Les Etats-Unis préoccupés par la fraude électorale en Algérie

obama.jpgLes Etats-Unis sont impatients de travailler avec Abdelaziz Bouteflika, réélu à la présidence de la République algérienne avec 90,24% des suffrages exprimés, a indiqué vendredi le département d’Etat. Interrogé sur les accusations de fraude lors du scrutin, le porte-parole du département d’Etat Richard Aker a affirmé que les Etats-Unis étaient « préoccupés par ces questions ». « Nous voulons que le gouvernement s’en occupe », a-t-il déclaré. Toutefois, « à l’heure actuelle, nous ne voyons aucune raison de supposer que nous ne continuerons pas à travailler avec le gouvernement » algérien, a-t-il précisé.

Commentaires

  1. SAMARITAIN dit :

    @ M.A

    JE NE PEUX RIEN AJOUTER COMME COMMENTAIRE MON FRÈRE VOUS AVEZ DIT TOUT CE QUE J AVAIS A CŒUR.
    MERCI INFINIMENT.
    MES SINCÈRES SALUTATIONS.

  2. amghar azzamni a dit dit :

    J’ai un mal de tete inoui lorsque je mets mon nez dehors, j’ai un véritable tournis!Il y a encore, affichées les photos de ce dictateur éclairé qui ne pense qu’à s’associer aux islamistes.Nous avons maintenant plus qu’une dawla islamia! Ine dawla de dictature où l’arrogance et le mépris font bon ménage!Surtout ne roulez pas en voiture parceque vous vous faites arreter à tous les barrages pour vous demander vos papiers et vous embeter!Et si vous vous amusez à répondre pour vous défendre, vous vous faites emmener au commissariat vous faire perdre votre temps!Tous les polisiers ont été remontés non pour se mettre au service du cotoyen mais pour plutot sévir méchamment!Meme si vous ne commettez pas de faute, vous etes embettés!C’est ça la sécurité!

  3. Ammisaid dit :

    Assalam, azul, bonsoir
    Nous savions toutes et tous, qu’il va mourir sur le trône. Nous savons, qu’il encouragera ses sbires pour sevir, qu’il fermera notre nation à la lumière et qu’il jouira de voir que nous avons peur. Nous faire peur, il n’y a que ça qu’ils savent faire et ils feront tant qu’ils auront dans leurs mains le pouvoir. C’est avec l’argent du peuple et de l’Algérie qu’ils payent ceux (armée, police, gendarmerie…) qu’ils utilisent pour humilier, écraser et tourmenter leurs frères. Ils ont mis en place un système diabolique et il le surveille pour qu’il puisse fonctionner à merveille. Et, s’il y a une opposition forte qui risque de devenir un obstacle, ils utilisent des moyens violents et brutaux pour lui ouvrir la voie et lui permettre, ainsi, de continuer à diriger, à s’enrichir, à vivre et à jouir de nos misères, de nos divisions, de nos deuils et de nos morts. Ils sont les dirigeants, le peuple et la nation. Pour eux nous sommes que des éléments du décors. Nous sommes comme les arbres ou comme les pierres, nous sommes des machines pour produire ou des boeufs pour labourer les champs. Nous des citoyens pour les élire et ensuite des ennemis de tous les jours. Nous sommes l’obscurité qui ne peut être éclairée que par leur beauté, leur intélligence et leur lumière. Nous sommes ceux qui tuent et nous sommes ceux qui meurent. Nous sommes la main qui volent nos propres richesses et nous sommes celle qui va mendier de quoi se nourrir pour rester en vie. Nous sommes la forme et ils sont le fond des choses. Nous sommes des sujets dominés pour les servir et ils sont les rois qui nous intiment de se taire, de faire selon leurs désirs, de cesser de réfléchir et d’avoir des rêves et surtout de tout faire pour qu’ils soient réaliser un jour, même lointain, dans l’avenir et même pour nos progénitures qui seront formés dans plusieurs années dans les ventres de leurs mères. Nous soyons surpris de ce qui nous est arrivé ce 10 avril, il est la suite de ce qu’il avait entamé avant même que le colonisateur ait décidé de quitter notre terre. C’est ceux qui ont trahi notre révoltion et notre histoire qui continuent à trahir notre idéal de liberté, de fraternité, de justice, de solidarité et de dignité pour tout le peuple de l’est à l’ouest et du sud au nord. Le peuple ne leur a pas fait de mal, il les a laissé faire et il les laisse encore. Le peuple Algérien a patienté même dans la douleur et la terreur, il leur a pardonné même leurs graves erreurs et il a essayé de tout faire pour couvrir leurs défauts et leurs tares. Le peuple a sacrifié beaucoup de ses meilleurs fils pour que son pays ne puisse pas sombrer dans le chaos et les flammes de l’enfer et il a fait son deuil dans la dignité qui lui interdisait les lamentations et les pleures. Le peuple Algérien ne mérite pas d’être traité comme du bétail, ils ne doivent pas s’attaquer aussi injustement à ses valeurs ancestrales et à ses nobles repéres, ils doivent, maintenant, le laisser respirer librement l’air de son atmosphére et ils doivent le laisser choisir ceux qui vont le diriger vers un avenir meilleur et sûr. Mais, comme ils n’ont ni conscience qui va les aider à voir la gravité de leurs erreurs, ni sagesse pour changer un jour, ni un coeur pour sentir ses malheurs, ni une vision juste du futur, ni un amour sincère pour cette terre (leur mère) c’est au peuple de s’unir et aux élites d’agir avec tout les moyens pacifiques possibles (greves générales, désobéissance civile, intellectuelle, morale, sociale…, réunions de sensibilisation, débats réguliers entre les différents opposants pour aboutir sur une plate forme minimale…)pour les secouer et puis les faire partir. Nous ne devons pas attendre les prochaines élections pour réagir et s’unir. Il faut commencer dés maintenant à dire la vérité sur ce qu’ils ont fait, ce qu’ils font et sur ce qu’ils feront. Commençons déjà par nous auto-imposer une liberté de conscience et de penser. N’agissons plus selon l’agenda qu’ils essayeront de nous imposer, ignorons les, laissons les dans cette illusion qui leur offre l’impression de posséder la richesse, la puissance, la gloire et la noblesse. Ils nous detestent avec une haine noire et profonde et une rancune perverse et méchante, alors, pourquoi allons nous les aimer ?
    Fraternellement

  4. achour dit :

    Les états unis sont pire que l’Algérie. Et l’Algérie est l’image propre des états unis, de la France, de l’Angleterre et du reste des grandes puissances.
    L’élection de Bouteflika et son arrivé à la tête du pays est attendue. Il est là tout simplement parce que le pouvoir veut qu’il soit là. Bouteflika protège le pouvoir, le vrai, le pouvoir de ceux qui tiennent le peuple sous l’état d’urgence depuis 92.
    Le vrai pouvoir est protégé par Bouteflika, car c’est lui qui est capable de demander des comptes à tout le monde et ouvrir les enquêtes qu’il veut au sujet de tout le monde et limoger celui qui il veut.
    Le pouvoir doit avoir une couverture pour vivre jusqu’à la fin de ses jours, des jours de chacun qui a pris la décision d’arrêter le processus électoral en 92 sans autant continuer dans le voix démocratique et donner la liberté au peuple de créer de nouveau partis. Le peuple doit créer ses partis en toute liberté et présenter ses candidats aux présidentielles ou au parlement et là on parlera de multipartisme.
    Les U.S.A. n’accepteront jamais que l’Algérie soit une nation démocratique et soit stable car la stabilité mène directement à la croissance et au décollage sur tous les plans ce qui va créer une nation qui va présenter un danger pour Israël et même l’Europe, car l’Algérie dispose de tous les moyens, et surtout la personnalité de ses hommes et ses femmes, pour qu’elle soit une nation et une civilisation qui va s’imposer sur le plan international et présenter un danger pour ses voisins et le reste du monde arabe et surtout les monarchies.
    Le pouvoir algérien mène la guerre contre le peuple algérien à la place des G.I. américains, contrairement à l’Irak ou l’Afganistan où ce sont les G.I. qui mènent cette guerre.
    Ceux qui attendent une fetwa pour se soulever perdent leur temps, car le pouvoir en Algérie n’est pas algérien, il est américain.
    Les U.S.A. sont la première dictature du monde.
    Le pouvoir ne fait que renforcer notre conviction que nous sommes des animaux et moins que rien.
    Les partis politiques sur la scène sont loin de pouvoir guider le peuple. Leur statut ne diffère pas de celui des partis politiques en temps du colonialisme.Il suffit de voir ce que le pouvoir a fait du R.C.D. et de ses cadres pour comprendre ce que vaut ce parti. Le F.F.S. et son leader Ait Ahmed, ce dernier a participé aux élections au temps de Zeroual pour se retirer avant le jour J, ce qui signifie qu’il a fait le lièvre aussi, comme tout le monde, et si ce parti n’a pas réussi à s’organiser hors de Tizi Ouzou, depuis 63 cela signifie que son leader manque de vision d’ensemble.
    Les adhérents du F.I.S. dont les leaders ont été incarcérés pour une période de 12 ans, n’ont pas bougé pour les libérer alors qu’il suffit qu’ils jettent chacun une pièrre sur la prison militaire de Blida pour que toute la ville de Blida soit transformé en une montagne comme celle de Shréâ…….!!!
    En conclusion, ce ne sont pas les gens politiques sur la scène qui vont changer ou guider le peuple, mais il y a d’autres personnes……….
    La nature d’un arabe, quand il s’éloigne de l’Islam, il devient un pire mécréant, et c’est ce dont parle Allah dont le Noble Coran quand il dit que : alârabe achaddou koufrane wa nifakan ..car un arabe sans islam devient un rien…..et c’est le cas de Bouteflika …..car la notion de zaouia fait partie du dogme à l’Ouest en Algérie. Quand vous dites à quelqu’un de l’ouest en Algérie que vous faites votre prière, il vous dira qui est votre Chikh……!!! comme quoi, il vous faut un Shikh pour que votre prière soit acceptée par Allah, il vous faut un intermédiare……!!!
    La notion de Zaouia, doit être mise à jour sur ce blog, pour que les algériens, sachent avec qui ils sont entrain de vivre.
    La religion à Tizi Ouzou ou à Batna n’a rien à voir celle de Ghardaia ou Oran…car il ne suffit pas d’être musulman, mais d’être un vrai musulman, sur la bonne voix..et c’est ce que doit être débattu ici pour éclairer les algériens……

  5. amghar azzamni a dit dit :

    Ya Ammi Said,je crains te décevoir en te disant que notre élite est compétementmuette et abasourdie!Leur savoir ne sert finalement que leur propre personne.Ce que tu appelles élite cher Ammi Said,ne semble pas vouloir s’engager dans la bataille de la démocratie.
    On peut donc etre lettré sans etre intellectuel!
    Un Hadith du Proféte QLSSL, a dit:
    A3oudhou bilah mine 3ine la tabki,wa mine kalb la yakhcha3, wa mine 3ilmla yanfa3! Dieu n’aime pas les gens du savoir qui ne communiquent pas avec les autres.Un intelectuel est sensé etre un guide pour la nation.
    Pardon Ammi Said d’avoir rajouté à ton commentaire ci-dessus qui est d’ailleurs trés expressif!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER