Un directeur d’une banque détourne 5 milliards !

argent5498557.jpgLe tribunal correctionnel de Sidi M’hamed de la cour d’Alger a condamné, avant-hier, l’ancien directeur d’une agence bancaire publique en Algérie à 10 ans de prison ferme assortis d’une amende de 1 million de dinars à titre de dommages et intérêts. Le mis en cause, qui exerçait à Alger, était poursuivi pour détournement de deniers publics et faux et usage de faux dans des documents bancaires. Le trou financier causé à cette institution, estimé à 5 milliards de centimes, a été découvert suite à une inspection interne diligentée par les services de tutelle. Lors de l’enquête préliminaire, cet ancien directeur a reconnu avoir utilisé de l’argent public à des fins personnelles, notamment pour l’achat d’une villa, de deux véhicules 4×4 et d’un appartement.

Commentaires

  1. ghachi dit :

    C’est tout ! Pauvre malheureux !

  2. amghar azzamni a dit dit :

    La corruption et la malversation est une véritable pandémie en Algérie.Il faut toutes les volontés du monde réunies pour peut etre en venir à bout tellement l’ancrage de ces deux phénomènes est enraciné très profondément.Aprés une bonne dizaine de jours de réflexion,le président n’eut d’idée que de reconduire son ancienne équipe gouvernementale qui,non seulement n’a pas pu enrayer ou ralentir un tant soit peu le phénomène de corruption mais, l’a plutôt laissé s’introduire à tous les niveaux des structures de l’Administration.La question est de savoir si,cette équipe est assez solide et décidée à combattre sérieusement à tous les stades tout ce qui est corruption et malversation ou,se résoudre à régler des comptes avec des petits poissons au service des gros requins.Ont-ils les coudées franches pour le faire?Sont-ce seulement des opérations »mains propres » lancées comme de la poudre aux yeux juste pour impressionner et donner du crédit aux promesses faites lors de la campagne présidentielle.Campagnes de luttes ponctuelles et passagères,le temps de gagner la confiance du peuple.Si tel était le cas,cela ne ferait que confirmer toute la perfidie utilisée par les hommes du pouvoir pour continuer à régner sur les richesses du pays.

  3. amina&amin dit :

    BouHef est un lache un incapable devant les vrais authentiques algeriens

    BouHef n’atteindra jamais les pieds de Boudiaf (ay) et encore moins d’Ait-Ahmed Hocine qui est encore plus lonnnnnnnng et decent.

    IL FAUT ARRETER BouHef son frere et puis leurs dobermans ouyahiya et la cie …

    Ces histoires qui sortent souvent apres chaque maskharates alors que les memes voleurs et violeurs qui gouvernent le pays …

    …. une petite histoire mais veridique

    Le colonel Mourad fut charge par Boudiaf de faire des investigations sur ces detournements et voir la possibilité de récupérer au moins une partie de cette argent.

    Le président Boudiaf ne s’etait pas empêche de contacter directement le premier ministre Français de l’époque « Monsieur Pierre BÉRÉGOVOY », et de lui demander personnellement son appui pour mettre la lumière sur les agissements de certains responsables Algériens en France.

    Il obtint des assurances de monsieur Pierre BÉRÉGOVOY renomme pour son sens de l’honneur dans le milieu politique Français.

    Quelques jours plus tard, apres que Khaled Nezar eu accepte difficilement de signer leurs ordres de mission, le colonel Mourad et trois de ses collaborateurs se rendirent a Paris. Ils furent reçus par leurs homologues a Matignon, et le but du voyage était d’avoir des détails sur les comptes bancaires de certains hauts fonctionnaires Algériens comme:
    Larbi Belkheir,
    Nourdine Benkourtbi,
    Mohamed Atailia,
    Cherif Ouadani,
    Khaled Nezar,
    Moustapha Belloucif et bien d’autres.

    Il va sans dire que des deux cotes de la Méditerranée des hommes bien places avaient tire toutes les sonnettes d’alarme.

    A Alger, Larbi Belkheir et d’autres mis en cause par les démarches de Boudiaf deciderent d’opter pour la solution radicale lorsqu’ils apprirent le declenchement de cette operation de purification.

    Le voyage du colonel Mourad et de ses collaborateurs était biensur un échec, le refus de la justice française d’accorder une levée sur la confidentialité des comptes bancaires des mis en causes était sans appel.

    Une semaine apres le retour du colonel Mourad a Alger, il fut retrouve mort a Bachdjarah avec trois balles dans le cou.

    C’etait biensur les terroristes qui l’avait abattu, (version officielle); des trois autres militaires qui l’avaient accompagne a Paris (deux capitaines et un lieutenant) aucun ne survecut:
    ils furent tous abattus par des terroristes dans la quinzaine qui suivit.

    Il eurent quand même droit aux honneurs militaires.

    http://www.anp.org/affaireboudiaf/affaireboudiaf.html

    confernce nationale et puis
    GP-radp-2M9
    Tendrement votre

  4. BOUDERSA dit :

    Le Vol de l’argent public, le meilleur investissement de l’économie des prédateurs et de la rapine.
    Pour 5 milliards de centimes ou 50 millions de DA, la sanction judiciaire est de 10 ans de prison et 1 miilion de dinars de dommages et intérêts. La justice est clémente, car le corps du crime est de 50 millions de dinars, c’est me montant du préjudice causé à la banque pour lequel le tribunal a sanctionné le malfaiteur, mais le même tribunal reconnait seulement 1 million de dinars de préjudice. Le malfaiteur a gagné 49 millions de dinars au pari de l’économie de la rapine et des prédateurs. C’est la justice qui lui accorde ce gain en réduisant la valeur du préjudice. 10 ans de prison, c’est 4,9 millions de dinars de gangnés. Si on soustrait la grâce, la réduction de la peine, etc…le malfaiteur serait un excellent investisseur, car il a pris le risque d’aller en prison sans risquer ses biens, sans risquer la saisie, sans risquer la faillite, etc…Ceci est valable pour tous les néo-investisseurs de l’économie de la rapine des prédateurs

  5. Bensalah dit :

    Vive la rapine! moi cadre supérieur je ne possède pas encore un logement! je vais faire comme ces derniers!

  6. Anonyme dit :

    c le bordel de fakhamatahou et oui rah djay l istiklal akhra wine habite

  7. DAI- EL-KHEIR dit :

    Est il au courant fakhamatouhou ou non de ces tels détournement depuis qu’il a rejoint les actionnaires du pouvoir?j’ai l’impréssion qu’ils le narguent ou il posséde 0,00009 pour cent des actions dans le pouvoir .

  8. WAHIDA dit :

    vive les Algeriens même les nuls et les kavés

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER