Hamid Ferhat (P/APW de Béjaïa): “Non au bradage de l’Erenav !”

hami.jpg« Au moment où le port de Béjaïa s’élève au rang d’une infrastructure internationale après qu’il s’est imposé à l’autoroute de la mer et par là même à la nécessité de son extension et de son désenclavement à travers la pénétrante Est-ouest, nous craignons gravement que l’on viserait l’hypothèque de ces projections à travers la mise en difficulté de l’Erenav, élément central dans le développement de cette infrastructure », a avancé le président de l’APW dans la correspondance qu’il a adressée au Premier ministre datée du 18 du mois courant.

Encore une fois, le président de l’APW a réagi à la situation dans laquelle se trouve l’unité locale de l’entreprise de réparation navale. Il exprime son inquiétude quant au sort réservé aux familles des soixante-cinq ouvriers de ladite unité licenciés après avoir travaillé continuellement au sein de cette entreprise cinq années durant. Ce licenciement non justifié intervient, selon Hamid Ferhat, au moment où l’entreprise enregistre un plan de charge exceptionnel, à savoir l’accueil depuis le début de l’année, à bord du dock flottant, des bateaux: Tarik Ibn Ziad, Tassili 2 et El Djazair. Ce dock flottant, principal outil, serait l’objet d’une curieuse convoitise, dénoncera le rédacteur qui s’est référé à des indiscrétions tout en justifiant cela par le fait que la direction avait fait appel à des dizaines d’agents de l’unité d’Alger lesquels étaient pris totalement en charge pour intervenir durant ces trois arrêts techniques ceci, sous l’œil médusé des employés locaux.

Le P/APW se dit en droit de penser à une action de « bradage réfléchie de l’unité Erenav de Béjaïa » du moment qu’aucune explication n’est donnée à « cette haute logique économique » qui fait que des travailleurs de l’unité soient licenciés et qu’on les fasse remplacer par leurs collègues d’Alger qui ont été pris en charge du point de vue hôtellerie et restauration en plus des frais de mission. En conclusion de réquisitoire, Hamid Ferhat demande au Premier ministre de diligenter une enquête afin de mettre en échec ces manœuvres aventureuses et de rétablir les travailleurs licenciés dans leur légitime droit.   Source La DDK

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER