• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 17 mai 2009

Archive pour le 17 mai, 2009

Camille, ancienne compagne de Cheb Mami: «Il était comme fou…»

mami.jpgElle n’avait jamais parlé aux médias. Pour la première fois, alors que le procès de Cheb Mami doit se dérouler prochainement à Bobigny, Camille, l’ex-compagne du chanteur a accepté de raconter son histoire.

Pourquoi brisez-vous le silence ?
Camille. J’ai entendu et lu trop de bêtises sur moi.
Le procès approche. Il sera peut-être à huis clos. Je souhaite rétablir la vérité.

 

Depuis quand connaissez-vous Cheb Mami ?
Nous nous sommes rencontrés en 1997. Le 1 e r janvier 2004, nos relations sont devenues intimes. Longtemps, elles sont restées clandestines. J’étais folle de lui…

Aviez-vous l’idée d’avoir un enfant ensemble ?
Quand nous n’avons plus protégé nos relations, il m’a dit: «Si tu es enceinte, tu avortes.» Je lui ai répondu qu’il n’en était pas question. Il a tellement l’habitude qu’on lui obéisse, qu’il n’a pas pensé une seconde qu’une femme puisse lui tenir tête. En juillet 2005, quand je lui ai annoncé ma grossesse au téléphone, il était comme fou.
Il me disait: «Non, non, c’est pas possible ! Avorte ! Je n’en veux pas !» J’ai ressenti que, pour lui, faire un enfant avec une Française, déjà mère de famille, c’était la honte
.

(Lire la suite)

Notre pays n’est qu’un cauchemar

Par Ammi Said 

En plus du grand morceau qu’aucun Algérien digne de ce nom ne doit ni toucher, ni approcher, ni voir et ni savoir ce qui est son devenir. Des pièges sont placés, partout, pour voler le petit morceau qui se partagent trente cinq millions d’Algériens et d’Algériennes: c’est-à-dire les revenus minables gagnés par la sueur de leurs fronts et les revenus envoyés par ceux qui se sont exilés et qui arrivent à aider un peu leurs familles. Les prédateurs voraces et feroces qui sont au pouvoir (dans l’ombre ou pleine lumière) et les charognards qui se trouvent à sa périphérie (comme des parasites) sont d’une vigilance extrême et redoutable car ils ne laissent arriver au peuple que quelques miettes des richesses qui sortent de notre sol, sous sol et qui passent par les airs et la mer.

(Lire la suite)

De quel droit voulez-vous retirer à Zimu son mérite d’être un artiste de talent ?*

zimu1.jpgJ’ai bien suivi cet épisode désolant sur le net depuis la réponse de Zimu diffusée sur facebook. Je crois que ce qui se passe nous informe beaucoup sur la mentalité rétrograde et mégalomane de certains d’entre nous comme Halim Akli.
Zimu, un artiste, compose une chanson qu’il diffuse. Halim Akli, au lieu de se contenter de critiquer uniquement la chanson, a laché sa plume pour retirer à Zimu son mérite d’être un artiste de talent. Zimu, en toute logique répond à la subjectivité de Halim Akli qui n’était finalement qu’un sombre militant du RCD toujours en activité. Mais dès la sortie de la réponse de Zimu en dehors de facebook on a assisté à un déchaînement sans précédent sur l’artiste. Nous étions (ses amis) dans l’obligation de répondre mais kabyles.net nichée dans son islamophobie a filtré nos réponses et a orienté les débats. Cette situation ne s’est arrêtée que lorsqu’un inconnu militant du RCD a dévoilé la véritable identité de Halim Akli dont les liens sont diffusés sur facebook ont permis à des milliers de kabyles de démasquer Halim Akli qui n’est qu’un opportuniste du RCD.

Le blog d’Elmouhtarem a repris cette affaire pour permettre aux allergiques à kabyles.net et aux véritables démocrates de s’exprimer. Si pour vous se défendre et donner son avis est synonyme de non acceptation d’une critique, pourquoi critiquer Zimu ? Contentez-vous de donner votre avis sur ce qui s’est passé au printemps noir. C’est ce que Zimu a fait. Il a donné son avis dans une chanson. Vous répondez dans un article sans le commencer par des paragraphes subjectifs du genre … “Zimu abuse des reprises…”. Tout le monde sait que Zimu au contraire a toujours veillé à l’originalité de ses oeuvres. Vous avez aussi dévalorisé ses adaptations des chansons alors que son travail est formidable. Il n’est pas donné à n’importe qui de réécrire des chansons de Brassens en Kabyle en gardant toute la subtilité des mots et des histoires.

Zimu, ne vous plaît pas, c’est votre avis ça se respecte. Mais pourquoi ne pas parler de ceux qui vous plaisent. Encourager la chanson que vous croyez mobilisatrice; parlez de Allaoua, vous l’avez déjà fait dans un autre contexte refaites-le sur kabyles.net en commençant par expliquer la chanson “Nhemdik Allah” ou “A baba cheikh » … mais peut-être que Marie du site ou Genevieve ne vous laisseront pas parler d’un chanteur kabyle né à Alger profondément musulman et encouragé par tous les médias de l’Algérie officielle !? Vous avez tant de pistes à explorer sans passer par écraser un artiste de talent qui ne fait que chanter ce qu’il aime sans demander à plaire à tout le monde.
Maintenant comment osez-vous reprocher à une chanson tellement réaliste la démobilisation alors que vous êtes toujours militant d’un parti politique RCD à l’origine de la démobilisation de toute une région !?

Alors Mr Halim Akli et/ou Mme Taoues ou bien Amazigh1, Zina (la fameuse étudiante de magistère amazigh qui n’existe pas, je peux même vous le prouver) selon les pseudos choisis, vous ferez mieux de faire profil bas avant de voir cette affaire reprise ailleurs. Je le souhaite un peu pour pousser Zimu à sortir de sa réserve et assumer ses talents !!
Je vous connais très bien. Nous avons pris des litres de café dans le même café même si nous ne partageons que rarement la même table. Par Moussa

*Le titre est d’El Mouhtarem

Smail Mira rejoint le RND

mira.jpgNous apprenons d’une source proche de l’Assemblée populaire nationale (APN) que le député du RPR, Smail Mira, a rejoint officiellement les rangs du Rassemblement national démocratique (RND) de Ahmed Ouyahia. L’ancien maire de Tazmalt, assassin présumé du jeune Ouali Hamza (1998) et assassin du jeune Kamel Saadi (2007), n’est pas inquiété par la justice et continue de sièger, en toute impunité, au Parlement. El Mouhtarem

Zimu a le droit de chanter ce qu’il veut !

zimu.jpgC’est malheureux ce qui est en train de se passer. Zimu mérite plus qu’une polémique provoquée par des kabyles sclérosés par des idéologies partisanes. Merde alors, c’est un artiste non, il a le droit de chanter ce qu’il veut. J’espère que ce qui se dit ne va pas influer sur son talent. A la lecture de sa réponse on découvre quand même un être fragile mais cohérent dans ses idées. Zimu ne chante pas la démobilisation comme le stigmatise certains dont le Winnat Halim Akli, le gars du RCD, Zimu, si l’on croit ses dires, ne souhaite pas chanter ce qu’il n’est pas prêt d’assumer étant installé à l’étranger. Au contraire je ne vois ici que de la sincérité. Zimu aurait pu taire ses réflexions et se borner à composer des chansons à la demande. Les critiques de la chanson Tafsut Taberkant sont sans aucun fondement objectif.

Nous avons écouté des dizaines de chansons sur le Printemps noir mais celle de Zimu, comme d’ailleurs sa chanson en hommage à Matoub Lounes, sortent du lot, en proposant une lecture originale de ce que nous subissons en Kabylie depuis des années. J’ai toutes les raisons de croire que Halim Akli, à travers son écrit, tente de répondre à un besoin personnel ou à une consigne de son parti qui voit de plus en plus de critiques comme celles adressés indirectement par Zimu dans sa chanson à ces Kabyles qui ne pensent qu’à leurs petites carrières alors que des jeunes tombent chaque jour assassinés froidement par des gendarmes.

Il y a quand même lieu de constater que la position de celui qui dit la vérité, comme Zimu dans ses chansons, est inconfortable. Un point positif, le débat sur ce blog visité par plus d’un millions d’internautes, est beaucoup plus riche que ce qui se bifurque sur le site Kabyle.net, qui, à mon avis, a déclenché cette polémique tripler le nombre de visiteurs. Le site depuis ne cesse de proposer des articles maigres en commentaires.
Bon courage à Zimu. Ne prend pas à cœur cette affaire, nous sommes tous derrière toi. Par Karim

Présidente d’une association ou porte-parole du gouvernement ?

sarkopoutine.jpgLa présidence de l’Association des femmes algériennes pour le développement (AFAD), Mounira Haddad, a déclaré à El Watan, à propos de la question d’Algériens demandeurs d’asile en Europe ou ailleurs, que « si l’on prend par exemple le cas des islamistes, leur problème est désormais réglé avec comme cadre institutionnel la loi sur la réconciliation nationale. Pour les opposants, éventuels demandeurs d’asile en Europe, le Président a évoqué la possibilité d’une amnistie générale lors de sa campagne électorale ». Une manière de dire que plus rien ne justifie les demandes d’asile politique introduites par les Algériens se trouvant à l’étranger ! El Mouhtarem

Encore de la censure !!!

1efeepad.jpgAprès la fermeture de la librairie des Beaux Arts à Algérie, voilà ALGÉRIE TELECOM qui vient au secours de notre roi Boutef. 

Selon des sources sûres, l’opérateur historique Algérie Télécom a pris la décision de résilier l’abonnement d’accès à Internet à ce provider, d’ici à samedi, si ce provider n’honore pas ses redevances. Une créance faramineuse que l’Eepad n’a pas payée à ce jour et qui risque de lui porter un coup fatal, voire même un dépôt de bilan.
Une situation qui peut mettre dans le désarroi l’importante clientèle abonnée à l’Eepad qui se verra du jour au lendemain déconnectée du monde virtuel que lui offre la toile du web. Toujours selon nos sources, la décision prise par Algérie Télécom de ne plus fournir d’accès à Internet à l’Eepad est dictée par le fait que ce dernier n’a pas respecté le calendrier de payement qui lui a été établi, causant un manque à gagner important à l’opérateur historique. Une question qui reste posée, depuis 1999 et sur une liste de soixante ministres désignés à vie!, pourquoi il n’y a que Boudjemaa HAICHOUR qui a été LIMOGÉ ? Par le pauvre Samaritain

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER