• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 12 avril 2009

Archive pour le 12 avril, 2009

PRESIDENT OTAGE !

boutefwa3ka.jpgLes différents services de sécurité, l’administration et les relais locaux du système sont les vrais artisans de la victoire de Bouteflika au scrutin présidentiel du 9 avril 2009, puisque la majorité du peuple a refusé d’aller ce jour-là aux urnes. Abdelaziz Bouteflika sera dorénavant l’otage de ces artisans durant toute la durée du troisième mandat. Les patrons des services, les ministres, les walis, les chefs de daïras, les maires complices de l’adminstration et les relais mafieux locaux du système, feront la pluie et le beau temps en Algérie sous le règne de sa majesté Bouteflika. Personne n’osera dénoncer quoique font ces énergumènes, ils seront désormais des intouchables. Bouteflika sera leur otage , il n’aura pas les mains libres. Par Fati.B

Taqacuct ou le sommet

mioh.jpgUn jour un habitant de Tamda* voulait aller rendre visite au Cheikh Mohand. Mis au courant, le patriarche (ameqqwran) des Ait Kaci* lui demanda de transmettre au Cheikh sa « Ouada » et sa courtoisie. Arrivé sur le lieu et après avoir accompli son pèlerinage, il demanda au cheikh la permission de parler et lui dit:
-Vénérable Cheikh que doit-je dire aux Ait Kaci ?
L’illustre maître lui répondit alors: Dis-leur que vous êtes au sommet* !
Le bonhomme quitta les lieux très content de transmettre une si bonne nouvelle aux puissants et terribles Ait Kaci. De retour à Tamda , le patriarche des Ait kaci l’interpella et lui dit:
- As-tu fais ce que je t’ai demandé?
L’homme lui répondit:
-Bien sûr ! avant de quitter je lui ai demandé ce que je dois vous dire.
-Et alors? que t’avait-il répondu?
- Il m’avait dit une seul phrase: dis leur que vous êtes au sommet
Entendant cela, le Vieux Ait Kaci éclata en chaudes larmes. le bonhomme interloqué lui dit:
-J’espère n’avoir rien dit de choquant et de mal placé? Moi j’ai cru que vous seriez content. Rien de mieux que d’être au sommet!
Le Vieux lui répondit: – ô fou ! le sens est là justement!  Ou veux-tu aller au-delà du sommet, il ne reste plus que la descente.

Source:  Mouloud Mammeri   »Cheikh Mohand a dit: »

Tamda*: Village de résidence de la puissante famille des Ait Kaci
Ait Kaci*: Sorte de famille dynastique vassale des Turc puis des Français, ils régnèrent d’une main de fer sur une grande partie de la haute Kabylie.
Vous êtes au sommet:
Aql-akwen g tqacuct. Par un Citoyen ordinaire

Le Maire de Sidi Naamane a agressé un militant du PT

Le jour du scrutin présidentiel, le président de l’APC de Sidi Naamane dans la wilaya de Tizi-Ouzou a agressé le représentant de la candidate du PT, Louisa Hanoune, après avoir dénoncé la fraude électorale. Le P/APC a déclaré à l’adresse du militant du PT: « Laisse-moi frauder, c’est ma place qui est en jeu », a déclaré hier Louisa Hanoune au CIP. Le député Ramdane Taazibt a fait savoir à Hanoune que le maire lui a présenté ses excuses. « Je n’ai pas besoin de ses excuses », a rétorque Hanoune. El Mouhtarem

Le wali-délégué de Bab El Oued: « Vous m’avez trahi! »

Alors que le taux de participation au scrutin présidentiel n’a pas dépassé 10% dans la commune de Bab El Oued (Alger), la commission communale a annoncé un taux de 51%; un taux qui n’a pas été du goût du wali-délégué de cette circonscrition administrative. « Ils m’ont trahi », a crié le représentant de Zerhouni qui a ordonné aux services de sécurité de ramener en extrême urgence les membres de la commission afin qu’ils procèdent au changement des résultats. C’est à 3h du matin que les membres ramenés par la police ont changé le PV pour permettre au taux de participation d’atteindre  76 % ! Même à l’époque du FIS, Bab El Oued n’a pas enregistré un tel taux ! El Mouhtarem

Nous savions tous, qu’il va mourir sur le trône

bou.jpgNous savions tous, qu’il va mourir sur le trône. Nous savons, qu’il encouragera ses sbires pour sévir, qu’il fermera notre nation à la lumière et qu’il jouira de voir que nous avons peur. Nous faire peur, il n’y a que ça qu’ils savent faire et ils feront tant qu’ils auront dans leurs mains le pouvoir. C’est avec l’argent du peuple et de l’Algérie qu’ils payent ceux (armée, police, gendarmerie…) qu’ils utilisent pour humilier, écraser et tourmenter leurs frères. Ils ont mis en place un système diabolique et il le surveille pour qu’il puisse fonctionner à merveille. Et, s’il y a une opposition forte qui risque de devenir un obstacle, ils utilisent des moyens violents et brutaux pour lui ouvrir la voie et lui permettre, ainsi, de continuer à diriger, à s’enrichir, à vivre et à jouir de nos misères, de nos divisions, de nos deuils et de nos morts. Ils sont les dirigeants, le peuple et la nation. Pour eux nous sommes que des éléments du décor.

Nous sommes comme les arbres ou comme les pierres, nous sommes des machines pour produire ou des boeufs pour labourer les champs. Nous sommes des citoyens pour les élire et ensuite des ennemis de tous les jours. Nous sommes l’obscurité qui ne peut être éclairée que par leur beauté, leur intelligence et leur lumière. Nous sommes ceux qui tuent et nous sommes ceux qui meurent. Nous sommes la main qui volent nos propres richesses et nous sommes celle qui va mendier de quoi se nourrir pour rester en vie. Nous sommes la forme et ils sont le fond des choses. Nous sommes des sujets dominés pour les servir et ils sont les rois qui nous intiment de se taire, de faire selon leurs désirs, de cesser de réfléchir et d’avoir des rêves et surtout de tout faire pour qu’ils soient réaliser un jour, même lointain, dans l’avenir et même pour nos progénitures qui seront formés dans plusieurs années dans les ventres de leurs mères. Nous soyons surpris de ce qui nous est arrivé ce 10 avril, il est la suite de ce qu’il avait entamé avant même que le colonisateur ait décidé de quitter notre terre. C’est ceux qui ont trahi notre révolution et notre histoire qui continuent à trahir notre idéal de liberté, de fraternité, de justice, de solidarité et de dignité pour tout le peuple de l’est à l’ouest et du sud au nord.

Le peuple ne leur a pas fait de mal, il les a laissé faire et il les laisse encore. Le peuple Algérien a patienté même dans la douleur et la terreur, il leur a pardonné même leurs graves erreurs et il a essayé de tout faire pour couvrir leurs défauts et leurs tares. Le peuple a sacrifié beaucoup de ses meilleurs fils pour que son pays ne puisse pas sombrer dans le chaos et les flammes de l’enfer et il a fait son deuil dans la dignité qui lui interdisait les lamentations et les pleures. Le peuple Algérien ne mérite pas d’être traité comme du bétail, ils ne doivent pas s’attaquer aussi injustement à ses valeurs ancestrales et à ses nobles repères, ils doivent, maintenant, le laisser respirer librement l’air de son atmosphère et ils doivent le laisser choisir ceux qui vont le diriger vers un avenir meilleur et sûr. Mais, comme ils n’ont ni conscience qui va les aider à voir la gravité de leurs erreurs, ni sagesse pour changer un jour, ni un coeur pour sentir ses malheurs, ni une vision juste du futur, ni un amour sincère pour cette terre (leur mère) c’est au peuple de s’unir et aux élites d’agir avec tout les moyens pacifiques possibles (grèves générales, désobéissance civile, intellectuelle, morale, sociale…, réunions de sensibilisation, débats réguliers entre les différents opposants pour aboutir sur une plate forme minimale…)pour les secouer et puis les faire partir.

Nous ne devons pas attendre les prochaines élections pour réagir et s’unir. Il faut commencer dés maintenant à dire la vérité sur ce qu’ils ont fait, ce qu’ils font et sur ce qu’ils feront. Commençons déjà par nous auto imposer une liberté de conscience et de penser. N’agissons plus selon l’agenda qu’ils essayeront de nous imposer, ignorons les, laissons les dans cette illusion qui leur offre l’impression de posséder la richesse, la puissance, la gloire et la noblesse. Ils nous détestent avec une haine noire et profonde et une rancune perverse et méchante, alors, pourquoi allons nous les aimer ?
Fraternellement Ammi Said

AADL ???????

addl.jpgC’était mon espoir depuis le premier jour du dépôt des dossiers !!! J’étais très surprise et contente quand on m’a répondu favorablement pour une fois. Et je me suis dit ça c’est du sérieux, ça c’est…sérieux; j’ai payé la première tranche (10%) on m’a donné l’arrêté de mon logement en 2003, un F3 à Mahelma coté Zéralda le dernier site. Je me suis dit c’est pas grave, l’essentiel c’est d’avoir un logement on va pas y habiter tous à Alger !!! Et depuis 2003 je fais la navette entre Alger et Mahelma pour voir les travaux où sont arrivés. Vous pouvez dire que j’ai suivi toutes les démarches… Et là au bon moment de la livraison, je me suis présentée à la direction de l’AADL, pour être choqué avec une très très bonne nouvelle: il n’y a pas de livraison pour moi; je dois être vieille pour me donner mon logement à Mahelma, enfin je dois attendre encore un autre site pour qu’ils commencent maintenant les constructions. Encore 10 ans pour me dire tu ne figures pas dans la liste!!!!???? Par Karima

Zitouni rend hommage à Said Sadi pour avoir contribué à augmenter le taux de participation

zitouni.jpgLe président de l’APC d’Alger, Tayeb Zitouni condamne à son tour le RCD d’avoir ôté l’emblème national pour hisser à sa place un tissu noir. Zitouni rend «hommage» au président du RCD, pour avoir contribué par ses actes à augmenter le taux de participation des Algériens au scrutin présidentiel du 9 avril. Le maire d’Alger a estimé que Saïd Sadi avait lancé ces accusations seulement dans le but de «créer un évènement, et ce, pour en faire une nouvelle affaire». Concernant la présentation d’une plainte contre lui, de la part de Saïd Sadi, Zitouni ne s’est guère opposé, au contraire, il a toutefois invité le président du RCD à apporter des preuves l’incriminant dans ce que le RCD appelle «une opération commando» menée contre le siège de son parti.

Louisa Hanoune: « Je respecte beaucoup M. Zerhouni »

ha.jpgLa candidate au scrutin présidentiel du 9 avril, Louisa Hanoune a affirmé hier, lors d’une conférence de presse tenue au Centre international de presse à Alger, que ce n’est pas le ministre de l’Intérieur Noureddine Yazid Zerhouni qui a donné l’instruction de frauder. « Je ne pense pas de Zerhouni ait donné l’instruction de frauder. Je respecte beaucoup cet homme pour ses positions patritotiques sur plusieurs questions », a déclaré la patronne du PT. Par ailleurs, Louisa Hanoune a dénoncé une fraude généralisée et massive. Elle a indiqué que dans la wilaya de Annaba, le nombre de votants a dépassé largement le nombre d’inscrits sur le fichier électorale. Dans la wilaya de Khenechla, le taux de participation a atteint 100% dans plusieurs centres de vote avec 100% de voix pour le candidat Bouteflika. Mme Hanoune a reconnu qu’elle était victime d’une manipulation. «A l’école El Oumouma d’Alger-Centre où j’ai voté moi-même, ils ont ramené des stagiaires de l’école de police de Ain Beniane. Ayant presque la même taille et bien habillées, ces filles ont fait la queue pour voter. Quand je les ai vues au début, j’ai cru qu’elles étaient de simples électrices et j’ai fait des déclarations en disant qu’il y a une affluence. J’ai été victime d’une manipulation», a déclaré Mme Hanoune. El Mouhtarem

Commentaire: Les Algérois disent « Dderbou yaaref madarbou » (Frappe-le, il connaîtra sa place)

Rebaïne:«Le nouveau royaume de Bouteflika rappelle celui de l’empereur Bokassa»

reba.jpg« La République algérienne démocratique et populaire est morte. Le nouveau royaume de Bouteflika rappelle celui de l’empereur Bokassa. C’est triste ! », a déclaré hier le candidat au scrutin présidentiel de jeudi dernier, Ali-Fewzi Rebaïne lors d’une conférence de presse tenue au Centre international de presse à Alger. M. Rebaïne faisait allusion à Jean-Bedel Bokassa, président, puis autoproclamé empereur de la République centrafricaine de 1966 à 1979. Il estime avoir «cherché les 12 millions de personnes qui ont voté pour Bouteflika, mais je ne l’ai pas trouvé ni dans les centres de vote ni ailleurs», en soutenant: «A 90% des voix remportées par lui, on aurait dû voir des marées humaines pavoiser, et pas seulement les plans serrés de l’ENTV».

Bonjour Monsieur le Président!

bonjourlafrance2.jpgCe matin je me suis réveillé en sursaut après avoir écopé d’un rêve presque utopique dans un pays où règne l’injustice et l’incompréhension !
En parlant de l’état d’urgence qui perdure depuis presque une vingtaine d’années, va-t-il être levé après votre élection à un troisième mandat présidentiel arraché sans aucun risque? Plus des deux tiers de la population vous a plébiscité et vous adore!Vous êtes l’icône préférée des Algériens!Vous avez ramené la paix et la sécurité au pays. Même les ex-terroristes ont voté pour vous. A croire ce que vous nous dites en matière de sécurité, il n’y a plus raison d’avoir peur et que même vous, il vous est possible de déambuler sans escorte, dans les rues d’Alger et d’aller même au marché constater de visu la mercuriale des prix des fruits et légumes. Même si vous détestez la pomme de terre, vous constaterez qu’elle coûte 100 dinars!
Alors, Monsieur le Président, les Algériens pensent que, malgré le coût surélevé des légumes, la première des mesures que vous devriez prendre serait la levée de l’état d’urgence qui pèse sur nos têtes comme l’épée de Damoclès ! A moins que vous considéreriez que le petit nombre de boycotteurs soit réellement des terroristes “démocrates” et qu’il faille garder votre enclos en état! Très Bonne journée Monsieur le Président mal élu ! Par Amghar Azemni

12

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER