• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 10 mai 2009

Archive pour le 10 mai, 2009

EST CE AINSI QUE LES HOMMES VIVENT … ET LEURS BAISERS AU LOIN LES SUIVENT ( LEO FERRE)

Par Kamel Daoud 

Tout à coup m’est revenu à ma mémoire:  le souvenir d’une mère, en 1966 (43 ans !), dans un coin déshérité de l’Algérie: Ksar Boukhari, 120 km au sud d’Alger: j’étais interne en médecine et fauché : donc  je fais un remplacement et tous les matins je suis au dispensaire : je me souviens d’une jeune femme qui apporte son enfant : le croup ! Branle bas de combat et après des péripéties on parvient à le sauver !

Et puis quelque jours plus tard elle revient me voir au dispensaire et me dit: j’ai appris que tu allais partir, pourquoi tu ne restes pas avec nous ? Sur le coup j’ai été insensible et aujourd’hui je suis effondré, brutalement !

Dans quelques jours j’organise une table ronde à Annaba autour de «l’universalité des droits de l’homme».  Je ne suis pas le conférencier.

(Lire la suite)

Le DRS, EL Para et nos braves journalistes

elparatchad5b15d.jpgNous apprenons d’une source informée que le DRS a « convoqué » cinq journalistes pour une séance de briefing, jeudi passé, à Benaknoun (Alger). Les journalistes briefés, ajoute notre source, ont reçu la déclaration de Abderezzak El Para et des consignes concernant le traitement qu’ils devront réserver à « l »événement » dans l’édition de samedi. Il s’agit des journalistes d’El Djazair News de Hmida Layachi, Echourouk, Ennahar el djadid de Anis Rahmane, du quotidien Le Jour d’Algérie et de Liberté. El Mouhtarem    

Amizour: Le FFS dénonce la gestion des affaires communales

logo.jpgLa section du FFS d’Amizour (Béjaia) a rendu publique hier une déclaration pour dénoncer la mauvaise gestion de l’exécutif communal. Le FFS reproche à l’exécutif de l’APC d’avoir mené une gestion caractérisée par la passivité devant les problèmes quotidiens des citoyens. Le FFS énumère entre autres l’état “lamentable de la voirie, l’absence d’aménagement, les recrutements népotiques et clientélistes des rares postes de travail et l’accaparement intolérable d’une infrastructure culturelle”, à savoir le centre culturel Malek-Bouguermouh, “destinée à l’expression artistique pour des actions folkloriques et politiciennes organisées”, ajoute le communiqué du FFS.

(Lire la suite)

Assassinat de Rabah Aissat: Peine capitale requise contre les accusés

aissat.jpgLe procès de l’assassinat de l’ex-président de l’ APW, Rabah Aïssat, a été ouvert hier au tribunal criminel près la cour de Tizi Ouzou.Douze accusés, dont trois en fuite, ont été présentés à la justice pour répondre à des chefs d’accusation d’homicide volontaire et avec préméditation, ainsi que appartenance à un groupe terroriste et destruction de biens publics. A l’issue de son réquisitoire, le procureur a requis la peine capitale contre les principaux accusés, Arezki K. et Nassim B. Pour rappel, le président de l’APW de Tizi Ouzou, Rabah Aïssat, a été assassiné, le 11 octobre 2006, par des individus armés au chef-lieu de la commune de Aïn Zaouia, à 50 kilomètres au sud de la ville de Tizi Ouzou. El Watan

Déclaration de la section FFS de Ain El Hammam (Tizi-Ouzou)

logo.jpgToute la population de Ain El Hammam a remarqué, ces derniers jours, les conséquences de la catastrophe humaine annoncée pourtant depuis  très longtemps. Cette catastrophe touche  toute la population, de loin ou de près, sans exception. Une psychose s’est emparée particulièrement des habitants et des commerçants situés dans le périmètre  touché par la catastrophe. Les tergiversations des autorités et le manque de transparence dans la gestion de cette catastrophe  peuvent engendrer des conséquences encore plus graves.  

Pour Le  FFS  cette catastrophe est le produit de manque de vision urbanistique rationnelle, de l’égocentrisme des groupuscules maffieux de tout bord  à l’esprit mercantile qui a pris le pas sur l’intérêt général et de l’absence de véritables institutions d’état de contrôle «de qui fait quoi » ?

(Lire la suite)

Le chanteur Zimu répond à un militant du RCD: « Fierté mal placée ou orgueil démesuré ? »

zimu.jpgPar respect à l’intelligence de mes frères restés en Kabylie et par respect aux larmes des mères qui ont vu leurs enfants arrachés à la vie à la fleur de l’âge et par respect aux âmes des jeunes kabyles qui n’ont pas eu la chance d’avoir des visas comme nous, je ne ferai pas de chansons pour leur suggérer de mourir assassiné par des gendarmes.

Des amis m’ont appelé pour me prévenir que sur un site, à la une, j’ai eu droit à un «article». J’ai suivi le lien et je suis tombé sur ce qu’a écrit un certain M. Winnat dont je ne citerai pas le nom pour lui laisser la chance de se faire connaître en utilisant sa matière grise pour produire quelque chose au lieu de chercher à se faire une réputation en pondant un semblant de «critique» sur une de mes chansons. Je ne connais pas M. Winnat et lui ne me connait pas non plus mais surtout ne connait pas mes chansons.

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER