Ni pauvres ni riches, mais tout simplement libres !

libert.jpgDésolé pour cette intervention qui risque de choquer beaucoup parmi vous… Voila, je suis né à Blida et je connais très bien cette région. Mais ce n’est pas la question…Dés mon jeune âge, j’ai adhéré dans le mouvement des scouts algériens et puis j’ai fait des études à Alger. J’ai goûté aux injustices de notre pouvoir… Je réussissais les concours d’accès au travail mais à chaque fois on me demande la carte militaire…Donc je me suis enroler dans les rang de l’armée nationale populaire en ma qualité d’officier et de là j’ai vu plus… mais je savais que mon devoir et de servir le pays pas les individus…Et durant toutes les années noires, je savais qu’un jour on aura la paix et la démocratie dans ce pays…et je ne perdais jamais espoir…

J’ai fait mon temps avec honneur et j’ai honoré mon engagement envers ce pays…Ensuite, j’ai vu la difficulté de vivre dans ce bled, je me suis échappé vers l’étranger…Et malheur après malheur, j’ai décidé de rebrousser chemin et de venir re-servir mon pays…mais cette fois en tant que cadre administratif….Eh oui…j’ai vu le pire…mais non pas du tout, je n’ai rien vu…il n’y a rien à voir… D’ailleurs il n’y a que les costumes et les repas d’affaires…et quelles affaires ! Mais messieurs avec tous ça, je garde espoir et je sais qu’un jour ni Boutef ni d’autres ne peuvent changer notre volonté de vivre LIBREMENT… pas de double faces: ni pauvres ni riches, mais libres. Un citoyen de Blida

Commentaires

  1. Ammisaid dit :

    Combien d’Algériens d’ici ou d’ailleurs voudraient vivre libres même pauvres, même dans la misère et même morts ? Car, même eux ne sont pas libres. Ils sont enterrés dans le mensonge, l’humiliation, la trahison et le deuil de ses milliers de veuves et d’orphelins qui ont perdu un être cher, bêtement, comme ça, pour rien, sans l’avoir mérité et sans intérêt ni pour le peuple, ni pour le pays. Même, les morts sont enterrés dans l’oubli et l’utilisation honteuse de leurs noms par des traîtres afin de continuer à profiter des richesses d’un peuple qui attend, qui attend et qui attend depuis longtemps l’heure de la délivrance et le retour dans son foyer de sa dignité et de ses valeurs qui avaient façonnaient son histoire, son identité et ses victoires (D’après Malik sa FAKHAMATOUHOU a suivi les traces de LARBI BENMHIDI et des martyrs de la guerre de libération !!! voir la video à ce sujet). Même les morts (anciens et nouveaux), assassinés lâchement et méthodiquement, sont utilisés pour justifier la pire des barbaries, organisée et planifiée, par les pires barbares que l’humanité avait connu, contre un peuple sans défense dans le but de le spolier de ses richesses, de le dominer violemment, de le soumettre à leurs désirs pervers et bestiaux et lui ôter toute possibilité de choisir ses élus, sa destinée et sa manière de gérer et de construire son pays. Même les morts, nos martyrs dignes et fiers, les hommes qui s’étaient sacrifiés pour notre liberté et qui voulaient que l’Algérie devienne un havre de paix où regnera la justice, la fraternité, la tolerance et la solidarité, ont vu arriver dans le cimitière où ils étaient enterrés, ceux qui les avaient combattu, ceux qui avaient usurpé l’indépendance chérement acquise et les amis de ceux qui continuent à nous terroriser, à nous torturer, à nous voler et à nous censurer. Oui, cher compatriote, des millions d’Algériens veulent servir leur pays, veulent vivre libres et l’aider à prospèrer, veulent l’honorer et le protèger et veulent le sortir de l’obscurité vers la modernité. Oui, cher compatriote, des millions d’Algériens, désirent que notre pays recommence à respirer, à réver, à créer, à inventer et à vivre dans la dignité. Oui, cher compatriote, des millions d’Algériens, veulent travailler, produire et être dirigés par des hommes sincères, dévoués et portés, uniquement, par le désir de servir leur pays et d’être payés à la hauteur de ce qu’ils auraient mérités. Oui, oui, oui mais eux, veulent continuer à manger, à tuer, à voler, à gaspiller et se prendre pour des seigneurs impitoyables et sans pitié.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER