• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 6 avril 2009

Archive pour le 6 avril, 2009

Quel odieux chantage !

ouyahiabouteflika.jpg«Vous savez, un quotidien national avait révélé en juin dernier une liste de plus de 90 villes postulant toutes à devenir wilayas déléguées. Je peux vous assurer qu’au soir du jeudi 9 avril prochain, les villes qui auront le meilleur taux de participation seront cochées avec cinq étoiles et auront toutes les chances de le devenir. A vous de décider si vous voulez faire partie de ces heureuses villes ou non.» C’est en ces termes que le secrétaire général du RND et non moins Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a répondu aux sollicitations insistantes des centaines de personnes venues assister à son meeting de campagne en faveur de Bouteflika, tenu à Sour-El- Ghozlane, de hisser Sour-El-Ghozlane au rang de wilaya.

Par cette réponse à une revendication plus que légitime de la population de la région de Sour-El-Ghozlane, cette ville de trente-deux siècles d’histoire et théâtre de hauts faits d’armes, Ouyahia, qui avait été accueilli par des cris «wilaya, wilaya», scandés par des centaines de personnes réclamant le statut de wilaya-déléguée pour leur ville, venait de faire dans le chantage pur et dur. Le chantage a même été accentué lorsque le même orateur a, dès le début de son intervention, exigé un silence total de la salle pendant «40 minutes» pour faire son discours avant de répondre à leur principale revendication…

Caricature de notre ami R.Z

moussatouati2etour.jpg

Boycott de l’élection: Rassemblement des étudiants à Béjaia aujourd’hui

picture0011.jpgCher el mouhtarem!! je suis retourné au carreffour prendre d’autres photos mais les étudiants se sont dispersés après 2 heures de rassemblement!! les rideaux se sont réouverts et la musique à fond!!! les serviteurs esclaves osent maintenant se montrer devant les citoyens bougiotes qui les regardent avec mépris!!! dommage!!

Marche des étudiants à Béjaia

picture002.jpgSalut cher ami !! voici 2 photos prises à la hate au carrefour Dawadji à Béjaia  près du qg de campagne de Bouteflika… rassemblement d’étudiants en colère  encadrés par un dispositif sécuritaire immense!!! fanions rouges du Che guevara et cartons rouges à la main, les étudiants crient leur rage devant le bureau de campagne DE BOUTEF..RIDEAUX FERMES..Aux alentours la foule commence a se rassembler et on voit même des jets de pierre et des insultes fusaient !!!! ça risque de déborder!!! Il est midi à Béjaia!!!

Point presse de Karim tabbou

Le premier secrétaire du FFS, Karim Tabbou animera, demain mardi à 13h00 au siège national du parti, un point de presse. Tabbou fera le point sur la campagne de boycott menée par le FFS.

Medelci: « Il ne faut pas croire que l’affaire Hasseni va mettre en péril les relations algéro-françaises »

kouchnermedelci.jpgÀ une question de Liberté sur l’avenir des relations franco-algériennes, suite à l’affaire de notre diplomate M. Ziane Hasseni, le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a avoué lors d’une conférence animée à Ghardaia que “cette affaire n’est certainement pas pour améliorer nos relations. Mais d’un autre côté, il ne faut pas croire que celle-ci va mettre en péril ces mêmes relations. De toutes les manières, notre diplomate est retourné en France pour faire aboutir auprès de la justice française son non-lieu. Il faut préciser que le gouvernement français, en invoquant la sacro-sainte indépendance de la justice française, ne nous a pas aidés à faire évoluer ce dossier”.

France Télécom prend le contrôle du premier opérateur mobile égyptien

La Tribune La Tribune  

France Télécom prend le contrôle de MobiNil, le premier opérateur mobile égyptien. L’opération a été rendue possible par une décision de justice. Orascom Telecom a en effet été condamné par une cour d’arbitrage internationale à vendre sa participation dans la holding égyptienne MobiNil au groupe français.

Le différend avait commencé en 2007 lorsque Orascom et France Télécom avaient saisi la Cour internationale d’arbitrage de la Chambre de commerce internationale au sujet d’un accord de partenariat signé en août 2001 dans MobiNil.

Dans un communiqué diffusé dimanche soir, France Télécom, qui détient actuellement 71,25% de MobiNil, précise qu’Orascom devait lui transférer d’ici le 10 avril sa participation de 28,75% au prix de 441.658 livres égyptiennes par action pour un montant total d’environ 530 millions d’euros. De son côté, Orascom  indique que la cour lui a ordonné de vendre ses parts de MobiNil au prix de 273,26 livres égyptiennes par action lui permettant de lever 1,7 milliard de dollars (1,26 milliard d’euros). Ce prix de vente représente une prime de 83% par rapport au cours de clôture de l’action Mobinil dimanche soir à 149,50 livres.

La holding MobiNil contrôle à 51% ECMS, opérateur mobile commercialisant ses services sous la marque MobiNil. France Télécom indique que la participation directe de 20% d’Orascom dans ECMS et le flottant de celui-ci ne sont pas concernés par le jugement de la cour d’arbitrage de la chambre de commerce internationale.

France Télécom estime que la consolidation à 100% de MobiNil devrait lui apporter 360 millions d’euros de chiffre d’affaires et 165 millions d’euros d’Ebitda supplémentaires par an sur la base de ses résultats de 2008, et avoir un effet « positif » en terme de génération de cash flow organique. MobiNil, qui comptait 20,1 millions de clients au 31 décembre 2008, a enregistré une croissance de 21% de son chiffre d’affaires l’année dernière à dix milliards de livres égyptiennes (1,32 milliard d’euros).

Rassemblement à la mémoire de Ali Mecili

mecili.jpg

Photo: Le Maghrebin

Le FFS réussit son meeting à Ghardaia

meetingplacedumarche.jpgLe premier secrétaire du FFS a stigmatisé la campagne du Président-candidat pour laquelle “l’argent du peuple est gaspillé”.

Annoncé depuis vendredi, le premier secrétaire du FFS n’a pu finalement rejoindre la vallée du M’zab pour animer un meeting que samedi très tard dans la soirée, de 19h30 jusqu’à presque 23 heures, au siège de la section locale de son parti. Il a été suppléé par M. Djamel Bahloul, secrétaire national qui, dans un discours d’une rare virulence, n’épargnant ni le président-candidat Abdelaziz Bouteflika, ni Ouyahia, ni les autres candidats, a brossé un tableau sombre de l’exercice du pouvoir en Algérie, “pays otage d’une caste depuis l’Indépendance”. Auparavant, le docteur Kamel-Eddine Fekhar, membre du secrétariat national du FFS a, sous les ovations et devant plusieurs centaines de militants et sympathisants, exhibé les copies des lettres, accompagnées de plus de 4 000 signatures, revendiquant l’officialisation du rite ibadite, avec les accusés de réception de la présidence de la République, de la chefferie du gouvernement, du Sénat et de l’APN. “Nous avons posé le premier jalon de la reconnaissance de notre rite ancestral, et son inscription dans la Constitution.”

Au sujet des tournées à travers le pays par le Président-candidat, l’orateur a affirmé que “le peuple sait que ce pouvoir n’a plus de crédibilité; pour preuve, là où il passe, des centaines de personnes sont déversées par des bus pour les besoins des acclamations et de youyous superficiels”. Ajoutant que “c’est l’argent du peuple qui est ainsi gaspillé chaque jour sans compter, alors que celui-ci a les plus grandes peines du monde à mettre dans sa marmite une pomme de terre à 80 DA et quelques sardines à 400 DA”. M. Bahloul a affirmé que le boycott est un acte réfléchi et la seule réponse “à opposer à cette mascarade, réglée d’avance comme du papier à musique”. Quant aux résultats de cette action, il affirme avec conviction que “nous savons que nous n’avons pas les moyens de mettre ce système dehors, mais il ne peut rester indéfiniment. De toute manière, nous avons déjà gagné la bataille psychologique. La panique des cercles du pouvoir en est la meilleure preuve”, avant de conclure : “le FFS n’abdiquera pas, nous resterons fidèles à nos convictions et savons par avance que nous sommes dans le vrai et que l’avenir nous appartient.”  Source Liberté

Photo: Archives

“Vague de soutien des associations en faveur de M. Ould Ali”

“Vague de soutien des associations en faveur de M. Ould Ali” dans Election Algérie 2009 2084_68972Suite à l’agression physique dont il a fait l’objet

“Vague de soutien des associations en faveur de M. Ould Ali”

Le directeur de campagne de Tizi Ouzou du candidat Abdelaziz Bouteflika, a été agressé et franchises de la Maison de la culture Mouloud-Mammeri ont été violées jeudi dernier. C’est suite à un rassemblement du Parti FFS devant le siège de leur section au centre-ville, prêchant le rituel stérile de l’option du boycott, que les présents chauffés à blanc, ont fait irruption en violant les franchises d’une institution à leur tête Karim Tabbou, pour asséner à l’adresse du directeur de campagne de Abdelaziz Bouteflika, des insanités en tous genres, des obscénités, allant jusqu’à attenter à son physique. Face à ce dérapage gravissime orchestré contre toute morale politique et tout esprit loyal de compétition démocratique, une vague de soutien sitôt le forfait accompli, s’est enclenchée pour apporter solidarité indéfectible à M. Ould Ali El Hadi, en dénonçant ces actes barbares. Plus de 24 associations, très actives dans la région, ont signé une motion de soutien au directeur de campagne M. Ould Ali, en l’assurant d’un engagement franc et sincère dans toutes les batailles qu’il mène. Par Khaled Zahem: La Dépêche de Kabylie.

Commentaire: Khaled Zahem est un vrai mercenaire et un menteur. Ould Ali n’a jamais été victime d’une agression physique.

12

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER