• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 23 avril 2009

Archive pour le 23 avril, 2009

« Moussa Touati est un mouton »

touati.gifDans un point de presse animé à Tlemcen, le député du FNA, Mohamed Benhamou, réagit aux déclarations de Moussa Touati accusant les militants de son parti de «zéros». «Nous ne sommes pas des zéros M. Touati, et si nous l’étions nous ne serions pas des députés !» Pour l’élu «la régression du FNA et l’échec cuisant à la présidentielle de M. Touati incombent justement à lui et à lui seul. Et lui (Touati) qui affublait le parti de zawaliya et était plutôt mouton que lièvre, a été finalement sacrifié et de quelle manière !» Reprochant au président du parti sa mauvaise stratégie et son égoïsme, il dira: «M. Touati s’était proclamé candidat sans concertation avec quiconque. Pourtant, nous lui avions conseillé de temporiser, de structurer le parti avant de ne pas se lancer dans une aventure dont les conséquences étaient connues d’avance. Aujourd’hui dépité, il fait endosser sa défaite à ses militants, c’est une insulte à toutes les femmes et tous les hommes intègres du parti. Qui veut-il induire en erreur avec ses déclarations ?», s’interroge-t-il. Selon M. Benhamou.

Un propriétaire d’un navire transporte 350 Harragas pour 3.5 milliards de centimes

haraga1.jpg

L’inspecteur de la police des frontières a révélé, hier à Oran, à l’occasion de la journée d’étude organisée par le syndicat des avocats d’Oran que l’activité de l’immigration clandestine occupe la troisième place mondialement sur le plan des rentes illégales, derrière le trafic d’armes et de la drogue. Et à titre d’exemple, il a cité l’enquête qui a été ouverte par les services de la sûreté de la wilaya de Ain Timouchent quant à l’opération d’immigration clandestine ayant rapporté 3.5 milliards de centimes pour son organisateur possédant un bateau de pêche, transportant 350 personnes en empochant une somme estimée à 10 millions de centimes par personne.

(Lire la suite)

Des cadres à la présidence de la République s’accaparent des logements des pauvres

alger.bmpL’Inspection Générale des Finances (IGF) a révélé, dans son dernier rapport, un scandale dans la gestion du Fonds National de Péréquation des Œuvres Sociales (FNPOS). Il s’agit de cadres de la présidence de la République, du ministère du Travail et de la sécurité sociale et des proches des membres du Conseil d’Administration (CA) de ce Fonds qui ont bénéficié de logements destinés aux fonctionnaires qui ont de bas salaires. Dans le rapport détaillé remis aux services de la sécurité présidentielle, l’équipe de l’IGF a relevé des violations et dépassements dans la gestion du FNPOS, dont le C.A n’existe pas depuis 2007.

(Lire la suite)

Ould Abbes: « Ne dormez pas, le quatrième mandat est proche »

ouldabbas459781728.jpgLe ministre de la solidarité nationale, et de la communauté algérienne à l’étranger, Djamel Ould Abbes, a appelé hier le représentants du mouvement associatif de la wilaya de Biskra à se mobiliser pour le quatrième mandat de Abdelaziz Bouteflika. « Je vous demande de ne pas dormir et rester mobilisés, car le quatrième mandat est proche », a déclaré Ould Abbes. Et d’ajouter: « Il y a Dieu, il y a Bouteflika et nous sommes ses soldats ». Tout ça pour maintenir sa place au gouvernement. El Mouhtarem

Tribunal de Sidi M’hamed: Un enfant de 5 ans, jugé et condamné

enfa.jpgLe tribunal de Sidi-M’hamed près la cour d’Alger a jugé et condamné par défaut un enfant âgé d’à peine 6 ans. Le dénommé Bouabdallah Billal est condamné à un blâme par jugement rendu le 2 mars 2009 sous le numéro de dossier 09/00020, ne bouclera ses 6 ans que le 25 mai prochain. Le petit Billal, qui est en classe préparatoire, a été jugé et condamné pour destruction de biens d’autrui. Son père, auquel le jugement a été signifié le lundi 20 avril, s’est rapproché hier du tribunal pour savoir de quoi il en retournait dans cette histoire à laquelle il a du mal à croire. Sur place, il s’est vu répliquer qu’il disposait d’une dizaine de jours pour pourvoir en cassation le jugement rendu. Ce qu’il fit. La cassation a été enregistrée sous le numéro 09/778.

(Lire la suite)

Le nouveau gouvernement sera annoncé aujourd’hui

ouya.jpgSelon une source informée, le président Abdelaziz Bouteflika annoncera ce soir ou en début de la semaine prochaine la compostion du nouveau gouvernement. La même source ajoute que le chef de l’Etat va reconduire Ahmed Ouyahia au poste de Premier ministre secondé par deux vice-Premier ministre, l’un chargé des secteurs des travaux publics, l’habitat et l’aménagement du territoire, l’autre chargé des affaires de l’intérieur et de la sécurité. Ce dernier sera chargé entre autre du suivi des affaires des collectivités locales et des affaires liées à la sécurité nationale.

(Lire la suite)

Procès des émeutiers de Chlef: 10 jeunes condamnés à un an de prison ferme

victoire.jpgLe tribunal criminel de Chlef a condamné hier 10 jeunes à un an de prison ferme pour attroupement lors des émeutes qui avaient secoué les communes de Chlef et de Chettia les 27, 28 et 29 avril 2008. Ces derniers étaient poursuivis pour incendie et destruction de biens publics et privés, vols, pillage et attroupement non autorisé. La juridiction a, par ailleurs, prononcé la relaxe pour les seize autres accusés qui étaient également poursuivis pour les mêmes faits. Signalons que les 26 accusés, dont l’âge varie entre 19 et 35 ans, viennent de purger une année de prison. Appelés à la barre, les mis en cause ont tous rejeté les faits qui leur étaient reprochés, indiquant qu’ils se trouvaient, au moment des émeutes, soit chez eux, soit devant leur lieu de travail.

(Lire la suite)

Lettre d’un citoyen de Chlef à la presse (non publiée)

dra.jpgSaïd Sadi a baissé le drapeau algérien, l’a rangé avec respect dans une armoire. Puis il a levé un pan de tissu noir pour exprimer son «deuil de la démocratie». Aussitôt des voix se sont mises à crier. Je ne suis pas militant du RCD, mais je ne comprends vraiment pas en quoi son président a fauté. Nos casernes ramènent les couleurs nationales, à chaque tombée du soir. La nuit, elles les font veiller par des sentinelles. Le lendemain, au lever du jour, elles les relèvent. Saïd Sadi a baissé l’emblème national. S’il ne l’a pas hissé, c’est parce qu’à ses yeux aucune lueur n’annonce l’approche d’un matin neuf dans le ciel de son pays. Il faut être mauvais Algérien pour ne pas, sinon partager, du moins comprendre sa hâte d’une Algérie républicaine. On peut contester le bien-fondé de son pessimisme, discuter de l’imprécision de ses cibles. On peut lui faire reproche de reporter sa déception sur les hommes, et de ne pas tenir compte des facteurs d’inertie qui, dans les pays de vieille tradition dictatoriale, jouent fréquemment à contrario des intentions et des compétences. Mais il faut couver une réelle malhonnêteté d’esprit pour ne pas reconnaitre dans cette impatience, la traduction pure et sincère de son amour pour le pays, pour ses compatriotes, pour la démocratie.

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER