Preuves de la collusion Aït Ahmed, Israël, Salazar (archives de 1964)

Conférence de presse du frère Zahouane hier au bureau politique

Documents irréfutables saisis lors de l’arrestation du traître
Collusion avec l’impérialisme étranger

Répondant ensuite aux questions des journalistes, le frère Zahouane précisa que l’arrestation avait apporté des éléments nouveaux.

«D’abord, c’est le résultat de la maîtrise du terrain par les militants et les djounouds, grâce au soutien total de la population qui a collaboré pleinement avec les milices populaires et notre armée et leur ont fourni au jour le jour des renseignements sur les activités de la contre révolution». Ensuite, le frère Zahouane aborde un second élément nouveau; «d’après les documents saisis lors de l’arrestation, la collusion entre Aït Ahmed et l’impérialisme étranger. Une correspondance échangée entre le traître et ses agents de l’extérieur démontre que les services d’Israël et de Salazar accordent un intérêt particulier à la contre révolution et ont essayé de la contacter». Troisième élément nouveau: la confusion qui règne au sein de la contre-révolution et qui ressort également des documents saisis. «Ainsi, des éléments extérieurs contre-révolutionnaires exigeaient d’Aït Ahmed qu’il change son sigle. D’autre part, certains agents du traître proposaient la liquidation physique de Boudiaf notamment, déclare Hocine Zahouane qui rappelle par ailleurs que l’on a trouvé une caisse de bouteilles de bière.


 

Aït Ahmed comparaîtra devant la Cour criminelle révolutionnaire
Abordant la question du châtiment d’Aït Ahmed, le frère Zahouane précisa que l’affaire serait «instruite selon la juridiction du pays». «Il comparaîtra devant la Cour criminelle révolutionnaire. Dès qu’il aura été présenté aux magistrats (cela demande évidemment quelque temps car il a été pris en pleine montagne et son acheminement s’entoure de certaines précautions. Il sera inculpé officiellement et l’inculpation sera rendue publique».

 

Démoralisation et de la contre-révolution
Quant aux autres contre-révolutionnaires, le frère Zahouane ajouta : « Ils ne se manifestent plus beaucoup depuis un certain temps déjà. Ainsi, les services de sécurité ne signalent aucune activité de Sadek, et il n’est pas impossible qu’il soit effectivement parti à l’étranger. Pour ce qui est de Hassani, nous e pouvons évidemment pas le situer de jour en jour car il est difficile de suivre les évolutions de quelqu’un qui se promène dans la montagne». D’une manière générale, le frère Zahouane explique que les quelques petits groupes restant encore dans le maquis avaient une vie de plus en plus difficile, étant donné la mobilisation de l’ANP et le soutien confiant des masses envers les autorités.
Ces éléments donnent des signes de découragement certains lors de leurs contacts avec leurs parents et amis.
 

Ramener tous ceux qui ont été trompés
A ce sujet, le frère Zahouane rappela la position du pouvoir révolutionnaire. «La politique du Parti et du gouvernement est de ramener à la légalité tous ceux qui ont été trompés et qui ne sont pas réellement criminels ». Il mentionna à ce sujet, le retour de deux ex-députés, Ben Brahim et Ali Chérif, qui, revenus de leur erreur, s’étaient d’eux-mêmes mis à la disposition de la justice.
« L’arrestation d’Aït Ahmed, qui était la cheville ouvrière de la réaction extérieure comme le démontrent les documents provoque une démoralisation accentuée des contre-révolutionnaires qui peuvent constater la…simple dont il a été pris. C’est un coup sévère pour la contre-révolution », conclut le frère Zahouane. Journal Le Peuple du mercredi 21 octobre 1964

Commentaires

  1. ameRnas dit :

    Mais c’est quoi cette histoire!!?

  2. Anonyme dit :

    dit a ce personnage pourquoi il a été révoqué du barreau? la psychiatrie de ouad aissi vous le dira pauvre fouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu

  3. Diki dit :

    Je ne saisis pourquoi ce battage autour de ce hurluberlu de Zahouane connu pour ses délires que d’aucuns auraient pu qualifier de schizophrènes. Zaghouane est une sacrée girouette qui apsse allégrement d’un clan à un autre, pourvu que le deal soit fait autour des bien aimées sonnantes et trébuchantes.
    S’il s’attaque aujourd’hui au seul homme politique qui est resté constant, intègre, honnête, c’est juste parcque la machine des sravess s’est encore une fois mise en branle. Mais en envoyant au front ce pauvre dingue de Zahouane, c’est que les sravess ne trouvent plus du personnel adéquat. Après le numéro noir du psychiatre Sadi, voici venu celui de l’avocat Zahouane. Ah la bonne blague. Et comme c’est pathétique aussi.

  4. imad dit :

    je voulais savoir qsq il font c gens comme celui la dans les droit de l’homme.je ponse que ya pas de place pour toi ya ci za3fan parmi nous.militer dans les DH c une noblesse.cher za3fane il faut d »abord demander a ceux qui ont opté pour 1 boycotte actif et on les retrouve soudain dans la commission des surveillance des elections avant de s’attaquer au gens qui grace a leur combat tu existe ya ci za3fane.

  5. azzarzour natmourth alaqvayal a dit dit :

    Quel fou ce Hocine ZAhouane!Que nous racontes-t-il? Attention surtout ne l’approchez pas car vous risqueriez d’attrapper la maladie du siècle:la schizophrénie! J’allais dire même la grippe porcine(lui-même tiens des propos de porc).Il divague,il délire,il fait une grosse fièvre!Attention à la transmission!

  6. Ammisaid dit :

    Les archives de ce pouvoir assassin (clan oudja et dafistes) se trouvent dans les cimitières. Dans les ventres affamés du peuple. Dans la mer ou se jetent des milliers de jeunes. Dans les deux pièces vetustes, sans eau et étouffantes où vivent 10 à 15 personnes. Dans nos soeurs qui se prostituent pour faire vivre leurs familles. Dans les coeurs de nos mères à qui vous aviez ôtés leurs enfants (en leurs inventant des guerres pour s’entretuer, en les faisant disparaître ou les poussant un exil malheureux et humiliant). Dans les tonnes de haschich que vous importez pour droguer une jeunesse qui prèfere délirer et voyager dans un monde paralléle que de voir vos visages de vampires, vos ventres flatulents, vos cous gras et vos vies de faux rois, que d’écouter vos discours de menteurs et d’hypocrites et que de sentir vos lâchetés, vos haines et vos mégalomanies alors que vous n’aviez pas tirés une seule cartouche durant la guerre. Dans vos haines noires et laides envers le peuple, vos jalousies de vieux aigris et pervers envers tout Algérien honnête, juste et sincère, vos envies impossibles à satifaire et faire taire (vous qui ne se nourrisent de la misère du peuple), vos mensonges qui sentent l’odeur de la mort, de la trahison et de la lacheté, votre indifférence froide et inhumaine vis à vis de la souffrance que vous infligez en jouissant à vos frères et soeurs. ETC …
    Taisez vous, enfin ! Mangez elhak imghvan et taisez vous ! Nous savons qui est qui, nous savons qui tue, qui est tué, qui est vivant, qui a disparu. Nous savons qui vit dans la sécurité et l’aisance et qui vit dans la terreur ert la pauvreté. Nous savons qui mange à sa faim et qui a les poches pleines et qui patiente les poches vides et le ventre mort. Nous savons qui fait la guerre et qui a profité de la victoire. Nous savons ce que vous avez fait de notre école et nous savons où étudient vos enfants qui payent leurs études en euro et en dollars. Nous savons que vous défendez les criminels et nous savons que vous mentez aux victimes et vous essayez de lers faire taire. Nous savons qui vous êtes Mr et nous savons qui est MR AÏT AHMED : le moment vivant de l’intégrité, de l’amour pour son pays et du respect total pour son peuple, de la sincèrité, du combat juste et constant pour notre liberté et notre dignité…Nous savons, vous savez, je sais, tu sais, il sait, ils savent, ezrigh, thezridh, ezran koul ezman, koul lawan et amdhan, koul meden Aît menguelat.
    koulech ivan azehwan
    Imchoumen, irguazen
    Imjouhadh, iharkiyen
    Imakhren, izmawen

    Koulech ivan azehwan
    Dal houcine machi esghwen
    Dal houcine dhahviv enwidhakh ith engham
    Dal houcine idhfar avridh en abbane

    Koulech ivan azehwan
    KHECH ITHMELEDH DHOUCHANEN
    Widhakh ighikharhen, ighikhdahan
    Widhakh ighyaren dhakhlan

    Koulech ivan azehwan
    Ewala thidhts yesfan
    Nefhem amekh igh ekssen izarman
    Nezra anwi ilouzen anwa igue arawan

    Koulech ivan azehwan
    Nezra anwi iguezouzlen idhamen
    Ebouguadh ighi ets kadaren
    Nezra edh wiguadh iki sechayen

  7. عبان 56 dit :

    هذا المجنون كان يوما يظن انه سيكون خليفة الدالحو و لكن بعد أن تبخرت أحلامه صار يهذي
    ألم تكن رأسه مطلوبة من طرف العقيد محند ولحاج لأنه كان فارا من جيش التحرير ليفر إلى المغرب ليكون خادما لأسياده من مجموعة وجدة
    ألم يكن ذراع بن بلة اليمنى التي حارب بها كل صوت حر و ديمقراطي
    و أنهى حياته بانقلاب على الرابطة التي أسسها علي مسيلي
    و يأتي النذل الآن و يتهم الأحرار بالعمالة
    لا عميل إلا أنت يا زهوان و إذا أردت أن تتقرب من سيدك بوتسريقة فاختر وسيلة اخرى
    مع تحياتي عبان 56

  8. itri dit :

    ATTENTION A LA CONTAMINATION APPAREMMENT MONSIEUR HOCINE ZEHOUANE A ATTRAPE UNE GRIPPE PORCINE .

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER