La commission Ksentini, aucun changement prévu !

ksentini.jpgAprès la menace du Comité international de coordination des Institutions nationales des droits de l’homme de retirer son accréditation à la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’homme (CNCPPDH) de Farouk Ksentini, l’Algérie a décidé d’agir. Alors que la CIC reproche à la Commission Ksentini son manque d’autonomie vis-à-vis de l’Etat du fait qu’elle est créee par décret présidentiel, ce qui n’est pas conforme aux principes de Paris, qui exigent une loi, l’Algérie a décidé de se conformer aux statuts de la CIC. A cet effet, un projet de loi portant institution de la  CNCPPDH sera présenté prochainement au parlement. Nous apprenons d’une source informée qu’en dehors de ce changement d’intitulé, le fonctionnement de la CNCPPDH demeurera le même. Les 40 membres de la CNCPPDH ainsi que son président continueront à être désigné par le président de la République. Par ailleurs, nous apprenons que six personnalités nationales intégreront bientôt la commission Ksentini. El Mouhtarem

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER