invectives qui datent un peu ? Ben, oui ! C’est le moins qu’on puisse dire puisque, de son temps déjà, le colonialisme français traitait aussi les Algériens, qui luttaient pour leur indépendance, de «criminels»…
    En fait, c’est une des deux : Ou vous êtes tous de mauvais élèves et des cancres fermés à triples tours, ou alors c’est votre employeur, «madame la France», qui a oublié de vous offrir une petite formation de mise à jour puisque, de toute évidence, vous en êtes restés aux anciennes consignes… d’avant 1962.
    Mais, moi, à ta place je prendrai tout de même le temps de réfléchir à la probabilité d’une… heu… troisième piste. Ben, oui ! Il n’y a pas que les «mandats» qui se déclinent en trois après tout !
    Ne vous êtes vous pas dit, vous tous, qu’il serait peut-être du domaine de la probabilité qu’en ces temps troublés et incertains de crise mondialisée, que vos employeurs, insatisfaits de la médiocrité de votre rendement et constatant vos lamentables échecs, réfléchissent maintenant à une version «Ponce Pilate» améliorée leur permettant de se départir de vos services ?
    Cette thèse n’expliquerait-elle pas au fond la panique qui s’est emparée de vous tous vis-à-vis du boycott par le peuple de votre triple mascarade ? Parce que, que pèserait et que vaudrait alors votre «crédibilité» sur la scène internationale si cela devait arriver ?
    Bref, sans vouloir jouer les oiseaux de mauvais augure, tous cela n’annonce rien de bon pour vous tous. Les guezanettes et certaines zaouïettes peuvent, contre petites rétributions, vous confirmer certains présages.
    Et ce n’est pas le fait d’avoir le «courage» d’insulter et de menacer le peuple qui va rassurer «madame la France» et toute les autres madamettes qui vous mènent par le bout du…« nif». C’est que, pour l’opinion internationale, votre approche, pas très catholique pour un sou, ne fait pas non plus, tellement… «démocratique» !
    Tu vois ? Tout le problème réside à ce niveau : Vous n’êtes même pas foutus, avec toute la latitude qui vous est accordée et les moyens colossaux que vous vous octroyez, de simplement faire semblant ! De tout simplement sauver les apparences ! Ce n’est pourtant pas la mer à boire ! Ni tout le pétrole d’ailleurs ! Et c’est justement cette incapacité chronique à vous renouveler et à vous dépasser qui semble inquiéter et irriter l’employeur en chef qui, par ailleurs, a déjà commencé à sévir en douce et sans aucun état d’âme (Guinée, Madagascar, Soudan… Gaza…).
    Mais toi, Ouyahia, de quoi as-tu peur finalement ? De perdre ton contrat actuel ou celui déjà «promis-et-réservé» ? Mais qu’est-ce qui te déstabilise autant ? Les pressions venant d’«en haut» ? La crainte que le boycott ne puisse pas te permettre de bourrer les urnes à ta guise ? La peur de voir le boycott se traduire, à terme, par un changement de régime et de voir ainsi filer sous ton nif (qui s’est d’ailleurs bien accommodé de la moustache qui le cache depuis longtemps déjà) la consécration ultime de toute ta carrière ?
    Tu ne seras plus le premier ministre, c’est un fait. Mais tu ne seras pas le premier qui sera au chômage boulitik. Et qui sait ? Peut-être que tu effectueras, toi aussi, la traversée de quelques déserts salutaires. Et puis, après tout, ça ne sera pas la fin du monde! Parce que d’ici là le taux de chômage ne sera plus que de 0,333 % – rendons donc grâce, nuit et jour, à notre grand bienfaiteur, sa fakhamatouhou Bout-hef 1er, le clairvoyant et bien guidé.
    Et dans le pire des cas, dis-toi une seule choses : ton expérience, tes hautes compétences et ton savoir-faire unique dans le domaine du nationalisme patriotique ne peuvent aucunement laisser certaines puissances étrangères indifférentes et de glace devant ce genre de profil. Elles auront toujours besoin de gens comme toi.
    Prépare donc ta valise et ton CV !

  4. ENTV dit :

    Témoignage d’un ancien officier de l’ANP :
    http://www.youtube.com/watch?v=P6-PHGwh5uI&feature=related

  5. BAAMER M Tiaret dit :

    Messieurs sacher tous ce que vous dites sur Bouteflika ou ouyahia est FAUX parceque vous n’avez pas le courage de vous presnter aux elexion 2009 vous qui dites plus democrates qu’eux ayait la gentillesse de fermer vos sales gueles.
    Ne vous etes vous pas dit que c’est imponsable de parler au noms des Kabyles moi je le suis de souche . E t je voeux du bien a ce bon Payer que ma famille a donnee plus d.1 pendant la revolution ici a Tiaret et meme en Kabylie asayea de fermer vos sales guelles ou quiter se payer avec votre secretaire du mak personne ne vous a legue le titre d’avocat des KABYLES UN JOUR VIENDRA L’HISTOIRE VOUS MAUDIRAvous n’etes pas aussi democrates que nous vive BOUTEF ET OUYAHYA GLOIRE A NOS MARTYRES VIVE L’ALGERIE.

  6. Le locataire dit :

    «Kayen chi ness men sthahoum y’qoulou khaf», chantait le regretté El-Hadj M’Hamed El-Anka.
    Quand je lis des insanités, aussi grossières que débiles, du genre de celle qui précède, je ne peux que rajouter:
    «El kari wella moul eddar»…
    Avant de terminer avec : «Sobhane Allah ya ltif».

  7. Djellab Brahim Amine dit :

    Tout le gouvernement parle de l’arabisation de l’administration ALGERIENNE en commençant par le system juridique…?!!!
    moi je dit qu’il faut arréter de prendre les algériens pour des imbéciles, puisque un diplômé en littérature Arabe ce trouve imarginé et il n’a pas le droit d’obtenire un poste de travail administratif ou ailleur apart l’enseignement.
    Par incompétence ou Malhonnêteté c’est une décissions vouer à l’échec des le départ.
    (conclusion d’un cadre universitaire en lettre ARABE, au chômage).

  8. BELMOUAZ HABIB TIARET dit :

    OUI JE SUIS ENTIEREMENT D’ACCORD AVEC MONSIEUR BAAMER DE TIARET ON CE QUI CONCERNANT NOTRE PRESIDENT MR ABDELAZIZ BOUTEFLIKA ET MR LE PREMIER MINISTRE AHMED OUYAHIA SECRETAIRE GENERAL DU PARTI R.N.D VIVE NOS HOMMES ET QUI NE RECONNAISSE PAS LEURS EFFORT ENVER L’ALGERIE PEUT QUITTER CE PAYS ET ALLEZ VIVRE AILLEUR ….
    ET MERCI UNE AUTRE FOIS MR BAAMER

  9. lyes radi dit :

    mensieur ahmed ouyahia je vous ecris un courrier sur votre poste secretaire generale du parti rnd sur nous les malades sous respirateur a vie avec un quotidien injuste et aussi je vous demonde de me guide a qui m’adresser pour le droit a la vie avec respirateur une reponse de votre par inchallah

  10. Tindouf dit :

    Nous remercions vivement cet intervenant de ce texte, de porter haut sa voix. Il y a des gens qui parlent de repondre par le silence. Avec le silence, rien ne va se resoudre, et celui qui veut faire la politique de l’autruche, et Dieu sait, il y en a, qu’il le fasse. D’autres disent qu’il faut quitter ce pays. Ce sont ces gens-la qui devraient quitter ce pays et retourner en Ararbie Seoudite. Ce pays appartiennent aux vrais algeriens, pas aux menteurs, aux hogaristes, et aux voleurs.
    Un vrai algerien va se briser sans se plier, et il ne va pas quitter la terre de ses ancetres. Tandisque les autres, repus, enrichis, s’ils ne sont pas contents, qu’ils prennent leur fortune, leur famille, et qu’ils aillent en Israel: C’est cela leur patrie

  11. RegimeChange dit :

    Dans une vraie démocratie, un élu est un Client du voteur, c’est-à-dire du peuple. C’est le peuple qui le choisit librement, selon ses convictions. Et l’élu doit répondre, lors de sa fonction, et il est redevable de la qualité de ses services à la nation et de son travail transparent et productif. Et si un citoyen ne veut pas voter, c’est son droit le plus élémentaire. Et si le peuple ne veut pas voter, c’est son droit. Cela veut dire tout simplement que le régime doit partir et céder à la place à un autre.
    Par contre, quand dans un pays comme le nôtre, on entend un haut responsable du gouvernement dire et qualifier des citoyens qui ne veulent pas aller aux urnes, ou bien de voter, « de traitres ou de criminels », cela donne beaucoup à réfléchir sur le régime en place, en général, et sur les hauts responsables en particulier. Ce genre de propos ne sont tenus que dans des régimes tachistes, pas dans des démocraties. Au fond, ce premier Ministre a dit tout haut ce que les autres du gouvernement pensent si bas : On va rester au pouvoir et on va écraser le peuple comme des traitres et des criminels, tout en gardant la façade de démocratie face aux yeux du monde.
    Le peuple a compris, et il ne va pas voter cette fois-ci, alors il ne restera pour vous que les beniouioui et le traffic des urnes. C’est la fin des haricots pour vous.

  12. Mamar dit :

    Le regime des Dinosaures touche a sa fin. Il va bientot s’ecrouler. Toute la nation en a ras le bol, de ce regime de la hogra, du non-lieu. Le peuple a compris et il ne va pas voter. Si le regime veut que le peuple vote, aille aux urnes: il y a 2 solutions
    - venir chez lui a la maison et le forcer avec la baillonnette,
    - ou bien, s’elire soi-meme comme dans toutes les dictatures militaires.
    Entre le peuple et ce regime en place, il n’y aucun denominateur commun. Il ne represente pas le peuple algerien. Il represente ses propres interets. C’est tout. Donc, ce regime est un regime Alien. Il est venu d’ailleurs. Il n’est issu de la couche sociale algerienne.
    Soit il va rester au pouvoir par la force, soit il prendra ses sandalles democratiquement, car personne n’ira voter. On n’en veut pas de leur bouilleabaisse. 48 ans, on a tout vu, tout mange. On a la diarrhee!

  13. lyes radi dit :

    bonjour mensieur ahmed ouyahia je suis ravi de trouvé un petit para grave de mon courrier sur nous les malades avec respirateur a vie mal ors mon nous somme toujours dans un quotidien injuste et vie en danger mais je suis ravi de sa voir que messages sans bien arrivé a vous aujourd’hui je vous écris se petit courrier comme un commenter a bientôt pour un contacte qui nous donne un droit a la vie et a la nationalité tél 0554199146

  14. Chabane dit :

    Cher Premier Ministre,
    Azul damokrane à vous, à toute l’Algérie sans oublier tous les membres du gouvernement, vos familles et nos familles réciproques,
    A l’occasion du ramadan, je souhaite un très bon ramadan à tous qui nous raméne santé, paix, bonheur et prospérité et au monde entier.
    De la part de Chabane et sa famille de Dunkerque – FRANCE.
    Cordialement.
    Monsieur le Premier Ministre.
    One Two Three Viva l’Algérie !

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER