• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 18 avril 2009

Archive pour le 18 avril, 2009

L’Algérie continuera d’être la risée du monde et le domaine priviligiè des rapaces

alger.jpgMoi je suis atterré par ces résultats… j’ai perdu la voix et le Nord… je ne ris plus. Si véritablement le peuple a pris partie et a choisi ceux qui les bâillonnent, les malmènent et les mènent à l”abattoir”des injustices que voulez vous que l’on fasse. Il n’a pas encore pris la mesure de son ignorance, de sa cupidité, du déshonneur de sa race, on ne peut forcer son destin. Ils ont aimé la France coloniale, pendant la guerre beaucoup disaient Algérie Française , sans savoir la portée de leurs paroles, en même temps d’autres Algériens leurs adressaient des insultes et leur faisaient des gestes obscènes. C’est cette histoire qui se répètent. Beaucoup se plient aux désirs des puissants de l’argent et de l’autorité administrative confisquée parcequ’ils aiment ça. C’est la mentalité des ignorants, des opportunistes, des laches, des voleurs… C’est ceux la qui gèrent le pays. Ils l’ont compris depuis des lustres, ils ne lâcheront, ils ont formé des générations à leurs images.

Quant le mensonge atteint de telles hauteurs, il n’y a rien à faire, il faut laisser se propager les mensonges et les injustices. Nous allons arriver à des extrêmes qui feront que la conscience des hommes se manifestent. C’est tout comme le passé, il y a le premier et le deuxième collège, il y a des citoyens avec des droits et il y a une autre catégorie sans droit réel. Actuellement ce sont ceux qui ont des droits même usurpés qui mènent la “danse” les autres ne peuvent rien… Mais ils finiront bien par se déchirer et se combattre entre eux, car il y a une justice divine. Pendant ce temps, les gens qui disent non se forgent encore plus une conviction que la liberté et la justice ne s’octroient pas , elle s’arrachent et s’imposent aux autres …les exemples sont nombreux dans le monde où la raison a fini toujours par basculer des situations qui semblaient irrémédiables.

Dans un pays ou trois partis politiques soutiennent un candidat indépendant que voulez vous y ajouter ,c’est une aberration qui n’a existé et n’existe nul part et elle n’a jamais existé dans toute l’histoire humaine ! Mais en Algérie le ridicule ne tue pas. Il n’offusque pas non plus les défenseurs des droits de l’homme comme par hasard, ils approuvent car c’est une voie royale pour eux de garder leur mainmise sur ce pays qu’ils rêvent de reprendre après la récréation dont ils furent les scénaristes.

La politique à la méthode algérienne me révulse, dans le pays du mensonge érigé en vertu, il continuera d’être la risée du monde et le domaine priviligiè des rapaces. Laissons les se goinfrer et regardons les faire. Formons ce qui reste de sain dans la société à autre chose que cela. Peut être alors un jour les citoyens mesureront à quels points ils ont torts . En aucune manière le pouvoir pourra changer de lui-même ce n’est pas dans sa nature, il sait comment il a pris le pouvoir et dans quelles conditions , il sait quelles sont les valeurs des hommes qui l’ont confisqué, c’est pourquoi ils chassent de toutes leurs forces tout éventuel changement. Changement qui signifiera pour eux rendre des comptes ,or ça ils ne voudront jamais. Par Mohand le vrai.

Fin de fonctions pour l’animateur raciste de la radio locale de Chlef

race.bmpNous apprenons d’une source officielle que la direction de la radio locale de Chlef a mis fin aux fonctions d’un de ses animateurs accusé de propos antikabyles lors d’un meeting organisé en faveur du candidat Abdelaziz Bouteflika. Pour rappel, l’animateur qui a présenté un monolgue en présence de l’ancien ministre de la communication Abderrachid Boukerzaza, a affirmé que si les Arabes ont 1,5 million de martys, les Kabyles ont, quant à eux, 1,5 million de litres d’huile d’olive. El Mouhtarem  

Louisa Hanoune: « Le PT est prêt à une alliance avec le RND, mais pas avec les partis qui ont boycotté le scrutin présidentiel »

hanouna.jpgLa secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, a déclaré hier que son parti n’est «concerné, ni de près ni de loin», par les appels récents des partis démocratiques à l’édification d’un front commun. Elle a expliqué que la conception du PT est de faire front avec d’autres formations sur la base «de positions communes sur les questions» «Le PT fait front sur la base de positions communes au sujet de questions» nationales, a-t-elle expliqué en substance, affirmant que son parti «est prêt à faire alliance avec le RND» si les positions des deux partis convergent. Par contre, «nous ne ferons pas front avec l’opposition. Eux (les partis qui ont boycotté la présidentielle, NDLR) ont mené campagne contre nous», a-t-elle poursuivi, énumérant quelques griefs qu’elle retient contre ces partis. Louisa Hanoune s’est dit étonnée par l’attitude «des partis qui ont appelé au boycott et qui ont siégé dans la commission de surveillance», allusion faite au MDS et au PST. Elle a également critiqué «certains militants du FFS qui s’en sont pris à nous» au lieu de s’en prendre au régime lors de la récente campagne présidentielle, a-t-elle encore dit. Relevant d’autres contradictions dans les positions de ces partis, la pasionaria a souligné qu’elle est «contre cette démocratie à géométrie variable», rappelant qu’elle et son parti sont «contre l’ingérence étrangère» et «l’internationalisation du problème» algérien. Source Le Jeune indépendant.

Berriane replonge dans la violence

berriane.bmpL’accord signé, il y a presque deux semaines, entre les notables des deux communautés mozabite et chaâmbie à Berriane, sous l’égide de Dahou Ould Kablia, chargé des collectivités locales, n’aura finalement pas tenu … Dans la soirée de mercredi, après la prière du Maghreb, la violence entre les deux communautés a repris de plus belle. Des affrontements se sont brusquement produits à Kef Hamouda, provoquant des blessures aux émeutiers des deux camps et aux forces de sécurité, environ vingt-cinq. «Les affrontements ne sont pas si spontanés que ça, sinon comment expliquer que des cocktails Molotov soient utilisés, des bombes artisanales avec des clous soient également lancées par des émeutiers?», s’interroge un des habitants originaire du Nord du pays, installé sur place depuis des années pour des raisons professionnelles.

Ce regain de violence a créé, hier, un climat de tension. «C’est une tension à couper au couteau. On avait le sentiment que cela pouvait flamber à tout instant, tant il y avait de l’électricité dans l’air», témoigne pour sa part, Messaoud Lamara, enseignant de français, originaire de Kabylie. Les conséquences de ces affrontements sont toujours les mêmes. En plus des blessés, des deux côtés, trois habitations, appartenant à des Mozabites, ont été incendiées et des magasins ont été pillés et saccagés. Sans parler du désagrément causé pour les routiers qui passent par Berriane, en empruntant la RN01 et la RW33, pour se rendre au Sud du pays et retour. «Le trafic ne devait reprendre qu’aux environs de 1h du matin», selon des témoins, suite à l’intervention des unités de la gendarmerie présentes sur place et appuyées par des renforts venus d’autres wilayas.

Depuis l’éclatement des affrontements en mars 2008 entre les deux communautés, cinq personnes ont été tuées et plusieurs centaines d’autres blessées. Il faut rappeler d’abord ici que les affrontements récents remontent au 20 mars 2008, lorsque la première victime, un Mozabite, Ali Lassakeur, a été tué, poignardé par un jeune émeutier appartenant à la communauté chaâmbie. Ce qui s’est passé hier à Berriane prouve encore une fois que les pouvoirs publics n’ont pas cerné la nature profonde du problème qui mine cette région depuis des années.

«Il ne s’agit pas seulement d’investir de l’argent pour la reconstruction, il ne s’agit pas non plus de réunir autour d’une même table les représentants des deux communautés. La solution est ailleurs, mais encore faut-il que les pouvoirs politiques d’Alger en conviennent», dira un habitant pour qui «tant que cette solution n’est pas à tous le moins envisagée, la région sera vouée au cycle infernal: émeutes, répression puis accalmie provisoire».

Source La Voix de l’Oranie

L’union ne peut se faire qu’autour d’hommes sincères et intelligents

union.jpgEssayons de tirer des leçons de l’histoire, même récente, de l’Algérie. Qu’est-ce qui fait qu’un parti aussi constant et avant-gardiste dont le programme et les idées n’ont pas pris de rides ni changé de virgule depuis 46 ans, se retrouve avec une base électorale et un encrage qui n’a pas bougé d’un Iota ?
Comment se fait-il que des partis politiques aussi rétrogrades et populistes que le FIS et le RND rassemblent autant de monde après une à deux années de leur création ? Je ne pense pas que l’union entre le FFS et le RCD soit le remède à cette maladie dégénérative qui est le pouvoir algérien. Il peut même s’avérer un frein qui retarderait ou même hypothèquerait l’avènement d’une deuxième République en Algérie.
La société algérienne, étant ce qu’elle est, personne ne pourra faire déguerpir ces hyènes qui nous gouvernent depuis 1962 sans utiliser leur recette magique, faite d’archaïsme religieux et de nationalisme étriqué.
L’union ne peut se faire qu’autour d’hommes sincères et intelligents qui n’ont pas trompé avec ce pouvoir mais à qui on pardonnera de copier la recette à condition de donner des gages de respecter la liberté et la volonté populaire ainsi que l’alternance au pouvoir. Par Djamel

Dans un Etat de droit

droit.bmpL’union ne signifie pas fusion. Il est impossible d’atteindre une union parfaite. Les opposants, les partis politiques et les individus ne sont pas obligés de renoncer à leurs particularités et à leurs convictions, ils doivent simplement s’unir pour faire partir ce régime sanguinaire et têtu et ensuite, favoriser l’instauration du Etat de droit où les lois seront respectées par toutes et par tous et consacrer l’alternance au pouvoir après des élections justes et libres. C’est dans un Etat de droit que les individus peuvent vivre dans le respect et la tolérance. C’est dans un Etat de droit que la compétition saine et honnête et la compétence réelle et prouvée, seront les seuls moyens de réussir, d’accéder à des postes de responsabilités et de rester performant pour ne pas être dépassé par ceux qui arriveront sur le marché du travail.

C’est dans un Etat de droit qu’une victime sera rétablie dans ses droits et que les coupables seront jugés et condamnés selon les dispositions prévues par la loi. C’est dans un Etat de droit que la liberté d’expression, d’association, individuelle et collective et la justice sociale pourront vivre, s’épanouir et offrir en retour au pays des idées et des volontés qui pourront le faire progresser et l’installer dans la stabilité qui est une condition nécessaire pour se moderniser, se développer et prospérer. C’est dans un Etat de droit où le peuple pourra choisir un modèle de société qui respectera les minorités et pourra aussi choisir librement ceux qui le représentant aux niveaux d’une assemblée pluraliste et souveraine car émanant, réellement, du choix du peuple. En somme, c’est dans un état de droits que les devoirs seront une obligation pour chacune et pour chacun des êtres qui vivent en harmonie. Or, chez nous, il n’ y eu jamais d’Etat de droit et ceux qui sont au pouvoir sont les seuls à avoir tous les droits ! Par Ammi Said

Pour un front commun de l’opposition

marche.jpgSaid Sadi a montré à plusieurs occasions ses liens douteux avec ceux qui “font tourner” le système par derrière. Des taupes dans l’opposition il y’ en a trop. Des faux opposants aussi ! Ceci dit, je ne vois pas ce qui empêche le FFS de continuer à essayer de faire ce fameux front des vrais opposants au régime. Il est impératif de dépasser ce piège tendu, et qui marche à chaque fois… et ce depuis 20 ans maintenant. Et entre chers compatriotes, 20 longues années, c’est trop long, et il est temps d’avancer d’au moins un petit pas vers l’avant ?! Que ceux du RCD qui veulent rompre radicalement avec les maîtres du régime rejoignent ce front commun de l’opposition, les autres feront à leur guise. L’heure est grave, et les mêmes bloccages d’il y’a 20 ans ne devraient plus être un obstacle insurmontable. Sauf si, même le FFS, n’a d’autres objectifs que de sortir d’une situation toute conjoncturelle, et ne vise EN REALITE qu’à se repositionner pour la conjoncture. En fait, le peuple en a marre de la simple gesticulation et des bagarres “de belle-soeurs” jalouses et ridicules (tinoudhine, en plus tsighyal) lol  Bien à vous Par Samir

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER