Gaspillage en plein crise

mail1.jpgAlors que la crise financière mondiale se fait de plus en plus menaçante pour l’Algérie, ce qui devrait normalement inciter nos gouvernants à plus de prudence dans la gestion du fond public,  le régime algérien, dans le seul souci de réussir son carnaval électoral et faire réélire son candidat, s’adonne au gaspillage à grande échelle.

Non satisfait des augmentations dispendieuses des salaires des députés, de l’effacement des dettes des agriculteurs douteux, d’achat du soutien des maires opportunistes de l’opposition et de diverses associations et organisations parasitaires, le pouvoir algérien irresponsable et arrogant est allé jusqu’à confectionner pour son candidat, en plus de simples affiches, des centaines de posters géants qui coûtent des millions au contribuable.  

La reconduction de Bouteflika au poste de premier magistrat du pays est certaine. On se demande alors pourquoi tant de dépenses. On aurait dû épargner tant de perte à l’Algérie en gardant tout simplement Bouteflika en place sous prétexte de vouloir parachever ses réalisations pour le bien du pays, comme on nous le chante dans la campagne électorale en cours.  Il y aura certainement ceux qui contesteront la manière et la raison du maintien de Bouteflika, mais le mensonge passera sans doute sans révolte de la part du peuple déjà dépolitisé et fatigué.  

Dans une République gouvernée par la sagesse, ces milliards dépensés trop généreusement pour la gloire d’un régime auraient pu servir un tant soit peu pour améliorer le cadre de vie des citoyens. Nos villes et surtout nos villages souffrent du manque de tout. Et ce n’est surtout pas l’émission «al-Indjazate», diffusée et rediffusée chaque jour par l’ENTV en honneur du raïs, qui nous contredira.  

Par conséquent, la question se pose : quel intérêt le peuple algérien a-t-il dans la participation en tant que votant dans la mascarade électorale du 9 avril prochain ?  Par : Geoffroy Idouassem 

Commentaires

  1. lekhssara thekwa, aka ivghan elhoukam n'tmourth tha dit :

    Le gaspillage est permanent depuis, au moins, l’indépendance. Et, il n’est pas que économique. Un pays qui se privent, d’autant de compétences qui font le bonheur des étrangers et d’autant de compétences qui sont très mal utilisées, voire parfois, carrément, instrumentalisées pour maintenir sous perfusion un pouvoir sans projet de socièté clair, sans perspectives claires et bilan des actions menées jusqu’à présent, est un pays qui n’est adepte que du gaspillage. Au fait qui pourra nous dire combien de milliards de dollars sont rentrés dans les caisses du trésor publique depuis l’indépendance(pétrole, immigration, gaz, autres…) ? Et, que sont ils devenus ? Ah, azman !

  2. TPI dit :

    Un REGIME SADIQUE gourverné par un VIEUX POURI ne gaspille pas que de l’argent mais bien tous le pays tout entier et l’avenir de toutes les générations BANDES DE TRAITRES ET D’IMBECILE.

  3. algerlacitta dit :

    Le Complexe d’etre petit de taille/esprit!

    un petit restera/crevera petit meme si on l’agrandit artificiellement

    ciao cara

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER