• Accueil
  • > Libre débat
  • > L’état d’urgence est la clef avec laquelle on a fermé la parenthèse démocratique

L’état d’urgence est la clef avec laquelle on a fermé la parenthèse démocratique

generaux.jpgPar Ammi Said 

L’état d’urgence est la clef avec laquelle ils ont fermé la parenthèse démocratique et réformatrice de 1991. Dans l’état actuel des choses, il est le moyen le moins pire au yeux du monde et des ONG pour continuer à dominer le peuple, à imposer leurs lois et intervenir, efficacement et légalement, par le biais de l’armée, de la police, de la gendarmerie et des services de sécurités si une force d’opposition bien structurée et puissante ou un mouvement de révolte spontané et important, émanant du peuple, naît dans le pays. Ils ont décidé d’arrêter la terreur, les massacres et les assassinats ciblés de la décennie rouge car leur implication devenait de plus en plus flagrante aux yeux de monde et de la grande majorité du peuple. Tout était calculé et maîtrisé.

Ils doivent toujours sortir victorieux et tranquilles pour plusieurs années. Durer le plus longtemps possible est leur divise et mettre en place les instruments nécessaires pour cela est d’une facilité déconcertante pour eux car ce n’est pas les moyens qui leurs manquent. Donc, pour durer et rester impuni, ils ont placé Fakhamatouhou sur le trône et ils ont mis devant ses yeux ce qu’ils leurs faut pour leur sérénité et leur bonheur:

- Maintien de EU (état d’urgence, union européenne et états unis comme vous voulez)aussi longtemps que cela sera utile.
- Verrouiller totalement les médias (télé, radio, journaux…), achetez le maximum de journalistes, intensifier la propagande, le mensonge et les promesses, glorifier et louer sans arrêt sa fakhamatouhou, inventer des projets majestueux et les lui accorder, convaincre le maximum d’individus que l’argent du peuple est à lui et qu’il possède une main généreuse comme aucun président sur la terre, effacer tout les crimes passés, remplis les esprits de slogans creux, favoriser la corruption pour impliquer le maximum d’algériens et d’algériennes, semer la confusion, continuer à diviser, désigner telle personne ou telle région comme étant un frein au bien être de notre pays, calomnier et insulter tout homme ou toute femme sincère et intègre qui veut ou qui voudra servir son pays, inonder le marchée de produits inutiles mais provoquent des soucis multiples et teigneux dans les familles, banaliser les injustices, accentuer la hogra, détruire l’école et l’université pour qu’ils ne produisent plus de gens qui réfléchissent, qui ont risquent d’avoir une conscience libre, de produire des idées et d’aider le peuple à s’éveiller et à se prendre en charge, intensifier la misère, les maladies et les désespoir pour que les gens se transforment en assistés, en mendiants et personnes incapables de résister, de s’opposer et de se révolter…

- Tenter de dénigrer le FFS et son président. Je reste encore persuadé qu’ils ont un feuille de route bien précise pour l’abattre et qu’ils ne lâcheront par tant qu’il n’est pas détruit et rangé de leur côté. J’ai même l’intime conviction qu’ils ont mis en place une équipe assez intelligente et assez malignes pour y arriver.

- Mettre en place graduellement des lois qui permettront l’amnistie générale et définitive (nationale et internationale)des acteurs de crimes contre l’humanité de tout bord…

- Choisir des hommes liges bien graissés, bien mais totalement dévoués à leurs causes (ministres, hauts cadres, journalistes, courtisans, serviteurs, proches, fraudeurs, patrons, intellectuels, artistes…

- Pousser la jeunesse à l’émeute pour qu’elle casse les services publiques qui sont indispensables à leur bien être, aux suicides, à l’exil par tout les moyens, la drogue, la prostitution, le banditisme, la délation…

- Conserver indéfiniment des terroristes pour justifier l’intensification de la répression, l’absence de liberté d’expression, les incendies de forêts, les barrages humiliants, le sentiment de danger et d’insécurité permanent (elwahch yena dhoulikh ayeragh dhakhamiw, la terreur a dit c’est ton coeur qui deviendra mon foyer…Aït menguelat, Athiharz Rebi iwkhamiss edh widhakh ithihemlen)

- Empêcher les syndicats autonomes et les associations indépendantes de se développer, de s’organiser et de revendiquer leurs droits les plus élémentaires…
-…
Et, tout ça fait parti intégralement de l’état d’urgence et donc, du programme d’une dictature autoritaire, sévère et impitoyable mes frères et soeurs.
Fraternellement

Commentaires

  1. Hnifa n At Mansour dit :

    Sur cette photo, nos généraux paraissent si gentils, si mignons et si innocents. POURTANT ILS SONT DES MONSTRES A TOUT BOUFFER !
    Ammi Said, merci pour ton analyse.

  2. howari dit :

    ALLAH yahafdak ya ammi said, j ajouterais une chose : elforkane journal du fis avait ecris lors du coup d etat de janvier : LE VOILE DES PRIVELEGES SE LEVE pour demontrer la main mise des militaires sur notre nation

  3. Chafik dit :

    Le maintien de l’Etat d’Urgence reste pour le pouvoir le voile impénétrable qui couvre leurs dilapidations des richesses du pays.C’est également son moyen spécial pour l’utilisation de la justice à sa guise.C’est grace à l’Etat d’Urgence que le systéme édicte toutes décisions de justice.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER