Archive pour mars, 2009

Mostaganem: 20 élus abandonnent leurs partis pour Bouteflika

bout.jpgPas moins de 20 élus, issus des APC et de l’APW de la wilaya de Mostaganem, ont démissionné de leurs partis: FNA, El Islah et PT, pour aller soutenir le candidat Abdelaziz Bouteflika, a rapporté La Voix de l’OranieCes défections interviennent au moment où la campagne électorale est menée au pas de charge par les candidats en lice pour le siège de la magistrature suprême. Il s’agit de cinq (5) élus siégeant à la commune de Kheïreddine et de trois (3) autres de l’APC de Sour, dans la daïra de Aïn Tédelès, qui ont présenté avant-hier leurs démissions. Dans le même contexte, quatre (4) membres d’obédience Islah de l’APC de Sirat ont également déserté leurs rangs, ainsi que le P/APC de Benabdelmalek Ramdane et deux membres de l’APC de Mostaganem, également du FNA. A noter que parmi les membres démissionnaires, figurent les P/APC de Kheireddine et de Sirat. Pour rappel, du côté du Parti des Travailleurs, la députée et son époux, membre de l’APW, ont également rejoint les rangs du FLN. D’autres démissions sont annoncées dans les tout prochains jours.

Caricature de notre ami R.Z

baziz.jpg

Revirement de Mohamed Yacoubi

chelf.bmpLa coordination des cités en préfabriqué de la wilaya de Chlef apporte son soutien à la candidature d’Abdelaziz Bouteflika. C’est ce qui ressort du communiqué remis à El Watan par le président, Mohamed Yacoubi, et deux des membres de ladite coordination. De ce fait, elle appelle les citoyens de Chlef «à voter massivement le 9 avril prochain pour le candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika afin de barrer la route aux opportunistes et à tous ceux qui veulent exploiter la coordination à d’autres fins». La coordination justifie son soutien à ce dernier par « les nombreuses réalisations ayant vu le jour sous la conduite de Bouteflika, l’ouverture du dossier du préfabriqué et le transfert de 6300 nouveaux logements au social ». Par ailleurs, elle affirme qu’elle n’est sous la coupe d’aucun parti politique et qu’elle continuera à défendre les intérêts des sinistrés du séisme de 1980.

Non, je n’irais pas voter…

vote1.jpgNon, je n’irais pas voter, ni pour tes pastèques, ni pour ton tissu, ni pour ta maison et ni pour ton discours qui souffle comme le vent qui arrache et qui emporte des portraits géants qui narguent et méprisent les gens que tes programmes précédents ont oublié totalement. Non et non, non je n’irais pas voter pour ton viol de notre constitution, pour ton assassin du 19 mars 1962 et pour ton désir de te reconnaître de tous les colonisateurs qui ont marqué du fer rouge notre histoire. Ala, ala, ala ur tvotighara, ni pour tes promesses qui sortent de ta bouche mais que ne reconnaissent pas ton avare, ni pour ton futur successeur qui a toujours suivi le clan le plus fort du moment, ni pour ta réconciliation qui a glorifié et enrichi les criminels et qui a harcelé et délaissé les victimes innocentes des massacres collectifs, des assassinats ciblés et la destruction de nos valeurs de fraternité et de solidarité.

Ala, ala, ala ur tvotighara, pour les 150 milliards de dollars qui appartiennent à l’Algérie mais qui vont se retrouver dans les poches des occidentaux, des Chinois et des Orientaux à 49%, dans tes poches et celles de tes amis, tes flatteurs, tes lièvres, tes courtisans, tes clans, tes copains industriels, les partis politiques qui te soutiennent, tes députés, tes sénateurs, les journalistes qui te glorifient et qui te chérissent comme un père bon, affectueux et généreux et ceux quit ont vendu leurs âmes pour une bouchée de pain et dans les ventres affamés pour 2 % d’un peuple qui avait cru en ton aura, en ta mission messianique, en ta grandeur, ton amour pour ta patrie et en ta capacité à instaurer une justice sociale, une prospérité pour tous, une paix réelle, une concorde authentique, une justice soucieuse des victimes et sévères avec tout les coupables et quelque soit le crime qu’ils auraient pu commettre, une liberté de vivre pour toutes et pour tous dans la fraternité et la solidarité, une liberté d’expression consacrée et totale dans un cadre légal qui s’inspire des droits de l’homme et du respect des toutes les vies humaines et une alternance au pouvoir dans une compétition saine et honnête.

La, la, la manvoutich, pour tes millions de logements alors qui tu es incapable de reloger les victimes récentes des catastrophes naturelles et des tremblements de terre auxquelles tu avais une promesse ferme. La, la, la wa la, manvoutich pour ton incapacité à changer un ministre après dix ans de règne dans un climat financier exceptionnel et dans un climat social des plus calme, alors qu’ils ont tous echoués voire certains aggravés la situation des secteurs dont ils avaient la charge et alors que des hommes et des femmes sincères, compétences et amoureux de leur patrie sont exclus, pousser à l’exil, humiliés, placardés et réduits au silence.

La, la, lalalala, manvotich, manvitich pour tes autoroutes qui ne s’ouvrent pas, pour tes barrages qui explosent après une petite averse de rien, pour le célibat que tu imposes et qui ronge ta jeunesse (seul pays au monde où l’adolescence finie vers 30 à35 pour les femmes et 35 à 45 pour les hommes, pour ta mosquée qui coûtera 4 à 5 milliards de dollars alors que les universités, les écoles et les hôpitaux se degradent de jour en jour et certains ont atteint un état de délabrement avancé, pour les harragas qui tu punis, pour les suicidés que tu ignores, pour la prostitution que tu encourages, pour la terreur que tu armes, pour les injustices que tu fructifies, pour le mépris que tu affiches envers ceux qui te disent la vérité vraie de l’état de pays et de ton pays et pour ta propension à croire les menteurs qui t’entourent et qui t’endorment et ta propension à rejeter ceux qui t’avertissent fraternellement sur tes erreurs et sur la gravité de la situation dans laquelle se retrouve ton pays, dans tout les domaines (sociologique, économique, affectif, psychologique, intellectuel, spirituel, culturel…). Pour toutes ces raisons et pour pleine d’autres encore, je n’irais pas voter, outsrouhoura advoutigh, manrouch en voti, ni pour toi, ni pour un autre.
Fraternellement. Ammisaid

Mise au point

Je viens de recevoir le message suivant: « C’est quand même triste de ne pas publier un APPEL de cette importance dans son intégralité et attendre 48h pour en publier des fragments. Un appel qui a été publié par 26 sites et blogs algériens, maghrébins, européens et canadiens et dont en a fait part la presse internationale. Drôle de liberté d’expression et de démocratie ! Hier c’était le FIS qui avait le monopole de la religion, aujourd’hui c’est une minorité qui veut s’accaparer de la “démocratie spécifique”. Amar Oufella.

Mise au point: 

Je tiens à vous informer Mr Amar Oufella que j’ai publié un extrait de l’Appel pour le changement avec la mention « Lire la suite www.algeria-watch.org ». Vous me repprochez le fait d’avoir attendu 48 h pour publier l’Appel ? Je pense qu’outre mes obligations professionnelles qui m’empêchent de mettre à jour le blog, je n’ai pas les moyens de connection à Internet. Je suis obligé de me rendre quotidiennement dans des cybers et Dieu sait que le prix de la connection est de 70 DA/Heure. Je ne vis pas en Europe, mais en Algérie !  Si j’ai accepté de prendre des risques, je n’accepte pas d’être interpellé de cette manière. Sans rancune.  El mouhtarem

Bouteflika à Batna: « Mon programme est comme une pastèque »

pastque.jpgLe candidat au scrutin présidentiel d’avril prochain, Abdelaziz Bouteflika, a affirmé jeudi dernier à Batna que son programme est comme une pastèque. « Mon programme est comme DELAA, vous pouvez le goûter, si il ne vous plait pas, ne l’achetez pas ! »

A Bechar, Abdelaziz Bouteflika, a affirmé vendredi que son programme est comme du tissu « si il ne vous plait pas, il ne faut pas le prendre ».  »Durant le prochain mandat, je vous offre 150 milliards de dollars de tissu », a-t-il souligné.  El Mouhtarem

Le fils de Zeroual au meeting de Bouteflika

zer1.jpgLe fils de l’ancien président de la République, Liamine Zeroual, a assisté jeudi dernier au meeting du candidat Bouteflika à Batna. Installé au premier rang réservé aux officiels, Karim Zeroual a expliqué qu’il est présent en tant que citoyen, ni plus ni moins. «Je suis venu voir et écouter le discours du candidat Bouteflika», a-t-il répondu aux nombreuses sollicitations des journalistes.

Le nouveau business de la présidentielle

teguia.jpgDécidément, l’élection présidentielle fait le bonheur de nombreuses personnes, notamment les représentants de la grande majorité des partis politiques qui font carrément du business illicite avec les accréditations prévues au niveau des CWISSEL et CCISSEL (Commission de wilaya et  communale de surveillance des élections). Ces accréditations se vendent désormais sur les places publiques et dans les cafés au su et au vu de tout le monde à des prix exorbitants. Entre 15 000 et 20 000 DA pour les accréditations au niveau de la CCISSEL et 30 000 à 40 000 DA pour la CWISSEL. À Boumerdès et Alger, elles ont atteint 25 000 et 45 000 DA, nous ont affirmé certains responsables locaux de partis. L’on sait que l’État alloue aux membres retenus par les partis politiques pour les représenter de la CSISEL un pécule de 30 000 DA par personne et  6 millions pour les représentants de wilaya. Source Liberté/ Synthèse
Photo:
Mohamed Teguia président de la CPNSEP

Karim Tabbou à Amizour: “Nous allons mener notre campagne anti-vote”

tab1.jpgLe premier secrétaire du FFS a choisi la ville d’Amizour pour entamer sa campagne pour le boycott des élections présidentielles devant un nombreux public. Karim Tabbou a, dans son pamphlet, tiré sur “tous ceux qui bougent” pour ces élections. Il dira d’abord qu’à cette occasion de la journée historique d’arrêt des hostilités entre la France et l’Algérie, son parti appelle à casser les interdits pour expliquer par la suite que le chef de daïra d’Amizour a interdit ce regroupement, ce qui dément, selon l’orateur, les dires du ministre du l’Intérieur Yazid Zerhouni que les partisans du boycott sont libres d’activer. L’orateur estime que le FFS reste le seul opposant politique au pouvoir actuel et pour lequel le boycott est devenu un cauchemar qui hante les esprits de ses dirigeants. Selon Tabbou, “les populations se désintéressent de ces simulacres d’élections et le FFS ne fait que capter ce que pense cette population outrée.La DDK

Le retour tonitruant de Baâziz

baaziz.jpgLa chanson de l’artiste Baâziz, Ana n’voté l’Bladi, est diffusée régulièrement et simultanément avant ou après le journal télévisé de 20h sur les trois chaînes de télévision algériennes. Ce clip a pour objectif de sensibiliser les Algériens pour aller glisser le bulletin dans l’urne au prochain scrutin présidentiel du 9 avril prochain. Pour ce chanteur, qui a été interdit d’antenne tant à la radio qu’à la télé pour ses chansons qui tiraient à boulets rouges sur le pouvoir, c’est vraiment un sacré retournement de situation ! Son goût pour les textes provocateurs lui ont valu une réputation de rebelle en Algérie. Ce clip met en scène un jeune prêt à quitter le pays sur une barque de harraga, mais renonce à ce projet à la dernière seconde. L’amour du pays l’a emporté devant l’envie d’aller vivre sous d’autres cieux. Il est loin le temps de Ya Hasrah kikount Esseghir…

1...7891011...25

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER