• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 11 mai 2009

Archive pour le 11 mai, 2009

La commission Ksentini, aucun changement prévu !

ksentini.jpgAprès la menace du Comité international de coordination des Institutions nationales des droits de l’homme de retirer son accréditation à la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’homme (CNCPPDH) de Farouk Ksentini, l’Algérie a décidé d’agir. Alors que la CIC reproche à la Commission Ksentini son manque d’autonomie vis-à-vis de l’Etat du fait qu’elle est créee par décret présidentiel, ce qui n’est pas conforme aux principes de Paris, qui exigent une loi, l’Algérie a décidé de se conformer aux statuts de la CIC. A cet effet, un projet de loi portant institution de la  CNCPPDH sera présenté prochainement au parlement. Nous apprenons d’une source informée qu’en dehors de ce changement d’intitulé, le fonctionnement de la CNCPPDH demeurera le même. Les 40 membres de la CNCPPDH ainsi que son président continueront à être désigné par le président de la République. Par ailleurs, nous apprenons que six personnalités nationales intégreront bientôt la commission Ksentini. El Mouhtarem

Ould Ali El Hadi à la tête du Palais de la culture ?

ould.jpgNous apprenons d’une source informée que le ministère de la culture procédera prochainement à la nomination de Ould Ali El Hadi à la tête du Palais de la culture Moufdi Zakaria (Alger). Pour rappel, Ould Ali El Hadi, directeur de la culture de la wilaya de Tizi-Ouzou et directeur de la maison de la culture Mouloud Mammeri (SI TU SAVAIS!), a dirigé la campagne de Bouteflika dans cette wilaya. El Mouhtarem

Oran: « L’affaire du chef du service des R.G a été fabriquée »

khab.jpgLe tribunal pénal d’Arzew à Oran a entendu, hier matin, l’ex chef de service de wilaya des Renseignements Généraux à Oran, qui a été accusé de production et de cassettes pornographiques et de possession de drogues. L’accusé a indiqué qu’il est en possession de dossiers dangereux, qui sont la cause de sa révocation et de sa poursuite en justice pour des accusations fabriquées de toutes pièces. Il a ajouté que les membres de la commission d’enquête l’ont fait un chantage en lui demandant des dossiers sur des cadres supérieurs près de la DGSN en contre partie, pour les 19grammes de cannabis qu’ils ont prétendu trouver dans son bureau, quatre jours après l’avoir fouillé».

(Lire la suite)

Hamid Ferhat au Courrier d’Algérie:«Béjaïa est marginalisée»

hami.jpgLe président de l’Assemblée populaire de la wilaya de Béjaia a tracé à travers cette interview un tableau peu reluisant sur la situation économique de cette région.

Quel diagnostic faites-vous de la situation économique au niveau de cette wilaya ?

Ferhat Hamid: Catastrophique. Lors de notre première session tenue les 1er et 2 mars 2008, l’ensemble des élus de l’APW ont fait ce diagnostic et nous sommes même arrivés à parler de la marginalisation de cette wilaya. Sans exagérer, je peux actuellement dire que nous cumulons facilement une décennie de retard par rapport aux autres régions du pays. D’ailleurs c’est le constat qu’a fait le premier magistrat du pays lors de sa campagne électorale pour son troisième mandat, ici même à Béjaïa.

(Lire la suite)

Algérie: Colère citoyenne

algerieemeute310304.jpgMostaganem: une émeute paralyse la ville:

Hier, à mid, la ville de Mostaganem a été le théâtre d’une émeute provoquée initialement par une cinquantaine de commerçants occasionnels, dont les étals à même le trottoir étaient menacés par la mise en service d’un nouveau plan de circulation. Les protestataires ne s’attendaient pas à servir de premières victimes collatérales à une réorganisation de la circulation dont Mostaganem avait un pressant besoin. Les manifestants se sont mis à «caillasser» la façade de l’hôtel de Ville. Les émeutiers se sont dirigés vers le siège de Sonelgaz et celui de la BADR dont ils ont cassé les vitres à l’aide de pierres et autres objets. La police a procédé à plus de 26 interpellations parmi les badauds venus fort nombreux.

(Lire la suite)

La presse algérienne est-elle au service du peuple ou au service du régime?

alchourouk.jpgPar Mohand  Tahar MOHAMMEDI

La presse algérienne est-elle au service du peuple ou au service du régime ? En effet, si on ne peut pas imaginer un monde sans journalistes, nous pouvons tout de même faire abstraction sur des journaux qui soient des torchons de propagande et de désinformation à la solde des clans au pouvoir. La presse algérienne en générale est HORS JEU des enjeux politiques, économiques et sociaux; le pouvoir profite de l’absence du journalisme d’investigation et de grands reportages pour travestir la démocratie à travers cette presse amateur qui coïncide avec une approche beaucoup plus démagogique qu‘autre chose et la fragilité du journalisme associée à sa logique du divertissement par rapport au discours politique profite profondément à ce régime préhistorique en place.

(Lire la suite)

Qui détient le morceau ?

petrole.jpgPar Ammi Said 

Le morceau est beau, immense, très convoité et d’une durée que personne ne peut, vraiment, déterminé. Le morceau sous le sable est noir et sans intérêt mais une fois extrait, il peut se transformer en toutes les bonnes choses qui existent sur terre partout où elles peuvent se trouver. Il peut se transformer en dollars, en euro, en or, en diamants, en perles, en topazes, en argent, en nourritures exquises, en villas de rêves, en voitures luxueuses, en costumes doux, bien taillés et en ayant des vertus médicinales, en meubles qui rendent beau un endroit laid…Le morceau, une fois extrait, peut s’offrir une armée qui va le protéger sans se poser de questions, des courtisans qui vont le louer, des juges et des procureurs qui jugent sévèrement, tous ceux qui essayent de l’approcher, des tueurs qui vont assassiner tous ceux qui veulent le redistribuer à ceux qui n’ont rien à manger, des serviteurs soumis, des fraudeurs capables de tout accepter, des journalistes, des artistes, des poètes et des écrivains qui sont capables, à condition qu’ils soient bien rémunérés, de détourner l’attention des gens (le peuple) qui soupçonnent son existence et qui veulent avoir leur part pour manger et respirer.

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER