Il faut cesser d’être dans la posture des vaches qui regardent passer les trains

vache.jpgIl faut cesser d’être dans la posture des vaches qui regardent passer les trains. C’est la réédition de la colossale fraude de 1997 quand Ouyahia le ponctionneur était à la chefferie de la houkouma. Comme aujourd’hui. Comme en 1999. Comme en 2004. Cela entraine la décrédibilisation des élections et donc de la démocratie, cela inculque à la société – contrainte -la quasi obligation de fonctionner sur les bases de la perversion des normes de vie en collectivité. Faut bouger, militer, se sacrifier pour que ça cesse. Prenez garde, ceux qui ont pris en otage l’Algérie et les Algériens ont semé leur graine; elle est déjà en attente de prendre le relais. Faut réfléchir et trouver la voie pour arrêter ces nouveaux colons héritiers de Neagelen, Massu, Bigeard, Suzini, Bugeaud, St Arnaud et j’en passe. Ils nous interdisent d’accèder à la citoyenneté. Allah Yarahmek ya Dahmane. Par Kouider

Commentaires

  1. Ammisaid dit :

    Assalam, azul, bonjour
    Hommage sincère à tous ceux et à toutes celles qui n’ont pas voté et qui n’ont pas vendu leurs droits de dire non aux brutes violentes et perverses qui nous ont confisqué par les armes, la ruse et la trahison notre indépendance.
    Hommage fort et grand à cette jeunesse fougueuse qui a, déjà, compris que ce pouvoir assassin, tyrannique et fourbe est entrain de la préparer soit à devenir la main armée, les serviteurs et les courtisans de leurs enfants (qui sont déjà sur place pour continuer à gérer, à voler et dominer comme leurs grand père et leurs pères l’ont fait le peuple Algérien), soit à devenir des cadres, des élites et des journalistes qui vont les aider à planifier le vol et le gaspillage de nos richesses nationales actuelles et futures et soit à devenir des opposants qui auront le même destin que leurs aînés d’hier et d’aujourd’hui, c’est à dire : être assassinés méthodiquement et scientifiquement, être exilés sans rêve de revenir un jour visiter leur pays, être divisés avec des querelles incessantes et infantiles entre eux et sous le regard jouissif et malsain de ceux qui seront au pouvoir, être utilisés dans les moments durs pour cautionner une réaction violente et barbare contre ceux qui risqueraient de menacer leurs privilèges, leur puissance et leur règne exclusif, absolu et infini, soit se fondre dans le peuple et se transformer en mendiants, en malades de tout les maux psychologiques qui confinent à l’aliénation pure et dure, en jeunes qui passent leur temps à soutenir les murs, à boire, à se droguer et à suicider en se pendant, en se jetant des ponts ou en prenant des risques graves en essayant de traverser la mer sur une pirogue de fortune ( d’où l’expression elhout woula doud: il vaut mieux choisir d’être mangé par les poissons que par cette vermine au pouvoir.).
    Hommage du coeur à tout ceux et toutes celles qui ont participé à l’éveil du peuple qui s’est abstenu de voter à 74,11 % pour dire non à ceux qui veulent se maintenir à la tête de l’état Algérien, celui qui ne peut même gérer correctement son phantasme mégalomaniaque à dépasser dans le coeur du peuple les vrais hommes de l’Algérie de sacrifices et de noblesse (Abane, krim, chabani, boudiaf, Aït ahmed…) et à devenir prix Nobel de la paix, alors, qu’il est le président qui a le plus fait de mal à son peuple en ayant essayé de le priver de ce qui lui reste de dignité, de fraternité et de solidarité et surtout en ayant oser liquider tout les symboles de notre révolution et de notre histoire (novembre 54 remplacé par novembre 2008, 19 mars 1962 remplacé par le 19 mars 2009 et 9 avril 1962 remplacé par le 9 avril 2009 : il s’agit véritablement d’un coup d’état contre notre révolution même si cela est passé presque inaperçu) et toutes les valeurs exceptionnelles et rares que nous ont légué nos ancêtres, en ayant fait des lois pour éviter d’ester en justice ceux qui ont massacré, sciemment, le peuple (qu’ils soient d’un bord ou d’un autre) et en ayant transformé l’Algérie en un pays de nos droits, de domination du plus fort sur le plus faible, de corruptions jamais égalés dans le monde et d’une paupérisation grave de plus de 90 % de notre socièté.
    Hommage fraternel à tout les Algériens et toutes Les Algériennes qui essayent d’unir tous pour ce but noble qui consiste à continuer le combat pacifique et sans interruption, jusqu’à la libération totale de notre pays des mains diaboliques qui jouent à un jeux dangereux et macabre avec son destin et celui de son peuple et jusqu’à l’instauration d’une véritable démocratie qui fera rentra notre nation dans une ère: de l’auto-dérmination de notre peuple à choisir librement ses dirigeants et ses élus. Vive une Algérie libre, fraternelle, paisible, unie, solidaire, juste, diverse, tolérante et prospère. Allah yarhem echouhadas depuis les premiers humains qui vivaient sur cette terre belle et rebelle jusqu’à aujourd’hui.
    Fraternellement

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER